Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 61

commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

  1. #31
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par FT12
    Mais effectivement, comme le dit Cécile, y a-t-il un mal à voir les articles commerce équitable dans les rayons des grands distributeurs ? Peut-être un problème ethique ?...Je ne sais pas…
    Je ne trouve pas qu'il y ai de mal à l'utilisation des techniques agressives du marketing même par un label ethique.

    Ce que je me demande si c'est équitable de payer cher Carrefour pour qu'il mette en avant les produits Max Havellar dans ses rayons et de payer pas cher le paysan colombien pour qu'il fournisse son café (même si c'est un peu mieux payé que par un grossiste local).

    Mon point de vue est que ce n'est pas plus équitable. Les principaux bénéficiaires de la promotion du label ne sont pas les plus nécissiteux de la filière.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    alita

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par FT12
    Bonjour,
    c’est beaucoup de questions et vous n’êtes pas obligés de répondre à tout (encore heureux !...). Mais pour vous, le commerce équitable est-il vraiment « équitable » ou est-ce seulement un commerce moins « non-équitable » ?...Merci de vos réponses
    Bonjour à tous,

    Je me permet de rappeler que dans "commerce équitable", il y a commerce, c'est-à-dire profits.
    Donc, dans l'absolu le commerce équitable est juste moins non-équitable. Mais l'effort est fait et mérite, à mon sens, d'être reconnu et surtout soutenu. Entre nous, vu ce que nous consommons comme café, l'écart de prix est négligeable (je ne parle pas des cas de "caféinomanie" aggravée, ni des foyers à faible niveaux de vie ou chaque centimes d'euros comptent). il ne faut pas oublier qu'à l'autre bout de la chaine, il y a un petit producteur qui est remunéré d'une manière ridicule, mais dèjà tellement meilleur à son échelle. Plus les autres efforts fait au niveaux de l'alphabétisation, des infrastructures.
    Camaron a l'air sceptique, mais malheureusement des exemples comme ceux de l'ARC donne matière à ce genre de suspition. Toutefois, si on refuse de faire confiance au bonnes volontés affichées, que nous reste-t-il ? Le scepticisme aigri ? Le nombrilisme autruchien ?
    Si je voulais positiver en voyant tout en noir je dirais que je préfère enrichir plus Max Havelaar qui sous-paye moins les producteurs, que Néstlé(par exemple) qui ne fait pas d'effort.

    Pour résumer, ça reste du commerce moins "non-équitable", mais l'effort mérite d'être souligné et soutenu.

    Une dernière remarque : l'argent est un bon outils mais un mauvais maître. Ca n'est pas une raison pour diaboliser systématiquement le profit. C'est son mauvais usage ou non-usage que l'on doit décrier.

    Alita

  4. #33
    Cécile

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par camaron
    Ce que je me demande si c'est équitable de payer cher Carrefour pour qu'il mette en avant les produits Max Havellar dans ses rayons et de payer pas cher le paysan colombien pour qu'il fournisse son café (même si c'est un peu mieux payé que par un grossiste local).
    Il ne faut pas se leurrer : beaucoup de gens vont en grande surface et ne mettront jamais les pieds dans un magasin purement "équitable". Ces derniers touchent peu de clients, donc peu de producteurs. Il me semble logique d'essayer de toucher plus de clients, et pour ça il faut aller à leur rencontre, donc en grande surface. L'équité y perdra peut-être un peu, mais si ça permet à beaucoup de producteurs de toucher un peu plus, c'est déjà pas si mal (même s'il ne faut pas être naïf : les producteurs sont probablement moins pays qu'un vrai commerce équitable ferait, et quelques uns s'engraissent sûrement au passage). Et bien sûr, restons vigilants.

  5. #34
    chabin

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Bonjour

    Max Havellar, Max Havellar... le commerce équitable ne se résume pas à cette marque. Car c'est bien une marque, pas un label. Certains se battent en ce moment au niveau européen pour créer un label reconnu par tous avec des critères sur lesquels on pourra s'appuyer pour contrôler par un organisme indépendant. Car en ce moment Max Havellar est contrôlé par ... Max Havellar! C'est écrit sur leur site et sur leurs emballages. C'est plutôt gênant.
    Ceci dit, en attendant qu'un label existe, d'autres entreprises se sont lancées dans le commerce équitable de façon différente, et pas uniquement avec les pays du Sud ou défavorisés mais aussi avec des partenaires bien de chez nous.
    Par exemple, j'ai fait le choix d'utiliser un fournisseur d'accès internet qui s'engage dans un commerce alternatif. Pour en savoir plus, voir leur site:
    neuronnexion
    Ils ont leur siège à Amiens.
    En ce qui concerne le café, il y a d'autres cafés que ceux de Max Havellar: El Palomar et bien d'autres encore. Ils sont vendus par Artisans du monde mais aussi par Andines (et d'autres mais je connais plus spécialement Andines) qui est elle une entreprise pas une association. Elle paye ses employés: le commerce équitable ne s'arrête alors donc pas à nos frontières.
    D'autres initiatives existent également dans le monde agricole en France.
    Je voulais apporter ces infos afin que le débat ne tourne pas uniquement sur l'idée que le commerce équitable serait une B.A des pays riches envers les pays pauvres mais bien un engagement de chacun là où il se trouve avec ses moyens pour un commerce ici et ailleurs fondé sur le respect d'autrui et donc de soi!

