Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 47 sur 47

L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

  1. #31
    Flabis

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    C'est bien ce que je pensais, je suis tombée sur un phénomène de foire
    Pas que ce soit important qu'il ait l'oreille absolue, puisqu'il n'est pas musicien, mais je faisais des recherches pour comprendre ce qui se passe dans sa tête, et ainsi pouvoir l'aider à supporter certaines choses qui l'envahissent. Grâce à ce forum, beaucoup de mystères se sont élucidés, merci.

    Du coup me vient une toute autre question, puisque qu'on parle de fréquences. A partir de combien d'Hz de différence par rapport à 440, faudrait-il accorder son piano? Mes 2 pianos sont quasi côte à côte, et pour moi je n'entends pas de différence en jouant un La sur chaque piano, par contre mon mari bien et ça le dérange.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    totio94

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonsoir,

    Désolé pour mon intervention après tant de temps, je n'étais plus passer sur ce forum depuis longtemps !
    Merci pour toute vos réponses, c'est cool, on vois de toute les hypothèses.

    En tout cas, plus j'avance et plus je me conforte dans mon idée qu'elle n'est pas absolue, mais relative à haut niveau.
    J'ai des cours d'oreille à l'école où le but est d'entraîner son oreille à reconnaître des intervalles, des accords, écrire des mélodie... Mais avec la note de référence donnée par le prof.
    Bon, déjà, c'est facilement entraînable, les résultats sont très vite visible.

    Je suis d'accord avec Flabis, sur l'association de forme/couleur aux notes ou autres... C'est ce que me disais un ami absolutiste, il associe enfaite les notes à des couleurs (pas au sens propre du terme) et il réussi à discriminer les fréquence comme ça. Un La n'aura pas la même couleur émotionnelle qu'un La#. Du coup, il reconnait comme ça.

    Il faudrait faire des tests, c'est sûr... Je vais continuer à bosser là dessus en tout cas, j'essayerai de passer plus souvent. Merci !
    Flabis, pour ton histoire de fréquence, le mieu est quand même d'accorder tout en 440.

    Au revoir
    Il n'y a pas moyen de contenter ceux qui veulent savoir le pourquoi des pourquoi.

  4. #33
    MadMarx

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par Flabis Voir le message
    Du coup me vient une toute autre question, puisque qu'on parle de fréquences. A partir de combien d'Hz de différence par rapport à 440, faudrait-il accorder son piano? Mes 2 pianos sont quasi côte à côte, et pour moi je n'entends pas de différence en jouant un La sur chaque piano, par contre mon mari bien et ça le dérange.
    Ca dépend uniquement de l'oreille de l'auditeur, et comme tous les auditeurs n'ont pas la même oreille ... Si ton mari est vraiment dérangé par la différence, peut être faut il faire appel à un accordeur pro ?

  5. #34
    MadMarx

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par totio94 Voir le message
    Bonsoir,

    Désolé pour mon intervention après tant de temps, je n'étais plus passer sur ce forum depuis longtemps !
    Merci pour toute vos réponses, c'est cool, on vois de toute les hypothèses.

    En tout cas, plus j'avance et plus je me conforte dans mon idée qu'elle n'est pas absolue, mais relative à haut niveau.
    Non non, vraiment ce n'est pas la même chose.
    Relative = Reconnaître des intervalles
    Absolue = Reconnaître la fréquence
    Dans un cas on évalue l'écart entre deux notes sans faire intervenir les fréquences, dans l'autre on doit mémoriser des hauteurs précises.


    Je suis d'accord avec Flabis, sur l'association de forme/couleur aux notes ou autres... C'est ce que me disais un ami absolutiste, il associe enfaite les notes à des couleurs (pas au sens propre du terme) et il réussi à discriminer les fréquence comme ça. Un La n'aura pas la même couleur émotionnelle qu'un La#. Du coup, il reconnait comme ça.
    Attention à ne pas se mélanger les pinceaux avec le vocabulaire. Dire "Un La n'aura pas la même couleur émotionnelle qu'un La#" peut être compris comme " Un La ne sonne pas comme un La#" Hors la fonction de la note dépend du contexte musicale et les deux notes peuvent sonner exactement de la même manière dans deux contexte différents.
    L'oreille absolue peut discriminer entre les notes quelque soit le contexte.

  6. #35
    calouzic

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour,

    2 types " D'oreilles" : L'oreille absolue et relative.

