Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 24

Les tueurs en série

  1. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Les tueurs en série

    Après avoir lu les 2 livres autobiographiques du célèbre profileur de Quantico "James Mac Donald" j'aurais aimé ouvrir un débat...
    En effet dans son premier livre il dit que l'on peut comparer un tueur en série comme un gâteau qui aurait été "raté" et que de ce fait même s'il on ajoute autant de la crême que l'on veut, donc qu'on lui fait subir un traitement ( ce n'est pas un cours de cuisine ) il restera "mauvais".
    Avec le fait divers recent, celui du gamin qui a tué toute sa famille seul sa soeur a réussi à lui échapper, je me posais la question si effectivement un enfant qui a commencé a tuer est condamné a rester tueur et cela même si on l'extrait du millieu ?
    bref une redemption psychologique est elle possible?

    -----

     


    • Publicité



  2. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068

    Re : Les tueurs en série

    La réponse est contenu dans la question : le gamin qui a tué toute sa famille n'est pas un tueur en série... indépendament de la validité ou non des thèses de ton auteur.
    Neutrino
     

  3. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Re : Les tueurs en série

    certes mais peut il le devenir?
     

  4. aquilegia

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    3 098

    Re : Les tueurs en série

    La question reste valide avec les cas de tueurs en série jeunes (ou moins jeunes...) dont il doit bien y avoir quelques exemples...
    Mais les causes d'un tel comportement sont sans doutes très difficiles à cerner (environnement, chimie du cerveau...) et varient probablement d'un individu à l'autre... et donc, si traitement il y a, il va aussi varier d'un individu à l'autre...
    Bon, ça ne fait pas beaucoup avancer le shmilblick...
    Connait-on des cas récents de tueurs en série pris en charge dans des hopitaux psychiatriques, et guéris? ou en tous cas bien étudiés?
    Il y a en ce moment une grande étude sur les violeurs, et notamment leur traitement par voie chimique... et je me souviens en avoir vues d'assez concluantes sur les personnes dont le tempérament violent et emporté nuisait à la vie sociale... Connait-on de semblables études sur les tueurs en série?
     

  5. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Re : Les tueurs en série

    il y a eu beaucoup de tentatives pour freiner les pulsions meurtrières des tueurs car ce sont des pulsions au sens propre ;Lorsqu'ils tuent, ils sont en état de transe.Certains médicaments avaient permis à inhiber les pulsion pour quelques individus.Mais faut-il encore qu'ils les prennent...
    De plus ils ont tendance à développer un autre "moi" qui leur sert d'alibi.Un peu comme smaegol avec gollum dans le seigneur des anneaux, je m'excuse de la réference trivial dans ce sujet grave mais c'est la plus explicite.Cet autre "moi" peut il être réellement effacé à l'aide de médicaments ? le malade ne devrait il pas en prendre conscience ? Mais comment ? a l'aide d'une thérapie ?
    Ed gein venait voir son psychiatre avec les têtes de ses victimes dans son coffre de voiture....
    Dernière modification par hicele ; 11/01/2005 à 15h29.
     


    • Publicité



  6. aquilegia

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    3 098

    Re : Les tueurs en série

    Il y a un article sur les "personnalités multiples" dans Cerveau et Psycho ce trimestre. Apparemment, ce que certains appellent les "personnalités multiples" serait un moyen de protection contre les traumatismes (notamment subis pendant l'enfance), à l'origine.
    Des thérapies donnent apparemment de bons résultats, mais les tueurs en série ne sont pas du tout mentionnés dans cet article...
     

  7. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Re : Les tueurs en série

    Tout à fait! les gens qui ont souffert de sevices lors de leur enfance peuvent développer un autre "moi" qui est là pour les venger de ceux qu'on leur a fait.Il peut arriver que juste un climat de brimade continuel peut amener l'individu à se creer ce "moi" vengeur. On a constaté en général que les femmes, qui ont subit des sévices durant l'adolescence, s'auto-mutile psychologiquement et surtout physiquement ( alcoolisme-drogue ) alors que l'homme va plutôt exterioriser sa haine et sa rancoeur par des pulsions.Mais attention tout ceci est à prendre avec des "pincettes" car malgré les études qui ont été faîtes on ne peut géneraliser....
     