    Sabine

  6. #35
    Cécile

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par chabin
    Certains se battent en ce moment au niveau européen pour créer un label reconnu par tous avec des critères sur lesquels on pourra s'appuyer pour contrôler par un organisme indépendant.
    Si cela aboutit et si ce label parvient à se faire connaître, ce sera vraiment bien.

  7. #36
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par Cécile
    Si cela aboutit et si ce label parvient à se faire connaître, ce sera vraiment bien.
    Ce qui serait bien c'est que les richesses soient mieux réparties entre les être humains. Mais le fait que la commission européenne s'en occupe n'est certainement pas un bien en soi. Il va y avoir des fonctionnaires européens aux revenus élevés qui vont être chargé de faire vivre ce label.... Je n'aurais pas plus confiance que pour un label autocontrôlé.

    Je crois vraiment que c'est en contrôlant les acteurs économiques dont le but est clair : faire du profit en respectant les régles voulues par les citoyens, que l'on obtient le meilleur résultat. Et si le cas de l'ARC est cité comme une anecdote c'est à mon avis plutôt une fatalité avec ce type de bonne oeuvre drainant beaucoup d'argent. Elles attirent les convoitises, voire les suscitent chez des gens de bonne foi au départ. Même les restaus du coeur ou les Emmaus sont touchés.

  8. #37
    chabin

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Bonsoir

    Les gens qui se battent au niveau européen sont des gens comme vous et moi, pas des technocrates hautement payés qui n'ont pour la plupart rien à faire du commerce équitable voire qui n'en connaissent pas l'existence. C'est justement pour que des gens qui ont le pouvoir de définir un label prennent conscience de l'évolution de la demande de commerce équitable en Europe, que des associations se battent pour faire connaître l'essence même de cette démarche de façon à ce que l'AFNOR (Acteur de la normalisation européenne et internationale, organisme de coopération technique dans les métiers de la certification, de la qualité, de la métrologie/essais et de l'accréditation.) définisse une norme que toutes les entreprises ou associations se réclamant du commerce équitable devront suivre.
    Maintenant que des abus existent, oui, qu'une norme éventuelle ne puisse pas les empêcher tous, encore une fois oui, mais que cela ne nous serve pas d'excuse pour ne rien faire ou plutôt pour tout laisser faire. L'autocontrôle ne me paraît en tout cas pas suffisant... d'ailleurs Max Havellar n'est pas le dernier à mettre des bâtons dans les roues à ce travail autour d'un label commerce équitable!
    Ce n'est donc pas gagné du tout.
    Je me répète mais le commerce peut être équitable quelque soit l'endroit où l'on commerce, quelque soit le partenaire avec qui l'on commerce. Ce n'est pas une B.A de pays riches mais une démarche saine de commerce. C'est aussi sur cela que j'aimerais avoir vos réactions.

    Sabine

  9. #38
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par Cécile
    L'info sur le fait que Nestlé décourage l'allaitement, je l'avais lu dans un article bien documenté d'un quotidien (je ne me souviens plus duquel, probablement Libé ou Le Monde), avec des témoignages de personnels de maternités en Afrique.

    Quand je suis tombé sur ce lien

    http://www.nestle.fr/Entreprise/Notr...ourrissons.htm

    J'ai pensé à cette ancienne dicussion et me suis dit qu'entre un article cité de tête dans un journal pas vérifiable il y avait la place pour la position du mis en cause...

    Par ailleurs je me demande si ta citation n'était pas issue d'articles du Monde Diplomatique que j'ai lu. Auquel cas l'impartialité sur un sujet touchant une entreprise capitaliste ne fait pas partie de la volonté du journal, donc il faut multiplier les sources. Merci d'apporter tes commentaires sur ce lien bien évidemment partial aussi.

  10. #39
    hugocof

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Salut,

    Interessante, cette discussion ; on est généralement tous d'accord pour louer le commerce équitable, c'est rare de voir des avis divergeants sur le sujet...

    Je pense que c'est bien d'amener le débat, et la contradiction denote le fait qu'il y a encore bien du chemin à parcourir pour offrir la place qu'il mérite au commerce équitable dans notre systéme de pensée de consommateur.

    On a besoin, avant tout, d'une norme européenne qui définisse ce qu'est le commerce equitable (et bien sur, ca s'élabore avec les acteurs du milieu, les assoc, les ministres, blablabla...), puisque pour l'instant, se dit Equitable qui veut (selon ses propres critéres de rémuneration, d'exigences sociale, ...).

    Sans rentrer dans la polémique 'Max Havelaar', je pense qu'ils placent la barre sociale bien plus haut que leurs compétiteurs direct, en grande surface, et c'est en ca qu'ils se disant "equitables" ; mais entre nous, j'ai pas des masses confiance en leur systéme de vérification sur le terrain...Des "auditeurs", qui rencontrent les fabricants...(a contrario, j'ai vérifié sur le site de Oxfam ; eux bossent directement avec des assocs locales, deja en contact avec les fournisseurs, ce à quoi j'accorde deja plus de credibilité)

    Car toutes les grandes surfaces aussi, font des "audits" ; je suis pas specialiste dans le milieu des audits, mais je bosse en ce moment en Chine dans une 'trading company' ; Une grande surface francaise à exigé d'un des ses importateurs, avec qui j'ai diné un soir, de réaliser un audit social dans une des usines avec qui ils allaient collaborer...en parlant avec ce mec, l'iée m'a super enthousiasmé, j'ai voulu en savoir plus. Il m'a juste dit 'bof, tu sais, ils nous donnent la date de l'arrivée de l'inspecteur, on prvient l'usine avant, et il s'arrangent pour qu'il n'y ai pas de problémes ; ils (la grande surface) font que se couvrir en faisant ca...'

