Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

tonalité de la voix versus langage



  1. #1
    luNA8

    Post tonalité de la voix versus langage


    ------

    les sciences cognitives s'intéressent beaucoup aux processus cognitifs et neurologiques impliqués dans l'apprentissage de la langue, de son application (écrite, parlée, lue et encodée par toutes ces voies visuelles, auditives...) mais qu'en est il de sa perception? je m'explique: les personnes présentant des troubles mentaux très lourds, tels les psychotiques, autistes, etc. (j'ai été en stage avec des telles personnes )sont, à un certain degré de handicap, incapables de parler mais elles répondent parfois à des injonctions, ordres du personnel soignant par des comportements (allant dans le sens voulu ou non), cris et mimiques. Les comportements désirables sont la plupart du temps obtenus quand ils ont été ordonnés (et conditionnés: ces personnes étant présentes dans l'établissement depuis 20 ans pour la plupart). Les réponses comportementales satisfaisantes peuvent également être obtenues si l'injonction est accompagnée de gestuelles ("viens jouer au ballon" + ballon tenu dans la main du soignant qui le montre de manière évidente au patient en l'agitant . NB: l'injonction n'est pas forcément autoritaire dans ces cas). A contrario, lorsqu'un soignant parle uniquement (sans geste accompagnant) de façon neutre (tonalité de voix neutre, regard neutre...) à un de ses patients, celui ci exprime une véritable incompréhension par le biais de son regard, et passe à autre chose au plus grand désespoir du soignant (qui s'énerve).
    Je me pose alors la question: ces personnes handicapées ne ressentiraient-elles pas plus les communications adressées à elles qu'elles ne les comprendraient véritablement, dans tout leur sens sémiologique et pragmatique? Est-ce que tout ce pseudo-apprentissage à visée adaptative et intégrative (au sein de l'hopital psychiatrique, en vue d'une éventuelle insertion/intégration dans une pseudo société ou dans la véritable société (CAT ou autre, selon les cas) n'est-il pas vain puisque l'usage stéréotypé de phrases faites d'intonations (hypothétiquement comprises) et de sens (hypothétiquement non compris) induirait un comportement plus ou moins bien encodé et conditionné sur un mode oral d'une part (satisfaction du soignat car bon comportement du patient) et anal d'autre part (insatisfaction du soignant suite à un mauvais comportement du patient, non adapté à son désir: le patient "ne fait pas de cadeau" à son soignant)???

    Voila, je voudrai savoir ce que vous en penser... Merci!

    -----

  2. #2
    BrainMan

    Re : tonalité de la voix versus langage

    Bonjour,

    Si je comprend bien le sens de la question.
    Des personnes presentant des troubles psychotiques lourds peuvent-ils réapprendre ou apprendre le langage ?

    Il semblerait en effet que selon la description que vous faites concernant les methodes de communication au sein des ces etablissements qu'il s'agisse plutot d'induire un comportement de la part du patient, plutot qu'un reel apprentissage de la fonction du langage.

    Si je ne m'abuse, le langage necessite la capacité de mimetisme. C'est à dire la capacité de copier sur son entourrage pour que ces fonctionnalités soit utilisées en interne chez le patient puis retransmises.
    A mon avis, les patients ne pouront répondre qu'avec ce qu'ils ont actuellemnt acquis. Jouer avec un ballon, se montrer mécontent, changer l'intonnation de la voix. Ce sont des "cas des figure" qu'ils connaissent par eux-meme donc qu'ils comprennent chez l'autre.

    Si je me retrouve entouré d'etrangers parlant une langue que je ne connait pas, je me fierait à l'intonnation de leur voix et mimiques.

    Une meilleur approche, d'un point de vue personnel, serait d'ammener les patients à jouer les immitateurs.
    Ceci leur permettrait peut-etre d'acquerir les bases du langage et donc de la pensée communicative.

    N'etant pas habilité à exercer la profession medicale, je tient à preciser que ce ne sont que des avis basés sur une experience personnelle.
    Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henry IV ? Bouge pas, je vais lui demander.

Discussions similaires

  1. H+ versus H -
    Par invite654345 dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2007, 22h17
  2. [Divers] pas de tonalité
    Par sphinks dans le forum Dépannage
    Réponses: 8
    Dernier message: 15/04/2007, 15h05
  3. tonalité GSM
    Par hersco1 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2006, 19h45
  4. Tonalité GSM
    Par san josé dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/12/2006, 15h51