Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

Sang bovin dans le vin?

  1. #1
    Igothigh
    Bonjour,

    je ne savais ou poster cette question, mais comme c'est paru sur le Washington Post de ce matin, j'ai choisi la rubrique actualite. Le mecontentement envers la France ne cesse de monter aux US et certains commencent a brandir la menace des sanctions economiques. Les produits visés pourraient être les eaux minérales et le vin. Dans un article de ce matin, j'ai pu lire que certains producteurs de vin francais ajoutait du sang bovin pour le clarifier (source Washington Post)... quelqu'un a-t-il connaissance d'un tel procede?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile
    J'ai vaguement entendu parler de ce procédé, et il me semble que certains rares viticulteurs l'ont utilisé, mais que c'est illégal (info sans garantie).

  4. #3
    Igothigh
    Citation Envoyé par Cécile
    J'ai vaguement entendu parler de ce procédé, et il me semble que certains rares viticulteurs l'ont utilisé, mais que c'est illégal (info sans garantie).
    Que ce soit illégal, je n'en doute pas.

  5. #4
    orbitmars
    De tout façon la presse américaine est déchaînée contre nous en ce moment ! y a qu'à voir les Unes de tous les quotidiens américains pour comprendre...
    Cette histoire de sang de bovin dans le vin, il est vrai que ce n'est pas très clair (sauf la couleur du vin bien sûr !), mais comparé aux attrocités de production de masse transatlantique... sont-ils bien placés pour faire ce genre de remarque ?

  6. #5
    Igothigh
    Citation Envoyé par orbitmars
    y a qu'à voir les Unes de tous les quotidiens américains pour comprendre...
    Je mettrai juste un bémol a cela. Certains quotidiens se déchainent et utilisent des unes a sensation (qui sont reprises en France). Mais d'autres essaient de presenter les choses comme elles sont avec parfois quelques articles un peu plus vindicatifs que d'autres, mais je crois que c'est de bonne guerre lorsqu'il y a désaccord sur des sujets aussi sensibles et graves. Je ne lis pas beaucoup la presse francaise, mais je doute qu'il n'y ait pas quelques journaux qui emploient les memes "stratégies"

    Cette histoire de sang de bovin dans le vin, il est vrai que ce n'est pas très clair
    D'ou ma question pour essayer de determiner si c'est de la diffamation ou une réalité. Le fait que dans l'article soit precisé "Two US wine experts contacted by the Washington Post" sans preciser la source me parait suspect. Si quelqu'un a des infos précises, je me ferai un plaisir de leur écrire

  7. #6
    Yoyo
    apres une petite recherche voici ce que j'ai trouve:

    La poudre de sang de bovin est interdite dans l'Union Européenne depuis l'apparition de la "vache folle".
    sur ce site Le vin


    Yoyo

  8. #7
    Igothigh
    Citation Envoyé par Yoyo
    apres une petite recherche voici ce que j'ai trouve:

    La poudre de sang de bovin est interdite dans l'Union Européenne depuis l'apparition de la "vache folle".
    sur ce site Le vin


    Yoyo
    Merci Yoyo pour l'info. Apres une recherche sur Google, 25% des vins "Premium" (buvables en somme ) US subissent la clarification par collage. Sinon, ils utilisent la clarification par filtration.

  9. #8
    Jean Etienne
    La poudre de sang bovin est utilisée dans le filtrage du vin depuis des siècles. Il existe d'autres procédés mettant en oeuvre le blanc d'oeuf (le plus courant) ou même la farine de poisson.

    La loi de l'Union Européenne interdisant cette pratique est le type même de règlement pris "pour faire plaisir à bobonne", totalement inutile et inefficace, puisque le prion, agent de la maladie dela vache folle, ne se retrouve pas dans le sang !

    Ceci dit, je ne vois pas pourquoi cette pratique peut éveiller du ressentiment: lorsque vous mangez un steak, retirez-vous le sang auparavant ?