    Voila, ma seule source c'est moi (...vive la référence !), mais je pense de toute facon que ce genre d'audits dont les hypers se targuent ne laissent personne dupe en occident...Ou désolé si je casse un mythe.Apres, je sais pas si c'est généralisé chez tous les hypers, et j'accuse personne...Mais j'y crois pas.

    Alors que quand on doit sourcer des produits qui doivent obligatoirement répondre à certaines normes de sécurité (22.05 ECE pour les casques de moto, les normes CE, ...), de process de fabrication (l'ISO est important pour d'autres certificats), de résistance (GS allemand, bien que celui ci ne soit pas obligatoire pour tout) ... dictés par l'UE pour entrer le marché européen, les controles sont trés encadrés, et on est certain que les produits répodent aux normes.

    Pourquoi ? Parce qu'il y a une instance des plus sérieuses (OK, on dit ce qu'on veut sur l'UE au lendemain du référendum, mais y a pas plus sérieux pour les controles produits) qui s'est chargé d'établir des normes, des standards, et qui vérifie leur application.

    Et quand on vend un marteau approuvé GS, le bricoleur est sur de ce qu'il achéte.

    Donc, pour que le procédé du commerce équitable soit également reconnu et valorisé, il nous faut absolument cette normalisation européenne.

    Ensuite, on peut remettre en cause le systéme si l'on craint à ce point les délocalisations et autres...Mais entre nous, je pense que les pays producteurs et surtout, les travailleurs qui co opérent avec les acteurs du commerce equitable sont bien plus à plaindre que nous...Et que si l'on veut faire tourner ce monde un peu plus rond, on doit arreter de se focaliser sur le "nous" en bon francais.

    On parle de bonne conscience que l'on se donne à acheter équitable...Bien sur, et pourquoi pas ? C'est un premier pas, et loin des moindres...Et moi, ca me fait plaisir, comme de donner à un mendiant ou de cotiser chaque année à Greenpeace...Chacun son truc, hein.

    Les produits sont plus chers, et c'est clair que tout le monde ne peut pas se les offrir. Mais honnetement, et sans faire de voyeurisme, il suffit de jeter un coup d'oeil aux caddies surchargés des méres de famille...Plein à craqués de conneries hyper-emballées et chéres car vendues à grand renfort de marketing inutile et gaspilleur, nécessaire à masquer la véritable "pauvreté" (nutritive, qualitative voire sanitaire) de ces bonbons, chips grasses, barres chocolatées, ...

    Bon, je pars loin, et ce n'est que mon avis personnel, mais en gros, meme si le systéme est loin d'etre parfait, il est de tres bon augure, et j'espere qu'il ouvrira la voie à un modéle d'échange plus juste, pas uniquement soumis aux aléas du marché (le cours du café qui baisse, qu'est ce qu'il y peut, le cultivateur colombien ? Et pourtant, tout son revenu annuel, la survie de sa famille en dépend !).

    Consommez moins & consommez mieux ! Allez, conflit interne, mais entre nous, je préfere acheter mon café 1 euro plus cher que d'ajouter dans mon caddy la nouvelle barre nestlé, qui semble d'ailleurs bien défendu dans ce forum...

    C'est marrant, à ce propos, je me souviens d'un article paru dans l'édition web (et surement papier) du Monde, en milieu de semaine derniére ; ils expliquaient que les grandes marques, en quete de nouveaux moyens de promouvoir leurs produits (à défaut de produire de la [mauvaise qualité], pour rester correct, il faut savoir la vendre...) investissaient de plus en plus les blogs & forums internet pour toucher directement leurs cibles...

    Quand on connait le déficit, en terme d'image, dont Nestlé à souffert il y a plusieures années, ca m'étonnerait pas qu'ils paient une petite armée de gens, au verbe facile, pour défendre leurs interets sur les forums d'expresion libre ...

    A bon entendeur, ...Au lit !

  11. #40
    hugocof

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Par ailleurs je me demande si ta citation n'était pas issue d'articles du Monde Diplomatique que j'ai lu. Auquel cas l'impartialité sur un sujet touchant une entreprise capitaliste ne fait pas partie de la volonté du journal, donc il faut multiplier les sources. Merci d'apporter tes commentaires sur ce lien bien évidemment partial aussi.[/QUOTE]


    Et entre nous, tu crois que citer une page du site commercial de Nestlé est plus impartial que Le Monde Diplomatique ??? C'est hallucinant, xxxx

    Les propos concernent les idées, non les personnes...
    Coco, pour la modération
    Dernière modification par coco ; 31/05/2005 à 20h42.

  12. #41
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par hugocof
    Et entre nous, tu crois que citer une page du site commercial de Nestlé est plus impartial que Le Monde Diplomatique ??? C'est hallucinant
    Ni plus ni moins impartial c'est un point de vue je suis totalement d'accord.

    Je suis aussi d'accord lorsque tu dis que tu peux acheter du commerce equitable parceque c'est ce qui te plait et qui te donnes bonne conscience. C'est d'ailleurs, à mon avis, le ressort marketing de ce commerce lorsqu'il est fait à grande échelle. Et je n'ai rien contre, simplement celà ne me plait pas sous cette forme.

