Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 20 sur 20

Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

  1. bobfuck

    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    2 412

    Re : Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

    Citation Envoyé par ftorama Voir le message
    Ou comment nous obliger à nous mettre dans l'illégalité pour pouvoir respecter la loi....Cherchez l'erreur
    C'est révélateur d'une philosophie : le quidam moyen n'a pas à savoir, seulement à payer. Essaie de consulter le budget détaillé de ta commune, pour voir.


     


    • Publicité



  2. bobfuck

    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    2 412

    Re : Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

    > éclairages 12V (j'ai mis ça dans mon faux plaf aussi) mais apparemment je suis illégal puisque mes appliques ne sont pas IP2X... bah.

    701.414.1 Lorsque la TBTS est utilisée, la protection contre les contacts directs doit être
    assurée, quelle que soit la tension nominale, au moyen de barrières ou d'enveloppes présentant
    au moins le degré de protection IP2X.
    701.414.2 Dans le volume 0, seule la mesure de protection par TBTS de tension nominale au
    plus égale à 12 V en courant alternatif ou 30 V en courant continu est admise, la source de
    sécurité étant installée en dehors des volumes 0, 1 et 2.
    701.414.3 Tous les matériels électriques situés hors volumes 0, 1, 2, 3 dans les locaux
    contenant une baignoire ou une douche sont protégés par DDR 30mA quelles que soient les
    dimensions de ce local.
    701.415.2 Liaison équipotentielle supplémentaire
    Une liaison équipotentielle supplémentaire doit relier tous les éléments

