Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

  1. student01

    Date d'inscription
    mai 2016
    Messages
    79

    une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    bonsoir a vous !
    j'ai pas compris comment un individu peut présenter une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ? pour moi c'est une contradiction .
    merci d'avance

    -----

     


    • Publicité



  2. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    16 852

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Pic d'insuline trop important.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  3. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 406

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Pic d'insuline trop important.
    ...ou néoglucogénèse ?

    Si oui, comment réguler ça? (Tel que manger moins, selon ses besoins? Et comment faire pour éviter la néoglucogénèse ou pour la couper rapidement? J'ai pensé à l'asparthame qui ne largue pas de sucre dans le sang mais qui provoque une réponse du pancréas? Mais je pense que notre corps est plus «malin» que ça...)

    Les deux phénomènes peuvent-ils se combiner?

    Cordialement.
     

  4. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    16 852

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message



    ...ou néoglucogénèse ?

    .
    Non, phénomène beaucoup trop lent, qui met plusieurs heures à se manifester alors que le pancréas réagit en quelques minutes en libérant l'insuline contenue dans les cellules β des îlots de Langerhans.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  5. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    20 800

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Si oui, comment réguler ça?
    Ne pas prendre de repas donnant une grande charge glycémique, se nourrir comme un diabétique ou un pré-diabétique!

    Pour diminuer la charge glycémique d'un repas à kJ constants:

    - diminuer le rapport glucide/lipide (moins de glucides et plus de lipides) ;

    - privilégier les sources de glucides à faible index glycémique ; (en particulier éviter les boissons sucrées, virer les féculents raffinés, le sucre, ...)

    - avoir dans le repas des nourritures qui ralentissent le passage du glucose de l'intestin vers le sang: lipides, fibres "gélifiantes" ;

    Exemple totalement inverse: petit déjeuner composé de jus de pomme, café sucré et quelques tartines de pain blanc sans beurre mais avec confiture.
    Dernière modification par Amanuensis ; 12/06/2017 à 13h44.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     


    • Publicité



  6. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    20 800

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    J'ai pensé à l'asparthame qui ne largue pas de sucre dans le sang mais qui provoque une réponse du pancréas?
    ?? Il me semble que la génération de l'insuline est déclenchée par la glycémie, par le taux de glucose sanguin, je ne vois pas comment l'aspartame aurait un effet là-dessus.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  7. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 406

    Question Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Ne pas prendre de repas donnant une grande charge glycémique, se nourrir comme un diabétique ou un pré-diabétique!

    Pour diminuer la charge glycémique d'un repas à kJ constants:

    - diminuer le rapport glucide/lipide (moins de glucides et plus de lipides) ;

    - privilégier les sources de glucides à faible index glycémique ; (en particulier éviter les boissons sucrées, virer les féculents raffinés, le sucre, ...)

    - avoir dans le repas des nourritures qui ralentissent le passage du glucose de l'intestin vers le sang: lipides, fibres "gélifiantes" ;

    Exemple totalement inverse: petit déjeuner composé de jus de pomme, café sucré et quelques tartines de pain blanc sans beurre mais avec confiture.
    1) Je suis «borderline», c'est-à-dire que je suis "dans les clous" pour autant que je fasse assez attention (mais sans besoin de prendre de médication), mon médecin m'a dit que d'ici quelque 6 mois à un an, ma glycémie pourrait être "stabilisée". Mais attention, je ne cherche pas ici «d'avis médical». J'essaye de comprendre «comment ça fonctionne» afin de m'adapter «au mieux». Je dois le revoir dans 3 mois pour faire un test de glycémie glyquée (et voir de combien cela aura baissé, en l'état, je suis déjà «dans les clous» en valeur moyenne). Je dis tout de suite que je ne suis pas un ayatollah du «régime» (mot qu'il vaudrait mieux bannir dans son esprit pour éviter un feedback sous forme de révolte ou d'appel de son corps, puisque réduire son sucre provoque une sorte de sevrage si je ne m'abuse...) donc j'adapte les plats, et si d'aventure j'ai envie de quelque chose de particulier, je me l'offre, je peux encore me permettre ce «luxe» (mais ça m'arrive rarement, car je lâche régulièrement du lest en soignant la qualité et le goût!)

