Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

  1. dalmia

    Date d'inscription
    juillet 2017
    Âge
    27
    Messages
    37

    Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Bonjour à toutes et tous,

    1. Je viens de m'inscrire sur le forum et je souhaiterais discuter avec vous de la nouvelle vie professionnelle qui m'attend ! Voici un méga résumé pour vous épargner les deux prochains paragraphes un peu longs ^^ : docteur en biologie moléculaire qui se reconvertit dans l'enseignement Vous pouvez allez cash à mon quatrième paragraphe si vous voulez l'essentiel de mon questionnement.

    2. Je me présente pour que vous ayez plus de contexte. Après mon bac S SVT (mention bien), j'ai fait un BTS Analyses de Biologie Médicale (pour travailler en tant que technicienne en laboratoire d'analyses). Formation géniale, stages décevants, je poursuis mes études pour aller vers la recherche. L3 obtenue mention passable, puis Master Recherche Biochimie, Biologie Moléculaire et Cellulaire, mention assez bien. Stages super !!! J'obtiens un poste de doctorante en biologie moléculaire (pour les curieux, j'ai étudié le parasite responsable du paludisme). J'ai fait ma thèse pour ce qu'elle était, j'entends par là que je n'ai rien anticipé en me disant par exemple "mon objectif est d'être Ingénieur d'Etude, il me faut donc une thèse, donc j'en fait une". Pas du tout, ce qu'il s'est passé dans ma tête, c'est plutôt : "on me propose une thèse (!), le sujet est canon, super complémentaire avec mes travaux passés, la directrice a l'air top, c'est parti."

    3. Je me suis éclatée en thèse, avec parfois des passages à vide comme tout doctorant je présume. L'éternel dilemme du chercheur est présent, si je peux l'appeler comme ça : j'adore me poser des questions, me documenter, pondre une manip, construire une réponse argumentée à ma question VS job extrêmement chronophage (quand la souris/ta culture cellulaire a décidé que ta manip serait dimanche, adieu le repas prévu chez Mamie), manque de reconnaissance qui me pèse (de la société, du monde de la recherche lui-même... se déchirer pendant 4 ans pour entendre trois fois qu'on a fait du bon boulot, je me sens découragée), monter des dossiers de financement dont les chances d'acceptation ont l'air de baisser avec les années, et pour finir, un marché de l'emploi catastrophique d'après mon expérience de recherche d'emploi. Passer environ 10 mois à envoyer 80 candidatures (spontanées ou en réponse à des offres, pour des post-doc ou postes d'ingénieur, privé ou public, domaines variés mais quand même biologie cellulaire/moléculaire, en Europe) pour recevoir en tout et pour tout 7 réponses négatives (2 publi en premier auteur : 1 article PNAS et une revue)... mais à quoi sert ce diplôme en fait ??? Sérieusement...

    4. => DONC, j'ai toujours été une très bonne élève, une assez bonne étudiante. Je pense de moins en moins à la recherche (10 mois de chômage) et je postule pour enseigner en prépa médecine : je suis prise !!! Je voulais à fond essayer mais je n'ai jamais enseigné en classe (grosse expérience de cours particuliers mais il y a quand même un monde entre les deux, certainement), alors je vous avoue qu'être embauchée m'a surprise, même pour un temps partiel ! Les étudiants en PACES déboursent beaucoup d'argent pour cette école privée, un gros enjeu les attend, j'imagine que certains d'entre eux seront des personnes bien plus intelligentes que moi (type mention très bien au bac à 16 ans)... alors voilà, je n'ai pas de question claire et précise (quoi, tout ce pavé pour ça ? ) mais je me sens un peu intimidée par ce qui m'attend. Pas à l'idée de ne pas maîtriser des cours de biomol niveau L1-L3, quand même, mais voilà en parler devant un groupe de 20 étudiants certainement brillants, les préparer à un concours et globalement à une année éprouvante... par rapport à des enseignants certifiées, agrégées, des normaliens, tout ça tout ça, je me sens légèrement outsider

    Si vous avez des conseils, des remarques constructives, quoi que ce soit d'intéressant à aborder sur ce sujet, je suis preneuse et reconnaissante
    Merci ! <3

    -----

     


    • Publicité



  2. vpharmaco

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Âge
    36
    Messages
    2 109

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Bonjour,

    En fait, pas grand chose à dire... Il n'y a pas à s'en faire une montagne. Il y a des centaines de doctorants qui se lancent tous les ans dans le monitorat, qui ont moins d'expérience que toi, des groupes plus importants et plus difficiles à gérer, et qui s'en sortent très bien !

    Un groupe de 20 étudiants, c'est vraiment très confortable, d'autant que plus que la plupart seront là pour bosser (et non, tu n'auras pas 20 étudiants brillants en face de toi !). La seule chose qui te manque, c'est l'expérience mais bon, cela ne viendra qu'en pratiquant.

    Attention sur un point: l'obtention d'un poste à temps complet est souvent difficile, l'évolution de carrière assez limitée. Il faut y penser assez tôt.
    Dernière modification par vpharmaco ; 15/07/2017 à 09h16.
     