    Comme tu le dis, la relative se travaille, par des exercices d'écoutes, des moyens mémo techniques d'intervalles sur des mélodies que l'on connait.

    Pour l'oreille absolue, j'ai 2 théories étant moi même musicien.

    J'ai suivi petit, des cours de solfège et d'instruments. J'y avais développé l'oreille relative et avais fini par avoir l'oreille absolue ( à moins que je l'avais déjà sans savoir que les notes que j'entendais portaient un nom...là est une autre question !!!)

    J'ai arrêté la musique pendant 5 ans, puis repris vers l'âge de 15 ans. J'avais toujours l'oreille relative en la retravaillant, mais plus l'oreille absolue. Il se trouve qu'aujourd'hui, je ré entend les notes et suis capable de les nommer.

    Ce n'est que mon expérience

  7. #36
    lariegeois

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour à tous,

    Gros déterrage aujourd'hui, mais comme le sujet est déjà là, j'en profite... Et je me sens très bavard en plus

    Toutes les réflexions et témoignages que j'ai pu lire ici me paraissent inutilement compliqués, alors qu'en fait, la réalité est toute simple.
    Au fait, j'ai l'oreille absolue, et dans ma vie quotidienne, ça ne sert à rien, ou quasiment. Mais venons-en aux faits :

    Suite à de nombreuses années d'ateliers d'éveil musical chez les petits (3 à 5 ans), j'ai constaté que certains enfants possèdent cette capacité, ou ce don, puisque je pense que c'est inné.

    Voici un test tout simple que j'utilise pour repérer les "oreilles absolues" :

    Je fais écouter une chanson à partir d'un CD, plusieurs fois pour la mémorisation. Puis, je la fais chanter aux enfants. Déjà, certains chantent faux (pas d'oreille, ni relative, ni absolue) mais ce n'est pas le sujet.
    Une semaine plus tard, sans mettre le CD, je leur demande, un par un, de chanter cette chanson (avant d'entrer dans la salle, c'est encore la récré, alors, vite fait, "tu te souviens de la chanson ?")
    Là, je constate qu'il y en a souvent un, et un seul, sur une trentaine, qui chante dans la bonne tonalité.
    Alors certains diront qu'il y a 1 chance sur 12 d'attaquer sur la bonne tonalité (12 demi-tons dans une octave). C'est vrai, sauf que celui qui a l'oreille absolue chantera parfaitement juste, pas 1/4 de ton ou 1/5 de ton dessus ou dessous. Mais ça peut être tout de même un coup de bol.
    Alors, pour confirmer, je fais chanter l'enfant ainsi repéré la semaine d'après, avant toute écoute, pour vérifier qu'il est toujours dans la bonne tonalité. Là, j'élimine les coups de bol !
    Au bout de quelques semaines de ce petit test, je peux conclure que cet enfant a l'oreille absolue.
    Mes résultats finaux sont d'un enfant sur 100, sur un échantillon de quelques centaines, donc sans grande valeur statistique mais je trouve ma méthode intéressante tout de même !

    Il est bien évident que si un enfant ayant l'oreille absolue apprend la musique, il pourra nommer les notes qu'il entend, mais les nommer n'ajoute rien à cette capacité déjà présente chez lui.
    De plus, de nombreux musiciens (sans notion de professionnalisme, un musicien est un musicien, point final, qu'il gagne sa croûte ou pas grâce à la musique) dans le monde ne lisent pas la musique, et ça m'étonnerait beaucoup qu'ils aient un taux d'oreilles absolues inférieur aux "lecteurs". Pourtant ils ne seront pas comptabilisés comme ayant l'oreille absolue puisqu'ils ne passent pas par un apprentissage académique avec des examens, et tout le toutim ! Donc, quelle est la proportion d'oreilles absolues dans la population ? 1/100, 1/1000, 1/10000 ? On s'en fout un peu non ??

    Je suis conscient que mon témoignage ne permet pas de trancher la question "inné ou acquis" mais en tout cas, il simplifie la définition de l'oreille absolue qui se résume à "la capacité de chanter une même mélodie toujours dans la même tonalité et sans aucune référence (diapason)"

    En espérant avoir aidé...