    2) Je sais que chaque cas est particulier et que chacun qui lit ces lignes — si tant est qu'il soit médicalement concerné — doit absolument consulter et ne pas se fier à ce qu'il lira, qui ne peut être pris que pour un modeste retour d'expérience perso. Donc voilà, je savais qu'il est question à notre époque de consommer plus de lipides et moins de glucides, mais le médecin m'a mis en garde avec les lipides — risque de stéatose du foie, si les lipides que l'on mange dépassent nos besoins — et donc de me renvoyer aux basiques => alimentation équilibrée comme parfaitement décrite dans votre post, et c'est ce que je fais, et ça me convient très bien, j'adore! Je le fais donc ça SANS que cela me restreigne, je change un peu choix et quantités par rapport à mon habitude, mais c'est tout (et bien sûr, porte la préférence vers des aliments à faible index glycémique, mais ATTENTION, sans supprimer les sucres lents dont on a quand même besoin [à ce que je comprends], il s'agit juste de réduire leur quantité, sinon risque d'hypoglycémie: c'est du moins ça que j'ai "capté", jusque-là...)

    3) J'en viens aux raisons de mes questions (je considère ça comme une petite expérience de biochimie appliquée pour me remettre sur pied, c'est pourquoi je note avec soin, tout ce qui entre et sort et bien sûr me soumet aux tests sanguins avant/après les repas ou en cas de perception d'anomalie comme un coup de pompe après le repas...) j'ai donc constaté la nuit, ou lorsque je fais une sieste après le repas (parfois qui arrive toute seule à cause du coup de pompe) que sitôt après m'être réveillé, mon taux pouvait monter à 8 mmol et parfois 9 mmol (rarement). J'ai donc fait des tests (comme jeûner puis mesurer) et il est très clair que d'un indice "dans les clous" après le sommeil le taux de glycémie grimpe, c'est donc bien que c'est mon foie qui produit ce sucre (j'ai fait un test sanguin et tout semble normal à part ma glycémie un peu élevée.) Bien que en général et je le répète, je suis «dans les clous» sauf le matin à 6,5 en moyenne... peut mieux faire avec le temps.. perte de poids, etc)

    4) le truc qui m'a sidéré, c'est que mon taux de glycémie (augmenté par le foie) redevient normal et parfaitement dans les clous, dès lors que je fais un REPAS adapté et équilibré (quand bien même il contiendrait des glucides bien que modérément pour rester dans un état stable) ainsi 2h après je suis toujours en-dessous de 7,7 mmol (le plus souvent à 6,7 avec tendance baissière à 6,5 mmol) par contre si je fais une mesure en cas de coup de pompe, là ça peut grimper comme indiqué précédemment, et ce même sans manger...!

    MA QUESTION:
    5) j'en déduis donc que j'ai un foie fatigué (je n'ai jamais fait d'excès d'alcool de toute ma vie <10x par an et très modérément 1 verre maxi, pas d'alcool fort) et je me demandais si je ne devrais pas mesurer mon taux de CÉTONES pour adapter la quantité de lipides de façon «idéale» avec mes besoins et sans dépasser ceux-ci lors de l'ingestion. Il existe des capteurs qui se mettent sous la peau et qui testent glycémie et cétone tous les 1/4 d'heures (Je fini en disant que ça ne pose strictement aucun problème de me tester, je ne suis pas plus traumatisé par mon état ni ne souffre de déni y relatif, comme je suis un peu dans la «prévention» j'essaye juste de faire ça le plus «scientifiquement» possible et aussi pour éviter de choquer / perturber le moins possible ce foie qui demande des soins...)

    Cordialement.

    NOTES:
    — j'ai déjà noté par MH34 que je remercie, le fait qu'il y a des différences de vitesses entre la réponse du pancréas pour larguer de l'insuline et la néoglucogénèse.
    Amanuensis je suis déjà tous les judicieux conseils que vous donnez. C'est déjà intégré dans mes «habitudes», pas de problème ici.
    — pour l'asparthame, j'abandonne l'idée, je spéculais sur le fait que certains édulcorants intenses pourraient quand même provoquer une réponse du pancréas (et lui faire produire de l'insuline) ce qui aurait été le bénéfice secondaire attendu, puisque cela aurait réduit le sucre produit par néoglucogénèse! Mais j'ai abandonné l'idée parce que les résultats obtenus ne répondaient pas à mon attente (également essayé avec du xylitol, mais avec l'effet inverse à celui attendu) donc je vais me concentrer sur les «repas équllibrés».
    — pas compris comment je pouvais arriver à faire le calcul des kJ constants pour parvenir à la charge glycémique «qui va bien» (je fais 84kg). J'ai jamais calculé mes repas avant...
    — pas compris ce que seraient des fibres "[fibres "gélifiantes"] je fais une émulsion de 2 cuillère à café d'huile de colza dans du fromage blanc est-ce que ça pourrait être ça?
     

