Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Après les fêtes ...




  1. #1
    anakreenskyrider

    Après les fêtes ...

    Tout d'abord Bonjour... et merci pour votre disponibilité, j'ai suivi avec intérêt les questions et réponses données à chacun, et je ne crois pas avoir vu de question sur ce qui va suivre.

    Les repas de fêtes sont, c'est bien connu, des moments d'excès, surtout quand on les enchaîne à peu de jours d'intervalle.
    Souvent, je me sens pas très bien entre ces réjouissances, sans pour autant faire d'abus notoire (je suis pas très chocolat ni foie gras, ni charcuterie en général). Bref, je voudrais savoir si vous avez une "recette" pour adapter le régime alimentaire entre les repas de festivité. Y a t il des aliments qui peuvent aider la digestion (fibres, légumes, fruits ?), faut-il réduire la consommation d'un aliment consommé en temps normal, ou au contrraire en augmenter la consommation d'un autre ?

    De plus, un peu rien à voir, mais j'avais lu que certains diététiciens recommandent des "journées décrassage" régulières, avec uniquement consommation de bouillons, infusions, thés et autres liquides, voire de quelques fruits ou légumes. Qu'en pensez-vous ?

    Enfin, pour un individu jeune avec activité physique "normale" et régulière, faut-il impérativement consommer des protéines tous les jours et en quelle quantité (y a t il un ratio en g/g de poids corporel ?) ? Que pensez-vous des protéines végétales telles que le soja (qui ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels tels que la lysine, méthionine) ?

    Et encore rien à voir, mais recommandez vous la consommation de fruits et légumes avec la peau ou sans ? Ca étonne toujours beaucoup les gens quand je consomme les pommes de terre sans les éplucher. Comment faire la part du bénéfice fibres-minéraux-vitamines avec celle du risque des produits ajoutés (insecticides, protection pour le transport, couleur ?) ?

    Je m'excuse de poser autant de questions... et vous remercie d'autant plus pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    M. Balandraux-Olivet

    Re : Après les fêtes ...

    Bonjour !

    Les repas de fêtes sont, c'est bien connu, des moments d'excès, surtout quand on les enchaîne à peu de jours d'intervalle.
    J’ai une "recette" mais qui ne consiste PAS à faire de régime entre les repas de festivité.
    Ma recette est la suivante :
    1) Limiter les excès en fréquence : pas plus de 2 par semaine.
    2) Limiter les excès en quantités : on ne mange PAS entrée ET dessert : on choisit entre les deux le plus léger. On ne boit que du vin rouge OU du champagne au maximum deux verres par soirée. On ne grignote rien à l’apéritif sauf des crudités ou une pomme.
    3) On planifie un excès de dépenses compensatoires : Si on prévoit un repas risquant d’être excessif, on prévoit toujours une activité physique d’endurance longue le lendemain matin, comme 1 heure 15 de course à pied, ou 2 à 3 heures de marche rapide ou en montagne, ou de vélo.

    Y a t il des aliments qui peuvent aider la digestion (fibres, légumes, fruits ?) : Disons qu’ils aident un peu la digestion en limitant de façon partielle l’absorption des graisses.

    faut-il réduire la consommation d'un aliment consommé en temps normal, ou au contraire en augmenter la consommation d'un autre ?
    Il faut suivre le principe de l’assiette idéale (cf mon livre), boire encore plus d’eau ou de thé vert ou rouge que d’habitude, et augmenter les dépenses.

    De plus, un peu rien à voir, mais j'avais lu que certains diététiciens recommandent des "journées décrassage" régulières, avec uniquement consommation de bouillons, infusions, thés et autres liquides, voire de quelques fruits ou légumes. Qu'en pensez-vous ?
    Le mieux est de ne PAS encrasser ou au minimum. On peut éliminer un excès d’énergie propre (trop de fruits, légumes, céréales complètes) avec de l’exercice, mais on ne peut pas éliminer des effets toxiques déjà produits. Exemple s’il y a eu trop d’alcool, avec des effets toxiques, cela ne s’élimine pas, le foie et nos neurones auront souffert, rien de les réparera. Trop de graisses saturées (mets gras, chips, gâteaux, tartes, petits biscuits, pâtés, … + alcools) peut demander plusieurs semaines pour être corrigé avec une alimentation idéale et de l’exercice physique… cela en vaut-il la peine ?

