Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Le feu



  1. #1
    invite52487760

    Le feu

    Bonjour,

    Une petite question un peu banale, que j'aimerais vous poser :

    Lorsqu'on allume une allumette, on voit apparaître le feu que ... je ne comprends ce que c'est ... ( Pour moi, le feu est une sorte d'énergie qui se manifeste dans l'extérieur ). On s'aperçoit que dans moins de quelques secondes, le feu disparait. Où va alors le feu disparu de point de vue de la physique ?. Il retourne dans le vide ? ou dans un monde qui s'appelle ''derrière'' le vide ? ou dans quoi ? et pourquoi l'énergie disparait et ne dure pas longtemps ? il est absorbé par le vide ? Ne me dites pas que c'est parce que le phénomène de combustion s’arrête parce que la réaction chimique arrive à terme et que le souffre finit sa transformation ? essayez de dire plus visiblement ce qui se passe en cachette, on aimerait suivre l'évolution et la transformation énergétique et saisir son lien avec le vide. S'il n'y'a pas d'oxygène, l'allumage ne peut pas avoir lieu, par exemple dans l'espace loin de la surface terrestre.
    Peut-on imaginer une action - réaction entre l'oxygène et le souffre en contrôlant le dégagement énergétique avec la source d'énergie qui est le vide ou l'intérieur du vide ou je ne sais pas ?. Puisque rien ne se perd et tout se transforme, comment intervient la loi de conservation de l'énergie dans l'explication du transfert de l'énergie de l’intérieur du vide vers l'extérieur ?

    excusez moi, mon savoir est très restreint en physique-chimie, c'est pourquoi je vous demande de rester indulgent devant cette manière naïve d'aborder le sujet.

    Merci d'avance.

    -----

    Dernière modification par chentouf ; 25/05/2016 à 16h05.

  2. #2
    Gilgamesh

    Re : Le feu

    Le feu n'est pas une sorte d'énergie, c'est un milieu physique. La flamme qui compose le feu est un gaz suffisamment chaud pour que certaines espèces chimiques en son sein, convenablement excitées, émettent du rayonnement. Par exemple, dans la flamme de bougie ou dans celle de l'allumette, la lumière jaune très éclairante est du à l'atome de carbone (celui qui se dépose ensuite sous forme de suie d'un noir mat). Pour certaines flammes vraiment très chaudes une fraction non négligeable peut même être ionisée (l'électron périphérique devient libre) et tu obtiens alors un plasma.

    On distingue ce qu'on appelle spécifiquement feu et flamme des autres gaz et plasmas lumineux (par exemple l'arc électrique de la foudre, ou le gaz qui brille dans les tubes dit fluorescent ou lampes à décharge) par le fait que la flamme est le lieu d'une réaction chimique exothermique (= qui dégage de la chaleur), une oxydation en général, source de la chaleur qui rend la flamme lumineuse. Une oxydation est une réaction chimique au cours de laquelle une espèce chimique (l'oxydant) capte les électrons d'une autre espèce chimique (le réducteur). Dans la presque totalité des réactions de combustion courantes, l'oxydant est l'oxygène et le réducteur une substance le plus souvent organique (cad composé de carbone et d'hydrogène principalement : bois, papier, huile, stéarine, méthane...) ou ici le phosphore du bout rouge de l'allumette.

    Les espèces chimiques nouvellement formées ont une énergie de liaison moindre, et c'est le surplus qui chauffe le milieu. On peut résumer très grossièrement l'origine ultime de l'énergie qui se dégage par le fait que dans la nouvelle configuration, les électrons se trouvent plus près du noyau de l'atome ; ils sont en tout cas plus fortement liés à lui. Quand tu tombes dans un trou, tu fais travailler la force de gravité, et tu te rapproches du centre de la Terre. Au fond du trou, tu es mieux lié à la Terre, ce qui signifie que tu as moins d'énergie qu'avant. Tu es mieux lié parce qu'il faut te donner de l'énergie pour te sortir du trou, sinon tu restes dedans. L'énergie gravitationnelle que tu as perdu en tombant a été transformé en énergie cinétique : tu as gagné de la vitesse. C'est cette énergie qu'a encaissé ton squelette et c'est pour ça que tu t'es pété la cheville. Ici, c'est la force électromagnétique qui travaille, mais c'est le même principe.

    Le feu disparaît parce que la température du gaz diminue, et qu'il cesse alors d'émettre de la lumière. La température baisse parce que le gaz perd de l'énergie, à la fois en rayonnant et en communiquant sa chaleur à l'atmosphère environnante. Le gaz dont est composé la flamme (après combustion, c'est le plus souvent de l'eau et du gaz carbonique quand le réducteur est organique) ne disparaît pas, il se dilue dans l'atmosphère.



    Autrement tout ce galimatias autour du vide est incompréhensible et à oublier.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 26/05/2016 à 04h32.
    Parcours Etranges

Sur le même thème :