    Les normes ISO ou autres sont effectivement une bonne référence mais en ce qui concerne le commerce équitable il faut déjà définir le "référentiel" : c'est quoi equitable ?

    Et ton experience sur l'audit d'un distributeur en Chine peut sans doute être facilement retrouvée dans une certification ISO et je ne parle pas d'autres certifications importantes comme celles concernant les bateaux dont il semble difficile de prouver la totale pertinence. Dans le domaine des audit il y a aussi un gradient de qualité.
    Dernière modification par camaron ; 01/06/2005 à 17h55.

  13. #42
    commequitable

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    "Que penser de l’influence du commerce équitable sur la biodiversité locale (par exemple, si tout le monde fait sa salade de fruits avec des bananes, des kiwis et des mangues, quid de nos pommes et de nos poires ?). "


    Les produits vendus issus de la filière équitable ne sont pas produits dans les pays occidentaux. Les militants (pour la plupart bénévoles) ne veulent pas de produits équitables qui viendraient concurrencer des produits européens. De plus, tous les fruits que vous donnez en exemple sont déjà consommer en France avec des volumes assez important, le kiwi n'étant pas labelisé équitable.



    Que penser du label Max Havellar qui distribue ses produits dans les grandes surfaces responsables de la disparition de 75% et plus de nos petits commerces (Max Havellar distribue aussi depuis 2003 son café et son thé dans les MacDO de Suisse…).


    Premièrement Max Havelaar n'est pas une marque, elle ne vend ni achéte rien. C'est une association (ONG) à but non lucrative. Son rôle est de contrôler les concessionnaires occidentaux, de mettre les producteurs en correspondance avec les industriels et de faire de la promotion. Donc MH ne dstribue pas ses produits dans la grande distrib, cependant elle exerce une activité de lobying pour l'introduction de produits équitables dans les supermarchés. Pour le cas MacDo qui se passe pour l'instant uniquement en Suisse, preferez vous que Mac Do ne vendent seulement du café inéquitable, le café équitable rapportant plus du double du cours actuel aux producteurs. Doit on s'appitoyer sur nos états d'âmes pour priver les producteurs des pays du sud. Le consommateur n'est il pas responsable ? Militant du commerce équitale, je n'irai pas plus (en fait jamais) souvent manger dans un Mac Do sous pretexte qu'il y a de l'équitable....



    "Pour Max Havellar, quand je me promène dans les allées d'un supermarché et que je vois des têtes de gondoles avec des vendeuses de promotions MAX HAVELLAR , je me demande encore comment certains consommateurs peuvent croire à l'allégation ethique de cette marque."


    Vous ne vous êtes ps dis qu'il pouvait s'agir de bénévoles promouvant les produits équitables ? Je suis militant et environ deux fois par mois, je me trouve en effet dans des magsins pour promouvoir le commerce équitable, pour parler de la mondialisation...
    Je fais savoir que la consommation est un deuxième bulletin de vote, que leur achat peut être militant et politique... Donc oui on peut voir des gondoles dans des magasins, mais avec des bénévoles, des affiches qui ont deux ans, quoi d'inéquitable ?


    "Si on fait accepter au consommateur l'idée de payer un produit plus cher, on peut facilement s'enrichir plus. Les moyens de contrôle sont de toute manière trés faibles par rapport aux bénéfices".

    Je rappelle quand même que en 2004, pour un tonnage de produits équivalents, la recette dû à l'équitable a rapporté 50 millions d'euros en plus que dans le commerce traditionnel, même si le commerce équitable ne représente que 0.01% du commerce mondial. En quoi des personnes s'enrichissent dans la filière équitable ? Si ce n'est que les petits producteurs dans les pays du Sud... Que savez vous des contrôles des concessionnaires dans les pays du nord et les coopératives dans les pays du Sud ? Le système FLO a 50 contrôleurs et 100 coopératives sont labelisés Max Havelaar. De plus, oui pour l'instant MH est juge et partie dans la certification, mais suite à des critiques constructives, les coopératives vont être certifié par unorganisme indépendant ECOCERt, cet organisme étant actuellement le principal organisme certificateur pour l'agriculture biologique et le label AB bio. Mais peut être que certains mettent en doute le label bio ?


    "Ca dépend duquel. Pour Max Havelaar, je ne sais pas. Pour Artisans du monde, je suis sûre que c'est plus équitable. Les vendeurs sont bénévoles, et on a des renseignements sur les conditions de travail pour chaque objet"


    On y a encore le droit. Le méchant c'est le grand, le petit c'est le gentil. En quoi ADM est plus équitable que MH ? surtout quand la moitié des produits (en alimentaire bien entendu) sont labélisés MH ? A croire que certains ne sont pas entrés très souvent chez ADM. Veut t'on d'un commerce équitable dont deux ou trois militants alternatifs connaissent l'endroit de la boutique ? Est ce que le commerce équitable doit être confiné dans des boutiques alternatives ? On reste dans des préocupations très occidentales. Les producteurs pendant toutes les quainzaine équitables nous le répetent qu'ils sont fiers d'avoir leurs produits dans nos magasins. Et quels est le but du commerce équitable ? Aider les petits producteurs des pays du sud, pas polemiquer sur la morale des français dans le domaine de la consommation, alors que 95 % font leurs achats dans la grande distrib. Je ne renie pas le travail de ADM, qui a fait un énorme boulot et qui continue de le faire, dans la connaissance de ce commerce (encore) alternatif, dans ses démarches de lobby mais je ne comprends pas qu'on s'attaque à une petite ONG (20 permanents, budget de 1 - 1.5 millions d'euros alors que MSF a plus de 100 millions d'euros) sans poser des questions plus problematiques comme comment faire pour apporter plus de valeur ajouté dans le pays du sud (sachant encore que les produitts du ce reste essentiellement des matières premières !!!), qu'en est il de l'autosuffisance alimentaire des pays du Sud ??