    Musicalement

  8. #37
    Danabc

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour, même si cela s'éloigne de la question initiale, j'aimerais profiter du fait qu'il y a des personnes connaisseuses sur le sujet pour poser une question supplémentaire.
    On a parfois l'impression, en comparant par exemple deux personnes qui chantent juste, qu'une voix semble plus riche qu'une autre.
    J'aurais aimé savoir si cela peut être dû au fait qu'au delà de la note, tel chanteur parviendra à mixer dans l'émission de son son, les notes qui sont comprises dans l'accord. Par exemple, disons que je chante un Si bémol alors que l'accord du pianiste qui m'accompagne est un sol mineur, donc un sol, un si bémol et un ré, certains chanteurs parviennent à sortir un son qui comprend à la fois un sol et une note (voire davantage) supplémentaire ( s ) ? Est-cela qui distingue une voix extraordinaire (mis à part d'autres qualités, bien entendu) d'une autre ? Merci

  9. #38
    Danabc

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Je rajoute à mon précédent message le fait que j'ai constaté que certaines personnes me disant avoir l'oreille absolue, étaient par contre davantage mal à l'aise pour reconnaître tel ou tel accord. Question d'exercices ?

  10. #39
    AD 44

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par lariegeois Voir le message
    ...de nombreux musiciens (sans notion de professionnalisme, un musicien est un musicien, point final, qu'il gagne sa croûte ou pas grâce à la musique) dans le monde ne lisent pas la musique, et ça m'étonnerait beaucoup qu'ils aient un taux d'oreilles absolues inférieur aux "lecteurs". Pourtant ils ne seront pas comptabilisés comme ayant l'oreille absolue puisqu'ils ne passent pas par un apprentissage académique avec des examens, et tout le toutim !
    +1
    mon secret? ... Ne rien dire.

  11. #40
    lariegeois

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par Danabc Voir le message
    Bonjour, même si cela s'éloigne de la question initiale, j'aimerais profiter du fait qu'il y a des personnes connaisseuses sur le sujet pour poser une question supplémentaire.
    On a parfois l'impression, en comparant par exemple deux personnes qui chantent juste, qu'une voix semble plus riche qu'une autre.
    J'aurais aimé savoir si cela peut être dû au fait qu'au delà de la note, tel chanteur parviendra à mixer dans l'émission de son son, les notes qui sont comprises dans l'accord. Par exemple, disons que je chante un Si bémol alors que l'accord du pianiste qui m'accompagne est un sol mineur, donc un sol, un si bémol et un ré, certains chanteurs parviennent à sortir un son qui comprend à la fois un sol et une note (voire davantage) supplémentaire ( s ) ? Est-cela qui distingue une voix extraordinaire (mis à part d'autres qualités, bien entendu) d'une autre ? Merci
    Concernant la "richesse" de la voix, on appelle ça le timbre, c'est le timbre qui permet de distinguer un saxophone d'une clarinette par exemple, et une voix d'une autre voix.

    Le timbre résulte de la présence d'harmoniques, qui sont des multiples de la fréquence de la note fondamentale (celle qui est chantée, ou jouée sur l'instrument). Mais on ne distingue pas les notes harmoniques, elles font partie du son, on entend une seule note, la fondamentale.
    La différence d'intensité entre les différentes harmoniques est à l'origine du timbre d'un instrument. Un violon par exemple produit des harmoniques puissantes, une flute a des harmonique plus faibles, son timbre est donc plus plat, moins riche.

    Le timbre de la voix est lié à la morphologie de la personne (forme des cordes vocales, de la trachée, de la bouche, capacité pulmonaire, etc), et aussi à l'entraînement, qui permet par exemple d'obtenir une voix pleine dans les aiguës au lieu de passer en voix de tête, ça donne une voix qui a plus de "corps", plus de présence, et ça se travaille (ma fille est chanteuse, c'est pour ça que je connais un peu le sujet).

    Donc, pour ton exemple, quand tu chantes un Sib, ta voix produira simultanément, en allant vers les aiguës: un Sib une octave au dessus, un Fa (quinte), encore un Sib, un Ré (tierce majeure), Fa, Lab (septième), etc... Mais tout le monde entendra un Sib, et uniquement un Sib.
    Et en fonction du timbre, les harmoniques que j'ai citées seront plus ou moins fortes, ce qui te fera préférer une voix plutôt qu'une autre.

    Et là, je ne peux pas m'empêcher de faire écouter Lalah Hathaway, une chanteuse extraordinaire qui peut chanter de vrais accords !! http://youtu.be/0SJIgTLe0hc?t=6m11s
    J'ai la chair de poule à chaque fois que je l'écoute !