  8. blackout

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Au Canada, ben oui...
    Âge
    28
    Messages
    300

    Re : Les tueurs en série

    Pardonnez-moi, mais je ne connait rien sur ce sujet, mais est-ce qu'un psycopathe est "obligatoirement" un tueur en série?
    et quel est la différence entre le psycopathe et le sociopathe?
    Carlos est un psycopathe ou un sociopathe?

    merci de vos réponses
    Slayer, Gods of metal. Clapton, God of guitar. Pink Floyd, Gods of music.
     

  9. Lostin

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Pas loin de Paris
    Âge
    33
    Messages
    207

    Re : Les tueurs en série

    On note plusieurs traits caractéristiques chez les tueurs (tueurs en série ne veut rien dire, soit on est tueur dans une circonstance particuliere et exceptionnelle: vengeance, pulsion genre mari ou femme trompée, sous l'emprise d'une substance, sous la responsabilité d'une autorité (guerre) etc...).

    Le terme sérial killer ou tueur en série est un terme moderne. Cela fait la distinction entre une personne qui tue dans des circonstances dont il est pleinement conscient et les autres dont le jugement est peu ou proue altéré à ce moment précis.

    Une personne en tuant une autre sans que sa personnallté n'est été ou n'en soit altérée est un tueur en série potentiel
    Je suis contre la corrida, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Stephanie de Monaco
     

  10. Neutrino

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    32
    Messages
    2 068

    Re : Les tueurs en série

    Le psycopathe a un trouble de la personnalité caractérisé par:
    - instabilité affective, impulsivité
    - absence d'anticipation
    - égocentrisme radical
    - méconnaissance des interdits
    - problèmes d'adaptation sociale (tu m'étonnes...)
    Bref c'est un fonctionnement mental égocentré qui est pathologique dans le sens où le psycopathe fonce tête baissé vers les ennuis, vers l'ire des autres etc.

    "Sociopathe", c'est plus un terme de commodité intellectuelle pour élaguer toute responsabilité collective dans les agissements de criminels crapuleux de profession et les transformer en pathologies individuelles...

    Les tueurs en série sont une catégorie d'individus qui tuent des victimes avec un rituel et/ou avec une sélection particulière : par exemple étrangler les femmes entre 36 et 37 ans et demi dans les parkings avec une corde à linge violette...
    Quelques psychopathes deviennent sérial killers, une infime minorité... Il y a aussi des psychopathes qui tuent mais pas en série, juste par accès de violence ératiques et indépendants : par exemple Francis Heaulme est qualifié de tueur en série alors que ses meurtres sont très dissemblants les uns des autres, c'est plus un routard du crime qu'un "serial killer".
    Et puis il y a le cas aussi des tueurs en série qui commettent également des crimes crapuleux à côté. Les tueurs en série sont souvent des marginaux, sans emploi, sans ressources... s'ils tuent pour assouvir leur fantasme rituel ils n'ont aucune raison de s'en priver pour voler un portefeuille, a fortiori...
    Dernière modification par Neutrino ; 11/01/2005 à 19h08.
    Neutrino
     

  11. fredj

    Date d'inscription
    juin 2004
    Messages
    66

    Re : Les tueurs en série

    Je dirais pour complèter ce tableau que le psychopathe est figé dans un stade affectif qui ne dépasse pas les 3 ans : l'âge de la toute puissance. Il ne peut tolèrer aucun obstacle à ses désirs (qui se résument souvent à des pulsions). Les moins gravements atteints sont juste égoïstes, inconséquents, orgueilleux, sans remords, agressifs et délinquants. Les plus atteints peuvent commettre viols et assassinats, mais cela n'est guère planifié.
    Je placerais les serial-killers plus du côté des pervers : la jouissance qu'ils tirent de leur position de toute puissance est plus grande. Non seulement ils ont du plaisir à faire ce qu'ils veulent à qui ils veulent, mais en plus leur mégalomanie les poussent à défier la société. Ils commettent des crimes, mais ils les signent. Si les médias américains n'étaient pas si friands de ce genre d'histoire, je crois que les serial-killers seraient moins nombreux là-bas. Et j'espère que les médias européens auront une position de sagesse face à ce genre de criminels.
     

