Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Le temps, ce truc.



  1. #1
    MrSbobino

    Le temps, ce truc.

    Bonjour à tous,
    Je me permets de poster pour une première fois sur ce forum car je me pose beaucoup de questions et je n'ai pas les connaissances nécessaires pour réussir à mener une réflexion bien plus approfondie à leurs sujet. J'aimerais vous parler du temps, cette chose que l'on apprivoise depuis des millénaires mais que l'on ne peut définir clairement.

    Aujourd'hui j'ai eu une personne quelconque au téléphone, on parlait de chose très banales et inintéressantes jusqu'au moment où cette personne me dit :" C'est incroyable comme sa passe vite, à peine le week end a-t-il commencé qu'il est déjà finit !"; C'est à ce moment là que à la manière de Gregory House ( ou pas ), j'ai eu une révélation.

    N'avez vous pas l'impression que le temps s'accélère, ou du moins qu'il passe plus vite ?(pour les puristes, je sais que ma question n'a pas vraiment de sens car il serait sous-entendu que le temps ai une vitesse et ce ... enfin bref fuck!). On dirait que plus le temps passe plus il passe vite :s, plus on prend de l'âge plus le temps nous échappe, le moment qui nous paraissait être une éternité est maintenant tout à fait anodin. Alors vous allez me dire : Oui, la raison de ce phénomène est simple et explicable grâce à la science, des mécanismes du cerveau humain bla bla bla.
    Certes, mais est-ce qu'il serait possible que le temps ne soit pas seulement définit par ce que nous percevons et que nous voulons bien croire ?
    N'est-il pas possible de faire un lien entre la croissance exponentielle de l'univers et le temps ?

    Outre une explication neurologique, et purement biochimique, de ce phénomène qu'est "l'accélération du temps", pourrait-on envisager une autre explication, physique, qui associerait au temps, non pas seulement le fait qu'il tend vers l'infini mais aussi le fait qu'il tend DE PLUS EN PLUS VITE vers l'infini ?!
    Cela voudrait dire que auparavant le temps avait une vitesse moindre comparé à maintenant, et encore moins grande comparée à plus tard. ( Je sais que c'est fou de parler de la vitesse du temps et que cela peut paraître ridicule mais je ne connais pas de grandeurs qui puissent la caractériser. ) Dans l'absolue on peut même se laisser imaginer que nos ancêtres vivait plus longtemps que nous mais que notre perception du temps, qui est faussée, ne nous laisse pas entrevoir cette éventualité.

    Exemple : Soit un individu X ayant vécu un temps Tx=40 ans, en 1000 av J-C;
    un individu Y ayant vécu un même temps mais noté Ty=40 ans, au XXème siècle;
    Alors dans ce cas, Tx>Ty ! LOL.
    X et Y ne noteraient pas de différence en comparant Tx à Ty, tout simplement parce que leurs perception est affectée, et que notre cerveau s'adapte au temps présent.
    Mais à l'échelle humaine, un bébé de 1 ans aura une notion du temps propre à la période dans laquelle il se trouve, et en admettant que la vitesse du temps croît de manière exponentielle, il est alors tout à fait envisageable que en grandissant il ait l'impression que le temps passe de plus en plus vite. Pourquoi ? et bien on pourrait penser que son horloge biologique, si je puis dire, est restée "réglée" à l'heure de la période où il avait 1 ans ! du coup le temps s'accélérant, son cerveau ne suit plus le rythme, d'où cette impression d'accélération.

    Alors, une minute en 1600 a t'elle la même valeur qu'une minute en 2012 ?
    Si non, faut-il changer l'unité de temps qui nous donne de fausses perceptions ?

    Voilà, j'espère avoir été un minimum clair étant donné que ce ne l'est pas forcément pour moi-même!, et j'espère avoir quelques retours.

    Secrètement,..

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invité6735487
    Invité

    Re : Le temps, ce truc.

    Si c'est secrètement je réponds !

    Einstein disait que pour comprendre (en partie) la relativité : "Si tu passe du temps avec une jolie fille, tu auras l'impression que ça ne dure que quelques secondes ; alors que si tu mets ta main sur un fourneau, tu auras l'impression que ça ne dure que quelques heures !"

    Il comparait le temps subjectif aux temps de ... bin disons le temps propre !

  4. #3
    obi76

    Re : Le temps, ce truc.

