Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 44 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 649

Le projet SKYLON

  1. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour,

    Ne trouvez-vous pas que le Skylon ressemble furieusement à un autre projet britannique (des années 50) : l'Avro 730, auquel on aurait ajouté les ailes de l'Avro 731 ?

    Cordialement

    -----

     


    • Publicité



  2. bintang

    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    466

    Re : Le projet SKYLON

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Ils n’utilisent, mis à part les échangeurs de chaleur, que des technologies déjà disponibles. Ils s'attachent à développer les échangeurs de chaleur, et prétendent pouvoir nous assembler un moteur complet pour 2013. Ce qu'ils sont en train de faire, ce n'est déjà plus du développement, mais ils s'attachent déjà à repousser les limites en terme de volume de fabrication avec leurs partenaires, et de réduction du taux de pièces défectueuses (pour les tubes des échangeurs) en interne.
    Bonjour,

    Un Shuttle c'est 75 tonnes à vide + 25 tonnes de charge utile pour 2000 tonnes au decollage.

    Ce SSTO c'est 53 tonnes à vide + 9,5 tonnes de charge utile en orbite ISS pour seulement 345 tonnes au décollage avec la contrainte d'un étage unique.

    Une telle avancée sur les lanceurs dans les 2 ans à venir (2013) me semble tout de meme un poil optimiste !

    Si cette technologie était sur le point d'etre mise au point, d'autres agences spatiales auraient probablement déjà des projets similaires en cours, non ?
    Bintang
     

  3. Saint-Sandouz

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 850

    Re : Le projet SKYLON

    Tous les avions de ligne actuels ressemblent au Boeing 707, premier jet. Buran ressemblait furieusement à la navette. Le Tupolev 144, alias Concordski, avait un air de famille avec le Concorde. C’est surtout que les contraintes étant les mêmes les solutions sont similaires.
    Cela dit, ces ailes canards me laissent perplexe. Y a-t-il un avion qui ait volé avec des ailes pareilles. Je ne parle pas bien entendu des petites ailes rétractables du Tupolev 144 ni de celles du Rafale.
    Celles du Skylon comme de l’Avro 730 me semblent devoir dépasser du cône de l’onde de choc.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  4. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour,

    Citation Envoyé par bintang Voir le message
    Ce SSTO c'est 53 tonnes à vide + 9,5 tonnes de charge utile en orbite ISS pour seulement 345 tonnes au décollage avec la contrainte d'un étage unique.
    La version C2 dont tu parles était un brouillon de l'actuelle version D1.5. Cette configuration C2 était capable d'envoyer un peu plus de 11 tonnes vers l'ISS. La charge utile de la version C1 (275 tonnes au décollage, voir la dernière page de ce pdf) était, quant à elle, bien de 9,5 tonnes jusqu'à l'ISS.

    Citation Envoyé par bintang Voir le message
    Une telle avancée sur les lanceurs dans les 2 ans à venir (2013) me semble tout de meme un poil optimiste !
    Ils ont commencé le travail en août 1984 avec BAe et Rolls-Royce sur ce concept. Ce qu'Alan Bond voudrait mettre en place entre juin 2011 et fin 2013, c'est :

    1) la création d'un consortium d'entreprises européennes pour construire 2 prototypes du Skylon,
    2) la construction d'un moteur SABRE grandeur nature et son banc d'essai au Royaume-Uni, pour (estimations de janvier 2011) environ 260 millions d'euros sur 2 ans, pris en charge par les membres du consortium.

    Citation Envoyé par bintang Voir le message
    Si cette technologie était sur le point d'etre mise au point, d'autres agences spatiales auraient probablement déjà des projets similaires en cours, non ?
    Alan Bond a breveté le cycle thermodynamique à la base du moteur RB545 (du projet HOTOL) en 1982, puis celui du SABRE (aujourd'hui dans sa 4e version) en 1994.

    Parmi les scientifiques qui ont repris son idée (en la modifiant légèrement), il y a le russe Vladimir Balepin (inventeur du KLIN Cycle), et le japonais Nobuhiro Tanatsugu (à la base de l'ATREX-500).

    Ces projets se sont tous "cassés les dents". Le premier parce que le système de prévention du givrage n'était pas au point, et le second (défaut qui concernait aussi le cycle KLIN) parce que la partie precooler du moteur était beaucoup trop lourde (rapport poussée/poids désatreux).

    Cordialement
     

  5. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    C’est surtout que les contraintes étant les mêmes les solutions sont similaires.
    Je vais faire la mauvaise langue mais il y a au moins 2 autres possibilités :

    - la facilité de construire un avion en s'inspirant d'un autre qui vol déjà (la peur de l'échec en cas de changement de "solutions"),
    - l'espionnage industriel.

