Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Peut-on "mourir de douleur" ?

  1. AurelienSTE

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Pont-à-Mousson
    Messages
    265

    Peut-on "mourir de douleur" ?

    Bonjour,

    Question peut être bizard, mais un humain soumis à d'atroces tortures peut-il "mourir de douleur" ?

    Que se passe t-il (hors cas où il y a hémorragie etc), si on fait subir des tortures extrêmes avec les douleurs qui vont avec à quelqu'un ? Quel organe "lâche" si mort il y a et de quoi mourrait-on ?

    J'ai pensé à cette question en voyant des récits de guerre, de films comme "hostel" bien qu'il s'agisse d'une fiction, ou de condamnés à "n" coups de fouets dans des pays barbares finir par mourir alors que le fouet d'induit pas d'hémorragie ou de dégât à un organe vital.
    Je sais que sur le plan psychique uniquement, les torturés ou grièvement blessés qui s'en sont sortis peuvent devenir psychotique (quelle psychose?) ou avoir des comportements anormaux tels que terreurs nocturnes, reviviscence, cauchemars, suicides etc.

    -----

    Dernière modification par AurelienSTE ; 11/06/2012 à 18h01.
    "Lutter contre un Système est l'essence de l'homme libre"
     


    • Publicité



  2. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 980

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Dans la mesure où douleur = stress= relargage d'hormones vasoconstrictrices....oui, par infarctus.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  3. Cyrille999

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 729

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par AurelienSTE Voir le message
    Je sais que sur le plan psychique uniquement, les torturés ou grièvement blessés qui s'en sont sortis peuvent devenir psychotique (quelle psychose?) ou avoir des comportements anormaux tels que terreurs nocturnes, reviviscence, cauchemars, suicides etc.
    Ce n'est pas une psychose à proprement parlé, dans notre jargon, ça s'appelle Trouble de Stress Post-Traumatique, plus connu sous sa forme anglaise: PTSD (Post-Traumatic Stress Disorder).


    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.
     

  4. AstroBax

    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    Suisse
    Messages
    323

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    La légende urbaine veut qu'en cas de douleurs insupportables, on perde connaissance. C'est un moyen qu'à le corps de se protéger. Je dis légende urbaine, parce que je n'ai pas pu trouvé de réponse bien sérieuse à ce niveau (même si j'ai pas vraiment eu le temps de chercher de fond en comble, examens obligent). Enfin, un début d'hypothèse, qui vaut ce qui vaut, mais bon, yahoo answers... :S

    Citation Envoyé par http://au.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100110135208AAj075 j
    It is one of your body's self defense mechanisms. What happens is endorphins and serotonin begin to cloud transmitters in the brain as well as your adrenal glands begin to open. This essentially sends the brain into a calmed state and ultimately leads to the brains receptors shutting down momentarily (I.E. blacking out).
    Peut-être un peu trop crû, âmes sensibles s'abstenir:
     Cliquez pour afficher


    Je n'ai malheureusement pas vraiment le temps d'étayer mes dires avec des sources fiables pour le moment... :S Alors tout ça est à prendre avec des pincettes...

    Cordialement

    astro
    Dernière modification par AstroBax ; 11/06/2012 à 22h24.
    La science ne sert guère qu'à nous donner une idée de l'étendue de notre ignorance.
     

  5. noir_ecaille

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Dijon (21)
    Messages
    9 758

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Hormis l'arrêt cardiaque...

    Demande de correction si nécessaire, mais à forte dose, les messager chimiques de la douleur ne sont-ils pas aussi toxiques, comme par exemple l'adrénaline ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche
     


    • Publicité



  6. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 980

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message

    Demande de correction si nécessaire, mais à forte dose, les messager chimiques de la douleur ne sont-ils pas aussi toxiques, comme par exemple l'adrénaline ?
    Bah si ; plus une substance est "puissante", plus elle est toxique. C'est le corollaire inévitable.
    http://www.adrenaline112.org/urgence...drenaline.html
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  7. AurelienSTE

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Pont-à-Mousson
    Messages
    265

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Merci pour vos avis. Ceci dit, dans les "autres effets" de l'adrénaline, on y voit les avantages que la nature nous a donné pour s'apprêter à combattre ou à fuir comme la mydriase, augmentation de la glycémie, la bronchodilatation, etc.
    En quoi cela pose problème, l'organisme n'est il pas capable d'auto réguler sa production d'adrénaline pour ne pas s'auto-intoxiquer ? Ce que je ne comprends pas aussi, c'est pourquoi l'adrénaline induit la vasorétraction. Ne serait ce pas seulement que la vasoretraction périphérique ? Car en cas de fuite ou de combat les organes et les muscles surtout nécessitent plus d'oxygène, donc plus de sang....



    Sinon pour le sujet de départ, c'est vrai qu'on ne trouve rien de scientifique à ce sujet: ladite légende urbaine sur la perte de connaissance (qui serait un malaise vagal), je l'ai entendue aussi notamment d'un récit lu sur internet où un "torturé" racontait qu'il avait été pendu par les bras préalablement ligotés dans le dos. Donc luxation des deux épaules, il avait selon lui fini par perdre connaissance... J'imagine la douleur résultant d'une double luxation d'épaule sur lesquelles on tire encore.... Soit.