  12. #41
    lariegeois

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par Danabc Voir le message
    Je rajoute à mon précédent message le fait que j'ai constaté que certaines personnes me disant avoir l'oreille absolue, étaient par contre davantage mal à l'aise pour reconnaître tel ou tel accord. Question d'exercices ?
    Reconnaitre les accords est vraiment lié à l'oreille relative et à l'entraînement.
    Le fait de pratiquer un instrument polyphonique aide beaucoup (piano, guitare) car on est souvent amené à "repiquer" des morceaux qu'on aime, et à force, on reconnait les accords les plus courants, puis avec de la persévérance, on va jusqu'à entendre les altérations, et repérer des suites d'accords (cadences) d'un seul coup, comme les II V I par exemple

  13. #42
    Danabc

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par lariegeois Voir le message
    Concernant la "richesse" de la voix, on appelle ça le timbre, c'est le timbre qui permet de distinguer un saxophone d'une clarinette par exemple, et une voix d'une autre voix.

    Donc, pour ton exemple, quand tu chantes un Sib, ta voix produira simultanément, en allant vers les aiguës: un Sib une octave au dessus, un Fa (quinte), encore un Sib, un Ré (tierce majeure), Fa, Lab (septième), etc... Mais tout le monde entendra un Sib, et uniquement un Sib.
    Et en fonction du timbre, les harmoniques que j'ai citées seront plus ou moins fortes, ce qui te fera préférer une voix plutôt qu'une autre.

    Et là, je ne peux pas m'empêcher de faire écouter Lalah Hathaway, une chanteuse extraordinaire qui peut chanter de vrais accords !! http://youtu.be/0SJIgTLe0hc?t=6m11s
    J'ai la chair de poule à chaque fois que je l'écoute !
    Merci pour ces infos très intéressantes.
    Mais donc, si je joue à la mélodie la note LA, et que j'accompagne avec un accord de FA Majeur, puis de Sol7, il n'y a pas certaines voix qui permettent d'émettre des sons où l'on entend cette nuance d'un accord à l'autre ?

  14. #43
    Chanaz

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour.
    Votre post date d il ya 5ans.
    J essaie d identifier ce que les gens appellent un don. Et d'ailleurs si je peux contribuer pour enrichir une réflexion sur la question....
    Voilà. Je joue du piano depuis que je tiens debout. Je n'ai jamais suivi de cours de solfège et suis incapable de déchiffrer une partition. J'ai 47 ans auj: peut être est ce l'âge qui me pousse à mieux me connaître puisque je cherche si j'ai l'oreille absolue, l'oreille relative ou autre qualificatif que je n'ai pas encore decouvert..
    Plus précisément: peu importe l'air, que ce soit de la pop de la soûl de la variete (meme du brel ou du piaf)etc...je suis capable de reproduire sur mon clavier les chansons ou musique. Si je connais l'air dans ma tête, mes mains vont jouer cet air la...alors qu'en pensez vous? Est ce de l'oreille absolue? Qd jntend une mélodie que je connais, je ne sais pas dire si c'est un mi ou un rė, c'est juste que je sais le jouer.
    Je compose aussi mais comme je ne sais pas transcrire les notes alors ça s'évapore la fois suivante quand je me mets devant mon clavier.
    Je joue pour le plaisir dabord. Je joue aussi en groupe, pour le plaisir aussi, de la variete. Ils ont tous des partitions sauf moi.. tout est dans ma tête. ..s'ils décident de jouer telle ou telle chanson, je les suis.
    Si vous avez des questions, n'hésitez pas, et si vous savez ce qu'est cette capacité, dites le moi.
    Je vous remercie.