    Enfin, pour un individu jeune avec activité physique "normale" et régulière, faut-il impérativement consommer des protéines tous les jours et en quelle quantité (y a t il un ratio en g/g de poids corporel ?) ?
    Les apports recommandés en protéines sont généralement d’environ 0,8 g par kilo de poids et par jour. En pratique, quelqu’un pesant 70 kg devrait donc en consommer 70 g par jour pour être en bonne santé. Pour répondre à ces besoins, la solution nutritionnelle idéale réside dans une ration quotidienne au moins pour moitié d’origine animale (viandes, poissons, oeufs, produits laitiers), et pour l’autre d’origine végétale (céréales, légumineuses). Les protéines sont mieux absorbées si on les consomme chaque jour en petites portions réparties sur les 3 repas. Les protéines sont indispensables au bon fonctionnement de notre cerveau. Mieux vaut en prendre tous les jours.

    Que pensez-vous des protéines végétales telles que le soja (qui ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels tels que la lysine, méthionine) ?

    Les légumineuses (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, soja) apportent des protéines, des sucres à indice glycémique bas, des fibres et du fer. D’un point de vue biologique, un apport idéal en protéines doit contenir l’ensemble des acides aminés essentiels, en bonnes proportions. Dans ce sens, la composition des protéines d’origine animale est optimale. Les protéines végétales manquent souvent d’un acide aminé essentiel. L’idéal est donc d’associer au cours d’un même repas des céréales (galettes de céréales, riz, semoule de blé, pâtes, pain) et des légumineuses (lentilles, soja, pois, haricots secs, pois chiches). Les plats traditionnels comme le couscous (semoule de blé associée à des pois chiches) ou les tortillas mexicaines (galettes de maïs accompagnées de haricots rouges) en sont de parfaits exemples. L'oeuf, ayant pour sa part des teneurs en acides aminés essentiels élevées voire très élevées, est toujours un aliment utile et efficace pour compléter aussi bien les protéines des céréales déficientes en lysine, que celles des légumineuses déficientes en acides aminés soufrés (méthionine et cystéine).

    Et encore rien à voir, mais recommandez vous la consommation de fruits et légumes avec la peau ou sans ?
    Avec la peau pour bénéficier des vitamines et anti-oxydants puissants qui s’y trouvent.

    Comment faire la part du bénéfice fibres-minéraux-vitamines avec celle du risque des produits ajoutés (insecticides, protection pour le transport, couleur ?) ?
    En achetant et mangeant la peau des légumes et fruits issus de l’agriculture biologique (ils ne sont pas toujours chers et de toute façon moins chers que les vitamines en gélules ou dans le crèmes beauté, et beaucoup plus efficaces) et en épluchant ceux issus de l’agriculture traditionnelle qui risquent d’être riches en pesticides et autres produits toxiques et oxydants soit le contraire de l’effet recherché.

    Je m'excuse de poser autant de questions... et vous remercie d'autant plus pour vos réponses.
    Vous toute excusée. C’est avec plaisir. Ce sont des questions très intelligentes.
    Bien à vous
    Dr MBO

  4. #3
    M. Balandraux-Olivet

    Re : Après les fêtes ...

    Excusez-moi, je me rends compte que ma réponse n'est pas très lisible. La revoici:

    Bonjour !

    QUESTION
    Les repas de fêtes sont, c'est bien connu, des moments d'excès, surtout quand on les enchaîne à peu de jours d'intervalle.
    REPONSE:
    J’ai une "recette" mais qui ne consiste PAS à faire de régime entre les repas de festivité.
    Ma recette est la suivante :
    1) Limiter les excès en fréquence : pas plus de 2 par semaine.
    2) Limiter les excès en quantités : on ne mange PAS entrée ET dessert : on choisit entre les deux le plus léger. On ne boit que du vin rouge OU du champagne au maximum deux verres par soirée. On ne grignote rien à l’apéritif sauf des crudités ou une pomme.
    3) On planifie un excès de dépenses compensatoires : Si on prévoit un repas risquant d’être excessif, on prévoit toujours une activité physique d’endurance longue le lendemain matin, comme 1 heure 15 de course à pied, ou 2 à 3 heures de marche rapide ou en montagne, ou de vélo.

    QUESTION
    Y a t il des aliments qui peuvent aider la digestion (fibres, légumes, fruits ?)
    REPONSE
    Disons qu’ils aident un peu la digestion en limitant de façon partielle l’absorption des graisses.