    Pour la partie "psychique", j'ai également déjà entendu parler des cas de névroses post trauma etc. Mais aussi de soldats des deux guerres mondiales revenus "fous", dont quelques uns filmés en 1945 ou 1946 faisant des mouvements désordonnés des membres et de la tete après leur retour de guerre, ou encore d'attitude de prostration comparable d'extérieur à une "sorte de" schizophrénie catatonique".

    Sujet glauque mais que je trouve très intéressant d'un point de vue médical, ou disons "biologique" au sens large...
    Dernière modification par AurelienSTE ; 12/06/2012 à 19h13.
    "Lutter contre un Système est l'essence de l'homme libre"
     

  8. noir_ecaille

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Dijon (21)
    Messages
    9 758

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    L'effet psychologique peut en effet être très fort -- on peut faire un malaise rien que par empathie en regardant une scène qui soulève le coeur.

    Cependant la douleur, si elle sert de message d'urgence, peut à son tour causer des problèmes. Par exemple le cas des migraineux :
    - nausées voire vomissement, jusqu'à ne même plus pouvoir déglutir sa salive sans la rendre dans la foulée
    - fatigue, épuisement
    - chute de tension (cause ou conséquente) ou même hausse de tension
    - suées
    - difficultés à réfléchir
    ...

    Une douleur forte et prolongée impacte considérablement bon nombre de facultés à court et moyen terme, dont la récupération -- un passage incontournable dans la rémission.
    Il y a une quinzaine d'années en France, c'était normal et limite "recommandé" d'avoir mal. Aujourd'hui et après plusieurs études, il apparaît que la douleur n'est pas nécessaire pour guérir, seulement éviter le danger immédiat même si c'est déjà trop tard. Il apparaît même que l'état douloureux chronique dilapide les ressources de l'organisme, et de ce fait ralentit ou gêne la guérison.

    La douleur peut mobiliser assez de ressources pour permettre à un homme ou une femme de soulever à mains nues une voiture pendant quelques secondes. Imaginez l'énergie consumée durant ce bref moment et prolongez ce moment... Y'a de quoi tomber d'épuisement. Sans compter les complications toxiques lorsqu'il y a surcharge de messagers et molécules effectrices de la douleurs -- "Seule la dose fait le poison", Paracelse.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche
     

  9. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 762

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par AstroBax Voir le message
     Cliquez pour afficher


    Je n'ai malheureusement pas vraiment le temps d'étayer mes dires avec des sources fiables pour le moment... :S Alors tout ça est à prendre avec des pincettes...
    Ce n'est même pas "rare".
    http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&...B9eSxw&cad=rja
     

  10. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 980

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Effectivement ; témoignage hier d’une patiente enceinte de 4 mois ( j'ignore le protocole anesthésique,) opérée d'une appendicite...elle se souvenait parfaitement des commentaires peu amènes faits pendant l'intervention ( elle est "un peu" replète ) sans avoir ressenti pour autant aucune douleur!
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  11. AstroBax

    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    Suisse
    Messages
    323

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Ce n'est même pas "rare".
    J'avais en effet ce chiffre d'un pour mille en tête, mais une fois encore, sans véritable preuve, je ne voulais pas trop m'avancer. C'est dingue, surtout en se disant que la technique de l'avant-bras isolé fonctionne très bien (pour autant que l'intervention ne soit pas trop longue), et que d'autres méthodes de monitoring du stress (EEG, activité électrodermale...?) ne doivent pas être bien difficile à développer.

    Enfin, on s'éloigne de la discussion de départ, fin de la parenthèse...
    La science ne sert guère qu'à nous donner une idée de l'étendue de notre ignorance.
     

  12. AurelienSTE

    Date d'inscription
    mai 2012
    Localisation
    Pont-à-Mousson
    Messages
    265

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Oui en effet, malgré quelques recherches aujourd'hui je ne trouve rien sur les causes de decés possibles dans les cas que j'ai cité et non-exhaustifs... Allons, on se concentre
     

  13. Cyrille999

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 729

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Bonjour AurelienSTE,

    Ben, tu sais, c'est ce genre de question "simple" qui peut t'amener jusqu'au prix nobel: Penses y !


    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.
     

  14. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 762

    Re : Peut-on "mourir de douleur" ?

    Citation Envoyé par AurelienSTE Voir le message
    Oui en effet, malgré quelques recherches aujourd'hui je ne trouve rien sur les causes de decés possibles dans les cas que j'ai cité et non-exhaustifs... Allons, on se concentre
    Si on se rapproche des émotions, on a une mortalité significativement augmentée lors des grands matchs "footbalistiques" (je ne suis pas sur qu'on ai regardé pour les autres sports et même si ...) et lors de ses anniversaires (ici, à partir d'un certain âge avancé) par événement cardio-vasculaire.
    Je ne sais pas si on rapproche ou pas ?
    Dernière modification par myoper ; 13/06/2012 à 19h48.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. recherche composant qui peut "attraper" et "lâcher"
    Par florentp83 dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/08/2009, 19h01
  3. pont de diode "celui qui peut le plus peut il le moins"
    Par rldfer dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/09/2008, 18h15
  4. "mourir sans vieillir"
    Par Charles67 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2005, 14h22
  5. contrôle dissert,Pourquoi "ne pas vouloir mourir idiot"?, pour lundi
    Par nabou dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/10/2004, 08h09