Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Alimentation solénoïde

  1. FattyBoumBoum

    Date d'inscription
    novembre 2017
    Messages
    3

    Alimentation solénoïde

    Bonjour,

    Je souhaite alimenter un solénoïde avec un courant de l'ordre de 5A sous 28V, avec un interrupteur ON/OFF à levier. Voyez-vous un inconvénient à mettre directement l'interrupteur ON/OFF (adapté en courant et tension) ou dois-je insérer un relais ou un transistor pour commuter (qui sera donc piloter par l'interrupteur)?

    Je veillerai, bien sûr, à mettre une diode en // du solénoïde qui permettra de décharger l’énergie emmagasinée au moment de l'ouverture de interrupteur.

    Je précise qu'il n'y a aucune contrainte (temporelle, dissipation) hormis le fait de vouloir éviter les rebonds lors de la commutation.

    Merci d'avance,

    -----

     


    • Publicité



  2. penthode

    Date d'inscription
    juin 2017
    Messages
    1 057

    Re : Alimentation solénoïde

    hello ,
    l'inter direct , sauf plus ample informée sur le contexte.
    "il faut être économe de son mépris, vu le nombre de nécessiteux"
     

  3. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    64
    Messages
    11 184

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonsoir à tous et bienvenue sur le forum FattyBoumBoum,

    A mon avis, un interrupteur va provoquer des rebonds, surtout pour alimenter une self.

    Quelle est la fonction de ce solénoïde ?

    Voyons d'autres avis et bonne suite
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets
     

  4. Antoane

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    IDF
    Âge
    26
    Messages
    12 259

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonjour,

    Je veillerai, bien sûr, à mettre une diode en // du solénoïde qui permettra de décharger l’énergie emmagasinée au moment de l'ouverture de interrupteur.
    En alternatif, cette diode va poser problème en court-circuitant l'alimentation une alternance sur deux.
    Il faut une protection bidirectionnelle, par exemple une VDR, une TVS, deux diode zener en série, etc.
    Une autre solution (si acceptable) consiste à couper l'alimentation de la charge au passage par zéro du courant, par exemple en la commandant avec un triac ou en employant un circuit l'émulant.

    A mon avis, un interrupteur va provoquer des rebonds
    Je suis du même avis.
    surtout pour alimenter une self.
    Au contraire :
    - la self va s'opposer aux rebonds en arquant entre les contacts lors des rebonds si un courant suffisant y circule déjà ;
    - la self va lisser le courant pendant la période des rebonds, limitant la vitesse de croissance du courant (comme si la self était alimentée en PWM) - les rebonds seront quoi qu'il en soit peu visibles sur le courant.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.
     

  5. Antoane

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    IDF
    Âge
    26
    Messages
    12 259

    Re : Alimentation solénoïde

    Re.
    Citation Envoyé par Antoane Voir le message
    Au contraire :
    - la self va s'opposer aux rebonds en arquant entre les contacts lors des rebonds si un courant suffisant y circule déjà ;
    - la self va lisser le courant pendant la période des rebonds, limitant la vitesse de croissance du courant (comme si la self était alimentée en PWM) - les rebonds seront quoi qu'il en soit peu visibles sur le courant.
    C'est quand même très affirmatif, ça, Toanou. Je pense que tu gagnerais à tempérer un peu ton jugement.
    Dernière modification par Antoane ; 08/11/2017 à 19h25.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.
     


    • Publicité



  6. DAT44

    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    NANTES (44)
    Messages
    2 197

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonjour,
    ajouter un triac ?
    triac.gif
     

  7. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    64
    Messages
    11 184

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonsoir DAT44 et autres lecteurs,

    Je ne pense pas que la tension soit alternative, si j'ai raison, un thyristor peut-il faire le même service ?

    Bonne soirée
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets
     

  8. Antoane

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    IDF
    Âge
    26
    Messages
    12 259

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonsoir,

    Bien vu, j'ai du confondre avec Alimentation continue et alternative
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.
     

  9. FattyBoumBoum

    Date d'inscription
    novembre 2017
    Messages
    3

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonjour,

    Merci pour vos réponses.