  8. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 406

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Bonjour à tous,

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Non, phénomène beaucoup trop lent, qui met plusieurs heures à se manifester alors que le pancréas réagit en quelques minutes en libérant l'insuline contenue dans les cellules β des îlots de Langerhans.
    Si un phénomène est trop lent et l'autre rapide, comment peut-on espérer substituer partiellement le sucre par des lipides dans le bol alimentaire pour réduire l'apport glucidique, puisqu'à ce moment là, le foie ne recevant pas de message «alerte sucre» va en produire lui-même et un pré-diabétique (ou borderline) sortira des clous de la normalité souhaitable (et pas qu'un peu). Je suggérais d'utiliser des aliments contenant de l'asparthame (ou autre EI), pour:

    A) baisser l'effet de néoglucogénèse le jour, en provoquant une (pré)réponse du pancréas (puisqu'ayant reçu une indication de goût sucré, il larguerait un peu d'insuline et il aurait été intéressant d'en profiter, et puisque des études auraient démontré ce mécanisme:

    [EI = édulcorants intenses]
    il est connu que la stimulation gustative sucrée apportée par la présence de glucose ou de saccharose en bouche peut induire, par commande nerveuse, une petite décharge précoce d’insuline qualifié de « phase céphalique d’insulinosécrétion »

    Or une telle réponse peut aussi résulter de la stimulation orale sucrée par un EI. On estime que cette décharge anticipatoire d’insuline contribue à la préparation métabolique de l’organisme à l’arrivée dans le milieu intérieur du glucose annoncée par la stimulation sucrée. Mais lorsque la stimulation gustative est apportée par un EI sans apport énergétique, il peut en résulter un découplage entre la mobilisation d’insuline par la saveur et l’absence d’apport de substrat, le glucose. Certains auteurs ont formulé l’hypothèse que d’une telle situation métabolique dissonante puisse résulter une augmentation réactionnelle de la faim

    Sources: http://ajcn.nutrition.org/content/ea...28968.abstract
    1. Halldorsson TI, Strøm M, Petersen SB, Olsen SF. Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery: a prospective cohort study of 59,334 Danish pregnant women. Am J Clin Nutr published 30 June 2010, 10.3945/ajcn.2009.28968

    2. Soffritti M, Belpoggi F, Tibaldi E, Esposti DD, Lauriola M. Life-span exposure to low doses of aspartame beginning during prenatal life increases cancer effects in rats. Environ Health Perspect. 2007 Sep;115(9):1293-7. PubMed PMID: 7805418; PubMed Central PMCID: PMC1964906.

    3. Extrait français: http://www.i-dietetique.com/pdf/ISA_...ens_Bichat.pdf (il y en a d'autres allant dans le même sens, démontrant que les EI provoquent une réponse du pancréas, plus ou moins importante d'ailleurs)

    4. Par ailleurs l'utilisation des EI est considéré comme sûre selon l'Anses et autres sources, comme la Revue médicale suisse https://www.revmed.ch/RMS/2009/RMS-1...the-et-realite là n'est donc pas le sujet d'une controverse de ma part
    Le dernier point (sensation de faim), je ne l'ai pas constaté, et cette hypothèse n'est pas le but du présent propos, c'est juste pour noter que les EI provoquent une pré-réponse du pancréas. Mais elle n'est pas exploitable pour faire baisser la glycémie, ça reste aléatoire (selon mes constatations et dans mon cas précis). Et c'est dommage car il aurait été intéressant de faire en sorte que le foie reçoive un message «alerte sucre» pour qu'il évite de se mettre en situation de néoglucogénèse à produire son sucre, puisqu'il estimerait à tort qu'il le faudrait.

    J'ai donc abandonné l'idée (préférant un bol alimentaire — équilibré mais peu glucidique — qui donne de bien meilleurs résultats, dans mon cas précis) mais j'aurais bien aimé connaître les raisons de cela, pour mon propre enseignement. Comprendre un peu mieux cela sur le plan biochimique et métabolique.

    A) baisser l'effet de néoglucogénèse la nuit en donnant un signal «alerte sucre» 1h avant d'aller dormir, de façon à ce que le foie ne se mette pas en situation de néoglucogénèse la nuit, durant le sommeil, et ce dans le but de soulager le métabolisme d'une décharge de sucre qui ne serait pas souhaitable. Mais à ce niveau on comprend assez vite que le système étant fatigué, la réponse attendue du pancréas n'est qu'hypothétique, ce n'est donc pas fiable. Donc manger quelque chose pour parvenir à ce but, mais quoi? (J'ai essayé aussi avec du xylitol avec un résultat inverse à celui attendu, bien que n'ayant pas ressenti un effet de somnolence: je devrais éventuellement ré-essayer, avec une petite dose, juste pour mesurer mon indice à 60, puis 120 minutes et évaluer la réponse du pancréas, si tant est que ce soit pertinent...)

