Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 15 sur 18 PremièrePremière 15 DernièreDernière
Affichage des résultats 211 à 225 sur 264

Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

  1. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Cool Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    ce sont des plantes qui ne font pas de pollen, ou pas de pollen viable.

    Elles font des graines parcequ'elles sont pollinisées par les autres, mais elles ne pollinisent pas.

    Prends donc la peine de les lire.
    http://www.agr.gc.ca/misb/hort/org-b...uction05_f.pdf

    tableau page 19. C'est on ne peut plus explicite, c'est même détaillé.


    En effet, et ?

    Salut,
    Ah! oui, qui ne font pas de pollent ou pas de pollen viable, c'est tout à fait différent, ça n'implique nullement que les grains soient stériles, bien au contraire !!, Donc ils ( les grains, pour être sûr d'être clair )peuvent bien se disperser et repousser !!! ( encore faudrait-il aussi qu'il existe des plants 100 % stériles, ce qui n'est pas le cas !)

    Tableau page 19 du pdf, je lis bien 8.062 Ha, dans le 9b, tu confonds Ha et acres ( tableau 9a)
    Qui de nous deux lit le mieux ?

    Mis à part ça, c'est une hérésie que de croire qu'un "plein champs" puisse être aussi sécurisé qu'un laboratoire, personne ne va poster des gardes vigilants jour et nuit, ce serait impayable et le sois-disant "coût abordable" de ton médoc s'envolerait vers..... l'infini, peut-être ?

    Même les labos ne sont pas " absolument sécurisés ", on en a déjà eu de nombreuses preuves.... Alors que dire d'un champ.

    Comme je le disait précédement, il est possible de faire des cultures, si pas de levures, de cellules végétales en labo qui produiraient la molécule interessante, sans avoir les mêmes risques que la culture en plein champ.

    J'ai quant même plus confiance en un spécialiste ( J. Testart) qui a plus de 3.500 publi à son actif, et donc aussi une plus grande expérience, qu'en de simples rapports et l'avis d'un étudiant.
    @+

    -----

    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     


    • Publicité



  2. christ

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    35136 ST jacques de la lande
    Âge
    53
    Messages
    304

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    ++++

    Bonsoir,

    ce sont des plantes qui ne font pas de pollen, ou pas de pollen viable.

    Elles font des graines parcequ'elles sont pollinisées par les autres, mais elles ne pollinisent pas.
    Ha bon! Mais un OGM multiplier par un NON OGM cela ne fait il pas une récolte en partie OGM et une en partie NON OGM?

    Elle ne polinise pas. Mais conçois quand même une production OGM. N'importe quoi est suséptible de l'emmmener plus loins.

    a plus

    ++++
    Je pose des questions? Je n'ai pas de réponses. Ignare je suis. D'accord vous êtes!
     

  3. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 673

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message

    Mis à part ça, c'est une hérésie que de croire qu'un "plein champs" puisse être aussi sécurisé qu'un laboratoire, personne ne va poster des gardes vigilants jour et nuit, ce serait impayable et le sois-disant "coût abordable" de ton médoc s'envolerait vers..... l'infini, peut-être ?

    Même les labos ne sont pas " absolument sécurisés ", on en a déjà eu de nombreuses preuves.... Alors que dire d'un champ.

    Comme je le disait précédement, il est possible de faire des cultures, si pas de levures, de cellules végétales en labo qui produiraient la molécule interessante, sans avoir les mêmes risques que la culture en plein champ.

    J'ai quant même plus confiance en un spécialiste ( J. Testart) qui a plus de 3.500 publi à son actif, et donc aussi une plus grande expérience, qu'en de simples rapports et l'avis d'un étudiant.
    @+

    Mais les risques quels sont ils ?

    Pour les mettre en avant il faudrait peut être nous indiquer un peu plus précisement ce qui est brandit avec beaucoup de mystere !
    Si je traverse la rue je risque d'être renversé par un voiture, la probabilité est evaluable mais je traverse quand même.

    J'ai aussi un risque de prendre une soucoupe volante sur la tête, personne ne peut exclure ce danger potentiel mais je me refuse de prendre des précautions particulière par rapport à ça quand je traverse la rue bien que je ne puisse pas ecarter totalement ce risque.

    Avec les dangers des OGM on est un peu devant les mêmes problèmes.

    Si je consomme un maïs OGM j'ai une chance qu'il porte des bactéries contaminante, c'est le même risque qu'avec un plante non OGM mais je mange quand même ce maïs. Le maïs OGM c'est un peu la soucoupe volante, je ne peux pas ecarter de danger spécifique mais vraiment personne ne peut decrire ce que pourrait être ce risque, la soucoupe volante sur la tête je vois bien un peu les degats qui pourrait s'en suivre.

