Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

  1. kiplus

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    16

    Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Bonjour à tous,

    J’aimerais savoir s’il était possible de déterminer à l’aide d’une analyse DSC le temps (ou la vitesse) de recristallisation des polymères.

    Pour l’instant, je déterme le temps de recristallisation par une méthode très expérimentale : une fois le polymère fondu (à l’aide d’un viscosimètre), je regarde s’il est aisé d’y enfoncer un objet à intervalles de temps réguliers (ex : 30 sec).

    Cette méthode n’est ni pratique ni scientifique, c’est pourquoi j’aimerais trouver sur une courbe de DSC ce qui peut caractériser le temps de recristallisation : aire du pic de recristallisation ? tangeante ? Faut-il un refroidissement linéaire ou un pallier de température ?

    Je suis ouvert à toutes vos suggestions ou vos pistes de recherche…

    Merci d’avance,

    Pierre.


     


    • Publicité



  2. kwatz

    Date d'inscription
    mai 2009
    Âge
    28
    Messages
    7

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Bonjour,

    Le temps de cristallisation de ton polymère dépendra directement de ce que tu imposes avec ta DSC.

    L'air du pic dans ta courbe de DSC te donne l'energie que "lache" ton polymère en solidifiant, et cette energie elle ne varie pas. Donc, plus tu imposes une vitesse de refroidissement rapide avec ta DSC, plus le temps sera court.
     

  3. Tiluc40

    Date d'inscription
    mai 2009
    Âge
    41
    Messages
    1 106

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    kwatz, est-ce que ta réponse implique qu'une descente de température par pallier est nécessaire?

    En plus, en descendant la température régulièrement mais trop rapidement, il y a le risque de vitrifier le polymère, et non pas de le cristalliser.
     

  4. kwatz

    Date d'inscription
    mai 2009
    Âge
    28
    Messages
    7

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    kwatz, est-ce que ta réponse implique qu'une descente de température par pallier est nécessaire?
    Non, tu n'as qu'à imposer une rampe du genre 5°C/min, mais tout dépend de la matière que tu souhaite analyser

    En plus, en descendant la température régulièrement mais trop rapidement, il y a le risque de vitrifier le polymère, et non pas de le cristalliser.
    Je ne sais pas quel matériaux tu étudies, mais si c'est un thermoplastique, la vitesse de refroidissement influera sur la taille des sphérolites (si c'est un polymère semi-cristallin). Mais là, je n'y connait pas grand chose

    Par ailleurs, avec ta courbe DSC, si tu calcules l'air sous ton pic en fonction du temps, tu peux en déduire le taux de cristallisation en fonction du temps, donc ta vitesse de cristallisation.
     

  5. invite2313209787891133
    Invité

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Bonjour

    Pour ton probleme il faudrait imposer une descente en température très lente.
    Pour verifier l'influence de la cinétique de refroidissement il est possible de comparer l'énergie restituée en fonction de différentes vitesses de refroidissement.

    Parallelement on peut comparer le degré de cristallinité en visuel; pour ceci il faut faire une fracture du polymére (on le trempe dans l'azote liquide et lui donne un coup de marteau) suivi d'une attaque chimique sur la zone de fracture (avec H2SO4 + KMnO4; attention ce mélange est extrémement corrosif et ne doit pas être en contact avec des solvants).
    Les échantillons sont observés sous éclairage polarisé afin de reveler la structure cristalline.

    Une petite remarque en passant: Il est possible de faire une analyse thermique différentielle de fortune en placant une sonde de température dans ton échantillon, lui même placé dans un bain de sable ou de glycérine et de laisser refroidir. Le pallier de température donne une bonne indication du changement d'état.
     


    • Publicité



  6. kiplus

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    16

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    bonjour à tous !

    Citation Envoyé par kwatz Voir le message
    Le temps de cristallisation de ton polymère dépendra directement de ce que tu imposes avec ta DSC.

    L'air du pic dans ta courbe de DSC te donne l'energie que "lache" ton polymère en solidifiant, et cette energie elle ne varie pas. Donc, plus tu imposes une vitesse de refroidissement rapide avec ta DSC, plus le temps sera court.
    En fait le problème c'est de coller au process avec la dsc je pense...

    Pour faire simple, nos polymères (coPES, coPA, PU, PO) sont chauffés dans un "bac", en contact avec un cylindre chaud (huile) qui tourne. Quand le polymère est assez fondu, le cylindre qui est gravé en forme de grille l'entraine, et le polymère forme une grille sur papier. Celle ci est refroidie presque instantannément par l'air ambiant (filaments fins).
    Certains produits sont ensuite étuvés pendant 12 à 24h, à 50°C env.

    Le problème est de savoir si l'on peut déterminer si un produit va vite recristalliser à l'air ou non, s'il a besoin d'etre étuvé, combien de temps,...
    En effet, les produits non recristallisés nous posent problème parce qu'ils sont assez collants, posent des problèmes au déroulage, à la découpe, ...

    Nous ne disposons que d'un banc de Kofler, un viscosimètre MVR et une DSC...

