Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 5 sur 5 PremièrePremière 5
Affichage des résultats 61 à 73 sur 73

Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

  1. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    On ne maitrise pas la nature , et justement on devrait arreter d'utilisé des centrales nucléaires pour se premunir des risques .Il y a pas si longtemps la centrale du blayais a coté de chez moi c'est mis en alerte 3 a cause d'une crue de la Gironde .LA centrale a eté en partie innondée .

    Sachant que le rechauffement climatique intensifit les phenomenes climatiques , je me sent pas vraiment a l'abrit d'une irradiation .Je crois pas etre irationel ...
    Là est la différence entre ceux qui connaissent les risques et ceux qui les ignorent. La centrale du Blayais s'est mise en état d'alerte et à subit une inodation. Mais grace au fait qu'elle s'est mise en état d'alerte. Elle a appliqué des procédures étudiés au préalable et à pris des protections en place. Le résultat, une inondation certe; mais la sureté de la centrale n'a pas été remise en cause.
    Le plan d'alerte a été mis en place suite à l'inondation de décembre 1999 qui a causé quelques dégats. EDF ne voulant pas perdre son investissement, à lancé une étude exhaustives du risque "inondation". Au début, c'était limité aux inondations externes, venant de l'extérieur; mais ensuite on a aussi tenus compte des inondations internes, si par exemple un réservoir se fissurait et se vidait à l'intérieur des locaux. Une étude avait déjà été réalisée il y a plusieurs années, mais certains risques qui avaient été jugés acceptables à l'époques ne le sont plus. On a donc, dans la plupart des centrales identifié les chemins d'inondation, les zones à risque, matériels et personnels (heureusement, pour EDF il n'est pas pensable de risquer la noyade d'un ou plusieurs de ces employés). Et l'on a mis en place de plans pour que la centrale reste sure. Ces plans seront-ils suffissants pour garantir la sureté des centrales en cas de gros pépins climatiques ? EDF à mis en place les moyens pour s'assurer que ce risque soit le plus minime possible et que dans tous les cas ses conséquences restent limitées.
    Je sais, cela ne suffira pas pour que tu fasse confiance à EDF. EDf en est bien consciente. Même si pour cette entreprise, la priorité actuelle est de réussir les changements fondamentaux qu'elle a devant elle (même si sur un plan personnel, ces choses là ne me plaisent pas de trop). Il faut bien se rendre compte, qu'EDF sait qu'elle à tout à perdre d'un accident. Non seulement parca que perdre une centrale, c'est perdre beaucoup d'argent. Mais surtout parce qu'en accident cela veut dire plus d'investisseurs, une perte de compétivité et donc la perte de parts de marchés. Sur ce plan là; EDF n'a pas le choix. Il ne faut pas d'accident ou d'incident nucléaire; ni en France, ni en Europe et même pas ailleurs dans le monde. C'est à ce titre qu'EDF conseille et aide certains pays étrangers. Il faut coute que coute amener leurs centrales au même niveaux de sureté que celles imposées par les normes occidentales.

    -----

    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     


    • Publicité



  2. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Citation Envoyé par Narduccio
    Là est la différence entre ceux qui connaissent les risques et ceux qui les ignorent. .
    Le risque zero n'existe pas ( www.cea.fr ), les techniciens et les ingenieurs qui controlent les reactions nucléaires sont entrainés a toutes sorte de procedures , mais cela est insuffisant pour assurer un securité optimale .

    De plus, le nucléaire n'est pas une energie renouvelable et elle est tributaire d'une ressource de combustible qui n'est pas innepuisable ,comme le petrole .Donc pourquoi continuer a utiliser cette energie limité et polluante ? Investir beaucoups d'argent dans la recherche nucléaire plustot qu'axer les recherche sur les energie renouvelable comme le solaire ? Ca parrait pas tres coherent comme politique energetique à long terme . Enfin moi je pense que si tt l'argent depensé par le nucléaire etait depensé ailleur on vivrait mieux notre epoque pseudo-moderniste et gadjetisé , on pourrait affirmer que nous sortons d'un obscurentisme, pour gagner les premices d'une ère que l'on pourrait qualifié de moderne,et durable dans les choix energetiques et l'exportation d'un savoir faire culturel .