    Bonjour,

    on est bien, bien loin de la physique là. La manière dont on appréhende le temps qui passe dépend de l'envirronement. Une horloge dont le pendule faisait un cycle toutes les secondes il y a plusieurs siècles battera toujours la mesure à une seconde actuellement
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  5. #4
    Pixelvore

    Re : Le temps, ce truc.

    Bonjour,

    Je ne vais pas m'étendre sur les questions "physiques" que tu soulèves, car comme tu le dis toi-même, partant du fait que la notion de "vitesse" du temps n'a pas de sens (la vitesse d'une grandeur étant son taux de variation par rapport... au temps), on ne peut de toute façon rien dire de sensé quantitativement...
    Par contre, on peut s'intéresser à la différence entre le temps objectif, celui mesuré par nos montres (je ne considère pas la relativité, on considère ce temps là comme "absolu"...) et le temps "ressenti", celui dont tu as envie de dire qu'il passe de plus en plus vite. Et là dessus j'aimerais simplement attirer ton attention sur le caractère paradoxal de ce temps ressenti : l'ennui, par définition, c'est cette impression que le temps "passe" beaucoup trop lentement... Précisément parce que "rien ne se passe". Inversement, à la fin d'une riche jounée, il arrive souvent comme tu dis qu'on n'ait pas vu le temps passer parce qu'à aucun moment on ne s'est ennuyé... En résumé, plus le temps est dense, plus il passe vite. Et inversement, un temps pauvre en expériences paraît infiniment long. Soit. Le paradoxe, dans tout ça, vient du fait qu'on n'aime pas avoir la sensation que le temps nous échappe (peur de la mort ?). Mais alors est-ce que ça veut dire qu'on devrait aimer l'ennui pour ne pas se faire voler notre temps (cette rare ressource octroyée à chacun en quantité finie jusqu'à une certaine deadline) ? Peut-être / sans doute. Plus précisément, l'ennui vient du constat qu'on aurait bien mieux à faire que d'être là... Mais c'est une banalité de constater ça : il y a potentiellement une infinité de choses intéressantes à faire, et ce en un temps fini, donc passer son temps à trahir le réel au nom de l'irréel n'est sans doute pas la manière la plus intéressante d'occuper son temps... Bref, il faut chérir les moments d'ennui comme autant d'occasions de s'approprier le temps. Moralité : quand on s'ennuie, il suffit de philosopher un peu pour ne plus s'ennuyer. Et quand le temps "passe trop vite", c'est qu'on vit plein de choses intéressantes, donc pas de regret. Bref, il vaut mieux rajouter de la vie à ses années que des années à sa vie.

    Je sais pas si j'ai apporté une quelconque réponse à tes questions, mais il me semble que c'est plus intéressant d'aborder la question de l'accélération du temps du point de vue philosophique plutôt que de se perdre dans des absurdités mathématiques et physiques... Mais si des esprits plus éclairés que le mien en la matière veulent se lancer, libre à eux !
    Dernière modification par Pixelvore ; 26/11/2012 à 17h40.

  6. #5
    MrSbobino

    Re : Le temps, ce truc.

    Pixelvore,
    Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il est "intéressant d'ABORDER la question de l'accélération du temps du point de vue philosophique" mais pour aller plus loin, la philosophie ne permettra en aucun cas de répondre à ce genre de question, et c'est dans cet exercice que les mathématiques et la physique portent un intérêt conséquent.
    Personnellement je me plais à philosopher dans certains moments d'ennuis, j'imagine les concepts fondamentaux d'une autre manière mais inévitablement je me heurte à beaucoup de questions qui vont malheureusement rester sans réponses !
    Je pense que la philosophie n'est que le point de départ d'une démarche scientifique qui conduira à une possible réponse.

    Ps : "Il vaut mieux rajouter de la vie à ses années que des années à sa vie". Je dirais qu'il vaut mieux rajouter de la vie à ses années ET des années à sa vie !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    obi76

    Re : Le temps, ce truc.

    Re,

    bon, je crois que ce sujet tend plus à la philosophie qu'à la physique... je ferme.

    Pour la modération,
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. il y a un truc , mais ou ??
    Par michel dhieux dans le forum Technologies
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/02/2012, 21h58
  2. truc amusant
    Par yoda1234 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/12/2005, 20h29