  10. #9
    Igothigh
    Citation Envoyé par Jean Etienne
    Ceci dit, je ne vois pas pourquoi cette pratique peut éveiller du ressentiment: lorsque vous mangez un steak, retirez-vous le sang auparavant ?
    Vous savez, il ne faut pas grand chose pour eveiller le ressentiment. Juste laisser sous entendre que ca peut me pas etre "safe" ou que ce sont des pratiques bizarres (je ne connaissais pas ce procede et ca m'a fait m'interroger).
    La plupart des americains qui ne mangent pas de fromage a pate cru, c'est essentiellement a cause des "moisissures" qui poussent dessus... ca n'est pas tres rationnel non plus et vous pouvez leur dire que ca fait des siecles que toute sorte de civilisation en mange sans pour autant en perir, ca ne change rien, quelque part ca reste a leur esprit de la pourriture.

  11. #10
    Cécile
    Ceci dit, je ne vois pas pourquoi cette pratique peut éveiller du ressentiment: lorsque vous mangez un steak, retirez-vous le sang auparavant ?
    Oui, mais pour les végétariens, c'est embêtant. Ce n'est pas écrit que la clarification est faite avec du sang. C'est juste une question d'information, qui devrait figurer quelque part.

    Cécile, qui adore un steack bien saignant avec un bon vin rouge, mais qui respecte toutes les préférences alimentaires

  12. #11
    vince
    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, mais pour les végétariens, c'est embêtant. Ce n'est pas écrit que la clarification est faite avec du sang. C'est juste une question d'information, qui devrait figurer quelque part.
    Oui mais alors là, si on commence on s'en sort plus...

    vince qui veut bien respecter mais faut pas pousser non plus

  13. #12
    Jean Etienne
    [quote="Cécile"]
    Oui, mais pour les végétariens, c'est embêtant. Ce n'est pas écrit que la clarification est faite avec du sang. C'est juste une question d'information, qui devrait figurer quelque part.
    Il ne faut tout de même pas confondre végétarisme et religion ! Si un végétarien refuse d'absorber un aliment parce qu'il a simplement été en contact avec de la matière animale, c'est SON problème et celui de son psychiatre. Si les personnes "normales" doivent se plier aux exigences de toutes les phobies d'autrui, il ne reste plus à chacun de se trouver sa petite île déserte et à s'y isoler.

  14. #13
    Aie
    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, mais pour les végétariens, c'est embêtant. Ce n'est pas écrit que la clarification est faite avec du sang. C'est juste une question d'information, qui devrait figurer quelque part.
    Juste une petite remarque, les végétariens ne devraient pas non plus manger des bonbons gélifés, avant la gélatine était obtenu avec du boeuf (interdit maintenant pour les raisons que l'on connait) et maintenant, la gélatine est obtenu avec des pieds de porc...

    Pour en revenir au sujet, je savais que l'on utilisait du sang de boeuf, mais c'est un procédé dépassé.. Je sais que le bland d'oeuf est assez utilisé (j'ai visité pas mal de chateaux!). Bref, pour ce type de journaux qui aiment la sensation, tous les prétextes sont bons pour faire dans le boycott!!

    Aie, mouarf

  15. #14
    Cécile
    Si les personnes "normales" doivent se plier aux exigences de toutes les phobies d'autrui, il ne reste plus à chacun de se trouver sa petite île déserte et à s'y isoler.
    Ce genre de propos me gêne énormément. les gens ont le droit de savoir ce qu'ils mangent ou boivent, et de choisir en connaissance de cause. Les végétariens seraient-ils anormaux ???? Doivent-ils aller voir un psychiatre comme tu l'indiques ???? cela s'appelle simplement de l'intolérance.
    Il ne s'agit pas de se plier aux phobies d'autrui : autrui en question n'oblige personne à être végétarien.

  16. #15
    vince
    Oui mais cécile, il y a bien un moment où on doit mettre une limite... Si demain je décide avec quelques amis que je ne veux plus manger d'aliments manipulés par des gauchers, je pourrais également revendiquer qu'on indique sur l'étiquette la latéralisation du producteur... On arrive vite à une société de fous!!
    Dans le cas du vin et comme le dit jean-etienne il y a juste contact avec des matières animales on va pas en faire un fromage à pâte molle non plus...

