Faux signaux sociaux
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Faux signaux sociaux



  1. #1
    Saint-Sandouz

    Faux signaux sociaux


    ------

    Bonsoir à tous

    Désolé pour le titre mais je n'ai rien trouvé de plus explicite
    Je tombe dans l’article Rire de wiki sur un passage qui m’interpelle :

    « Quelqu'un qui rit sans raison ou à contre-sens, c'est-à-dire en présence d'un danger réel, sera vu comme un fou. […]
    Pour un animal social comme l'homme, il est effectivement très dangereux d'avoir dans son groupe, une personne envoyant de faux signaux. Le rire sans raison provoque toujours de la méfiance et du rejet. »

    Pourriez-vous élaborer sur cette idée d’une personne envoyant de faux signaux dans un groupe, en généralisant et en donnant des exemples autres que le rire ? Ça me dit quelque chose mais je ne suis pas très clair.

    Question subsidiaire : qu’en est-il d’une personne qui ne perçoit pas les signaux émis par le groupe ou les interprète de travers ?

    ND

    -----
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  2. #2
    Partage

    Re : Faux signaux sociaux

    Salut,

    Pour la question subsidiaire, il me semble que les autiste par défaut d'empathie interprètent les signaux sociaux de manière erroné. (A moins que ce ne soit l'inverse).
    On peut aussi prendre le cas d'une personne paranoïaque. Bien que là c'est plus un jugement erroné sur les intention que sur les signaux.
    Je ne sais pas si ça répond à ta question.

    Pour la question question principale.
    Me vient l'exemple les phobies qui peuvent déclencher des signaux de peur panique qui n'ont pas lieu d'être.

    J'ai pas bien saisi tes questions en fait...

  3. #3
    Saint-Sandouz

    Re : Faux signaux sociaux

    J’ai eu l’occasion de rencontrer des gens qui riaient à tort et à travers au point d’incommoder les autres mais sans plus. Je me demandais quels autres exemples il pourrait y avoir qui soient un peu plus sévère, comme de crier au feu quand tout va bien (exemple caricatural).
    Ma question portait sur ce que pouvaient être ces signaux et sur la façon dont le groupe à qui ils sont destinés les perçoit.

    Dans mon expérience j’ai toujours trouvé que les paranoïaques étaient assez bien adaptés même s’ils ne sont pas forcément appréciés. Leur problème est qu’ils interprètent mal les signaux des autres, voire qu’ils voient des intentions là où il n’y en a pas.
    À ma connaissance les autistes ne voient aucun signal chez les autres. Rien n’a de sens pour eux.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Discussions similaires

  1. Individualisme et groupes sociaux
    Par invite087ebb6a dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 23
    Dernier message: 29/12/2010, 15h20
  2. [Evolution] Evolution et insectes sociaux
    Par Paminode dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 01/09/2009, 21h04
  3. Que signifient les termes petits signaux et grands signaux?
    Par invitec6f46d45 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/03/2009, 11h16
  4. Criteres sociaux ( admission postbac)
    Par invite12fc2b7d dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/02/2009, 17h34
  5. bourses sur criteres sociaux
    Par invite7df00cd9 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/04/2008, 18h21