    Alors avant de crier au loup sans arrêt et de manière violante dans certains cas, il faudrait peut être un peu nous expliquer les dangers encourus.
     

  4. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Exclamation Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Citation Envoyé par camaron Voir le message
    .....
    Alors avant de crier au loup sans arrêt et de manière violante dans certains cas, il faudrait peut être un peu nous expliquer les dangers encourus.
    Salut,
    C'est expliqué dans certains liens précédents, on ne va pas tout recoler dans chaque post.
    Mais, plus simplement, immagines par exemple que du maïs produisant de l'insuline se retrouve dans la chaine alimentaire, quels seraient les effets sur les gens ou les animaux? C'est sans doute moins risqué avec la lipase, mais quant même, il vaut mieux l'éviter. Et si le précédent est créé, il deviendra impossible de revenir en arrière.
    Car il ne faut pas se leurer, produire des médicaments hors de tout contrôle en plein champ est potentiellement dangereux, c'est une évidence, surtout avec des plantes alimentaires que rien ne distingue, à l'oeil nu, des autres plantes de la même espèce.
    Rien que les autres OGM réputés inoffensifs contaminent déjà bien des lots de grains, surtout pour le maïs, dont certains sont importés comme semences en France.
    ( Voir les rapports de grain.org
    http://www.grain.org/front/
    tu as même un moteur de recherche interne pour t'aider)
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  5. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Ah! oui, qui ne font pas de pollent ou pas de pollen viable, c'est tout à fait différent, ça n'implique nullement que les grains soient stériles, bien au contraire !!, Donc ils ( les grains, pour être sûr d'être clair )peuvent bien se disperser et repousser !!!
    Pour ton information, les épis de maïs sont non-sécables, cad que le grain ne se sépare pas de l'épis.
    En outre, le grain de maïs est lourd, et vole très peu au vent.


    Tableau page 19 du pdf, je lis bien 8.062 Ha, dans le 9b, tu confonds Ha et acres ( tableau 9a)
    Qui de nous deux lit le mieux ?
    ah oui, en effet, désolé pour la bourde !! pour le coups, ça ne fait plus qu'un petit pourcent.
    Mais ça fait toujours un pourcent de plus que ce que tu prétendais, et regarde :

    A propos, http://www.agr.gc.ca/misb/hort/org-b...PORT2003_e.pdf
    surface en soja bio au Canada en 2003 : 8387 hectares.

    C'est un pourcent stable.

    Ceci dit, je viens de me souvenir d'un truc quand même assez important par rapport à tout ça : LE SOJA EST AUTOGAME.
    La pollinisation croisée est anecdotique.
    Je ne sais même pas ce qui m'a pris de m'embarquer dans des histoires de chiffres sans aucune signification quand c'est aussi évident.

    Donc bon, ton histoire de culture de soja bio rendue impossible au Canada par la présence d'OGM, tu m'excuseras, mais elle a du mal à passer.



    Mis à part ça, c'est une hérésie que de croire qu'un "plein champs" puisse être aussi sécurisé qu'un laboratoire, personne ne va poster des gardes vigilants jour et nuit, ce serait impayable et le sois-disant "coût abordable" de ton médoc s'envolerait vers..... l'infini, peut-être ?
    pour rappel :
    risque = fréquence X conséquences.

    Donc bon, pourquoi tu voudrais qu'on paye des gardes ou je ne sais quoi ?
    Le risque ne dépends pas de la présence ou non de flics : tu as déjà vu un champs de choux-fleurs gardé par l'armée ?!?
    Pourquoi faudrait-il que le champs soit gardé pour qu'il soit sûr ? de peur qu'un plant de maïs saute à la gorge d'un passant ?


    Comme je le disait précédement, il est possible de faire des cultures, si pas de levures, de cellules végétales en labo qui produiraient la molécule interessante, sans avoir les mêmes risques que la culture en plein champ.
    Oui, c'est possible.
    Mais pas pour produire le médicament : ça revient tellement cher que c'est sans intérêt.
    Pour rappel, le but est de faire baisser le prix du médicament en le produisant à moindre coût et en plus grande quantité.
    Pas de trouver une nouvelle méthode foireuse d'en produire pour une fortune des quantités négligeables.

    Les risques de la culture en champs ?
    Lesquels ? quels risques de la culture en champs ? tu pourrais m'en citer un ?
    Non bien sûr : ça fait je ne sais combien de fois qu'on te pose la question, et tu te contentes de répéter "les risques de la culture en champs" comme si le répéter suffisamment de fois en fera apparaitre.


    J'ai quant même plus confiance en un spécialiste ( J. Testart) qui a plus de 3.500 publi à son actif, et donc aussi une plus grande expérience, qu'en de simples rapports et l'avis d'un étudiant.
    Pour rappel : dans le domaine des OGM agronomiques, quelle est l'expérience de Testart ?