  17. #16
    kinette
    Bonjour,
    Cette histoire me fait penser à des statistiques que j'ai lu sur les contamination des farines et autres produits alimentaires par différentes bestioles... quasiment impossible de manger quelque chose en étant certain de ne manger en même temps aucune protéine animale (et je ne vous parle pas des acariens courants dans la nourriture, sur notre peau...).
    On est dans une société où on voudrait avoir des informations complètes sur tout, avec des données sur les risques exacts de chaque chose... et parfois on en arrive à des excès proches de la folie, même si au départ ça paraît légitime de vouloir être informé.

    Pour le cas dont on est parti, il semble normal que les gens soient informés des techniques utilisées pour fabriquer le produit. Mais si on veut pousser le bouchon, doit-on étiqueter toutes les plantes ayant reçu comme fertilisant du sang ou de la corne torréfiée (utilisés d'ailleurs en agriculture bio) ?

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  18. #17
    Cécile
    Bonjour,

    Je suis bien d'accord que l'on ne peut pas absolument tout indiquer. Cela dit, les indications actuelles me semblent insuffisantes. Par exemple, les ingrédients présents à moins de 1 % n'ont pas à être étiquetés, alors qu'ils peuvent créer des allergies même s'ils sont très peu présents.
    Mais ce qui m'a énervée, c'est l'amalgame végétarien = anormal, phobique, devant aller voir un psychiatre.

    Si demain je décide avec quelques amis que je ne veux plus manger d'aliments manipulés par des gauchers, je pourrais également revendiquer qu'on indique sur l'étiquette la latéralisation du producteur...
    C'est quand même un argument de mauvaise foi. Je ne vois pas le rapport entre une exigence stupide comme celle là, et l'exigence légitime de savoir ce que contient le produit qu'on mange, et comment il a été transformé.

    Aie a dit :
    j'ai visité pas mal de chateaux!
    Veinard

  19. #18
    Aie
    Citation Envoyé par Cécile
    Veinard
    VeinardE!! Hihihi
    J'ai fait mes études Bordeaux...

    Il est vri qu'en France, les étiquettes ne sont pas très bien faites, En Angleterre, je me souviens que pour les allergies aux noix ou à la phénylalanine, c'était souvent bien indiqué s'il y avait des traces des produits incriminés....

    Aie, qui aime bien les fraises tagada, avec de la poudre de cochenille dessus pour la couleur

  20. #19
    Yoyo
    Bonjour,

    C'est vrai que cote etiquetage ici ils sont bien. les produits pour vegetariens sont tous etiquetes "suitable for vegetarians", les risques d'allergies sont aussi indiques par les traces de peanuts.

    Mais bon il faut aussi dire que dans ce pays il est indique sur les bouchons des bouteilles de boissons "open by hand"

    Yoyo

  21. #20
    vince
    Bof
    Je trouve absurde cette volonté farouche de vouloir étiqueter tout ce qui bouge, d'un coté le consommateur croit pouvoir tout maitriser et se rassure comme il peut, d'un autre côté les entreprises s'engouffrent dans la spirale du principe de précaution qui veut qu'en informant totalement le public elles se couvrent vis à vis des poursuites qui sont susceptibles d'être engagées contre elles à la moindre gastro...
    Et petit à petit, l'air de rien les rapports sociaux se "juridisent".

  22. #21
    Aie
    Citation Envoyé par vince
    Bof
    Je trouve absurde cette volonté farouche de vouloir étiqueter tout ce qui bouge, d'un coté le consommateur croit pouvoir tout maitriser et se rassure comme il peut, d'un autre côté les entreprises s'engouffrent dans la spirale du principe de précaution qui veut qu'en informant totalement le public elles se couvrent vis à vis des poursuites qui sont susceptibles d'être engagées contre elles à la moindre gastro...
    Et petit à petit, l'air de rien les rapports sociaux se "juridisent".
    Bien, je vois ma mère, elle est allergique à l'ail... Sans etiquette, cela ferait longtemps qu'elle serait à l'hosto, et encore, les étiquettes sont vagues... dans le cas des allergies, ben c'est vraiment pénible la vie et cela simplifie grandement cet etiquettage...

