Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 31 à 45 sur 45

Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

  1. michel dhieux

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Mazamet Tarn
    Âge
    64
    Messages
    2 225

    Re : Propulsion des avions : quel solution pour l'aprés pétrole ?

    bonjour a tous,et merci SK69202, tu a raison, c etait
    aux açores,pour les canaries l avion aurait du faire quelques 1000km de plus ....
    JE SUIS CONTENT,aujourd hui,j ai appris deux choses:
    la position,des açores, et faire avec mon clavier le ç
    oui je sais ,quand on prend de l age ces outils modernes... QUOIQUE,voir le post: billet d avion par internet ( un jeune de 24 ans)sciences ludique,la science en s ammusant
    cordialement, michel


     


    • Publicité



  2. halman

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Âge
    53
    Messages
    906

    Re : Propulsion des avions : quel solution pour l'aprés pétrole ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Bonsoir,



    Correction, il se sont détournés vers les Açores, sur l'ile de Terceira il y a une trés longue piste. (pour B52)

    Le pilote a parfaitement gérer, l'angle de descente de l'avion, il a adopté celui qui donne le meilleur compromis entre la perte d'altitude, la distance à parcourir et la vitesse horizontale, celle qui maintient l'avion en l'air.

    Un dicton de l'aviation: mieux vaut un pilote plein, qu'un réservoir vide......

    @+
    Oui, la technique du vol à voile, jouer avec la finesse max, le taux de chute mini, la finesse air et la finesse sol. (Sur les avions de ligne le MacReady devrait exister dans les équipements de secours)

    Quand je pense qu'il y a des pilotes de ligne qui trouvent inutiles les quelques heures de planeur qu'on demande de leur faire obligatoirement dans leur cursus...

    Un pilote de ligne d'Air France aujourd'hui à la retraite (Gérard Feldzer) a raconté que justement un jour ils n'ont plus eu une goutte de kero, et c'est son copilote, pilote de planeur le week end qui a réussi à les ramener sur un aérodrome voisin sans avoir à ditcher dans l'océan.
     

  3. Stratenvie

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Paris
    Âge
    35
    Messages
    16

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Perso je pratique le vol a voile et je connais bien tous ces phenomenes. J'ai aussi etudié les cas de lignards qui se sont posé a sec ou sans moteurs.

    Plus serieusement il faut bien de l'energie pour amener nos chers planeurs en l'air (treuil, remorquage, motoplaneur). C'est pareil pour les avions de lignes. Je vois mal un A320 ou un 747 essayé de choper de l'onde, enrouler une pompe ou faire de la pente aprés sont decolage.

    Sans meme parler des contrainte reglementaire et des routes aériennes saturés, ni meme des hippodromes autour des grands aéroports. L'optique planeur pour les avions de lignes reste assez utopique.

    Par contre les constructeurs pourrait modifier le profil des avions pour qu'ils consomment moins (plus d'allongement, vitesse moindre) rejoingnant par la le domaine du vol a voile.
    Stratenvie
     

  4. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    10 673

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Rectification concernant l'airbus "planeur" !!!!

    Lors de la panne sèche, l'avion volait à la vitesse environ 800km/h (peut être moins), se situait à 22000 pieds d'altitude (6700m), et se trouvait à....14 miles nautique des Açores, soit seulement 26km.

    http://www.selection.ca/mag/2005/02/piche_300vies.html
     

  5. OEMIOYAGA
    Invité

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Les boulles!
     

  6. OEMIOYAGA
    Invité

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Il serait intéressant de savoir combien de fermes à éoliennes seraient nécessaires (et tournant pendant combien de temps) pour transformer de l'eau en hydrogène en quantité suffisamment importante pour faire voler un A380 aller-retour Paris-NY

    N'oublions que ces puits de pétrole se sont formés en millions d'années et nous les avons épuisés en 150 ans!
     

  7. Stratenvie

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Paris
    Âge
    35
    Messages
    16

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    On sort un peu du sujet initial ?

    Pour mettre tous le monde d'accord je vous recommande au sujet du cas des açores de voir le reportage diffusé sur France 5. La série "Danger dans le ciel" a consacré un episode a ce cas précis.

    On me souffle que l'on trouve ces doc sur internet et le P2P
    Stratenvie
     

  8. michel dhieux

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Localisation
    Mazamet Tarn
    Âge
    64
    Messages
    2 225

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    BONSOIR A TOUS
    robert piché dit,je cite :
    mais toute mon experience de pilote me hurle de rester a
    39OOO pied,la raison est simple, l avion aura un maximun d altitude pour ateindre Terceira...et ensuite; privé de moteurs un avion de ligne peut planer sur une distance egale a une vingtaine de fois son altitude....
    nous avons donc,un pied= 0,3048 m x 39000pieds=
    1188O m ,x 20 (au maxi)= 237km .
    EGALEMENT ,je cite:
    19 mn sans moteurs.....l avion file a 400km/h ,
    cela represente au minimum 100km
    BONSOIR ,michel
    ps :je cite uniquement le pilote, rien de plus
     

  9. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    10 673

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Avant 2h13, l'avion volait avec 2 moteur à 800km/h vers Lajes.