    QUESTION
    faut-il réduire la consommation d'un aliment consommé en temps normal, ou au contraire en augmenter la consommation d'un autre ?
    REPONSE
    Il faut suivre le principe de l’assiette idéale (cf mon livre), boire encore plus d’eau ou de thé vert ou rouge que d’habitude, et augmenter les dépenses.

    QUESTION
    De plus, un peu rien à voir, mais j'avais lu que certains diététiciens recommandent des "journées décrassage" régulières, avec uniquement consommation de bouillons, infusions, thés et autres liquides, voire de quelques fruits ou légumes. Qu'en pensez-vous ?
    REPONSE
    Le mieux est de ne PAS encrasser ou au minimum. On peut éliminer un excès d’énergie propre (trop de fruits, légumes, céréales complètes) avec de l’exercice, mais on ne peut pas éliminer des effets toxiques déjà produits. Exemple s’il y a eu trop d’alcool, avec des effets toxiques, cela ne s’élimine pas, le foie et nos neurones auront souffert, rien de les réparera. Trop de graisses saturées (mets gras, chips, gâteaux, tartes, petits biscuits, pâtés, … + alcools) peut demander plusieurs semaines pour être corrigé avec une alimentation idéale et de l’exercice physique… cela en vaut-il la peine ?

    QUESTION
    Enfin, pour un individu jeune avec activité physique "normale" et régulière, faut-il impérativement consommer des protéines tous les jours et en quelle quantité (y a t il un ratio en g/g de poids corporel ?) ?

    REPONSE
    Les apports recommandés en protéines sont généralement d’environ 0,8 g par kilo de poids et par jour. En pratique, quelqu’un pesant 70 kg devrait donc en consommer 70 g par jour pour être en bonne santé. Pour répondre à ces besoins, la solution nutritionnelle idéale réside dans une ration quotidienne au moins pour moitié d’origine animale (viandes, poissons, oeufs, produits laitiers), et pour l’autre d’origine végétale (céréales, légumineuses). Les protéines sont mieux absorbées si on les consomme chaque jour en petites portions réparties sur les 3 repas. Les protéines sont indispensables au bon fonctionnement de notre cerveau. Mieux vaut en prendre tous les jours.

    QUESTION
    Que pensez-vous des protéines végétales telles que le soja (qui ne contiennent pas tous les acides aminés essentiels tels que la lysine, méthionine) ?

    REPONSE
    Les légumineuses (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, soja) apportent des protéines, des sucres à indice glycémique bas, des fibres et du fer. D’un point de vue biologique, un apport idéal en protéines doit contenir l’ensemble des acides aminés essentiels, en bonnes proportions. Dans ce sens, la composition des protéines d’origine animale est optimale. Les protéines végétales manquent souvent d’un acide aminé essentiel. L’idéal est donc d’associer au cours d’un même repas des céréales (galettes de céréales, riz, semoule de blé, pâtes, pain) et des légumineuses (lentilles, soja, pois, haricots secs, pois chiches). Les plats traditionnels comme le couscous (semoule de blé associée à des pois chiches) ou les tortillas mexicaines (galettes de maïs accompagnées de haricots rouges) en sont de parfaits exemples. L'oeuf, ayant pour sa part des teneurs en acides aminés essentiels élevées voire très élevées, est toujours un aliment utile et efficace pour compléter aussi bien les protéines des céréales déficientes en lysine, que celles des légumineuses déficientes en acides aminés soufrés (méthionine et cystéine).

    QUESTION
    Et encore rien à voir, mais recommandez vous la consommation de fruits et légumes avec la peau ou sans ?
    REPONSE
    Avec la peau pour bénéficier des vitamines et anti-oxydants puissants qui s’y trouvent.

    QUESTION
    Comment faire la part du bénéfice fibres-minéraux-vitamines avec celle du risque des produits ajoutés (insecticides, protection pour le transport, couleur ?) ?

    REPONSE
    En achetant et mangeant la peau des légumes et fruits issus de l’agriculture biologique (ils ne sont pas toujours chers et de toute façon moins chers que les vitamines en gélules ou dans le crèmes beauté, et beaucoup plus efficaces) et en épluchant ceux issus de l’agriculture traditionnelle qui risquent d’être riches en pesticides et autres produits toxiques et oxydants soit le contraire de l’effet recherché.

    VOUS
    Je m'excuse de poser autant de questions... et vous remercie d'autant plus pour vos réponses.

    REPONSE
    Vous toute excusée. C’est avec plaisir. Ce sont des questions très intelligentes.
    Bien à vous
    Dr MBO


  5. #4
    anakreenskyrider

    Re : Après les fêtes ...

