Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Un code barre sous la peau des patients.

  1. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Un code barre sous la peau des patients.

    Bonjour !

    U ne technologie d’identification reposant sur une minuscule puce implantée dans le bras a reçu hier aux Etats-Unis le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) pour être commercialisée dans le domaine médical. Déjà utilisée pour tracer le bétail ou marquer les animaux domestiques, cette puce communiquant par fréquence radio n’est pas plus grosse d’un grain de riz. Implantée sous la peau, elle contient un numéro qui peut être lu par un scanner spécifique. A partir de ce numéro, les médecins accèdent à des informations médicales importantes concernant le patient, explique la société Applied Digital Solutions qui fabrique cette VeriChip destinée aux patients.

    La technologie des marqueurs par fréquence radio, souvent désignée par l’acronyme anglais RFID, est déjà utilisée dans la distribution ou l’agriculture pour répondre aux exigences croissantes de traçabilité. En revanche son utilisation sur des êtres humains soulèvent les craintes des défenseurs des libertés civiles, qui y voient la porte ouverte au ‘’marquage’’ des citoyens.

    La VeriChip commercialisée par ADS est une puce ‘’dormante’’ : elle ne contient pas de batterie.
    Publicité

    Ce qui signifie qu’elle ne peut être lue que de près, qu’elle est activée par le lecteur et que son contenu ne peut être modifié. Elle est installée sous la peau grâce à une seringue. ADS estime que cette puce serait très utile aux personnes atteintes de maladies chroniques nécessitant de fréquentes prises en charge médicales.

    ADS commercialise déjà VeriChip pour des applications sécuritaires. Des grands patrons se voient offrir la puce pour sécuriser leurs modes de paiements. Au Mexique, le Procureur Général de la République Rafael Macedo de la Concha s’est équipé de la puce, ainsi que 160 de ses collaborateurs, pour sécuriser l’accès à certains dossiers.

    L’autorisation de la FDA annoncée mercredi est un sérieux coup de pouce à la société ADS, qui peine à faire accepter le principe de ce marquage humain aux Etats-Unis et qui perd de l’argent depuis plusieurs années. Quoi qu’il en soit, les réticences ne vont pas tomber du jour au lendemain. Les défenseurs des libertés civiles craignent que la technologie évolue vers un marquage plus efficace et que certaines entreprises contraignent leurs employés à se faire implanter ce type de puce.

    Cécile Dumas
    (14/10/04)
    Source : http://permanent.nouvelobs.com/scien...4.OBS9025.html

    Alors, quelles vos impressions ?!?

    -----

    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     


    • Publicité



  2. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Moi, ça me ferait bien ch.. de me faire pucé comme un animal ce compagnie, enfin bon si ça vous dérange pas, je réspècterais la démocratie le jour venu.
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     

  3. arwen2609

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    var
    Âge
    30
    Messages
    59

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Je suis parfaitement de ton avis !!
    Ca serait , je pense , un peu comme une atteinte à la vie privée que de ne plus pouvoir se déplacer sans qu'une personne en soit au courant !

    Mais bon , si ca doit se faire on verra

    PS: quoi que d'un côté ca servirait pour les personnes disparues
    Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser . ( Azimov)
     

  4. couchard

    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    auvergne
    Âge
    75
    Messages
    67

    Thumbs up Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Citation Envoyé par arwen2609
    Je suis parfaitement de ton avis !!
    Ca serait , je pense , un peu comme une atteinte à la vie privée que de ne plus pouvoir se déplacer sans qu'une personne en soit au courant !

    Mais bon , si ca doit se faire on verra

    PS: quoi que d'un côté ca servirait pour les personnes disparues

    La vie privée ?

    enlèvement , viol avec ou sans meurte , récidive des petits et grands bandits , un peu plus de sécurité
    contre un peu moins de liberté , et je dirais même plus ...sous la peau !...vite enlevée : dans le cul pour la racaille .
    N'attendons pas de pleurer nos proches pour agir dans ces domaines de la sécurité .

    Guy Georges C
     

  5. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Toi je suis sur que tu aimes bien recevoir de la pub dans ta boite aux lettres ...

    Un peu moins de liberté dit-tu...la fin de cette dernière plutot.
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     


    • Publicité



  6. KarmaStuff

    Date d'inscription
    juin 2004
    Âge
    38
    Messages
    2 747

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Ca fait plus de 20 ans qu'on parle de cette fameuse puce. Certains parlent même de la marque de la "bête" si vous voyez ce que je veux dire.