    Zéro. Pas une seule étude, pas une seule publication, rien.

    Et quelle est son niveau de fiabilité ?
    Zéro : il a affirmé et écrit noir sur blanc ceci :

    En effet, le maïs, comme tout organisme supérieur, contient de très nombreuses protéines parmi lesquelles il sera onéreux d’extraire la lipase. En revanche, il est aisé de faire produire en abondance puis de purifier une protéine par un OGM unicellulaire. L’argument qu’il existe une différence dans la « finition » de cette protéine par rapport à celle que produirait le maïs ne tient pas : d’une part, l’économie réalisée grâce à la production-purification en fermenteur permettrait de couvrir le coût des modifications éventuelles à apporter à la molécule ; d’autre part, il serait possible de cultiver en fermenteur des cellules de maïs (ou d’une autre plante) GM , après dissociation de quelques plantes-mères (PGM) obtenues en serre.
    Ce qui montre clairement soit son ignorance complète sur le sujet (et son manque de bonne volonté, car une recherche dans google scholar avec les mots clefs "lipase production cell culture" c'est à la portée de n'importe qui, surtout d'un "super-scientifique qui a des milliers de publis" ), soit de sa malhonnèteté.
    Dans les deux cas, cela fait de lui et de ses camarades de lutte des pseudo-experts sans aucune valeur.

    Ca pour rappel : quand C.Vélot affirme que ça n'a jamais été tenté, on trouve plus de 100 publications sur le sujet.
    Quand Testart nous affirme que c'est facile, on ne trouve que des échecs par rapport à la production effective de Meristem therapeutic.


    Exit les textes de Testart et cie : si tu veux citer des "experts", choisis au moins des scientifiques.


    C'est expliqué dans certains liens précédents
    absolument rien n'est expliqué dans "les liens précédents" qui ne sont qu'une énorme collection d'affirmations gratuites, d'erreurs, voire de mensonges.

    Pas un seul de ces liens n'évoque même un risque réel.
    pour rappel, qu'un plant de maïs OGM se retrouve dans un champs voisin n'est pas un risque. Pour parler de risque au sens scientifique, il faudrait mettre en évidence un évènement ayant :
    - des conséquences néfastes, un impact négatif clair.
    - une fréquence suffisante pour que l'évènement soit envisageable à l'échelle réelle (exemple : la probabilité qu'une brique que je lâche rebondisse sur le sol et me brise le crane est sans doute non-nulle, mais elle n'est pas suffisamment importante pour parler de risque réel).


    Mais, plus simplement, immagines par exemple que du maïs produisant de l'insuline se retrouve dans la chaine alimentaire, quels seraient les effets sur les gens ou les animaux?
    On parle d'un maïs qui existe vraiment : celui qui produit de la lipase.
    Et non, on a pas a imaginer des scénarios construit sur des "si".

    Ceci dit, sais-tu ce que l'on fait quant un lot contenant des mycotoxines se retrouve dans "la chaine alimentaire" ? On le dilue.
    Idem pour l'insuline : manger au milieu de toute une assiette un grain de maïs qui contient même pas quelques milligrammes d'insuline inactive, insuline qui ne sera pas injectée, mais qui traversera tout le tractus digestif, c'est négligeable.
    Cela ne t'arrive jamais de manger du foie ?


    C'est sans doute moins risqué avec la lipase, mais quant même, il vaut mieux l'éviter.
    donc en gros, tu préfères éviter un risque fictif au dépend des souffrance des malades...si ça c'est pas de l'égoisme, qu'est-ce donc ?


    Et si le précédent est créé, il deviendra impossible de revenir en arrière.
    ah bon ? et pourquoi donc ? pourquoi ne pourrait-onpas revenir en arrière ?
    Et d'abord, pourquoi aurait-on à faire quoi que ce soit pour "revenir en arrière" ? Tu ne sais pas que les populations de plantes cultivées en champs ont une certaine inertie ? Surtout en maïs, ou quasiment personne ne ressème...


    Car il ne faut pas se leurer, produire des médicaments hors de tout contrôle en plein champ est potentiellement dangereux, c'est une évidence, surtout avec des plantes alimentaires que rien ne distingue, à l'oeil nu, des autres plantes de la même espèce.
    Ah bon ? et quels seraient donc ces "dangers" d'après toi ?
    au passage, qu'est-ce qui te fait croire que c'est hors de tout contrôle ?

    Rien n'est plus faux : jamais l'homme n'a autant prix de soin pour contrôler du vivant.
    - marges de sécurité.
    - plantes mâles stériles.
    - matériel de récolte spécialisé.
    - filière différente de celle agro-alim.

    C'en est au point que personne n'est capable d'évoquer un risque réel sans faire appel à des théories abracadabrantes.

    C'est est même à la limite du ridicule quant on considère la réalité des "risques" évoqués.