    Si l'on ne devollope pas en fonction des contrainte ecologique , et des peurs rationelles que nous font courrir l'utilisation des energie fossiles , il n'y a pas d'avenir pour l'humanité . Ou bien un avenir encore plus obscur .

    Personnelement je pense que tant que l'on utilisera l'energie fossile (petrole ,charbon, uranium ,etc ..) , on vivra une epoque obscure, et insecuritaire ..Je ne pense pas que notre epoque soit un retour a l'obscurentisme , je pense que nous ne somme jamais sorti de l'obscurentisme , que se soit sur le point religieux , sociétal ou economique. Je pense que nous sommes encore dans une situation que l'on peut qualifié de moyenageuse et accablante pour l'intelligence humaine et la raison . Nous ne vivons pas une epoque moderne .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  3. OKO

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Villiers sur Marne
    Âge
    49
    Messages
    813

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Citation Envoyé par Rhedae

    Sachant que le rechauffement climatique intensifit les phenomenes climatiques , je me sent pas vraiment a l'abrit d'une irradiation .Je crois pas etre irationel ... Et des nouveaux incidents ou accidents nucleaires ? Chernobyl nous a bien montré qu'en cas d'iradiation on peut faire cofiance aux medias ? des repercutions en therme de santé publique .Il y a des estimations ...? Des prevision en cas de catastrophe naturelles ?
    y a des choses qu'il faudrait que tu connaisse quand même Rhedae :
    tu parles du climat, apprend qu'actuellement le nucléaire est le moyen de production d'energie de masse de très loin le moins polluant pour l'atmosphère !
    C'est entre autre grace a nos centrales nucléaires qu'un français produit 4 a 5 fois moins de CO2 par habitant qu'un américain (qui sont 6 fois plus nombreux, donc qui produisent en tout 30 fois plus de CO2 que les français).

    Alors toi qui te plaint du rechauffement, faudrait voir a pointer du doigt les VRAIES causes et les VRAIS coupables, apparemment tu les ignores, il faudrait te documenter avant de jeter le bébé avec l'eau du bain ...
    Chernobyl, c'était de la merde russe, appellons un chat un chat ... chez eux il y a eu tellement de problèmes avec le nucléaire qu'on se rend compte de l'immaturité de la gestion qui a été la leur.
    C'est pas parce qu'il y a un vilain petit canard qu'il faut se priver de l'energie de masse LA PLUS PROPRE pour le climat qui existe actuellement.

    On a beaucoup plus risqué de se prendre des bombes nucléaires sur la tronche que d'avoir un seul soupçon de commencement de chance d'assister a une extermination a cause d'incidents nucléaires de centrales à répétition (chose totalement improbable)
    En gros tu mélanges les choux, les carottes et les oignons pour te faire un petit plat bien sympa mais franchement naïf et preuve d'une méconnaissance flagrante des vrais problèmes, et donc très loin des vraies solutions a apporter pour améliorer la situation.

    Tu sombres dans un pleurnichage sur l'irresponsabilité de l'homme, mais sache que la première des responsabilités c'est de se documenter sur un sujet avant d'en discourir (ou pendant, c'est la force d'un forum).
    Pour ce qui est de l'avenir de l'energie non polluante, ce ne sera certainement NI le solaire, NI l'éolien, NI aucune autre source d'energie soit disant "bio" qui permettra d'arriver a la cheville des performances actuelles du nuke en terme de cout de production ET de repercution sur l'environnement
    - le solaire pollue, et pas qu'un peu ! les cellules photovoltaïques en l'occurence sont des vraies plaies lorsqu'elles se déteriorent -> métaux lourd et saloperies en tout genre
    - l'éolien ... t'as déjà vu une forêt d'éoliennes ? pour ce que ça produit, bonjour la répercution sur le paysage ... -> pollution
    sans compter le cout de ce système (fabrication et surtout entretient)
    Et puis quand il n'y a pas de vent c'est pas pratique, l'électricité, a ce niveau, ça ne se stocke pas ...
    - les barrages, on a vu ce que ça fait aussi pour supprimer une vallée de la carte, sans compter les pollutions dues aux nouvelles eaux stagnantes (les fonds de cuve de barrage sont des poubelles naturelles géantes) et sans compter l'impact sur la chaine alimentaire locale ...
    ces energies sont des energies COMPLEMENTAIRES et non PRINCIPALES.
    Principales, elles ne le seront jamais, simplement a cause d'une chose qui s'appelle le principe de réalité.