    Cette puce sera dans quelques années notre carte d'identité, notre passeport, notre carte de crédit, ...

    Qu'on soit pour ou contre ne changera rien. Tout le monde était hostiel aux cartes de crédit avant sa sortie et le système nous a rôdé : plus pratique, plus rapide, plus sécurisé que l'argent liquide, ...

    Et là ce sera pareil : plus de file d'attente dans les aéroprots, plus de vols de CB, plus de sécurité : c'est la biométrie !

    On nous bourrera le cerveau comme pour le reste, et ça deviendra une mode comme le portable, on pourra plus s'en passer tellement ce sera pratique !

    Moi, je ne suis pas forcément pour car j'ai peur des abus de nos dirigeants ou d'autres...
     

  7. couchard

    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    auvergne
    Âge
    75
    Messages
    67

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Citation Envoyé par Jarod
    Toi je suis sur que tu aimes bien recevoir de la pub dans ta boite aux lettres ...

    Un peu moins de liberté dit-tu...la fin de cette dernière plutot.
    "JAROD" Tu as tout faux ....
    étonnant cette idée de pub , car précisément voila 8 ans que j'ai fait un courrier à "Robinson " pour ne plus être em... par la pub .

    Une seule disparition suivie d'un crime justifierait cette mesure . Tout le monde connait les grands criminels ...Mais le nom des victimes ??? ne feront jamais l'objet d'un film .

    G G C
     

  8. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    En mode émotionnel je suis d'accord et en mode rationnel je ne le suis plus...

    Le pire, c'est qu'elle répond à une demande inconsciente de la population des pays occidentaux qui beigent dans la peur et l'anxiété à longueur de journée.

    Et puis on peut encore se faire iradier par les IRMs avec cette puce...?

    Sinon hier je me suis demandé à quoi servait la carte d'identité et je ne sais pas quoi me répondre.
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     

  9. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Hier soir au JT de France 2, deux infos successive montraient les 2 facettes du problème. La première cette fille de 16 ans tuée par un homme qu'elle a rencontré grâce à des SMS et Internet. La seconde, ce père de famille qui à dut s'expliquer au poste parce qu'une de ces filles à photographiée sa soeur nue. Le photographe la dénoncé à la police: "images pédophiles".
    Je pense qu'il faudrait définir à froid et à tête reposée un juste milieu, mais en fonction de l'actualité, la sensibilité du public vis à vis de ce problème est à géométrie variable.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  10. Stephen

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lausanne
    Messages
    281

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Citation Envoyé par couchard
    La vie privée ?

    enlèvement , viol avec ou sans meurte , récidive des petits et grands bandits , un peu plus de sécurité
    contre un peu moins de liberté , et je dirais même plus ...sous la peau !...vite enlevée : dans le cul pour la racaille .
    N'attendons pas de pleurer nos proches pour agir dans ces domaines de la sécurité .
    Je crois que tu te fais de gros films : le taux de récidive est de l'ordre de 5% dans les affaires de crimes sexuels. Rien qui ne justifie que l'on atomise les droits des prévenus. Si on pense qu'ils peuvent recommencer, on les laisse en prison, et basta.

    C'est marrant cette manie d'orienter le débat sur le passionnel, on coupe court à toute considération rationnelle
     

  11. couchard

    Date d'inscription
    août 2003
    Localisation
    auvergne
    Âge
    75
    Messages
    67

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    [QUOTE=Stephen]Je crois que tu te fais de gros films : le taux de récidive est de l'ordre de 5% dans les affaires de crimes sexuels. Rien qui ne justifie que l'on atomise les droits des prévenus.


    Si on pense qu'ils peuvent recommencer, on les laisse en prison, et basta.



    ____<<<< "SI ON PENSE " c'est encore de l'émotionnel ...du jugement ! les prévenus ..les présumés ...certes la peur de l'erreur judiciaire donne beaucoup de lattitude à la justice . Mais on ne fait pas d'omelette etc...Les victimes font une bien belle omelette comparé aux erreurs judiciaires .

    G C
     

  12. Jarod

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    839

    Re : Un code barre sous la peau des patients.

    Mini-puce, maxi-débat : notre vie privée menacée ?
    Par Véronique Parasote, Futura-Sciences, le 29/10/2004 à 09h30


    Depuis le 13 octobre, l’entreprise américaine Applied Digital Solutions (située Delray Beach en Floride) peut commercialiser et implanter de minuscules puces dans les bras d’êtres humains pour accéder instantanément à leurs données médicales.