    Grain n'est pas une référence valable.
    exemle : http://www.grain.org/seedling/?id=292 une floppée de communiqués sans aucun rectificatif, alors que cela fait maintenant deux ans qu'on sait qu'il n'y a plus de traces d'OGM dans cette région.
    Enfin bref, une autre assos de militants anti-OGM. Rien de plus.
     


    • Publicité



  6. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Cool Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Salut,
    Ben voilà, comme d'habitude tu t'en tiens à ce qui est "publié par les bien-pensants" c'est un manque d'immagination forcené !

    1)Bon, voici dejà quelques risques qui me viennent à l'esprit quant à la dispersion éventuelle de ton maïs "lourd" :

    La malveillance, et oui, ça existe

    Les animaux, ben vi, malgrès tous les efforts de l'homme, il en reste
    ( tu as déjà vu les dégats que font les sangliers dans les maïs, OGM ou non ? )

    Lors du transport, il peut s'en "perdre" Et pas seulement par accident de la route.

    Lors de la récolte, aucun système mécanique n'est parfait, il peut rester qq plants qui se retrouveront hors de tout contrôle et éventuellement être glanés et se retrouver dans la chaine alimentaire et dans ce cas précis, le risque pour la santé est bien plus important que qq grains "dillués", comme tu l'écrit, dans des tones d'autres grains.

    Peux-tu immaginer encore d'autres probabilité de dispersion ?

    2) au sujet de risques de pollution :
    En plein champ, toutes sortes de pollutions entrantes sont possibles, aussi par malveillance, pesticides, erreurs de traitement etc. c'est aussi le cas pour les cultures "normales", j'en conviens, mais dans le cas des OGM/Médoc, c'est un problème à mon avis, plus délicat, non ?

    3) Beaucoups de gens sont d'avis que cette culture en plein champ de ce maïs OGM précis, produisant la lipase, est une "vitrine" tendant à forcer l'acceptation de la population envers la culture d'OGM en général, en jouant sur la fibre sensible. C'est une démarche politique.

    Au sujet, plus général, de tes critiques envers divers scientifiques, souvent absents de ce forum, est-il nécessaire de te préciser que ces gens ne vivent pas dans des tours d'ivoire sans aucun contact avec l'extérieur ni avec d'autres chercheurs dans d'autres domaines que le leur ?
    Crois-tu que TOUT ce qu'ils étudient, même parfois juste par interêt personnel, soit matière à publication dans les revues ?

    Toi même, ici, tu t'exprimes sur des sujets qui ne sont ( parfois) pas ( encore) de "ton domaine" en te référant à tes lectures, est-tu tellement naif que pour croire que d'autres gens ne font pas de même ?

    ( Entre parentèses, ça ne risque pas de t'apporter que des amitiés pour ton futur professionel, heureusement que c'est couvert par un pseudo....)

    Je vais te donner un exemple plus "parlant", moi-même, je ne suis PAS du tout un spécialiste de bien des domaines que j'aborde sur ce forum, je n'ai jamais rien publié officiellement ( sauf une petite étude particulière sur une méthode culturale spécifique de diverses variétés d'acer palmatum, mais hors du circuit traditionel) et delà ne m'empêche pas d'avoir un esprit critique sur bien des sujets et d'en discuter de vive voix ou par écrit avec des spécialistes reconnus ou non dans divers domaines.
    ####

    Merci d'éviter les critiques personnelles.


    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  7. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Cool Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Grain n'est pas une référence valable.
    exemle : http://www.grain.org/seedling/?id=292 une floppée de communiqués sans aucun rectificatif, alors que cela fait maintenant deux ans qu'on sait qu'il n'y a plus de traces d'OGM dans cette région.
    Enfin bref, une autre assos de militants anti-OGM. Rien de plus.
    Salut,
    "Plus de traces d'OGM dans cette région"
    Affirmation bien péremptoire ! Etude faite par monsanto, sans doute ?

    Si ce n'était qu'un "cas isolé", passe encore, mais le contre-pouvoir de grain.org relativise bien des affirmations :
    http://www.grain.org/research/contamination.cfm?cases
    ( Une petite liste de divers cas, donc l'évènement qui précède n'est pas unique, il t'en faut combien pour que ça devienne une "réalité scientifique" ? )


    Voici un autre lien, tirré encore une fois de grain.org ou sont expliqués plus en détail certains des risques en question :
    http://www.grain.org/research_files/...0Final%202.pdf
    Certains des renvois du texte s'addressent à des études scientifiques citées en bas de page.

    Ecrire que "Grain n'est pas une référence valable." sur un exemple est une affirmation péremptoire sans fondement scientifique. Il suffit d'aller voir les sources.
    @+

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  8. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Ben voilà, comme d'habitude tu t'en tiens à ce qui est "publié par les bien-pensants"
    nop : je m'en tiens à ce qui est publié tout court, cad à ce qui m'apporte les bases suffisantes pour avoir un regard critique sur le travail.
    Le reste, bof : c'est pas parcequ'untel un peu connu dit ça qu'il faut le croire...