    La solution existe, l'homme y travaille depuis 50 ans et en a encore pour a peu près autant avant de reussir a la concrétiser.
    cette solution demande un regroupement de moyens financiers et humains a un niveau planétaire.
    Cette solution c'est la fusion (et le projet actuel : ITER)
    sans la fission on ne serait pas en train d'élaborer la fusion
    donc le reste de ton raisonnement sur les dangers du nucléaire passe simplement a coté de l'aspect le plus important de l'affaire : sans le nucléaire on en serait encore au charbon et au pétrole pour réussir a fournir le necessaire en produit énergétique pour assumer la croissance de l'économie mondiale, et sans le nucléaire on n'aurait PAS la possibilité de passer a l'étape suivante qui est celle de la fission.
    le tout en ayant un nucléaire qui ne présente AUCUN danger s'il est mis entre des mains responsables, comme celles des pays occidentaux (je ne comprend evidemment pas les russes dans cette catégorie, ils ont donné trop de preuves de leur "laisser aller" -pour rester poli- en la matière)

    En gros je trouve que tu tappes vraiment a coté de la plaque, désolé ...
    ton discours est connu et manque singulièrement d'arguments et de réalisme.
    Et si tu oblitères le réalisme, je ne vois pas l'intérêt de conduire un débat a ce sujet.
    On ne va pas faire du solaire pour te faire plaisir, vois-tu ...
     

  4. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Je crois que tu vas un peu vite en besogne en m'accusant de ne pas m'etre documenté .Je sais que l'energie nucleaire est moins polluante que le charbon pour les degagement de co2, neanmoins il existe d'autre source de pollution que le degagement de Co2 ..Si tu a lu mon message tu a pu lire que je disait que le nucléaire est une energie de transition .. Se serait faire preuve de naiveté que de croire que le nucléaire est propre et sans danger, et dire que le solaire pollue tout autant. C'est un mensonge qui tu affirmes ! Aussi la pollution des elolienes, si l'ont doit la considéré comme une pollution des paysage , je pense que les affiche 4x3 dans les ville devrait etre interdites.. Ton message est ridicule et manque vraiment d'argument .

    Si l'on veut vivre dans une société moderne il faut devellopper l'energie durable (ce qui n'est pas le cas du nucléaire ) et favorisé, et valoriser l'utilisation du photovoltaique par l'aide financiere. Donc je me questionne sur les choix de politiques energetique et la propagande d'edf quand il nous disent qu'ils nous doivent plus que la lumiere ..humm ..

    .C'est un probleme global ..Un probleme economique ..mais aussi culturel.Surtout en france ou la politique energetique est axé en grande partie sur cette energie sale et dangereuse .Moi je regarde pas uniquement se qui se passe en france , faut un peu sortir des sentiers battus .Et aussi voir se qui se fait en allemagne ou au Japon dan l'utilisation de l'energie propre et renouvelable.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  5. OKO

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Villiers sur Marne
    Âge
    49
    Messages
    813

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Citation Envoyé par Rhedae
    Se serait faire preuve de naiveté que de croire que le nucléaire est propre et sans danger, et dire que le solaire pollue tout autant. C'est un mensonge qui tu affirmes !
    c'est pas parce que tu l'ignores que c'est un mensonge
    lis un peu au sujet et on en reparle
    tu manques d'informations a ce sujet manifestement