    Citation Envoyé par Nicolas Daum Voir le message
    Cela dit, ces ailes canards me laissent perplexe. Y a-t-il un avion qui ait volé avec des ailes pareilles. Je ne parle pas bien entendu des petites ailes rétractables du Tupolev 144 ni de celles du Rafale.
    Celles du Skylon comme de l’Avro 730 me semblent devoir dépasser du cône de l’onde de choc.
    Elles sortent effectivement du cône de l'onde de choc, ainsi qu'une partie des ailes, c'est le rôle du refroidissement actif (à l'eau pour les canards, je suppose que c'est l'hydrogène pour les ailes) que de limiter cet échauffement.

    Cordialement
     


    • Publicité



  6. Saint-Sandouz

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 850

    Re : Le projet SKYLON

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Je vais faire la mauvaise langue mais il y a au moins 2 autres possibilités :
    - la facilité de construire un avion en s'inspirant d'un autre qui vol déjà (la peur de l'échec en cas de changement de "solutions"),
    - l'espionnage industriel.
    C’est vrai que dans le premier cas, vouloir réinventer la roue n’a pas toujours été très fructueux.
    Dans le deuxième on a souvent exagéré son rôle. Pour le Concorde, les tentatives d’espionnages des soviétiques étaient telles que de l’autre côté on n’a cessé de les intoxiquer avec de fausses informations. Cela dit le Tupolev n’a qu’une ressemblance superficielle avec le Concorde en particulier sur un point essentiel : les ailes qui sont d’un dessin totalement différent.

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Elles sortent effectivement du cône de l'onde de choc, ainsi qu'une partie des ailes, c'est le rôle du refroidissement actif (à l'eau pour les canards, je suppose que c'est l'hydrogène pour les ailes) que de limiter cet échauffement.
    Il n’y a pas que l’échauffement. À ma connaissance on n’a pas du tout envie qu’une partie traverse l’onde de choc.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  7. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour,

    Les nouvelles du mois d'avril sont arrivées sur le site de REL.

    Les présentations de Roger Longstaff et Sam Hutchison (tous 2 employés de Reaction Engines Ltd) à San Francisco, lors de la 17th International Space Planes and Hypersonic Systems and Technologies conference le mardi 12 avril a donné naissance à de nombreux autres articles sur le Skylon, dont voici la source :

    Big Test Looms for British Space Plane Concept

    Malheureusement, très peu d’infos sur la version D1, si ce n’est les 15 tonnes de charge utile nominale. Attention, l’article fait usage de la short ton américaine (~907 kg).

    On apprend cependant l'existence de la compagnie Skylon Enterprises Limited (dont Hutchison est le PDG), qui s'attache à rassembler les 350 millions de dollars nécessaires à la construction du prototype du SABRE et de son banc d'essai pour 2014.

    On parle de 15 milliards de dollars en tout pour le coût de développement, qui n'est qu'une simple extrapolation de la dernière évaluation complète de 2004 (11,507 milliards de dollars), majorée de l'inflation.

    On parle aussi de 2 évaluations : une de la NASA et l'autre de l'ESA. Les conclusions de la NASA, à propos du Skylon C1 et du SABRE 3 (aujourd'hui Skylon D1 et SABRE 4 respectivement) seraient :

    impressed with team and project. caveat: more performance margins needed on SABRE engine design to make project work
    Cordialement
    Dernière modification par Geb ; 06/05/2011 à 07h57.
     

  8. kalish

    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Au vert
    Messages
    2 918

    Re : Le projet SKYLON

    bonsoir, j'ai une question de novice, pourquoi sabre est-il courbé? est-ce pour assurer une poussée supplémentaire que les ailes ne peuvent donner?
    j'aspire à l'intimité.
     

  9. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour kalish,

    C'est expliqué ici : Frequently Asked Questions

    L'entrée d'air du SABRE doit pointé directement dans le flux d'air tandis que les ailes du SKYLON doivent comporter un angle d'incidence pour créer une portance, donc l'entrée d'air pointe vers le bas de 7° pour cette raison. Les chambres de combustion doivent être orientées vers le centre de masse du SKYLON, donc elles pointent également vers le bas (de 7° également). Le fait que l'angle de l'entrée d'air et de l'arrière du moteur avec l'horizontal soit le même est une coïncidence.