  15. #44
    lariegeois

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par Chanaz Voir le message
    Bonjour.
    Votre post date d il ya 5ans.
    J essaie d identifier ce que les gens appellent un don. Et d'ailleurs si je peux contribuer pour enrichir une réflexion sur la question....
    Voilà. Je joue du piano depuis que je tiens debout. Je n'ai jamais suivi de cours de solfège et suis incapable de déchiffrer une partition. J'ai 47 ans auj: peut être est ce l'âge qui me pousse à mieux me connaître puisque je cherche si j'ai l'oreille absolue, l'oreille relative ou autre qualificatif que je n'ai pas encore decouvert..
    Plus précisément: peu importe l'air, que ce soit de la pop de la soûl de la variete (meme du brel ou du piaf)etc...je suis capable de reproduire sur mon clavier les chansons ou musique. Si je connais l'air dans ma tête, mes mains vont jouer cet air la...alors qu'en pensez vous? Est ce de l'oreille absolue? Qd jntend une mélodie que je connais, je ne sais pas dire si c'est un mi ou un rė, c'est juste que je sais le jouer.
    Je compose aussi mais comme je ne sais pas transcrire les notes alors ça s'évapore la fois suivante quand je me mets devant mon clavier.
    Je joue pour le plaisir dabord. Je joue aussi en groupe, pour le plaisir aussi, de la variete. Ils ont tous des partitions sauf moi.. tout est dans ma tête. ..s'ils décident de jouer telle ou telle chanson, je les suis.
    Si vous avez des questions, n'hésitez pas, et si vous savez ce qu'est cette capacité, dites le moi.
    Je vous remercie.
    C'est simple :
    Si vous vous rappelez une chanson entendue il y a quelques heures ou quelques jours, et que vous la jouez en commençant la mélodie sur la bonne note (il faudra vérifier avec le CD par exemple), alors vous avez l'oreille absolue.
    Si vous devez écouter les premières notes (dans l'absolu, la première note suffit) pour pouvoir commencer à jouer, alors vous avez l'oreille relative.
    Il existe aussi l'oreille harmonique qui permet de reconnaitre les accords (plusieurs notes jouées en même temps). Donc, si vous jouez les accords qui vont avec la mélodie, vous avez l'oreille harmonique. À mon avis la plus utile pour un musicien: j'entends beaucoup de chanteurs avec une bonne oreille relative (ils chantent juste) mais qui s'accompagnent à la guitare avec des accords "passe-partout", très pauvres et ne respectant pas l'harmonie de la chanson, ça me rend malade!

  16. #45
    Chanaz

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Bonjour. Je vous remercie beaucoup. Donc moi c'est relative et harmonique car si je joue une chanson disons qui commence par la, je ne vais pas la jouer en la automatiquement mais je la jouera sur une autre tonalité avec les accords qui vont bien et plutôt juste.
    Encore merci car auj je sais comment je suis...
    Bonne soirée

  17. #46
    Chanaz

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Joubliais.cela veut dire que la relative et l'harmonique sont innées car je n'ai jamais de ma vie suivi de cours. Merci

  18. #47
    lariegeois

    Re : L'oreille absolue, est-elle vraiment innée ?

    Citation Envoyé par Chanaz Voir le message
    Joubliais.cela veut dire que la relative et l'harmonique sont innées car je n'ai jamais de ma vie suivi de cours. Merci
    Non pas forcément. Et puis, cours ou pas cours, notre expérience musicale nous en apprend bien plus qu’on ne croit.
    Il existe probablement une "facilité" innée, mais on peut aussi améliorer son oreille relative en écoutant, en chantant ou en sifflant. S’enregistrer aide aussi.
    En revanche, l'oreille absolue est tellement rare que je pense qu'elle est innée.

    L'oreille harmonique est en fait une super oreille relative.
    Par exemple, l'oreille relative reconnait les notes d'un arpège (accord joué note par note)
    Par contre lorsque l'accord est plaqué au piano, ou gratté à la guitare, l’oreille harmonique arrive à la rescousse! Elle va soit :
    - Distinguer les notes dans la bouillie de sons (= décortiquer ou analyser l'accord)
    - Ressentir la couleur de l'accord (pas besoin d’identifier les notes, on entend directement le type d'accord)
    Quand on débute on décortique beaucoup, c’est laborieux, puis au fil des ans, on commence à reconnaitre les accords directement. En fait on développe son oreille harmonique.
    Mais attention, certains musiciens, même avec une solide formation musicale, ont du mal à entendre les accords, il leur faut la partoche! Comme quoi il y a quand même un peu d’inné là dedans

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. La presbytie est-elle vraiment obligatoire ?
    Par Caesar364 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/10/2011, 13h12
  2. TPE : la souplesse est elle innée ou le fruit d'un travail acharné ?
    Par smahane dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/01/2011, 20h04
  3. [Evolution] L'oreille est elle une exaptation de l'ouïe du poisson?
    Par Greg'z dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/02/2010, 16h45
  4. la terre ;est elle plate vraiment?
    Par ige1986 dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/10/2009, 09h18
  5. la biotechnologie,Qui est elle vraiment?
    Par FreeDumz dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/05/2007, 11h16