    Citation Envoyé par Rhedae
    Si l'on veut vivre dans une société moderne il faut devellopper l'energie durable (ce qui n'est pas le cas du nucléaire ) et favorisé, et valoriser l'utilisation du photovoltaique par l'aide financiere.
    et c'est quoi l'energie renouvelable qui permet de satifaire tout les besoins energétiques actuels ?
    Faudrait que tu confronte tes opinions a la réalité si tu veux avancer, sinon tu restera dans le domaine du phantasme improductif et pleurnichard qui ne mène nulle part.
    NON LE SOLAIRE NE PEUT PAS PRODUIRE DE L'ENERGIE DE MASSE COMME LE PETROLE OU LE NUCLEAIRE.
    Il serait temps que tu mettes tes pendules a l'heure, ou qu'on installe des panneaux solaires (très polluants j'insiste ... encore une fois renseigne toi) sur la moitié de la surface du pays.
    Vachement économique et pragmatique ton raisonnement ...

    Citation Envoyé par Rhedae
    Donc je me questionne sur les choix de politiques energetique et la propagande d'edf quand il nous disent qu'ils nous doivent plus que la lumiere ..humm ..
    poses toi d'abord la question de savoir comment répondre a la demande energétique sans retomber dans un age de pierre, où tes suggestions nous mènent tout droit.

    Citation Envoyé par Rhedae
    .C'est un probleme global ..Un probleme economique ..mais aussi culturel.Surtout en france ou la politique energetique est axé en grande partie sur cette energie sale et dangereuse .Moi je regarde pas uniquement se qui se passe en france , faut un peu sortir des sentiers battus .Et aussi voir se qui se fait en allemagne ou au Japon dan l'utilisation de l'energie propre et renouvelable.
    energie sale et dangereuse ... CA c'est un mensonge, ou plutôt de l'ignorance
    rappelle moi le nombre de victimes dues au nucléaire en france depuis qu'on a des centrales ?
    et si tu le compare juste aux victimes des mines de charbons, ou aux victimes d'insuffisances respiratoires, chaque année, dû a la pollution ?
    Y a pas photo, le nucléaire est plus sain pour NOUS, comme pour la PLANETE, a l'heure actuelle, que les autres types d'energie de masse.
    Tu semble complètement l'ignorer, libre a toi, mais le reste de ton discours étant basé sur un postulat faux, les conclusions sont forcément érronées et irréalistes
    D'ailleurs t'as pas vraiment le profil d'un ministre de l'energie
    plutôt d'un écolo militant mais sous informé.
     