    A – LIAISON ÉQUIPOTENTIELLE SUPPLÉMENTAIRE
    A1 – La liaison équipotentielle supplémentaire a pour but d'égaliser les potentiels de tous les
    éléments conducteurs et de toutes les masses de la salle d'eau et de limiter la tension de
    contact à une valeur non dangereuse, compte tenu des conditions particulières dans lesquelles
    se trouvent les personnes (condition d'influences externes BB3).
    A2 – La liaison équipotentielle est réalisée :
    - soit par un conducteur dont la section est de 2,5 mm² s'il est protégé mécaniquement (c'està-
    dire posé sous conduit, ou sous goulotte), 4 mm² s'il n'est pas protégé mécaniquement et
    fixé directement aux parois (par exemple, fixé au-dessus de la plinthe) ;
    - soit par un feuillard galvanisé ayant une section d'au moins 20 mm² et une épaisseur d'au
    moins 1 mm.
    Les conducteurs ne doivent pas être noyés directement dans les parois ; par contre, les
    feuillards peuvent être noyés dans les parois (sol ou cloison).
    A3 – Il est possible de confondre en un seul conducteur vert et jaune la liaison équipotentielle et
    le conducteur de mise à la terre d’une masse à l’intérieur du local (voir figure 701E). Dans ce
    cas, la section de ce conducteur est identique à celle des conducteurs actif du circuit
    correspondant.
    A4 – La liaison équipotentielle est réalisée à l'intérieur de la salle d'eau, ce qui n'implique pas
    qu'elle se trouve sur tout son parcours à l'intérieur du volume limité par les parois, l'essentiel
    étant que chaque salle d'eau possède une liaison équipotentielle individuelle.
    Par exemple, s'il n'est pas possible de relier certains éléments conducteurs et masses à
    l'intérieur de la salle d'eau, cette liaison peut être réalisée à l'extérieur dans des locaux au plus
    près de la salle d’eau. Les éléments conducteurs devant être reliés à cette liaison équipotentielle
    sont indiqués en B2.
    A5 – La liaison équipotentielle peut être réalisée en montage encastré, mais l'encastrement doit
    être effectué dans les parois de la salle d'eau. L'encastrement doit alors être effectué suivant les
    règles du paragraphe 529.1.2 pour les canalisations en conduits encastrés, elle peut être
    réalisée par un conducteur de 2,5 mm² posé sous un conduit isolant.
    A6 – Il n'y a pas lieu d'exiger que la liaison équipotentielle soit visible sur l'ensemble de son
    parcours, mais il est recommandé que les connexions demeurent accessibles ; à défaut, la
    continuité électrique de la liaison est vérifiée comme indiqué à l'article 612.2.
    A7 – Une huisserie métallique peut être utilisée comme constituant un élément de la liaison
    équipotentielle sous réserve de vérifier sa continuité électrique.
    Par contre, les autres éléments conducteurs (et notamment les canalisations de fluide) ne
    doivent pas servir d'éléments de liaison équipotentielle, en raison des risques de suppression de
    cette liaison en cas de démontage des éléments conducteurs.
    A8 – Dans le cas d’absence de masses dans la salle d’eau, la liaison équipotentielle
    supplémentaire n’est réalisée qu’entre les éléments conducteurs.
    A9 – Afin de faciliter la réalisation de la liaison équipotentielle supplémentaire et d’assurer une
    sécurité optimale, la solution suivante est particulièrement recommandée :
    Une boite de connexion spécifique à l’ensemble des circuits concernés par le local sera
    implantée à l’intérieur de celui-ci. Cette boite contient un bornier sur lequel seront connectés :
    - les conducteurs de protection de tous les circuits des volumes 1, 2 et 3 ;
    - les conducteurs de liaison équipotentielle supplémentaire, connectés aux éléments
    conducteurs du local.
    Il est autorisé d’effectuer un repiquage de la liaison équipotentielle supplémentaire à partir d’un
    conducteur de protection sous réserve qu’aucun des conducteurs concernés n’ait une section
    inférieure à 2,5 mm² (voir figures 701E).
    NF C 15-100 Partie 7-701
    - 353 - 2002
    Figures 701E – Exemples de liaison équipotentielle supplémentaire
    NF C 15-100 Partie 7-701
    - 354 - 2002
    B – ELÉMENTS À RELIER À LA LIAISON ÉQUIPOTENTIELLE SUPPLEMENTAIRE
    B1 – En règle générale, il y a lieu de relier à la liaison équipotentielle tous les éléments
    conducteurs dans les conditions de 701.415.2, à l'exception de ceux généralement de petites
    dimensions qui ne présentent aucun risque d'être portés à un potentiel défini ou différent de
    celui de la liaison équipotentielle.
    B2 – Doivent être reliées à la liaison équipotentielle
    a) les canalisations métalliques d'eau chaude, d'eau froide, de vidange, de gaz.
    Il n'y a pas lieu :
    - de shunter les raccords filetés des canalisations métalliques d'eau posées en apparent, du
    fait que le filetage assure une continuité suffisante, même lorsqu'il est garni d'élément de
    bourrage ;
    - de relier à la liaison équipotentielle les robinets reliés à des canalisations isolantes.
    b) les vidanges métalliques et les corps de baignoire ou les receveurs de douche métalliques;
    c) l'une des canalisations d'arrivée ou de départ de radiateurs de chauffage central ou d’autres
    éléments chauffants (tels que sèche-serviettes), quelle que soit la classe du matériel ;
    Lorsqu'un radiateur de chauffage central est relié par des canalisations isolantes, il n'y a pas
    lieu de relier le radiateur et le distributeur à liaison équipotentielle.
    d) les huisseries métalliques des portes, des fenêtres et des baies si elles peuvent se trouver
    en contact d’éléments métalliques de la construction (tels qu’armatures du béton). Dans le
    cas de réhabilitation totale, voir 701.415.2.
    e) les armatures métalliques du sol. Dans le cas de réhabilitation totale, voir 701.415.2.
    B3 – Il n'est pas nécessaire de relier les appareils non électriques et non chauffants en métal
    (tels que porte-serviettes) du fait que ces appareils ne sont pas susceptibles d'apporter un
    potentiel différent de celui des autres éléments conducteurs.
    B4 – Les grilles métalliques hautes et basses de ventilation naturelle ne sont pas à relier à la
    liaison équipotentielle du fait qu'elles ne sont pas susceptibles d'apporter un potentiel différent
    de celui des autres éléments conducteurs.
    B5 – Pour les conduits et les bouches de ventilation mécanique, il n'y a lieu de relier ces
    éléments à la liaison équipotentielle de la salle d'eau que si le conduit principal, la dérivation ou
    le piquage et la bouche sont métalliques.
     