    Aie,

  23. #22
    vince
    Citation Envoyé par Aie
    dans le cas des allergies, ben c'est vraiment pénible la vie et cela simplifie grandement cet etiquettage...
    D'accord avec ça bien sûr (je n'ai pas dit que j'étais anti-étiquette, j'ai juste dit qu'il fallait pas pousser)...

  24. #23
    Jean Etienne
    Bonjour,

    Mais ce qui m'a énervée, c'est l'amalgame végétarien = anormal, phobique, devant aller voir un psychiatre.
    Cécile, ou tu as mal interprété mes propos, ou je me suis très mal exprimé.

    Je n'ai jamais dit que les végétariens étaient des anormaux. Mon amie est végétarienne, et si elle était anormale, je m'en serais aperçu (du moins je l'espère...)

    Mais il y a de l'excès en tout, et un certain seuil franchi, n'importe quelle habitude, n'importe quel comportement peut devenir une pathologie. Ainsi, si je n'aime pas les tomates, je les écarterai sur le bord de mon assiette au restaurant. Mais si je me mets à hurler et à m'accrocher aux lustres parce que j'en aperçois une rondelle dans l'assiette de mon voisin, alors là, j'ai droit à la médecine psychiatrique.

    Idem pour les végétariens: s'il s'agit d'une hygiène de vie, d'un principe personnel, je le respecte. Mais s'il refuse de me serrer la main parce que je suis susceptible d'avoir touché de la viande la veille au soir, là aussi cela relève de la psychiatrie. Heureusement, je n'ai jamais connu un tel cas...

    Au fait, il est curieux que les "pseudo-scientifiques" se mettent à pousser des cris d'orfraie parce que de la poudre de sang ait servi de matière filtrante pour le vin, et restent indifférents au fait que des os de bovins entrent (toujours actuellement) dans la procédure de raffinage du sucre...

    Amicalement,
    Jean

  25. #24
    Cécile
    Bonjour Jean

    Cécile, ou tu as mal interprété mes propos, ou je me suis très mal exprimé
    Peut-être les deux à la fois...

    Mais il y a de l'excès en tout, et un certain seuil franchi, n'importe quelle habitude, n'importe quel comportement peut devenir une pathologie. Ainsi, si je n'aime pas les tomates, je les écarterai sur le bord de mon assiette au restaurant. Mais si je me mets à hurler et à m'accrocher aux lustres parce que j'en aperçois une rondelle dans l'assiette de mon voisin, alors là, j'ai droit à la médecine psychiatrique.
    On est bien d'accord là dessus, et je ne crois pas que ce type de comportement soit très répandu. Mais si tu n'as pas moyen de savoir si ce que tu manges contient des tomates, c'est là que ça pose un problème.

    Au fait, il est curieux que les "pseudo-scientifiques" se mettent à pousser des cris d'orfraie parce que de la poudre de sang ait servi de matière filtrante pour le vin, et restent indifférents au fait que des os de bovins entrent (toujours actuellement) dans la procédure de raffinage du sucre...
    Ben tu vois, je ne savais pas. Je dois être une pseudo-scientifique.
    Ca ne m'empêchera pas de manger du sucre (personnellement, je n'ai pas de phobies alimentaires), mais je trouve anormal que cette info soit aussi confidentielle.

    Amicalement,

    Cécile

Discussions similaires

  1. Dosage de l'élément fer dans un vin blanc
    Par LuXie dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2007, 23h01
  2. SO2 dans le vin
    Par Filleperdue62 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/04/2007, 21h09
  3. [Dosages] Dioxyde de Soufre dans le vin.
    Par Rex Nirvana dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/03/2007, 22h49
  4. Le goût du vin... dans nos têtes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/10/2005, 13h26
  5. Dosage De Dioxyde De Soufre Dans Un Vin
    Par M@rcus dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/09/2004, 07h32