  3. dalmia

    Date d'inscription
    juillet 2017
    Âge
    27
    Messages
    37

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    ... C'est pas faux. Le directeur de la boîte a mis une certaine pression à notre dernière réunion (forcément, c'est son entreprise, faut que ça claque ), et je l'entretiens dans ma petite tête depuis.

    Je me renseigne de plus en plus sur l'enseignement, notamment par l'Education Nationale bien sûr. J'ai appris (peut-être bien que ça démarre cette année) qu'ils allaient réserver quelques places du concours CAPES aux docteurs, justement. ça peut être une piste à étudier, mais c'est un peu tôt. Je vais déjà voir ce que donne cette première année d'enseignement

    En dehors de ça, on m'a parlé de l'éventualité d'un CDI à temps complet pour la rentrée 2018 dans cette prépa si ça se passe bien et que ça me plaît. Diantre, je n'imaginais pas ça il y a quelques mois !

    Oui je lis beaucoup que l'absence d'évolution pèse à de nombreux enseignants =/ je ne sais pas trop quoi en penser pour le moment. J'aime l'idée de changer de job quand on a fait le tour, mais c'est plus facile à dire qu'à faire. En tous cas, moi qui souffrais du manque de retour et de reconnaissance sur mon travail, là j'imagine que je peux compter sur les étudiants pour savoir s'ils apprécient mes cours ... ou pas

    Merci pour cette réponse qui me fait redescendre de quelques pascals
     

  4. vpharmaco

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Âge
    36
    Messages
    2 109

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Pas de soucis et bon courage pour les premiers cours !
     

  5. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 310

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    les prepas médecine ne regorgent pas d'étudiants brillants mais au moins ils payent pour être là et tu es sur d'avoir de l'écoute!
     


    • Publicité



  6. Dizord

    Date d'inscription
    décembre 2014
    Messages
    108

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Citation Envoyé par dalmia Voir le message
    4. => DONC, j'ai toujours été une très bonne élève, une assez bonne étudiante. Je pense de moins en moins à la recherche (10 mois de chômage) et je postule pour enseigner en prépa médecine : je suis prise !!! Je voulais à fond essayer mais je n'ai jamais enseigné en classe (grosse expérience de cours particuliers mais il y a quand même un monde entre les deux, certainement), alors je vous avoue qu'être embauchée m'a surprise, même pour un temps partiel ! Les étudiants en PACES déboursent beaucoup d'argent pour cette école privée, un gros enjeu les attend, j'imagine que certains d'entre eux seront des personnes bien plus intelligentes que moi (type mention très bien au bac à 16 ans)... alors voilà, je n'ai pas de question claire et précise (quoi, tout ce pavé pour ça ? ) mais je me sens un peu intimidée par ce qui m'attend. Pas à l'idée de ne pas maîtriser des cours de biomol niveau L1-L3, quand même, mais voilà en parler devant un groupe de 20 étudiants certainement brillants, les préparer à un concours et globalement à une année éprouvante... par rapport à des enseignants certifiées, agrégées, des normaliens, tout ça tout ça, je me sens légèrement outsider
    Je passe ici par hasard et n'ai pas de conseil à te donner mais... Je crois que tu mets beaucoup trop sur un piédestal ces élèves. Si vraiment il n'y avait que des élèves "brillants", la PACES n'existerait sûrement pas. Ne t'inquiète pas, sur les environ 2 à 3000 étudiants en PACES (par uni), la très grande majorité ne sont pas brillants et même pas titulaires d'un bac mention TB.
    Tu as un Bac+8 (!!) avec des connaissances qui doivent trèèèès largement supérieures à ce qui est demandé à des gens en PACES, tu t'en sortiras sans problème.

    Sinon... Quelle tristesse de faire 8 ans d'études pour finir enseignant en prépa privée pour une PACES. Bon courage.
     

  7. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 310

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    8 ans d'études de bio pour ne pas être chercheur en bio, c'est effectivement dommage mais ce n'est pas un cas isolé.
     

  8. dalmia

    Date d'inscription
    juillet 2017
    Âge
    27
    Messages
    37

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Merci pour vos réponses =)

    Je viens d'aller chercher le support des cours que je vais enseigner, effectivement beaucoup de connaissances pour une première année après le bac mais naturellement rien de délirant pour moi

    "Quelle tristesse de faire 8 ans d'études pour finir enseignant en prépa privée pour une PACES. Bon courage."
    Eh oui, je n'ai pas fait 9 (!) années après le bac pour enseigner mais pour travailler en labo de recherche, effectivement. Seulement, je ne suis pas sûre que cette voie me rende vraiment heureuse. C'était plus que passionnant mais je ne suis pas sûre d'y trouver mon compte... Bref, en tous les cas, l'idée d'enseigner flotte quelque part dans ma tête depuis le collège, alors après plus d'un an à m'acharner pour trouver un post-doc ou que sais-je, je suis enthousiaste de tenter l'enseignement dans une matière que j'adore.