    La malveillance, et oui, ça existe
    Et que peut faire la malveillance avec ces plants de maïs ? poignarder quelqu'un avec la tige peut-être ?

    Les animaux, ben vi, malgrès tous les efforts de l'homme, il en reste
    Idem : quel est le problème avec les animaux ?

    Lors du transport, il peut s'en "perdre" Et pas seulement par accident de la route.
    Oui, et ? où est le problème ?

    Lors de la récolte, aucun système mécanique n'est parfait, il peut rester qq plants qui se retrouveront hors de tout contrôle et éventuellement être glanés et se retrouver dans la chaine alimentaire et dans ce cas précis, le risque pour la santé est bien plus important que qq grains "dillués", comme tu l'écrit, dans des tones d'autres grains.
    Va falloir que tu m'explique comment un grain de maïs quand même assez dense peut sauter spontanément d'une parcelle à l'autre.
    S'il reste en terre, et qu'il repousse l'année suivant, où est donc le problème ? Il sera récolté l'année suivant, s'il n'est pas éliminé entre temps par un traitement herbicide.

    en outre, en admettant que des grain "sautent" chez le voisin, là encore, ce sera dilué ; quelques grains parmis des lots de plusieurs tonnes. Où est donc le problème ?


    En plein champ, toutes sortes de pollutions entrantes sont possibles, aussi par malveillance, pesticides, erreurs de traitement etc. c'est aussi le cas pour les cultures "normales", j'en conviens, mais dans le cas des OGM/Médoc, c'est un problème à mon avis, plus délicat, non ?
    Non, puisque de toute façon, la lipase doit ensuite être extraite et purifiée.


    Beaucoups de gens sont d'avis que cette culture en plein champ de ce maïs OGM précis, produisant la lipase, est une "vitrine" tendant à forcer l'acceptation de la population envers la culture d'OGM en général, en jouant sur la fibre sensible. C'est une démarche politique.
    Bah voyons...
    Et Meristem Therapeutic a quoi d'autre en magasin que du pharmaceutique ? oh, bah tient...rien : c'est une boite pharmaceutique.
    Tu parles d'un argument.

    Remarque, c'est pratique : si quelque chose de mal arrive autours des OGM, c'est de leur faute, et si quelque chose de bien est permi par un OGM, c'est mal parceque c'est une excuse pour le reste...
    Quelle logique !!

    Mais alors, l'humanitaire c'est affreux, on devrait tout arrêter !! c'est une vitrine pour l'ingérance !!


    Au sujet, plus général, de tes critiques envers divers scientifiques, souvent absents de ce forum, est-il nécessaire de te préciser que ces gens ne vivent pas dans des tours d'ivoire sans aucun contact avec l'extérieur ni avec d'autres chercheurs dans d'autres domaines que le leur ?
    Crois-tu que TOUT ce qu'ils étudient, même parfois juste par interêt personnel, soit matière à publication dans les revues ?
    Le travail d'un scientifique consiste à pondre des études, et à bien les documenter pour qu'elles soient utilisables.
    Pas à balancer n'importe quoi autours d'un café ou d'un micro.

    Donc c'est bien simple : ont-il fait la moindre étude sur le sujet ? non ? et bien comment peuvent-ils tenir ce genre d'affirmation ?!? Comment pourrait-on parler de quelquechose qu'on ne connait pas ?!?

    Ceci dit, le problème est plus grave : ils font montre soit de malhonnèteté, soit d'incompétence grave lorsqu'ils affirment que la production de lipase n'a jamais été tentée en culture de cellules, et/ou qu'elle est facile.


    Toi même, ici, tu t'exprimes sur des sujets qui ne sont ( parfois) pas ( encore) de "ton domaine" en te référant à tes lectures, est-tu tellement naif que pour croire que d'autres gens ne font pas de même ?
    Et bien alors j'attends les références qui leur permettent de balancer ce genre de chose. Et ils y en a en retard...


    Entre parentèses, ça ne risque pas de t'apporter que des amitiés pour ton futur professionel, heureusement que c'est couvert par un pseudo....
    Mon futur professionnel n'a de toute façon rien à voir avec l'agriculture, et peu m'importe un amitié qui voudrait qu'on soutienne ou qu'on ménage des mensonges.