    Cordialement
     

  10. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour,

    J'ai trouvé une petite réflexion du site Crowlspace sur le Skylon, datée de 2009 :

    If 30 SKYLONs are made and each flies 200 times before replacement, then the development cost divided over all those 6,000 flights is $1.67 million, or $139/kg. If 300 SKYLONs are built then it’s just $13.9/kg. That’s development cost, to which we add per unit cost, per flight costs, and fuel costs, then profit. SKYLON uses 66 tons of hydrogen and 150 tons of LOX for propellant, which costs ~ $250,000 total adding $20.8/kg to the bill. Then there’s vehicle costs incurred due to wear and tear of the components of the cryogenic system, SABRE ejector ramjets, landing gear, RCS and avionics every flight. I’m not sure what the best estimate of those would be, but let’s assume roughly comparable to the fuel costs. Thus the bill is up to $55.5/kg. If a SKYLON costs ~$200 million per unit – expensive jet-fighter value – then that’s $1 million per flight over its lifetime, which adds $83.3/kg. That seems excessive and might go down with large production volumes. Perhaps we can halve it. Thus SKYLON might cost $100/kg to deliver payload to LEO.

    How much payload do 300 SKYLONs need to carry to LEO to drive costs down? All up they represent 720,000 tons of payload lofted on 60,000 flights. If a 1 GW SPS masses 3,000 tons, including the GEO delivery system for its subcomponents, then 240 GW of SPS power could be installed. To power the whole world to the tune of 24 TW then 30,000 SKYLONs making 6,000,000 flights will be needed.
    Un autre article sur le même site, à propos des centrales solaires orbitales, daté de 2007 :

    Let’s look at the revenues from a 5 Gigawatt version of this project. The highest cost that you could charge for this clean power, and have customers willing to pay, is about ten cents a kilowatt hour. That is high for most Americans, but not unreasonable. I live in New York City, and sometimes pay more than that for electricity, and sometimes less. If you had a 5 gigawatt power plant and ran it 24 hours a day for a year, your revenue would be about $4 billion dollars. It would actually be a bit more than that, but this makes the numbers easy. So, in ten years of operation, you would sell $40 billion dollars of energy, in 15 years, $60 billion. If we can get costs into this range, the project might be possible.
    Cordialement
     

  11. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Ça y est !

    Le Skylon Assessment Report (52 pages) de l'ESA est enfin disponible !

    Il y a aussi une dépêche qui lui est consacré sur le site de la UK Space Agency : Confidence in SKYLON

    Bonne lecture.
     

  12. Moinsdewatt

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    57
    Messages
    2 082

    Re : Le projet SKYLON

    BBC a fait un article sur Skylon le 24 Mai 2011 : http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-13506289



    J' ai compris qu' il est planifié des essais du precooler du moteur sabre, cet été.
     

  13. Geb

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    3 513

    Re : Le projet SKYLON

    Bonjour Moinsdewatt,

    En effet, comme je l'avais marqué en début de discussion.

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    J'hésitais à lancer une discussion comme celle-ci. Du moins pas avant d'avoir une copie du rapport d'évaluation de 3 experts de l'ESA au sujet de la faisabilité technique du Skylon (qui devrait être disponible avant le mois de juin).

    J'attends avec impatience les résultats du test du modèle 9% de l'échangeur de chaleur (qui refroidirait de l'air de 1000°C à -140°C), qui est prévu pour ce mois de juin.
    J'ai aussi trouvé un article de The Register à propos du rapport de l'ESA :

    ESA: British Skylon spaceplane seems perfectly possible


    Cordialement
     

  14. Moinsdewatt

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    57
    Messages
    2 082

    Re : Le projet SKYLON

    voir aussi dans ce lien : http://www.theengineer.co.uk/sectors...008776.article
    il y a une vidéo d' animation 3D de ce que pourrait étre une mission.

    Ca ne dit pas quand !

    Pas d' explications, la bande son est de la musique, dommage.
     

  15. Moinsdewatt

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    57
    Messages
    2 082

    Re : Le projet SKYLON

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    ......
    J'ai aussi trouvé un article de The Register à propos du rapport de l'ESA :

    ESA: British Skylon spaceplane seems perfectly possible

    OK, j' ai lu, alors l' hydrogéne est stocké la :




    l' article n' évoque pas du tout de comment l' appareil supporte les hautes temperatures à la rentrée dans l' atmosphére.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Projet Skylon et échangeurs de chaleur
    Par Geb dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/03/2011, 09h21
  2. projet
    Par autobara dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2010, 14h20
  3. projet divers , projet d 'hiver
    Par papor dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/08/2009, 09h52