    Merci pour vos observations.

    Cordialement.
     

  9. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    20 800

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    mais le médecin m'a mis en garde avec les lipides — risque de stéatose du foie, si les lipides que l'on mange dépassent nos besoins
    Dans ce que j'ai lu de convainquant, la stéatose hépatique ne serait pas liée aux lipides mais bien au sucre (saccharose et fructose) et à l'alcool. C'est cohérent avec le fait que les lipides venant de l'intestin ne passent pas par le foie (comme les sucres) pour atteindre la circulation générale mais par la lymphe, injectée dans la veine cave juste en amont du cœur. Le stockage des lipides sanguins en excès échoit aux cellules adipeuses, un peu partout dans l'organisme.

    Il y a pas mal de variations sur le rapport glucide/lipide idéal, mais il semble que la fatwah anti-lipide amène des pratiques trop faibles en lipides. En essayant une synthèse de ce que je lis, il semble qu'un rapport 55/45 en énergie ne pose pas de problème, mais la littérature n'est pas claire sur le rapport minimal qu'il faudrait éviter (A contrario, un rapport élevé comme on voit des fois n'est pas bon pour la glycémie, clairement.)

    MA QUESTION:
    5) j'en déduis donc que j'ai un foie fatigué
    Pourquoi? La remontée de la glycémie est plus vraisemblablement due à l'utilisation du glycogène, pas à la néoglucogénèse (qui est définie comme la synthèse de glucose à partir de précurseurs non glucidiques).

    — pas compris ce que seraient des fibres "[fibres "gélifiantes"] je fais une émulsion de 2 cuillère à café d'huile de colza dans du fromage blanc est-ce que ça pourrait être ça?
    Non. La catégorie «fibres alimentaires» est un peu un fourre-tout, et, suivant certains auteurs, je distingue:

    - celles en solution dans l'eau (petits glucides non digérés par l'intestin grêle);
    - celles qui forment un gel avec l'eau (la pectine par exemple) ;
    - les fibres insolubles (cellulose par exemple)

    Ce sont principalement celles de la deuxième catégorie qui sont intéressantes pour «lisser la digestion», et ralentir le passage du glucose. Elles viennent essentiellement des végétaux, pas nécessairement «fibreux» en texture (ce qui indique plutôt la troisième catégorie). Malheureusement on ne trouve pas beaucoup d'informations sur la répartitions des fibres pour tel ou tel aliment.
    Dernière modification par Amanuensis ; 13/06/2017 à 12h18.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  10. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    20 800

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Si un phénomène est trop lent et l'autre rapide
    La régulation intermédiaire en temps est celle par le glycogène, qui manque dans la description. Le foie a disons une journée de réserve sous forme de glycogène, et les muscles en ont aussi pour peut-être 30' d'efforts.
    Dernière modification par Amanuensis ; 13/06/2017 à 12h22.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  11. Obamot

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Localisation
    Regio genevesis
    Messages
    1 406

    Re : une hypoglycémie aprés un repas riche en glucides ?

    Bonjour,

    Ah! Grand merci pour tous ces éclaircissements Amanuensis dont je lis toujours les posts avec intérêt. Je vais relire vos réponses, piocher un peu pour digérer ces infos.

    Donc dans l'immédiat je n'ai pas trop à m'inquiéter car ENTRE mes 4 cuillères à café d'huile de colza par jour ET le rapport 55/45 je pense que j'ai de la marge, je ne suis pas un gros mangeur ni a contrario ne fait de fixation sur ma ligne (et désormais un peu par nécessité,j'ai rarement «faim»... alors bien sûr entre deux je fait des petites collations un peu complètes, sans faire de grignotage).

    Reste à éclaircir le fait que mon foie fasse hausser ma glycémie (si je saute un repas ou la nuit) provoquant des pics plus ou moins élevés. Je pense avoir résolu le problème des coups de pompe en allant marcher un peu après 1/2h à 3/4h de digestion, parce que là mon corps est demandeur en glucides et ça s'équilibre déjà ainsi...

    Bien à vous (et en attendant d'autres éclaircissements par d'autres qui le voudront bien....)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Boire de l eau juste apres un repas?
    Par zarash dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 16
    Dernier message: 09/01/2016, 12h31
  2. Haut du ventre qui gonfle apres repas
    Par lepiri dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/06/2015, 12h26
  3. Boire chaud après le repas réduit les risques de crise cardiaque ?
    Par trebor dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 28/11/2010, 13h10
  4. [Divers] Fruits ! Avant ou après repas ???
    Par -Lumière- dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 01/10/2009, 12h15
  5. Douleur abdominale après chaque repas ?
    Par trebor dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2005, 19h09