    Salut,
    "Plus de traces d'OGM dans cette région"
    Affirmation bien péremptoire ! Etude faite par monsanto, sans doute ?
    Tsss...ça fait au moins la dizième fois qu'on t'en parle, ne me dis pas que tu ne l'as toujours pas lu !!
    je répète :
    bilan de l'affaire Quist et Chapela :

    résumé de la première partie de l'affaire :
    http://ouvronslarecherche.free.fr/Ar...e_mais_Mex.rtf
    publi en question :
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q...&dopt=Citation

    je précise, l'histoire d'insert instable, c'était un artefact ( fait reconnu par les auteurs )

    et maintenant, 2003/2004 : plus de transgène !
    http://www.pnas.org/cgi/reprint/102/35/12338.pdf


    Si ce n'était qu'un "cas isolé", passe encore, mais le contre-pouvoir de grain.org relativise bien des affirmations
    "contre-pouvoir" ? nop, en francais, ça s'écrit "propagande" : plus de la moitié des articles ne font référence à aucun fait concrèt.
    Sors-moi donc plutôt de cette liste les VRAIS cas de "contamination" détectés, cad les cas d'OGM interdits à la diffusions, ou les cas de détections de quantités importantes dans des lots théoriquement non-OGM.

    Ceci dit, regarde donc un peu les sources de "Grain" : Le Monde, et Greenpeace...lol !

    Le pdf que tu cites n'apporte absolument rien ton propos.
    Il ne fait que constater qu'on ne peut pas garantir une dissémination zéro, et qu'on pourrait prendre plus de précautions.

    Nulle part il n'est dit que cette possible dissémination résiduelle pourrait poser le moindre problème, ni même que les précautions supplémentaires envisageables sont nécessaires.

    C'est en gros ce que je me tue à te dire :
    - oui, il peut y avoir quelques repousses en bordure des champs. Et alors ?
    - oui, des animaux peuvent manger des grains. Et alors ?
    - oui, il peut y avoir des repousses dans le champs après récolte. Et alors ?

    En quoi cela poserait problème ?

    Tout ça, ce n'est pas un risque. Pour parler de risque, il faudrait encore qu'il y ait des conséquences néfastes à ces phénomènes, et que leur fréquence ne soit pas négligeable.


    Ecrire que "Grain n'est pas une référence valable." sur un exemple est une affirmation péremptoire sans fondement scientifique. Il suffit d'aller voir les sources.
    Comme tu dis : il suffit d'aller voir les sources.
    A savoir, Grain, une association anti-OGM, Greenpeace, une association anti-OGM,Save Our Seeds, une asociation anti-OGM, Le Monde, un journal anti-OGM, et quelques autres médias...et c'est tout !
    Niveau scientifique : zéro.
     

  9. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Cool Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Salut,
    N'est pire sourd que celui qui ne veut entendre, pire aveugle que celui qui ne veut voir !
    En exemple:
    "En 2005, 24,2 % des lots de graines de maïs d'importation examinés dans les ports français contenaient des traces d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Ces données proviennent de la direction générale de l'alimentation (DGAL) dans un document, le Bilan du plan de contrôle 2005 de semences importées de pays tiers, non encore publié. En 2004, ce chiffre était de 35 %, selon les bilans antérieurs de la DGAL. Aux Etats-Unis, l'un des principaux fournisseurs de la France en semences de maïs, la proportion atteint 48,6 %, soit 71 des 146 lots américains analysés au cours de ces deux années là."
    ..."Un expert de la DGAL estime que les semenciers américains redirigent ou détruisent "un quart" des sacs de graines de maïs estampillés non-OGM et initialement destinés à l'Union européenne, parce qu'ils contiennent trop d'OGM. "
    Extrait du journal le monde, pas sérieux ! Il faut aller un peu plus loin que les titres, tu es scientifique ou pas ?
    De toutes façons, tu tapes sur tout ce qui bouge quant il est question d'OGM. Les autres lecteurs vraiment interessés feront leurs petites recherches eux-même et en tirreront leur propres conclusions.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  10. Guillmot

    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Compte à supprimer
    Âge
    35
    Messages
    1 383

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Dans le cas du journal Le Monde, j'ai plus le sentiment que la ligne éditoriale de ce journal reflète comment les anti-OGMs ont réussi à dominer la bataille médiatique et en occupent le terrain.

    La présence de journalistes anti-OGM à la rédaction de Le Monde comme le très engagé Hervé Kempf n'arrange pas la situation.

    Il y a quand même eu l'article "Les clandestins des OGMs" (02 Mars 2007) qui montre le climat de peur qu'ont instauré sur le terrain les faucheurs, fermés à tout dialogue réfléchi. Maintenant que les anti-OGM tiennent le devant de la scène et s'approprient le rôle "d'experts" au détriment des scientifiques, ils refusent le débat et passent à l'action sur le terrain, en faisant du fauchage, acte au combien illégal, un acte de salut public. Contradiction.