    Renseignez plsu en détail sur la filière et ensuite vous verrez les problèmes de fond. Sachant que le commerce reste quand même un moindre mal. Il est bon d'être utopiste, mais restons pragmatique. Arretons d'avoir des discours moralisateurs et agissons et pensons en premier lieu aux producteurs, puisque la base de ce est basé sur le fait que le commerce mondial défavorise les petits producteurs.

    Pour plus de renseignements:

    http://commequitable.skyblog.com
    www.maxhavelaarfrance.org
    www.altereco.com
    www.novethic.fr
    www.commercequitable.com
    www.commercequitable.org
    Dernière modification par Coincoin ; 16/06/2005 à 21h44.

  14. #43
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par commequitable
    Donc MH ne distribue pas ses produits dans la grande distrib, cependant elle exerce une activité de lobying pour l'introduction de produits équitables dans les supermarchés.
    C'est jouer sur les mots parceque dans ce cas personne ne distribue des produits en hyper marché. L'un va faire du lobbying, l'autre va valoriser sa marque,le troisième defendre l'emploi. Enfin personne ne damne son ame, il y a toujours une grande cause derrière du commerce.

    Citation Envoyé par commequitable
    Vous ne vous êtes ps dis qu'il pouvait s'agir de bénévoles promouvant les produits équitables
    Lors de vos meetings dans les allées des Hypermarchés vous êtes vous renseigné sur le prix à payer pour une tête de gondole ? Le prix de la vendeuse intérimaire n'est pas grand chose par rapport au prix à payer à la grande surface.

  15. #44
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par hugocof
    Salut,

    Interessante, cette discussion ; on est généralement tous d'accord pour louer le commerce équitable, c'est rare de voir des avis divergeants sur le sujet...

    Je pense que c'est bien d'amener le débat, et la contradiction denote le fait qu'il y a encore bien du chemin à parcourir pour offrir la place qu'il mérite au commerce équitable dans notre systéme de pensée de consommateur.
    C'est bien ce qui me gêne dans ce qui est politiquement correct. Je ne suis pas sûr qu'une idée soit forcement d'avenir parcequ'elle est partagée par beaucoup de monde.

    Le commerce equitable est tellement porteur auprés des consommateurs qu'il est facile pour des crapules de se faire passer pour du commerce soit disant équitable. Et quelques articles de presse sur le sujet montre qu'il y au moins autant d'associations troubles que de label pour qui ont peut laisser le bénéfice du doute. Et quelques rares structures chez qui les brebis galeuses sont l'exeption.



    Citation Envoyé par hugocof

    Quand on connait le déficit, en terme d'image, dont Nestlé à souffert il y a plusieures années, ca m'étonnerait pas qu'ils paient une petite armée de gens, au verbe facile, pour défendre leurs interets sur les forums d'expresion libre ...
    Vu ma faible qualité d'expression, je suis sur que ce n'est pas moi que tu vises en parlant de gens au verbe facile et à qui tu fais un proces d'intention, pour ne donner aucune valeur aux opinions divergentes des tiennes.

  16. #45
    commequitable

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par camaron

    Lors de vos meetings dans les allées des Hypermarchés vous êtes vous renseigné sur le prix à payer pour une tête de gondole ? Le prix de la vendeuse intérimaire n'est pas grand chose par rapport au prix à payer à la grande surface.
    Pendant la quinzaine équitable, les têtes de gondoles sont gratuites (chez Leclerc par exemple) ou si de l'argent est déboursé ce n'est pas par MH (Alter Eco, Ethiquable ou Lobodis paye leur tête de gondole dans leur coin pour leur propore marque et non pour le ce). La grande distrib sait très bien qu'elle a interêt à ne pas faire payer les têtes de gondoles pendant la quinzaine: le gain d'images.

    Après dans des hyper U, cela m'etonnerait qu'ils fassent payer pour la tpête de gondole. A chaque fois que j'ai éffectué une anim, nous avons monté le rayon équitable !!

  17. #46
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par commequitable
    Après dans des hyper U, cela m'etonnerait qu'ils fassent payer pour la tpête de gondole.

    ? pourquoi ? Hyper U est dédié au commerce équitable ?

  18. #47
    Gilgamesh

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par camaron
    Je crois vraiment que c'est en contrôlant les acteurs économiques dont le but est clair : faire du profit en respectant les régles voulues par les citoyens, que l'on obtient le meilleur résultat.
    Et en quoi faire du profit en mettant en avant une promesse marketing de type éthique ne respecte pas les règles voulues par les citoyens ?

    yakekchozkejpijpa

  19. #48
    valentinp

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    une autre forme de commerce équitable plus près de chez nous :
    http://alliancepec.free.fr/Webamap/index.php

  20. #49
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par Gilgamesh
    Et en quoi faire du profit en mettant en avant une promesse marketing de type éthique ne respecte pas les règles voulues par les citoyens ?

    yakekchozkejpijpa
    Totalement d'accord il y a un "plus" clair dans ce cas.