    • Publicité



  6. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Le risque zero n'existe pas ( www.cea.fr ), les techniciens et les ingenieurs qui controlent les reactions nucléaires sont entrainés a toutes sorte de procedures , mais cela est insuffisant pour assurer un securité optimale .
    Le risque zéro n'éxiste pas et c'est parce qu'on le sait et que l'on le prend en compte que on maintient un niveau de sureté élevé. Les soviétiques croyaient qu'il n'arrivait aucunaccident dans leurs centrales. Pour cause de propagande, on leur à caché les incidents et les accidents. Ils se sont cru les "rois du monde" et on mis leur réacteur dans un zone dangereuse. Un peu comme si tu désidait de tester la cacité de ta voiture à s'arrêter dans une descente après que tu ai coupé les freins. Et comme leurs réacteurs étaient mal concus, les résultats furent catastrophique. Si j'étais convancu qu'il n'y a aucun danger, il faudrait que mon chef me renvoie sur le champ. Maintenant, si tu te base sur le fait que prend des précautions pour dire vous voyez ces dangereux, il faut tout arrêter. Premièrement, tu ferait preuve de malhonnéteté intellectuelle. Ensuite, de suis d'accord pour que l'on ferme le nucléaire; mais avant fermont toutes les industries à risque qui ont un niveau de sureté inférieur à celui qui à cour dans le nucléaire. A mon humble avis, il n'en restera plus beaucoup d'ouverte. Cela, ou tu l'ignore ou tu feint de l'ignorer.
    Après la catastrophe d'AZF, la population a demandé que les industries soient plus sures. Plusieurs politiques s'étaient engagés à mettre des choses en place pour qu'il n'y ait "plus jamais cela". Il devait y avoir des conférences pour lancer le débat. Il y en a une dans mon village, je travaillais j'ai pas pu y aller, il s'agit donc de témoignage de seconde main, ou de choses lues dans la presse. Il y a eu une dans mon village, parce que nous nous sommes pas loin d'un pole chimique.
    Les experts présents déclarèrent tous, au grand consternement des écologistes présents que la seule solution était d'appliquer les rêgles qui prévalaient dans l'industrie nucléaire, qu'il fallait avoir conscience du cout et du fait qu'une bonne partie des usines chimiques fermeraient chez nous pour aller dans des pays plus cléments. Je me rappelle de la lettre dans le courrier des lecteurs du journal local d'un militant écologiste disant qu'il était inadmissible et invraissemblable que l'on ose donner le nucléaire en exemple. Petit à petit, AZF sortit des mémoires, le processus tomba dans les oubliettes (merci messieurs les libéraux et messieurs les écologistes).
    Ce que j'ai aussi appris pendant cette période, c'est qu'AZF rappella à ceux qui vivaient à proximité de certaines industries qu'il éxistait un risque. Dans les débats qui suivirent, ils comprirent que pour nombre d'entre eux il fallait choisir entre vivre à coté d'une source de risque et espérer que tout aille bien ou voir les usines fermer, la région s'appauvrir, risquer le chomage ... Il serait surement en faisant peu de choses diminuer le risque. Pour que les gens le prennent en compte, il suffirait de faire preuve de pédagogie. Quelque part, le message de la population qui est contre toutes les nouvelles avancées de la science et des technologies est: "Il y a suffisamment de choses qui me font peur. Je doit pour ne pas devenir fou, les enfouir au fond de mon inconscient. Je ne veux pas en enfouir une de plus." L'autre solution, c'est celle des américains, tellement sur que leur foi les protégera qu'il ne peut rien leur arriver, étants hommes de biens. La troisième, c'est de devenir fatalistes, comme dans beaucoups de pays du tiers-monde.
    Moi, je pense que la seule bonne solution, c'est d'essayer d'être informé et de mettre la pression à bon escient sur ce qui cause réellement problème.
    Actuellement, peut-être à tort, je suis convaincu que le risque principal est le réchauffement climatique. Je n'y croit pas; je dit cela dans le sens des personnes qui ont des croyances et se battent pour leurs croyances. Je m'en suis convaincu en suivant le débat des scientifiques sur la question. J'aimerais qu'ils viennent me dire, désolé on s'est trompés et me le démontrent. Mais là, j'ai vraiment l'impression que l'humanité joue son avenir sur ce coup là. Je n'aimerais pas à devoir avoir honte devant mes petits enfants.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  7. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Bonjour OKO,

    Citation Envoyé par OKO
    des panneaux solaires (très polluants j'insiste ... encore une fois renseigne toi) sur la moitié de la surface du pays.
    Renseigne-toi aussi, de ton côté. Un panneau solaire, c'est du silicium... pas plus (ni moins) polluant que celui de ton ordinateur. Les soi-disant panneaux solaires contenant du cadmium ne sont que de la désinformation de personnes anti-renouvelables (devinez où on les trouve, en général).

    le tout en ayant un nucléaire qui ne présente AUCUN danger s'il est mis entre des mains responsables, comme celles des pays occidentaux
    Même EDF ne tient plus ce discours. Mets-tu le Japon dans les pays responsables ? Parce qu'il faut savoir que les responsables de nombreuses centrales nucléaires ont caché pendant des années aux autorités de sûreté les défaillances de leurs centrales... au point qu'il a fallu les arrêter pour les vérifier.

    C'est entre autre grace a nos centrales nucléaires qu'un français produit 4 a 5 fois moins de CO2 par habitant qu'un américain
    Le nucléaire n'est qu'une toute petite raison pour cela... c'est surtout le mode de vie très gaspilleur des US qui est la cause de leur énorme production de CO2. Tu pourrais aussi comparer la France à d'autres pays européens qui n'ont pas ou peu de nucléaire et qui ne produisent pas 5 fois plus de CO2 que nous.

    Par ailleurs, ce serait sympa de discuter sans agresser tes contradicteurs.
     