    J'avais pensé faire une DSC d'un produit comme cela :

    Stabilisation à 25°C (température de l'atelier)
    montée +10°C/min jusque 230°C (simulation de la chauffe contre le cylindre)
    descente -50°C/min (max de la dsc) jusque 25°C (simulation du refroidissement par l'air)
    isotherme pendant 5 min
    montée +50°C/min jusque 55°C (simulation de l'entrée en étuve)
    isotherme à 55°C pendant 12h (ou plus) (simulation de l'étuve).

    Qu'en pensez vous ? Voyez vous d'autres tests à effectuer avec nos moyens ?

    Merci d'avance...

    Pierre.
     

  7. kiplus

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    16

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    J'ai efectué la DSC sur un produit nécessitant un séjour en étuve. Voila ce que j'obtiens :
    http://pierrepelerin.free.fr/dsc/01.pdf
    http://pierrepelerin.free.fr/dsc/02.pdf
    http://pierrepelerin.free.fr/dsc/03.pdf

    Dois-je en déduire que ce polymère met environ 45 minutes à se recristalliser à 55°C ?
     

  8. invite2313209787891133
    Invité

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Bonjour

    Je pense qu'il serait laborieux d'éstimer ce qui se produit sur un process à partir d'un cycle de température imposé sur la DSC; il serait à mon avais préférable d'analyser des échantillons de produit fini en variant les conditions et de mesurer leur cristallinité.
    Si j'étais confronté à ce problème je passerai simplement les échantillons à l'étuve et je ferais des attaques chimiques pour voir le taux de cristallinité.
     

  9. kiplus

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    16

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Bonjour,

    En effet il n'est pas évident de coller à la réalité... L'attaque chimique pose plus de problèmes de réalisation qu'une analyse DSC (achat des prouits, stockage, sécurité, ...) mais cela peut etre intéressant.

    Par contre est ce que vous avez des infos sur les attaques chimiques possibles et la méthode pour déterminer ce taux de cristallinité ? Je savais qu'on pouvait "facilement" le voir par diffraction des RX (dont nous ne sommes pas équipés) mais je n'avais pas entendu parler de ces attaques chimiques et je ne trouve rien dessus sur internet...
     

  10. kiplus

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    16

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Citation Envoyé par Dudulle Voir le message
    Parallelement on peut comparer le degré de cristallinité en visuel; pour ceci il faut faire une fracture du polymére (on le trempe dans l'azote liquide et lui donne un coup de marteau) suivi d'une attaque chimique sur la zone de fracture (avec H2SO4 + KMnO4; attention ce mélange est extrémement corrosif et ne doit pas être en contact avec des solvants).
    Les échantillons sont observés sous éclairage polarisé afin de reveler la structure cristalline.
    Désolé je n'avais pas fait attention à ça. Le problème est que le résultat obtenu après process ressemble à une grille, et le diamètre des "fils" est d'environ 50 microns, ce qui fait un peu faible pour le tester avec cette méthode... De plus, le fait de devoir avoir de l'azote liquide est assez contraignant...
     

  11. invite2313209787891133
    Invité

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Citation Envoyé par kiplus Voir le message
    Je savais qu'on pouvait "facilement" le voir par diffraction des RX (dont nous ne sommes pas équipés) mais je n'avais pas entendu parler de ces attaques chimiques et je ne trouve rien dessus sur internet...
    Le mode opératoire m'avait été communiqué par une ingé du CSTB de Champs sur Marne; je ne sais pas d'où elle le tenait.

    De plus, le fait de devoir avoir de l'azote liquide est assez contraignant...
    Si le polymère a une tv pas trop basse tu dois pouvoir le faire avec de la neige carbonique, ou peut être même un congélateur; mes échantillons étaient constités de PE, donc je devais descendre au moins vers -110 °C.
     

  12. Tiluc40

    Date d'inscription
    mai 2009
    Âge
    41
    Messages
    1 106

    Re : Analyse DSC & temps de recristallisation des polymères

    Citation Envoyé par Dudulle Voir le message
    Le mode opératoire m'avait été communiqué par une ingé du CSTB de Champs sur Marne; je ne sais pas d'où elle le tenait.


    Si le polymère a une tv pas trop basse tu dois pouvoir le faire avec de la neige carbonique, ou peut être même un congélateur; mes échantillons étaient constités de PE, donc je devais descendre au moins vers -110 °C.
    Bonjour,

    Si je comprends bien, il n'est donc nécessaire de refroidir l'échantillon que si la température de transition vitreuse est inférieure à l'ambiante. Sinon, on peut directement donner le coup de marteau.

    Quel est le rôle de l'attaque de la solution corrosive? Ca sert de révélateur? Si on se contente de casser le polymère, on ne verra rien en lumière polarisée, ou bien on verra juste "moins bien"?
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Tg et Tf des polymeres
    Par Faisan dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/06/2008, 11h25
  2. Viscoélasticité des polymères
    Par Daxamdaxam dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/05/2008, 13h00
  3. Polarité des polymères
    Par Michel03 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/02/2008, 15h00
  4. analyse temps-fréquences
    Par shn dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 10
    Dernier message: 22/06/2007, 12h34
  5. des polymères synthétique
    Par scholasticus dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/10/2006, 00h06