    C'est quand c'est promu comme une organisation de bienfaisance que je trouve que le bouchon est poussé un peu loin.

  21. #50
    Gilgamesh

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par camaron
    Totalement d'accord il y a un "plus" clair dans ce cas.

    C'est quand c'est promu comme une organisation de bienfaisance que je trouve que le bouchon est poussé un peu loin.
    Mais voila le problème...

    Tu ne laisse au gens, aux organisations, que le 'simple' choix d'assumer soit le fait de se revendiquer égoiste (mon but = faire du profit), soit le fait de se revendiquer altruiste (mon but = ne pas faire de profit).

    C'est faire du profit un acte égoiste, alors que c'est simplement et d'abord le moyen d'étendre et de péreniser son action.

    Et tu le dis d'une autre manière : seule l'action égoiste est efficace et pérenne, le reste, les bonnes oeuvres, ça n'a qu'un temps.

    Evidemment : si tu refuses que le profit puisse s'assumer dans un cadre élargit à l'altruisme alors tu as toujours raison. Dès lors qu'un organisme fait du profit, peu importe qu'il se déclare altruiste, par construction c'est une hypocrisie et tu le condamnes à se déclarer égoiste (et dès lors je suppose que tu consens à le déclarer efficace).

    Ce qu'il y a de violemment paradoxale c'est que seule l'action dépourvue d'altruisme est réputée 'efficace' et que ce dernier qualificatif renvoit à une valeur positive, quasi une valeur de civilisation...

    Quelque part ça se mors la queue, je trouve.

    a+

  22. #51
    camaron

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par Gilgamesh
    Mais voila le problème...

    Tu ne laisse au gens, aux organisations, que le 'simple' choix d'assumer soit le fait de se revendiquer égoiste (mon but = faire du profit), soit le fait de se revendiquer altruiste (mon but = ne pas faire de profit).

    C'est absolument pas ce que je dis,néammoins ton approche sur l'altruisme et l'égoïsme me parait trés utile pour avancer dans ce débat.

    Et pour me positionner dans ton approche je dirais qu'il y a (ou peut y avoir) de l'altruisme dans les organisations qui ne cache pas qu'elles sont interessées au profit.

    Il existe des hommes dans toutes organisation qui a un compte d'exploitation, du petit commerce à la multinationale. Et les hommes dans ces organisations ont leur part d'egoïsme et d'altruisme, à mon avis en proportion pas différente du reste de la population (On excluera l'abbé Pierre et mère Theresa....)

    Ce que je veux dire c'est que dans le commerce qui ne s'annonce pas équitable, il y a souvent la même recherche ethique de la part des individus que dans le commerce qui met cette allégation en avant.

    Pour illuster on pourrait confronter un chef de produit Max Avelar et un chef produit de chez Maxwell ,je ne pense pas trouver systématiquement des gens plus altruistes chez le premier, en particulier parceque les methodes de marketing dans les supermarchés ne sont pas des modèles ethiques et que les deux organisations les utilisent.

    Au bout du compte le commerce est le même, les gens sont les même, ni plus mauvais, ni meilleurs.

    Si le fait de se dire "ethique" ou "equitable" assoupit la méfiance attention, il y a des dérives inévitables pour des requins, alors que lorsqu'il n'y a pas cette allégation comme objet principal d'une organisation on peut toujours s'attaquer à son économie en s'appuyant sur la loi ou sur le code ethique propre de l'organisation et la transparence exigée.

  23. #52
    Gilgamesh

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Citation Envoyé par camaron
    Il existe des hommes dans toutes organisation qui a un compte d'exploitation, du petit commerce à la multinationale. Et les hommes dans ces organisations ont leur part d'egoïsme et d'altruisme, à mon avis en proportion pas différente du reste de la population (On excluera l'abbé Pierre et mère Theresa....)

    Ce que je veux dire c'est que dans le commerce qui ne s'annonce pas équitable, il y a souvent la même recherche ethique de la part des individus que dans le commerce qui met cette allégation en avant.

    Pour illuster on pourrait confronter un chef de produit Max Avelar et un chef produit de chez Maxwell ,je ne pense pas trouver systématiquement des gens plus altruistes chez le premier, en particulier parceque les methodes de marketing dans les supermarchés ne sont pas des modèles ethiques et que les deux organisations les utilisent.

    Au bout du compte le commerce est le même, les gens sont les même, ni plus mauvais, ni meilleurs.
    -- J'étais sûr que nous serions d'accord sur ce point, mais au delà du débat sur les individus il y a un débat sur les organisation. Et in fine quand même (je dirais même surtout) sur la charnière entre l'altruisme individuel et l'altruisme assumé par l'institution. Nous imaginons très bien que dans les organismes les plus dépourvus d'altruisme, pure volonté d'expansion, de conquête de part de marché et de surface financière, il y a des individus pourvus d'un altruisme irréprochables mais qui mettent leur sens de l'effort et leur honnêteté foncière au service d'une collectivité qui se vit comme égoiste.

    Il y a danger moral évident à laisser les choses en l'état.