    L’autorisation du ministère de la Santé américain (le Food and Drug Administration) de commercialiser ce type de puces sur le marché américain a un effet secondaire : levée de boucliers chez les défenseurs des libertés individuelles !

    Le Ministère de la Santé américaine autorise la commercialisation et l’implantation sous-cutanée de la “VeriChip”. Cette étiquette RFID (Radio-Frequency IDentification ou identification radio-fréquence), vient donc d’être estampillée « sans danger pour la santé », trois ans après sa mise au point.

    De la taille d’un grain de riz (12 mm de long pour un diamètre de 2,1mm), la VeriChip contient une puce contenant le numéro d’identification de son porteur et une minuscule antenne.

    Pour en lire les informations, on place à proximité de la puce un scanner émettant des ondes radio. Ces ondes sont détectées par l'antenne qui génère alors un mini-courant électrique dans la puce. Et, celui-ci permet à l'étiquette de provoquer à son tour un signal radio (à 125 kHz) révélant le numéro d'identification.

    Verichip avait été initialement mise au point pour le bétail et a été ensuite implantée sur un million d'animaux domestiques. L'implantation d’une puce sous la peau se fait à l'aide d'une seringue, en une quinzaine de minutes.

    Implantée sous la peau d’un patient, cette étiquette radio-fréquence pourrait même être un avantage médical : elle permettrait d’accéder automatiquement aux données personnelles et médicales de son porteur (stockées dans une base de données sécurisée).

    Applied Digital Solutions argumente l’intérêt de sa technologie en soulignant son avantage dans le cas d’un patient arrivant inconscient à l’hôpital ou pour accéder rapidement à des données dispersées dans plusieurs centres médicaux, en cas d’urgence.

    Pour accélérer la commercialisation de la Verichip, Applied Digital Solutions prévoit de fournir gratuitement plus de 200 scanners aux centres d'urgence américains. Mais, la puce, elle, ne sera pas gratuite : elle coûtera entre 150 et 200 dollars à chaque patient.


    Taille réelle - © AFP Rhona Wise


    Un second résultat : les défenseurs des libertés s’émeuvent du procédé ! L’intérêt d’implanter une telle puce ne semble pas évident quand ces étiquettes existent déjà sur des cartes et des bracelets que le patient porte sur lui. La frontière de la peau est pour eux le Rubicond à ne pas franchir !

    Pour mieux comprendre cette Actu :

    Ne vous imaginez pas que les étiquettes RFID soient une nouveauté : elles existent depuis 50 ans ! Certes, elles étaient plus grandes, avaient besoin de piles pour être alimentées et transmettaient activement les données qu’elles portent. Mais, depuis une dizaine d’années, des étiquettes plus petites, moins chères et passives (elles ne délivrent leurs informations que lorsqu’elles sont scannées, un peu comme des codes-barres améliorés) ont vu le jour.

    D’ailleurs, vous en avez peut-être utilisé : sur un badge de sécurité, pour accéder à un bâtiment sécurisé, dans une clé d’une voiture « qui reconnaît son conducteur », si vous avez souscrit un abonnement pour passer certains postes de péage automatique sur les autoroutes, si vous avez un passe « Navigo » pour le Métro parisien...Et leur utilisation s’intensifie.

    Aux Etats-Unis, par exemple, l'administration a décidé d’imposer l'usage des puces radio aux fournisseurs du Ministère de la Défense pour identifier tous leurs produits et les suivre tout au long de la chaîne logistique.

    Déjà, le Mexique a franchi la barrière épidermique : seuls les fonctionnaires identifiés par leur puce sous-cutanée peuvent entrer dans les salles du ministère de la Justice où sont stockés les documents confidentiels.

    Entre solution pour éviter de s’encombrer de badges et un vrai moyen de « pister » tout un chacun, les RFID sont une affaire … à suivre !

    Source : http://www.futura-sciences.com/sinformer/n/news4687.php

    Et ensuite on nous foutra un GPS dedans...
    Moins d'énergie, moins de pollution et du mieux vivre avec negawatt dans google...
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. code barre en C++
    Par karim_jm dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/12/2009, 10h46
  2. Lire du code à barre
    Par localhost dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/08/2005, 11h20
  3. Code barre et capacité
    Par toinou dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/07/2005, 15h54
  4. pollueurs et code barre
    Par ecover dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/05/2005, 13h40