  3. ftorama

    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    Nanterre
    Âge
    38
    Messages
    3 612

    Re : Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

    Citation Envoyé par bobfuck Voir le message
    > éclairages 12V (j'ai mis ça dans mon faux plaf aussi) mais apparemment je suis illégal puisque mes appliques ne sont pas IP2X... bah.
    Je viens d'aller vérifier (je refais ma salle de bain en ce moment ). Mes appliques sont en 12V, et IP44....tranquille, puisque je vous le dis.

    Il n'y a pas lieu :
    - de relier à la liaison équipotentielle les robinets reliés à des canalisations isolantes.
    C'est le seul point sur lequel j'avais un doute, la robinetterie...mais étant en PER, c'est bon....je suis NFC15-100
     

  4. mobernard

    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    5

    Re : Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

    La norme ne parle-t-elle pas de l'éclairage autre que TBTS ? Par exemple un plafonnier non TBTS de classe suffisante pour le volume choisi.

    Dans le livre que je consulte (l'installation électrique, Gallauziaux et Fedullo, Eyrolles) ils semblent dire qu'un plafonnier doit être relié à l'équipotentielle.

    * Faut-il le relier dans tous les cas, même si la surface extérieure est non conductrice ?

    * J'ai mesuré la résistance entre la terre du plafonnier et la terre d'une prise utilisée pour la ligne équipotentielle et ai trouvé une valeur négligeable : peut-on considérer que le fils de terre du plafonnier de classe II (qui n'est pas relié à la terre) peut être utilisé tel quel pour la liaison équipotentielle ?
     

  5. mobernard

    Date d'inscription
    février 2011
    Messages
    5

    Re : Ligne équipotentielle de salle de bains : avis pour un cas pratique ?

    Je crois que la réponse à mes questions sur la baignoire et le plafonnier sont à la page :

    http://www.promotelec.com/liaison-eq...contenant-une/


    Je cite :
    -------
    Lorsque la liaison à la LES d’une huisserie métallique, d’un corps métallique de baignoire ou de douche, d’un tuyau de vidange métallique, ou bien d’une canalisation métallique de liquide ou de gaz n’est pas visible, une mesure compensatoire existe, à condition de respecter simultanément deux conditions :

    * 1. l’ensemble de l’installation électrique doit être protégé par dispositif différentiel à haute sensibilité 30 mA ;
    * 2. de deux choses l’une :
    o ou bien l’élément, dont la liaison à la LES n’est pas visible, est « de fait » relié à cette LES ; cela se traduit par une résistance de continuité électrique inférieure à 2 Ohms entre cet élément et ceux effectivement reliés à la LES ;
    o ou bien l’élément, dont la liaison à la LES n’est pas visible, est « franchement isolé » de ceux effectivement reliés à cette LES ; ce qui se traduit par une résistance d’isolement supérieure à 500 kOhms.

    Cette mesure compensatoire ne concerne ni les broches de terre des socles de prise de courant, ni les masses des matériels de classe I.
    ----

    Donc, les 6 à 30kOhms sont insuffisant pour considérer la baignoire isolée.
    Pour un plafonnier de classe II, comme la résistance est inférieure à 2 Ohms, c'est bon.

    La morale, c'est que ces f*?%$¨^ normes devraient être publiées gratuitement, ça éviterait de devoir recouper des fragments.

    J'imagine que ce sont les professionnels de l'électricité qui font en sorte de rendre les normes inaccessible.
     


    • Publicité





 

Discussions similaires

  1. Rénovation salle de bains
    Par Jinx02 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/01/2010, 21h28
  2. Plafond salle de bains...
    Par dedekind93 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/01/2010, 19h47
  3. plafond salle de bains
    Par Aurphi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/03/2008, 12h34
  4. Isolation salle de bains
    Par jruku dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 18
    Dernier message: 25/02/2008, 15h09
  5. Tbts En Salle De Bains
    Par PRETTY12 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/02/2007, 13h52

Les tags pour cette discussion