    J'ai passé un long moment sur un sujet de discussion (que je ne retrouve pas d'ailleurs ) sur les profs en prépa. J'ai eu l'impression qu'on parlait de surhommes et surfemmes avec des qualifications que je n'avais pas, alors en lisant tout ça j'ai réussi à me demander si j'avais le niveau. Merci de me rassurer.

    Dalmia

    PS : vous auriez pas envie de mettre qq infos sur votre profil les gars ? Je trouve ça sympa de voir avec qui on parle (est-ce que je parle avec Robert, 50 ans jardinier / Brenda, 17 ans en terminale ST2S / Sarah, 35 ans ingénieur agronome ?)
     

  9. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 310

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    les reconversions à l'issue de doctorat en biologie ne sont pas rares et elles ont tjs existées, on en trouve bcp sur ce forum.
    je pense que tu as bien fait de choisir l'enseignement, c'est une voie comme une autre.
    Pour obtenir un poste en recherche dans un grand organisme, le post doc en France ne suffit quasiment jamais, surtout quand les autres candidats ont un post doc à l'étranger. et effectivement le probl en bio mol ou bio cell est la concurrence énorme : il y a en moyenne 30 candidats pour le moindre poste en bio mol.
    les prepa médecine ne sont pas des prépa CPGE! tu peux aussi enseigner en prépa concours paramédicaux. par contre j'ai de sérieux doutes sur les autres enseignants qui vont assurrer les autres cours. à mon avis, tu vas être entourée de doctorats de bio...
    par contre ne te fais pas trop d'illusions pour entrer dans le système éducatif normal, passer le CAPES par exemple. le CAPES de SVT affiche complet sans souci et il faut des compétences en géologie...
    tu peux aussi enseigner en collège, ils cherchent des enseignants en maths...
     

  10. dalmia

    Date d'inscription
    juillet 2017
    Âge
    27
    Messages
    37

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    J'avoue n'avoir jamais rêvé de faire une belle et longue carrière au CNRS (heureusement pour moi), mais voilà j'aurais essayé durant un temps qui me paraît considérable, je n'ai plus envie de continuer à chercher en élargissant mes critères pour dénicher ce post-doc dans un Etat/une ville qui ne me fait peut-être pas envie, ou qui ne sera pas sur mon domaine préféré. Et comme tu dis, tout ça pour rechercher ensuite un second post-doc pour augmenter mes chances à un concours pour la recherche publique ? Avec le temps qui passe, je me dis non merci.

    Je pense aussi avoir lu sur un peu tous les types de prépa, j'ai certainement lu des choses qui ne me concernent pas (CPGE j'entends). Effectivement, j'ai aussi envoyé des candidatures pour enseigner en école d'infirmière, de psychomotriciens etc, écoles de kiné. Une seule école m'a répondu pour me demander si j'avais des connaissances poussées en neurologie... Non mon général

    Le directeur de la prépa possède le "même" doctorat que moi (bio mol aussi) et une autre nouvelle prof aussi je ne connais pas encore les autres intervenants.

    Je me suis aussi intéressée au CAPES. D'ailleurs, je crois qu'on inaugure cette année un système de concours réservé aux docteurs ! A hauteur de 4 ou 5 places au niveau national et je ne connais plus rien à la science des cailloux (je ne dénigre pas, je mets de l'humour car vraiment je ne sais plus rien sur le sujet).

    Maths au collège... Ce contexte peut m'intéresser pour des cours particuliers (ce que je fais déjà, c'est sympa), mais j'ai du mal à m'imaginer dans un collège. J'ai aussi l'opportunité d'enseigner la bio en ST2S comme remplaçante, je pense que je me serais lancée si je n'avais pas eu ce poste pour les PACES... Je me laisse porter par les occasions que j'ai pour construire mon parcours
     

  11. aro31

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    4 310

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    moi je te parlais pas d'enseigner en ecole paramed mais dans ces boites à concours qui preparent les concours aux ecoles paramédicales (kiné et manip radio n'existent plus en concours, mais il reste podologue, psychomo, ergo, orthoptiste et audioproth). ce sont les mêmes boites privées qui font des prepas médecines. il s'agit de cours niveau bac mais avec connaissance de tous les recoins du programme de bio (pas de géologie!). je peux t'assurer que le 3/4 de ces enseignants ont des doctorats de bio (le 1/4 restant est tout autant biologiste mais n'est pas allé jusqu'au doctorat).
     

  12. dalmia

    Date d'inscription
    juillet 2017
    Âge
    27
    Messages
    37

    Re : Nouvelle dans l'enseignement, en prépa médecine

    Au temps pour moi. Eh bien ça me fait une piste supplémentaire pour l'avenir, dans le cas où l'enseignement me plaît autant que ce que j'attends (et espère ) !
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Enseignement dans le domaine technologique
    Par Crokrodeel dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/04/2017, 13h39
  2. Prépa ou pas prépa pour médecine ?
    Par albanh dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/04/2014, 13h51
  3. difference d'enseignement entre prepa et fac
    Par Jeanthon dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 21/01/2013, 19h44
  4. Nouvelle rubrique : Enseignement, le forum des enseignants
    Par benjy_star dans le forum Annonces Officielles
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2008, 17h36