    A mon avis, un interrupteur va provoquer des rebonds, surtout pour alimenter une self.
    Il est effectivement difficile de maîtriser les rebonds avec un interrupteur manuel, donc pour les éviter, une solution serait d'interposer un interrupteur intermédiaire. Lequel serait le plus adapté selon vous? Un relais électromagnétique ou un MOS avec un hystéresis sur la commande?

    Quelle est la fonction de ce solénoïde ?
    créer une force de la place

    En alternatif, cette diode va poser problème en court-circuitant l'alimentation une alternance sur deux.
    Je ne l'avais pas précisé mais cela était implicite dans mon énoncé, l'alimentation est du continu. Donc pas de soucis avec une simple diode en //, pas besoin de TVS.

    la self va s'opposer aux rebonds en arquant entre les contacts lors des rebonds si un courant suffisant y circule déjà
    Oui, mais qui souhaite avoir des arcs pour éviter des rebonds!?

    Une autre solution (si acceptable) consiste à couper l'alimentation de la charge au passage par zéro du courant, par exemple en la commandant avec un triac ou en employant un circuit l'émulant.
    Cette solution (Triac) n'est pas envisageable puisque le courant ne s'annulera pas lorsque la bobine sera alimentée
    Dernière modification par FattyBoumBoum ; 09/11/2017 à 12h05.
     

  10. penthode

    Date d'inscription
    juin 2017
    Messages
    1 057

    Re : Alimentation solénoïde

    Laplace , svp



    il serait utile de détailler la manip !
    "il faut être économe de son mépris, vu le nombre de nécessiteux"
     

  11. FattyBoumBoum

    Date d'inscription
    novembre 2017
    Messages
    3

    Re : Alimentation solénoïde

    Ah, je ne sais pas pourquoi je l'ai écrit comme ça !!?

    L'essais dans le principe est très simple: alimenter un solénoïde sous une tension et un courant défini pour pouvoir attirer une pièce métallique. Je veux pouvoir activer et ensuite désactiver l'alimentation du solénoïde une fois la pièce métallique dans sa position définitive, l'alimentation servant également à d'autres systèmes devant rester fonctionnels quelque soit l'état du solénoïde.
     

  12. penthode

    Date d'inscription
    juin 2017
    Messages
    1 057

    Re : Alimentation solénoïde

    bref , du blablabla
    "il faut être économe de son mépris, vu le nombre de nécessiteux"
     

  13. Antoane

    Date d'inscription
    août 2007
    Localisation
    IDF
    Âge
    26
    Messages
    12 259

    Re : Alimentation solénoïde

    Bonjour,

    Je ne l'avais pas précisé mais cela était implicite dans mon énoncé, l'alimentation est du continu. Donc pas de soucis avec une simple diode en //, pas besoin de TVS.
    Effectivement, comme indiqué dans mon précédent message, j'ai confondu avec un autre fil - au temps pour moi.

    créer une force de la place
    Supposons que les rebonds soient effectivement problématiques, même si le développement en post#4 et les détails donnés sur ton projet me laisse penser le contraire.

    Il est effectivement difficile de maîtriser les rebonds avec un interrupteur manuel, donc pour les éviter, une solution serait d'interposer un interrupteur intermédiaire. Lequel serait le plus adapté selon vous? Un relais électromagnétique ou un MOS avec un hystéresis sur la commande?
    Que l'interrupteur soit manuel ou commandé par une bobine (i.e. un relais) ne change pas grand chose à l'affaire : ily aura des rebonds (sauf techno particulière).
    Ce n'est pas (directement) un hystérésis qu'il faut mettre sur la commande du mosfet, mais une bascule (e.g. RS) verrouillée dès le premier contact ou une temporisation.
    La temporisation peut être constituée :
    - d'un simple RC relié entre l'interrupteur et la grille du mosfet si commuter en plusieurs ms ne pose pas de problème ;
    - d'une vraie temporisation (avec retard au blocage ou à l'allumage) insérée entre l'interrupteur et (le driver de) mosfet ;
    - d'un RC inséré entre l'interrupteur et le driver de mosfet.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Solénoïde
    Par namine01 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/01/2013, 20h10
  2. Solénoide
    Par Nightly41 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/12/2011, 18h36
  3. Solenoide
    Par svt18 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/02/2011, 15h02
  4. Solenoïde
    Par invite21348749873 dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/10/2007, 10h41
  5. solénoïde
    Par Julie/Flower dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/03/2006, 11h17