    Concrètement, il faut réaffirmer que les choses ne sont en ordre que si l'organisation assume un but altruiste. Et il n'y a pas besoin de chercher bien loin : son altruisme, c'est autrement dit son métier.

    Prenons l'exemple de la GMS, souvent cité en exemple pour son cynisme.

    Pourtant : fournir a une prix raisonnable le service d'un magasin régulièrement achalandé avec des produit diversifiés et sains, un cadre agréable, du service, du conseil, du SAV, dans un bâtiment sûr et bien situé, ce n'est PAS rien au plan moral. Il y a largement de quoi animer l'altruisme des individus, cad, pas plus, pas moins que l'amour du travail bien fait qui donne sens à la vie professionnelle. Il y a autant à en dire pour toutes les autres types de service, l'industrie et toute sorte de prestations intellectuelle.

    L'innovation du commerce équitable c'est d'apercevoir que dans le panel de devoir qui s'impose à l'organisme, en plus de ceux qui s'impose vis-à-vis des client il y a ceux qu'on s'impose vis-à-vis des fournisseurs.

    Il me semble que ce qui va sans dire vis-à-vis des clients (faire preuve d'altruisme à leur égard) finira par aller sans dire vis-à-vis des fournisseurs, tellement les rapports de forces se sont inversés au cours des 50 dernières années.

    Si le fait de se dire "ethique" ou "equitable" assoupit la méfiance attention, il y a des dérives inévitables pour des requins, alors que lorsqu'il n'y a pas cette allégation comme objet principal d'une organisation on peut toujours s'attaquer à son économie en s'appuyant sur la loi ou sur le code ethique propre de l'organisation et la transparence exigée.
    Oui mais A LA CONDITION EXPRESS de faire de même pour les organismes qui prétendument n'assumeraient aucun but altruiste. Car ce serait quand même un peu fort que celui qui cherche sans trop y parvenir à accomplir une mission altruiste se voit repproché de n'y parvenir qu'imparfaitement tandis que celui qui assume simplement son cynisme en récolterait les fruits, sous forme de part de marché supplémentaires.

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 26/06/2005 à 18h37.

  24. #53
    leg

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    pour parler de commerce équitable , il serait intérressant de regarder qui gére le commerce des radars .... une sté privée pour la sécurité routière, mais pas de profit....? dommage que le pdg n'est autre que le frére du ministre G de R....source internet..c'est peut-être le nouveau commerce équitable a la mode...

  25. #54
    Gilgamesh

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/...dArticle=39268

    radars automatiques
    Type : Désinformation
    Statut : Du vrai, du faux
    En circulation depuis : Février 2005


    DÉSINFORMATION - Flash spécial : Radar en rade !

    Quand un radar automatique est mis à l'amende, la désinformation grille les limites de vitesse et on nous fait passer des vessies pour des lanternes...

    Depuis fin 2003, les radars automatiques fleurissent le long des routes et autoroutes françaises. Installés dans le cadre d’une campagne pour le renforcement de la sécurité routière, ils ont aussi provoqué de vives réactions de certains automobilistes qui n’apprécient guère d’être "espionnés" et verbalisés continuellement. Dans ces conditions, on comprend facilement que circulent depuis des fausses rumeurs et autres approximations sur le sujet.

    Le 18 janvier dernier, un radar automatique situé le long de la RN7 au sud de Moulins a été mis hors service pendant 2 semaines par EDF, en raison de factures d’électricité non payées par Atos, société exploitante des radars automatiques. En effet, si les radars sont bien la propriété de l’Etat, celui-ci a confié leur entretien et fonctionnement à la société Atos, choisie après un appel d’offre en juin 2003. Cette procédure est habituelle, il s’agit d’une délégation de service public, tout comme le ramassage des ordures, le nettoyage des rues, etc…

    La mise hors service de ce radar, qui porte à sourire et qui a ravi certains automobilistes, a commencé à se diffuser sur Internet sous forme d’un message polémique, accusant l’Etat d’enrichir Atos aux dépends du contribuable. Certes, afin de couvrir les frais de fonctionnement, Atos prélève 2% des montants des procès-verbaux de chaque radar, dont 98% va donc directement à l’Etat. Il ne s’agit donc pas d’un prélèvement très substantiel comme le message le laissait entendre. D’autre part, ce coût est le même, qu’il soit payé par l’Etat ou par une société privée. La société n’a donc pas pour but de "se sucrer sur le dos des contribuables", mais plus simplement de couvrir des frais réels inclus dans sa mission de délégation.

    Par ailleurs, la variante en circulation actuellement, stipule que le dirigeant d'Atos n'est autre que le frère de Gilles de Robien, et donc tendant à prouver que décidément... tous pourris, est complètement fausse. Un simple coup d'oeil sur le directoire de la société nous le montre on ne peut plus clairement.

    En conclusion, n’oubliez pas : que vous soyez pour ou contre la délégation de service public est une chose, en revanche lever le pied reste moyen le plus sûr de faire chuter le nombre de morts sur les routes françaises et de ne pas diminuer le solde de votre compte en banque ! Radar ou pas...