    Pire encore, les récents événements étaient justifiés par la découverte de parcelles de maïs MON810 "non-déclarées". A un manquement à la législation de la part de l'agriculteur, les faucheurs répondent par une destruction de la parcelle. Sur le terrain, nous sommes donc arrivés à une situation totalement hors-la-loi, une sorte de mauvais western où les "cow boys" y font respecter leur loi. Est-ce là une situation acceptable pour un débat réfléchi et serein ?
    Compte à supprimer
     

  11. ossau

    Date d'inscription
    avril 2007
    Messages
    2 321

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    il y a aussi des agriiculteurs "cow boys" qui font fi de la loi et ne déclarent pas leurs parcelles ogms.......
    c'est comme si un éleveur ne déclarait pas ses naissances ce qui est puni par la loi.....
    il ya même des céréaliers qui font du bt alors qu'ils n'ont pas de pyrale............

    bref il y a de tout............

    et il ya même des syndicats d'agri qui se plaignent du prix trop élevé des céréales actuellement

    ( Publié le 06/09/2007 à : 10H 37 min )


    Orama (Union des grandes cultures) a présenté son rapport d'orientation lors d'une conférence de presse pour annoncer le Sommet du végétal qui aura lieu les 19 et 20 septembre à Tours.

    Philippe Pinta, président d'Orama a souligné qu'« avant, les prix particulièrement bas des céréales affamaient le monde en empêchant le développement de l'agriculture dans les pays les plus pauvres et qu'aujourd'hui, nos céréales sont trop chères et les populations pauvres ne peuvent plus y avoir accès. » Orama s'interroge sur l'avenir de la Pac et l'abandon des outils de régulation de marché.

    Le président d'Orama a rappelé que l'augmentation de la population mondiale et l'enrichissement global des populations vont entraîner une hausse des besoins en grains et a insisté sur la nécessaire augmentation de la production et des capacités de l'Europe à remplir ce rôle
    et ce même syndicat ne pleurnichait pas quand le blé était à 90 euros.............
     

  12. Ryuujin

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Grignon
    Messages
    5 362

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    "En 2005, 24,2 % des lots de graines de maïs d'importation examinés dans les ports français contenaient des traces d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Ces données proviennent de la direction générale de l'alimentation (DGAL) dans un document, le Bilan du plan de contrôle 2005 de semences importées de pays tiers, non encore publié. En 2004, ce chiffre était de 35 %, selon les bilans antérieurs de la DGAL. Aux Etats-Unis, l'un des principaux fournisseurs de la France en semences de maïs, la proportion atteint 48,6 %, soit 71 des 146 lots américains analysés au cours de ces deux années là."
    ..."Un expert de la DGAL estime que les semenciers américains redirigent ou détruisent "un quart" des sacs de graines de maïs estampillés non-OGM et initialement destinés à l'Union européenne, parce qu'ils contiennent trop d'OGM. "
    1) des traces d'OGM...cad combien de pourcents pour info ?
    2) ces lots ont-ils été commercialisés, ou non ? particulièrement, en tant que semences ?
    Si non, où est la "contamination" ? Elle a au contraire été évitée d'après ce que je lis.


    Extrait du journal le monde, pas sérieux ! Il faut aller un peu plus loin que les titres, tu es scientifique ou pas ?
    Non : un extrait du journal le monde, ce n'est pas une source sérieuse sur ce sujet. Les articles portant sur les OGM du Monde sont constamment bourrés d'erreurs, biaisés, font passer des pseudo-scientifiques pour des spécialistes etc...etc...
    Pas une seule fois je n'ai vu dans ce journal un seul article de qualité sur le sujet. Ni vraiment dans d'autres journaux d'ailleurs...


    De toutes façons, tu tapes sur tout ce qui bouge quant il est question d'OGM. Les autres lecteurs vraiment interessés feront leurs petites recherches eux-même et en tirreront leur propres conclusions.
    Non : je tape sur tout ce qui se prétend "information" et qui est à ce point biaisé ou faux.
    Ceux qui veulent VRAIMENT de l'information iront la chercher là où elle est : dans les médias SCIENTIFIQUES.
     

