Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Auto-inflamation de l'hydrogéne

  1. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Wink Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Bonjour à tous,
    Je suis nouveau sur ce site que je parcours depuis pas mal de temps pour glaner quelques info.
    Je ne connais rien en chimie ce qui ne m'empêche pas de me poser des questions.
    Donc voici ma première question :
    Si je ne trompe pas le point d'auto inflamation de l'hydrogéne est de 585°. Combien de % d'azote faudrait il apporter pour que le point d'auto-inflamtion passe à 2000° ?
    Merci d'avance


     


    • Publicité



  2. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Bon j'ai l'impression que pour un premier test cela n'a pas l'air de passionner les foulles . Pourtant cela m'interesserait bien de savoir la réponse. Je voudrais faire un bidouillage mais avec de l'H je préfererais ne prendre pas trop de risques.
    Merci par avance?
     

  3. chatelot16

    Date d'inscription
    juin 2007
    Localisation
    angouleme france
    Âge
    55
    Messages
    10 460

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    precise un peu ta question

    il est possible qu'avec de l'azote la temperature d'inflamation augmente , mais je n'ai aucun espoir que ca ne s'enflame pas a 2000°C

    a moins d'etre en abscence complete d'oxygene : la bien sur ce ne brulera pas
     

  4. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    N'ayant aucune connaissance dans ce domaine , je me doute qu'effectivement tout brûle à partir d'une certaine température. Mais ce que je voudrais c'est que l'H ne s'enflame pas trop vite. Qu'une petite source de chaleur (cigarette, étincelle ....) ne "lance" pas une auto-inflamation trop rapidement . Aussi mettre hors d'air et plus précisément hors d'oxigéne est trop compliqué aussi. D'ou mon idée , peut être un peu simpliste de mélanger, l'H à un gaz neutre pour baisser le risque.
    D'ou ma question : quel calcul faut il faire pour pour déterminer le point d'auto inflamation à 2000° avec x% d'azote ? Quel protocole faut il mettre en place pour réaliser l'éxpérience ?
    Voila et merci d'avance
     

  5. whoami

    Date d'inscription
    janvier 2009
    Messages
    3 026

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Bonjour,
    Citation Envoyé par sylvain1801 Voir le message
    N'ayant aucune connaissance dans ce domaine , je me doute qu'effectivement tout brûle à partir d'une certaine température. Mais ce que je voudrais c'est que l'H ne s'enflame pas trop vite. Qu'une petite source de chaleur (cigarette, étincelle ....) ne "lance" pas une auto-inflamation trop rapidement . Aussi mettre hors d'air et plus précisément hors d'oxigéne est trop compliqué aussi. D'ou mon idée , peut être un peu simpliste de mélanger, l'H à un gaz neutre pour baisser le risque.
    D'ou ma question : quel calcul faut il faire pour pour déterminer le point d'auto inflamation à 2000° avec x% d'azote ? Quel protocole faut il mettre en place pour réaliser l'éxpérience ?
    Voila et merci d'avance
    C'est contradictoire : si tu veux parler d'auto-inflammation, il n'y a pas d'initiateur comme tu le précises.
    À part la mort et les impôts, tout n'est qu'incertitude.
     


    • Publicité



  6. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    C'est bien là tout ce dont j'ai besoin de savoir !!!!
    Je le reprécise , je ne suis pas chimiste et même pas scientifique
    Donc si l'auto-inflamation ne doit pas s'appeler auto-inflamation parce que il y a un source de chaleur extérieure, appelons là autrement
    Ce dont j'ai besoin de savoir c'est : lorsque j'approche une souce de chaleur de 2000° d'un mélange azote-hydrogéne , quel doit être le % d'azotte pour qu'il n'y ait pas une "explosion" (explosion étant un terme impropre utilisé par un non chimiste).
    Il y a t il une formule qui puisse me permetrre de le déterminer ? Un site qui puisse me donner cette réponse ? Un gentil contributeur qui me donne cette réponse
    Voili voila ci dés fois quelqu'un vient à lire ce message, c'est une bouteille à la mer
     

  7. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Re bonjour
    J'ai oublié de préciser que j'avais imaginé un "protocole" (expression de non chimiste) pour tester : placer ce mélange sous un cloche en métal, remplir une baudruche pour maintenir le gaz dans la cloche, puis aprocher une cigarette ou une bougie enflamée.
    est ce que cela semble correct ??
    Merci
     

  8. Kawagane

    Date d'inscription
    mai 2009
    Âge
    24
    Messages
    191

    Exclamation Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Il n'est pas possible de "ralentir" la combustion d'un gaz carburant en présence d'un gaz comburant.L'Azote comme on te le dit restera passif et n'interferera en rien avec l'oxydation de l'H . Cela aura seulement pour effet d'aumenter la température d'auto-inflamation (Avec de grosse proportions d'azote...).La réaction aura exactement la même vélocité et le même effet.(A savoir changer radicalement ta coupe de cheveux )

    Tu comprends? L'oxygene un fois suffisament éxcité par l'énergie thermique se liera stoechimétriquement avec l'hydrogène et l'oxydra sans autre forme de procès sans être gené le moins du monde par l'azote et en laissant de coté l'hydrogene qu'il n'est pas en mesure d'oxyder.
    Comme avec l'éxperience que tu as du faire au collège avec la mise en évidence du dihydrogene avec une flamme.
    En gros cela produira toujours une détonnation même si tu parvient a faire bruler uniquement 2 atomes d'hydrogene avec 1 d'oxygene.(Bien sur le bruit risque d'étre rikiki mais n'empeche que la réaction se sera dérouler selon la même vélocité)
    Tu te souviens du "jappement" de l'hydrogène ? éh bien se bruit était une réaction détonnante !
     

  9. sylvain1801

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    77
    Âge
    56
    Messages
    8

    Re : Auto-inflamation de l'hydrogéne

    Merci baucoup Kawagane
    J'ai compris et mon idée de base est du coup complettement éronnée avec tes explications claires je vais éviter de me refaire cette coupe de cheveux (d'autant qu'il ne m'en reste plus beaucoup)
    Merci et bonne journée
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Entreprises de l'hydrogène
    Par Orel dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/06/2009, 13h37
  2. Inflamation du cerveau
    Par bass-mo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/09/2008, 15h59
  3. Un rhume peut-il causer des lésions cérébrales? (une inflamation du cerveau)
    Par bass-mo dans le forum Maladies neurodégéneratives : Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques...
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/07/2008, 17h47
  4. Inflamation du mélange air/essence sur moteur deux temps.
    Par paiselox dans le forum Technologies
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/07/2007, 22h42
  5. détente de l'hydrogène
    Par pascal68 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/11/2004, 17h11