Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Les "fondants" en fonderie .



  1. #1
    Guidestone

    Question Les "fondants" en fonderie .


    ------

    Bonjour à tous,

    Petite question sur les "fondants" que ce soit dans l'industrie métallurgique ou verrière .

    Je ne comprends absolument pas comment un "mélange" fond à température plus basse que la température de fusion de chacun de ses composants pris "à part" .

    Je donne un exemple tout à fait bidon ... avec des chiffres "de caricature" :

    un minerai pur A fond à 800 degré .
    un minerai pur B fond à 700 degré .

    Comment est ce qu'il est possible qu'un mélange de A et de B fonde par exemple à 600 degré ?
    Je ne comprends pas ni à l'échelle macroscopique ni à l'échelle microscopique .

    A mon avis un minerais qui fond à 800 degré reste à l'état "minerai" cad "solide" (et donc non miscible) jusque 799 degrés.
    Donc il est pas question qu'il se mélange à quoi que ce soit avant 800 degrés .
    Il en est de même pour le minerais qui fond à 700 degré ...il restera solide jusqu'à 699 degrés
    Du moins en toute logique .

    Si qq peut m'expliquer ce mystère que je ne conteste en rrien; l'eutectique est là pour le démontrer...mais que je ne comprends pas .

    Merci à tous pour vos lumières .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Tawahi-Kiwi

    Re : Les "fondants" en fonderie .

    Salut,

    du point de vue macroscopique, ce n'est pas si different de la glace et le sel.

    La glace fond a 0ºC, le sel fond a 800ºC, et pourtant la glace salee fond a une temperature plus basse.
    Pour l'eutectique (melange sel-glace de ~30%), c'est -21,1ºC.

    Une explication tres simpliste est que l'ajout d'un fondant 'fragilise' les liaisons du solide, l'aidant a passer a l'etat liquide plus rapidement.

    L'usage de 'minerai' est un peu problematique car ce sont rarement des composes purs. La fusion peut donc avoir lieu sur plusieurs centaines de degres. Pour l'industrie metallurgique, on s'interesse rarement au liquidus (la temperature pour laquelle tout est fondu) du minerai.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  4. #3
    Guidestone

    Re : Les "fondants" en fonderie .

    Ok merci,c'est déjà un début prometteur ;

    En particulier la "bande de T° de fusion" que je croyais plutôt être un point même si c'était un "gros point" ...

  5. #4
    Tawahi-Kiwi

    Re : Les "fondants" en fonderie .

    Citation Envoyé par Guidestone Voir le message
    En particulier la "bande de T° de fusion" que je croyais plutôt être un point même si c'était un "gros point" ...
    Si un systeme (=une roche) a un composant principal fortement dominant et refractaire tout en contenant des composants 'fondants', la plage de fusion peut etre assez large. Je parle ici de mon point de vue de petrologue magmatique (donc pas entierement de la chimie). Ainsi, un (picro-)basalte (hydraté) fonderait entre 850 et 1600ºC; un granite (pegmatitique) tres riche en silice peut aller de 500 a 1400ºC; ce sont des extremes car la nature ne permet pas vraiment que de telles conditions physico-chimiques soient reunies.

    Meme chose pour les minerais. Dans le cas des minerais de fer, les oxydes de fer (magnetite & hematite...) fondent aux environs de 1600ºC. Les autres oxydes de fer (goethite par exemple) vont se decomposer en hematite ou magnetite bien avant cette temperature (~800ºC). Mais dans le cadre de la siderurgie, on ne s'interesse pas vraiment aux oxydes, mais bien le metal lui-meme. En conditions reductrices, ces mineraux ne sont donc pas stables et se decomposent en fer metallique, qui devrait theoriquement fondre a 1540ºC mais fond bien avant (~1200ºC ?) car le minerai est lui-meme plein de composes qui vont baisser cette temperature, et pour etre sur que tout se passe comme prevu (en particulier, que le minerai fondu a une viscosite peu elevee), on ajoute un fondant qui abaisse davantage le point de fusion, et dans bien des cas, remplis d'autres roles comme la reduction elle-meme, la limitation de la formation d'oxydes ou l'absorption de composants indesirables dans la phase metallique.

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 02/11/2018 à 09h07.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  6. #5
    Guidestone

    Re : Les "fondants" en fonderie .

    Super,merci...
    J'ai appris des quantités de choes ...

    Merci.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Chaux et fonderie.
    Par alexx08 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2018, 07h56
  2. [Energie] fonderie electrique
    Par santar83 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/06/2017, 09h15
  3. Alliage de fonderie Alu
    Par milice dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/10/2015, 10h48
  4. fonderie
    Par Anduriel dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 10
    Dernier message: 19/07/2010, 21h27