  13. Listo

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    468

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    1) des traces d'OGM...cad combien de pourcents pour info ?
    2) ces lots ont-ils été commercialisés, ou non ? particulièrement, en tant que semences ?
    Si non, où est la "contamination" ? Elle a au contraire été évitée d'après ce que je lis.
    Le bilan de la DGAL pour 2004:http://agriculture.maapar1.agricultu...f/vegetaux.pdf
    Nature des OGM détectés
    Dans la majorité des cas, le taux de présence fortuite observé est inférieur ou égal à
    0,1 %. Deux lots ont révélé la présence fortuite à un taux de 0,2 % d’OGM autorisés
    MON810 ou T 25 seul ou en mélange. Un des lots de semence s’est avéré être un
    lot de semences d’une variété dérivant de l’événement MON 810 destiné à une
    commercialisation sur le marché espagnol.
    Dans la majorité des cas, les OGM détectés et identifiés ne sont pas quantifiables
    individuellement, ils ne sont, en conséquence, présents dans les différents lots de
    semences qu’à l’état de traces.
    Les lots contenant des traces de l’OGM TC 1507 correspondaient à des lots de
    semence en transit non destinés à la commercialisation sur le territoire national.
    Règle de décision
    Il est considéré qu’il n’y pas infractions à la législation et donc aucune intervention
    des agents n’est prévue si la présence fortuite est :
    - inférieure à 0,5 % pour un OGM autorisé à la mise en marché y compris à la
    culture,
    - inférieure à 0,1% pour un OGM autorisé à la mise en marché à des fins
    alimentaire ou concerné par une tolérance par la législation communautaire
    dans les ingrédients alimentaires.
    Les lots présentant des traces (supérieure au seuil de détection de 0,01 %) d’OGM
    non autorisés sont refoulés ou détruits
    A noter que le seuil de détection est de 0,01% et non 0,1% comme indiqué dans l'article du Monde.
     

  14. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Cool Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Salut,
    Ben tient, pas facile non plus avec le maïs mexicain :
    "Ce texte récapitule le passé (découverte de la contamnation par Quist et Chapela en 2001, confirmation par l’institut d’écologie, analyses par les paysans eux-mêmes en 2003 avec dans 9 Etats du Mexique, 4 types diférents de PGM, avec parfois plusieurs événements de transformations dans la même plante, diverses plantes difformes... ; puis absence de contamination détectable en 2005 (Institut d’écologie).
    Alors les paysans ont refait des analyses. Avec les moyens de detection de "la première année" ils n’ont pas retrouvé les séquences introduites mais ils pensent que ces sequences ont été transformées dans la descendance, ce qui appuierait le caractère instable de la construction genetique artificielle et expliquerait qu’elles ne soient plus detectées........par contre les malformations prolifèrent. Autrement dit, le texte affirme : "On a été alarmés par le fait que nous ne retrouvions pas la présence de contamination sur les plantes déformées, ce qui nous fait supposer que les méthodes pour détecter la présence de contamination (qui ont été mises au pont par les mêms entreprises de semences transgéniques)) ne fonctionnent pas pour les générations postérieures à la première, et en conséquence,la contamnation est hors de controle pour la comunauté scientifique, parce qu’elle est invisble à ses méthodes de détection".

    No comment
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  15. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 673

    Re : Les OGM, bons ou mauvais pour l'écologie ?

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Alors les paysans ont refait des analyses. Avec les moyens de detection de "la première année" ils n’ont pas retrouvé les séquences introduites mais ils pensent que ces sequences ont été transformées dans la descendance, ce qui appuierait le caractère instable de la construction genetique artificielle et expliquerait qu’elles ne soient plus detectées........par contre les malformations prolifèrent. .
    Nous sommes reparti dans le discour de gens qui ont cherché un sujet mediatique pour faire de la politique avec un sujet de progres.

    Car toujours aucun élèment tangible n'a jamais été apporté sur un quelconque danger produit par les OGM

    Il n'est pas normal de parler de contamination comme si un mélange de graine pouvait être nocif. Mais c'est la grande réussite des altermonialistes francais d'avoir corrompus le discours au point que dans les Medias on ne parle plus des dangers qui n'existe pas mais des écarts comme le champ découvert par les sbires de Bové.


    Ces personnes violentes communiquent sur le respect de la loi mais ils ne la respectent pas et ils font preuve d'une méchante agressivité.

    Demostene a reussi a entrainer ce debat sur le melange comme si celà consitué un danger ce qui n'est pas exact.

    Personnellement je suis choqué par le menu BIO imposé à mes enfants à la cantine le jeudi. Le BIO est une croyance et je ne vois pas pourquoi on oblige mes enfants à en manger. Les dangers dans ce cas sont prouvé les produits ont plus de risque de contenir des mycotoxines....Alors je vais demander qu'on leur propose un menu avec des OGM le mardi pour que ma croyance dans le progrès soit au moins aussi bien considérer que des concepts sans fondements simplement à la mode et séduisant.
    Dernière modification par Yoyo ; 07/09/2007 à 14h16. Motif: correction de la balise
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Vaccins : bons ou mauvais ?
    Par una dans le forum Biologie
    Réponses: 77
    Dernier message: 07/08/2013, 09h27
  2. APPEL à la MANIF du 5 NOVEMBRE pour l'ECOLOGIE et les ANIMAUX
    Par Toni Mi dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/10/2005, 16h58
  3. Les OGM, bons ou mauvais ? quels OGM ?
    Par shokin dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 231
    Dernier message: 25/07/2005, 12h10
  4. Les bons comptes font les bons amis
    Par kron dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/07/2005, 20h23