  8. DonPanic

    Date d'inscription
    juin 2003
    Messages
    6 369

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Slu
    Toutes mes excuses, mais vous transformez ce sujet en Nième débat sur les énergies,
    là on peut véritablement parler de pollution de sujet
     

  9. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Citation Envoyé par DonPanic
    Slu
    Toutes mes excuses, mais vous transformez ce sujet en Nième débat sur les énergies,
    là on peut véritablement parler de pollution de sujet
    Il est vrai qu'il éxiste plusieurs fil qui tournent autour du sujet de l'énergie et on arrive à détourner un sujet qui n'en parle pas. Je présente à tous mes excuses pour avoir participé à ce détournement de sujet.
    Pour revenir au débat, il est difficile dans certains cas d'exposé rapidemment et de manière compréhensible un sujet technique ou scientifique. Les nouvelles font une vingtaines de mots; cela monte parfois à 50 mots. Un article succint; environ 150 mots, il n'y a que dans les articles de fond que l'on arrive à avoir la place suffisante. De plus, à vouloir trop vulgariser et simplifier on en arrive à des contre-vérités. Il suffit de voir certaines discussions sur ce forum; certains termes techniques et scientifiques ne sont pas assimilés par la majorité des intervenants, ce qui entraine parfois deux ou trois pages ou les personnes débatent du sens des mots avant de débattre du fond. Parfois, certains se fâchent déjà dans cette phase. Pourtant, étants sur un forum scientifique, l'on devrait s'atendre à ce que certains concept soient connus, par forcéments dans leurs détails les plus intimes; mais au moins en ce qui concerne les généralités. Force est de reconnaitre que ce n'est pas le cas. Sommes-nous représentatifs de la population francophone, je ne pense pas; je crois modestement que nous faisons partie d'une minorité qui s'interresse assez sérieusement au fait scientifique. Alors, si nous nous avons déjà des difficultés à appréhender certains concept qu'est qu'il doit en être du reste de la population.
    La science est-elle devenue trop compliquée pour que le commun des mortels puisse s'en imprégner ? Ou s'agit-il de carences dans l'enseignement des sciences et technologies ?
    Cela est quand même important, puisque de nombreux débats de société tournent autour des sciences et des technologies. Le débat sur le réchauffement global, qui entraine un débat sur le choix des énergies, qui entraine un débat sur nos modes de vie et de consommation et donc sur le type de société que nous voulons; le débat sur les OGM, qui s'articule sur celui de la mal-bouffe avec des questions sur la polution des sols et des eaux. Je ceci n'est qu'une liste très limitée des débats qui agitent notre société.
    Or, dans ces débats tournants autour des sciences et des technologies qui entend-t-on débattre ? Des politiques, des syndicalistes, des écrivains, des philosophes, des chanteurs, des gens du showbiz, des journalistes ... Il est normal que ces personnes participent au débat et s'y impliquent. Mais le silence assourdissant des scientifiques sur certains des points d'actualités cause beaucoup de dégats; puisque en accaparant le débat, les non-scientifiques imposent souvent une vision érronées des choses. Et débattre sur des bases érronées ne permettra jamais d'avoir un avis éclairé sur la question!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  10. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Une pièce de plus à verser au débat:
    http://www.rennes.maville.com/actu/D...171293&idCLA=7
    http://www.aerostories.org/~aeroforu...hp?nummsg=9391
    http://www.aerostories.org/~aeroforu...hp?nummsg=9378

    j'ai trouvé cet exemple sur un autre forum.