    à 2h13, l'avion volait sur un seul moteur et se trouvait à 39000 pieds et à 150 miles nautiques de Lajes (280km). Quelle est la vitesse de l'avion avec un seul moteur???
    Le pilote a t il fait un compromis entre la vitesse de l'avion, l'altitude et la poussée du moteur restant???

    à 2h26, panne sèche. Et à partir de ce moment-là, il va planer pendant 19 minutes.
    Mais son altitude???? Distance de Lajes????

    à 2h36, l'avion est à 22000 pieds et à 14 miles nautiques de Lajes. (erratum de ma part. L'avion a plané plus que 14 miles)

    à 2h41, l'avion est à 8000 pieds et à 8 miles nautiques de Lajes. Le pilote décide de piquer.
    Donc l'avion va prendre de la vitesse

    à 2h42, l'avion volait à 400km/h.

    NON. L'avion n'a pas plané pendant 19 minutes à la vitesse de 400km/h.
    Il est propable que le pilote ait géré la descente pour maintenir la vitesse de l'avion assez pour avoir de la portance, environ 250km/h.
     

  10. Stratenvie

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Localisation
    Paris
    Âge
    35
    Messages
    16

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Boeing travaille avec l'université polythenique de catalogne et le frabricant d'avion Dimona sur un avion leger a pile a combustible.

    http://www.greencarcongress.com/2006..._boeing_t.html
    Stratenvie
     

  11. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    7 018

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Certains se moquaient du charbon style loco à vapeur des temps anciens. Ce qui est un peu de mauvaise foi.

    D'autre parlent de fabriquer du pétrole à partir du charbon. Ce qui est énergivore.

    Mais "tout simplement" gaver les turbines avec de la poussière de charbon. Déjà en cours dans certaines turbines électriques.

    Ce qui bien sûr n'est pas la bonne solution question CO2, mais ça dépanne...
     

  12. claude27

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    27100 LE VAUDREUIL
    Âge
    70
    Messages
    1 752

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Citation Envoyé par Stratenvie Voir le message

    Par contre les constructeurs pourrait modifier le profil des avions pour qu'ils consomment moins (plus d'allongement, vitesse moindre) rejoingnant par la le domaine du vol a voile.
    et pourquoi pas des ailes télescopiques ???
     

  13. alex.com

    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    Blagnac 31
    Âge
    33
    Messages
    1 870

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    salut,

    et un bon vieux dirigeable ????

    techniquement faisable, energetiquement propre et très peu gourmant, offrant une surface pour collecter les rayons solaire plus que suffisante, bref, un vieux zepplin des temps modernes.
    Faudra juste revoir nos rapports avec le temps, c'est tout. Mais quand on aura pas le choix:
    continurons nous à faire des aller retour innutile toutes les heures entre les continents?
    le savoir est infini, la betise sans limite...quelle dimension explorer ?
     

  14. Quisit

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Localisation
    sud-ouest
    Âge
    38
    Messages
    3 125

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    il y a un article interessant sur techno-science .net concernant la fausse bonne idée des dirigeables. celui-ci a un gros défaut : un volume et donc un trainée considérable. quand il n'avance pas, sa sustentaion ne nécéssite pas / peu d'énergie, mais quand il avance, à moins d'utiliser les alizées ... ça pompe
     

  15. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    7 018

    Re : Propulsion des avions : quelle solution pour l'après pétrole ?

    Citation Envoyé par claude27 Voir le message
    et pourquoi pas des ailes télescopiques ???
    Elles le sont déjà, mais dans l'autre sens:
    pour décoller et atterrir, les volets sont sortis de telle sorte que la surface est augmentée afin d'augmenter la portance à faible vitesse.
    une fois en vol, tout ceci est rentré afin d'améliorer la finesse de l'avion.
    Pour encore l'améliorer, il y a les winglets (petits bouts d'ailes verticaux en bout d'aile) qui permettent d'allonger l'aile aérodynamiquement sans augmenter l'envergure...

    Diminuer la vitesse des avions, c'est:
    en vol local, se faire bouffer par le TGV
    en vol long courrier, très long (par ex: Paris-La Réunion 11h actuellement)... il va falloir un service hôtelier à bord si on passe de 900km/h à 450km/h...
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. quelle solution pour des difficultés à lire?
    Par Loreleye dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 26/02/2007, 01h55
  2. Cuba : un exemple pour l'après-pétrole?
    Par GillesH38a dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/03/2006, 11h18
  3. Quelle alternative au pétrole pour nos véhicules?
    Par vicaloys dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2006, 18h20
  4. Quelle propulsion pour un vol piloté vers Mars ?
    Par Noctambule dans le forum [Jan]: Dialoguez avec Richard Heidmann
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2004, 22h36