    Merci pour ces réponses précises et développées. J'y vois un peu plus clair.

    Un autre sujet ouvert (sur le fructose) a soulevé en moi des questions : Que pensez-vous du fait que certains se défoulent sur les boissons avec édulcorants dans le début d'un régime, pour compenser l'impression de sucre, sans avoir les calories associées ? N'est-ce pas dangereux d'une part pour les raisons que les molécules édulcorantes représentent un risque potentiel pour la santé (études contradictoires, on ne sait pas bien ce qui en est des effets cancérigènes, etc...) et d'autre part car cela ne fait que déplacer l'addiction au goût sucré ?
    Que préconisez-vous pour faire une transition en douceur pour passer d'un régime alimentaire sucré et moins sucré ? (à part la volonté !)

    De plus (je continue dans les questions "rien à voir") on nous a dit en cours que la consommation du pain complet pouvait petre remise en cause du fait qu'elle entraine après digestion la production d'acides "phytiques" , qui chélatent certains minéraux, ce qui pourrait entraîner des carences. Qu'en pensez-vous ?

  6. #5
    M. Balandraux-Olivet

    Re : Après les fêtes ...

    Merci pour ces réponses précises et développées. J'y vois un peu plus clair.
    BONJOUR,
    VOICI MES REPONSES EN CAPITALES DANS VOTRE TEXTE.

    Un autre sujet ouvert (sur le fructose) a soulevé en moi des questions : Que pensez-vous du fait que certains se défoulent sur les boissons avec édulcorants dans le début d'un régime, pour compenser l'impression de sucre, sans avoir les calories associées ? N'est-ce pas dangereux d'une part pour les raisons que les molécules édulcorantes représentent un risque potentiel pour la santé (études contradictoires, on ne sait pas bien ce qui en est des effets cancérigènes, etc...)

    EXACT, EFFETS DES GROSSES DOSES A LONG TERME ENCORE INCONNUS
    et d'autre part car cela ne fait que déplacer l'addiction au goût sucré ?

    EXACT
    Que préconisez-vous pour faire une transition en douceur pour passer d'un régime alimentaire sucré et moins sucré ? (à part la volonté !)

    LIRE LES MESSAGES PRECEDENT ET MON LIVRE, ENTRE AUTRE LE CHAPITRE SUR LES DEGUSTATIONS A L'AVEUGLE DES ALIMENTS.

    De plus (je continue dans les questions "rien à voir") on nous a dit en cours que la consommation du pain complet pouvait petre remise en cause du fait qu'elle entraine après digestion la production d'acides "phytiques" , qui chélatent certains minéraux, ce qui pourrait entraîner des carences. Qu'en pensez-vous ?[/QUOTE]

    LES ACIDES PHYTIQUES PRESENTS DANS LES PAINS COMPLETS A LA LEVURE (PAS DE CEUX AU LEVAIN) CHELATENT EFFECTIVEMENT LES IONS METALLIQUES PLURIVALENTS COMME LE CALCIUM OU LE MAGNESIUM. MAIS ILS SONT TRES RICHES EN MAGNESIUM !... CES ACIDES EXISTENT AUSSI DANS D'AUTRES ALIMENTS.
    JE PROPOSE DE CHOISIR DU PAIN AU LEVAIN SI ON A LE CHOIX, ET AUTREMENT DE NE PAS OUBLIER SON YAOURT OU SON CARRE DE CHOCOLAT POUR AUGMENTER LES APPORTS EN MINERAUX.

    BIEN A VOUS

    MBO

    ps. DE QUELS COURS S'AGIT-IL ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    anakreenskyrider

    Re : Après les fêtes ...

    Merci encore pour la rapidité de réponse...
    Les cours sont les cours de 'physiologie de la nutrition et de la digestion' de première année de l'INA-PG... diablement intéressant !!

Discussions similaires

  1. Titan : après les lacs, les mers de méthane !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/03/2007, 16h29
  2. Après les montres molles, les robots mous ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/02/2007, 15h23
  3. Les raisons qu'on donne aux fêtes/vacances.
    Par Jenscsi dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2005, 19h25
  4. TPE: les cheveux et les ongles continuent-ils de pousser après la mort
    Par osnade dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/10/2005, 11h05
  5. Après Les Crop Circles >> Les Cercles De Lumière
    Par Dark dans le forum Actualités
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/08/2004, 09h44