  12. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Re : Les tueurs en série

    Attention, la proliferation des tueurs en série n'est pas du à une médiatisation excessive.En revanche je suis d'accord que l'attraction du public ( le sordide a toujours fasciné ) est de plus en plus fort.Pour citer Stephane Bourgouin , notre "profileur" fançais, ce sont les femmes qui sont le plus attirés par ce genre de personne or on dénombre très peu de tueuses en séries...Ma question était au départ de savoir si un enfant qui a tué une fois va-t-il de recidiver s'il est suivi psychologiquement?
    Il est vrai que l'influence du milieu joue un rôle dans l'épanouissement de l'enfant, la plupart des tueurs en série reconnu était abusé sexuellement et/ou avait une mère castratrice .Mais certains étaient devenus tueurs en série après un échec sentimental ou une moquerie sur leurs performances sexuelles ( l'étrangleur de Green River ).Alors l'enfant qui a tué sa famille? l'a t-il fait avec plaisir ou simplement en légitime défense?Je pense que c'est cette question que devront poser les tribunaux, en attendant un suivi psychologique peut -il aider cet enfant?
     

  13. fredj

    Date d'inscription
    juin 2004
    Messages
    66

    Re : Les tueurs en série

    Citation Envoyé par hicele
    Attention, la proliferation des tueurs en série n'est pas du à une médiatisation excessive.....Alors l'enfant qui a tué sa famille? l'a t-il fait avec plaisir ou simplement en légitime défense?Je pense que c'est cette question que devront poser les tribunaux, en attendant un suivi psychologique peut -il aider cet enfant?
    C'est peut-être une pure croyance de ma part que d'incriminer les médias. Cependant, j'ai vu une interview d'un serial killer (je ne me rappelle plus son nom) où il racontait sa rencontre avec un "collègue" et se vantait de son "tableau de chasse" mieux garni. Dans ce cas, la "série" incarne la puissance du criminel, et doit être reconnue d'une certaine façon. Mais peut-être as-tu des informations plus précises à ce sujet.
    En ce qui concerne cet enfant, le fait qu'il ait liquidé sa famille ne suffit pas à en faire un apprenti tueur en série. Il y a couramment ce genre de fait divers, où des adolescents tuent sans raison apparente, où sous l'influence d'un film ou d'un jeu vidéo.
    Ca s'appelle un passage à l'acte. C'est à rapprocher également du nombre de suicides chez les adolescents. Les pulsions meurtrières ou suicidaires peuvent nous traverser à tout moment, mais il semble que nous ayons des mécanisme mentaux pour les inhiber.
    On sait aujourd'hui que le lobe frontal n'est complètement développé qu'après 20 ans. Or il intervient dans bon nombre de processus de planification, d'évaluation des conséquences, de projection dans l'avenir... il parraît naturel que les adolescents ne mesurent pas toujours les conséquences de leurs actes. Les adultes évaluent rarement ce risque à sa juste valeur.
    Maintenant, comme je ne connais pas trop l'affaire dont tu parles... je me demande surtout comment on peut se reconstruire avec la culpabilité d'avoir tué sa famille.
     

  14. hicele

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    17

    Re : Les tueurs en série

    Merci pour ton explication claire.Pour ce qui est de "serie", il peut effectivement exister une certaine "fierté" pour eux comme par exemple d'avoir fait le plus de victimes ou d'avoir ridiculisé la police car ils sont avant tout des gens frustrés et brimés dans leur enfance ou leur actuel vie sociale.Leur meurtre est un défouloir, un loisir pour eux. alors que la plupart des gens vont faire du sport, eux tuent pour "décompresser"...
    On parle de "serial killer" pour differencier des "mass murder" qui eux tuent beaucoup de personnes en une seul fois comme l'affaire en question;Pierre follin 14 ans qui a tué sa famille. le fait divers s'était passé en Normandie le 27 octobre 2004.Seul sa soeur Marion 12 ans a put lui échapper.
     

  15. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : Les tueurs en série

    Citation Envoyé par hicele
    Avec le fait divers recent, celui du gamin qui a tué toute sa famille seul sa soeur a réussi à lui échapper,
    Exactement comme dans Halloween
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - En vidéo : Électrons tueurs, l'ESA enfonce le clou !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/08/2007, 17h15
  2. Astéroïdes tueurs : quel prix pour sauver l'humanité ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/03/2007, 12h06
  3. Le secret de ces aérosols à la fois tueurs et catalyseurs de nuages
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/07/2006, 16h38
  4. NEO : mieux comprendre les astéroïdes tueurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/02/2006, 10h33