    Pour résumer,soixante ans après on a retrouvé la carcasse d'un avion allemand abattu à la fin de la guerre. Cette découverte fait suite à huit années de recherche avec l'aide du CNRS,et des équipements lourds dont un magnétomètre. Or le journaliste laisse entendre que la validation finale a été faite par un radiesthésiste. Laissons de coté les commentaires sur la presse et certaines de ses méthodes.
    Ce qui me semble emblématique dans cette affaire, c'est ce recours au surnaturel. N'aurait-il pas été suffisant de s'émerveiller sur les capacités de la science à découvrir ce qui est caché. Mais peut-être que cela ne fait plus rêver. Du moins pas autant qu'un radiesthésiste.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  11. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Comment ça, pas scientifique, la radiesthésie ? Qu'en pense le professeur Tournesol, qui avait localisé le trésor de Moulinsart grâce à son pendule ? C'est pas une caution scientifique, ça ?
    Blague à part, tu as raison de parler de rêve. Mais on peut retourner le problème : il y a parfois des infos scientifiques présentées plus pour faire rêver que pour informer, et qui manquent totalement du recul et de l'objectivité nécessaires en sciences. Exemple sur Futura :
    La course du carburant hydrogène : du rêve à la réalité d’ici 2011 ? Un soupçon de soleil, une pincée d’oxyde de titane et quelques cuillérées d’eau… Voici les ingrédients de la recette révolutionnaire qui devrait permettre à des scientifiques australiens de produire bientôt du carburant hydrogène.
    Quand la science est présentée de façon magique (pour caricaturer : "grâce à nos recherches, on va résoudre tous les problèmes dans ce domaine"), il me paraît logique que science et parascience se confondent dans l'esprit des gens.
     

  12. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Pour les références scientifiques de la radhiéstésie, il y a aussi le père d'un ancien premier ministre.
    http://www.unice.fr/zetetique/articles/HB_Rocard.html
    http://perso.wanadoo.fr/kavlan/zetet...rcellerie.html

    Citation Envoyé par Cécile
    Quand la science est présentée de façon magique (pour caricaturer : "grâce à nos recherches, on va résoudre tous les problèmes dans ce domaine"), il me paraît logique que science et parascience se confondent dans l'esprit des gens.
    Même si cela peut sembler ennuyeux, il serait préférable de rester scientifique dans la démarche. D'un autre coté, en ce siècle de communication, ce qui est énoncé simplement n'est même pas lu.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  13. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : Retour de l'obscurantisme dans une ère techno-scientifique

    Je me suis rendu compte depuis quelques temps que l'une des causes du "retour de l'obscurentisme dans une ére-technico-scientifique" tenait aussi au fait que les scientifiques, comme de nombreux spécialistes ont été éjectés des médias non spécialisés.
    Par exemple; dans mon quotidien, ils cherchent à éclairer le débat de problèmes de sociétés par une page spécifique. Ainsi, chaque jour en page 3, il y a une question d'actualité qui fait l'objet de cet éclairage. En moyenne, la répartition est la suivante: analyse du problème par un ou des journalistes, un peu plus de la moitié de la page; avis de personnes diverses et varièes ( le quidam de la rue souvent) entre 25 et 33% de la page; le reste, c'est pour le spécialise et pour l'infographie de présentation.
    Je voit cette dérive dans de nombreuses émissions de télévision ou le spécialiste n'a le droit qu'à quelques commenteires, quand il n'est pas surveillé par un animateur dont le but semble d'éviter les longues phrases, les longues explications et les longs discours. En fait, souvent l'animateur passe son temps à réclamer une explication précise et à couper la parole du spécialiste lorsque cette explication est en train de lui être donnée puisque la réponse est forcément trop longue. Je me demnade d'ailleur pourquoi certains continuent à accepter à participer à de tels débats dans de telles discussions.
    Je précise, je ne dit pas que c'est le cas de toutes les émissions, il y an a qui laissent les spécialisetes s'exprimer tout à leur aises. mais, c'est souvent le cas des émissions qui visent un gros public en prime-time. D'accord, faut faire de l'audiance et il ne faut pas lasser le public par de longues phrases; il n'y ai plus habitué. Mais le résultat est là: le spécialiste est éjecté des débats de société.
    J'ai mis le spécialiste et non pas le scientifique; puisqu'il me semble que le problème est général et ne concerne pas seulement les science; mais aussi l'économie, la finance, l'industrie, ect...
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 5 sur 5 PremièrePremière 5

Discussions similaires

  1. 1 ère S ---> 1 ère STI Genie civil
    Par Sparrow33 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 6
    Dernier message: 19/04/2007, 10h57
  2. L'Europe plongée dans le noir : retour sur une panne d'électricité record
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 16
    Dernier message: 14/11/2006, 09h29
  3. devenir prof de techno avec une licence informatique
    Par warraf71 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/06/2006, 11h34