    Liens :

    * La délégation de service public
    * Les différents intervenants (radars)
    * L'argent des radars


    Article par Karine - HoaxTeam
    Mis en ligne : 29 juin 2005
    Dernière mise à jour : 29 juin 2005

  26. #55
    manuvaxe

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Salut a tous.
    Pour ou contre ; il n'en reste pas moin vrais que "racheter" ses fautes ;excusez moi ses points plus rapidement que le pékinois moyen avec un stage payant reste parfaitement hypocrite , très inéquitable et discrédite complétement l'action soit disant sécuritaire du gouvernement.
    et ce n'est pas de la désinformation ça !!
    Et que penser de la " remise " faite pour les payements immédiats.
    ca c'est de la securité .... de payement .....
    Sur un souc a marakech ont fait pas mieux !!!

  27. #56
    ProphétieIndienne

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    J'ai l'mpression que l'on s'égare du sujet initial qui était le commerce équitable. Je ne vois pas en quoi les radars automatiques ont quelque chose à voir avec la volonté d'aider les petits productuers des pays pauvres.
    "Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants" St-Exupéry

  28. #57
    coco

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Oui, s'il vous plaît essayez de recentrer sur le sujet...

  29. #58
    alainp94

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    A propos de Nestlé il y a tout un chapitre dans "L'empire de la honte" de Jean Ziegler.

  30. #59
    GillesH38a

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Personnellement je n'ai jamais compris le principe du commerce équitable (je suis peut être idiot remarquez).
    au début il y a la loi du marché. Les prix sont fixés par l'offre et la demande. Le prix équitable est celui qui satisfait l'acheteur et le vendeur. Si le prix est trop bas pour le vendeur, il refuse de vendre, et ça remonte, et inversement.

    Le gros problème de l'agriculture, ce sont les aléas climatiques. Paradoxalement, si tout se passe bien, il peut y avoir surproduction et c'est la catastrophe (voir crise de 1929). Ca n'est pas spécifique au Tiers Monde, ça touche aussi les producteurs de porc, les fruits et légumes etc... . Mais l'agriculteur raisonnable en tient compte et produit moins l'année suivante, en essayant d'étaler les coûts. Bref l'agriculture est un travail risqué et ingrat, et une bonne gestion doit se faire sur la durée...

    D'après ce que je sais, il s'est produit un effondrement des prix du café acculant à la misère de nombreux producteurs du Tiers Monde il y a quelques années. D'ou l'idée (fausse bonne pour moi) : " Y A QU'A LEUR GARANTIR UN PRIX EQUITABLE !".

    Sauf que je ne vois pas comment ça répond à la surproduction...Admettons que les pays occidentaux consomment 6 millions de tonnes de café. Une année, on en produit 5,9, les prix sont bons, on passe le cap avec quelques stocks. Comme c'est rentable, les producteurs augmentent leurs cultures, il fait beau et hop, l'année suivant 6,5 millions de tonnes. Si on a promis de leur racheter au même prix, qu'est ce qu'on fait des 500 000 tonnes achetées au prix fort? personne ne peut se permettre ça d'acheter ça par philanthropie et de les jeter à la poubelle je suppose, surtout une ONG pas très riche ? donc ceux qui ont la chance d'être dans le circuit équitable vendent leur récolte tranquillement (merci pour eux et bravo pour s'être bien débrouillés) et les autres.? ils se retrouvent autant dans le baba sur le marché libre. A part créer une petite caste de privilégiés (ceux qui ont le label Max Havelaar), expliquez moi en quoi on les a aidés globalement?

    A part ça, je vous renvoie aux différents débats sur le pétrole. Encourager actuellement les producteurs du Tiers Monde à investir dans des produits de luxe pour occidentaux, à prix garantis donc très attractifs, au détriment de leurs propres cultures vivrières, et les rendre complètement dépendants d'une économie mondiale ne fonctionnant qu'au pétrole, me paraît actuellement une très très très mauvaise idée...


    L'enfer est pavé de bonnes intentions....

    Gilles

  31. #60
    akiko

    Re : commerce "équitable" ou moins "non-équitable"?

    Ben, d'après ce que j'avais compris, le commerce équitable consiste à réduire le nombre d'intermédiaires pour que les producteurs ne soient pas autant sous payés par rapport au prix de vente final: en gros, je vend au même prix mais au lieu d'acheter à un méga grossiste qui a acheté à un gros grossiste qui a acheté à un petit grossiste qui a acheté à un petit producteur bien obligé de vendre à ce prix là, sinon il vend pas, j'achète directement au petit producteur ou à la limite à une coopérative en signant un contrat comme quoi il utilise au moins un % de la somme pour des écoles et autres et du coup, je me fais la même marge à peu de choses près et le producteur est plus content (et les grossistes, ils ont d'autres chats à exploiter t ça ne les gêne pas plus que ça). J'en avais conclu que ct pas une mauvaise idée même si, bien dommage, c'est assez limité...
    Quoi qu'il en soit, ça avait l'air viable puisque rentable et quand même plus sympa que la filière classique. Comme en plus j'avais constaté que les produits étaient de bonne qualité, ben j'ai continué et je suis toujours à ça, d'autant que chaque fois qu'on change de pays, on se retrouve confronté à une foultitude de marques totalement inconnues, alors quitte à tester quelque chose, autant tester ça... (maintenant, c'est un raisonnement assez basique et qui ne convaincra pas forcément tout le monde, mais c'est pareil pour tout...)
    ++
    Kiko
    Les ressources naturelles, c pas comme le Paic citron: quand y'en a plus... ben y'en a plus.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. Tenter "plus", ou se contenter de "moins"?
    Par Coucouyou13 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 10
    Dernier message: 08/01/2006, 19h54