Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 79

Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

  1. chimio-TermS

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    274

    Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Salut,

    Il y a-t-il quelqu'un qui peut me donner un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde?

    Merci.


     


    • Publicité



  2. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    64
    Messages
    11 583

    Re : Un exemple

    Citation Envoyé par chimio-TermS Voir le message
    Il y a-t-il quelqu'un qui peut me donner un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde?
    Je suppose que tu veux dire "un syllogisme valide dans la forme, mais dont la conclusion est absurde" :

    Tous les rectangles ont quatre cotés
    Un triangle rectangle est un rectangle
    Donc un triangle rectangle a quatre cotés.

    Mais il peut y avoir d'autres formes, dans l'exemple ci-dessous, la conclusion est juste, mais avec deux prémisses fausses :
    Tous les rectangles ont trois cotés
    Un triangle rectangle est un rectangle
    Donc un triangle rectangle a trois cotés.

    Et, bien sur, il y a d'autres formes de syllogisme.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  3. Marine86

    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    28
    Messages
    3

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Salut!

    « Tous les chats sont des mammifères.
    Or, tous les félins sont des mammifères.
    Donc, tous les chats sont des félins ».

    Si on remplace « félins » par « chiens », la conclusion est :
    « Tous les chats sont des chiens ».

    On se rend compte de l’absurdité de ce raisonnement et pourtant il est valide !

     

  4. invite765732342432
    Invité

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Marine86 Voir le message
    On se rend compte de l’absurdité de ce raisonnement et pourtant il est valide !
    Non, ce n'est pas un syllogisme:
    la deuxième clause ne reprend pas la conclusion de la première clause.

    Je ne pense pas qu'il existe de syllogisme dont les deux hypothèses sont valables mais la conclusion fausse (sauf à jouer sur le sens des mots, comme l'âne peu cher et rare)
     

  5. Marine86

    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    28
    Messages
    3

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Là il est question d'une forme de raisonnement fausse (non valide):
    Les deux prémisses et la conclusion sont vraies, mais le raisonnement ne vaut rien.
    Par exemple,

    "La Belgique est contigüe à l’Allemagne,
    L’Allemagne est contiguë à la France,
    La Belgique est contigüe à la France".
     


    • Publicité



  6. Korzibsk

    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    383

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Marine86 Voir le message
    Là il est question d'une forme de raisonnement fausse (non valide):
    Les deux prémisses et la conclusion sont vraies, mais le raisonnement ne vaut rien.
    Par exemple,

    "La Belgique est contigüe à l’Allemagne,
    L’Allemagne est contiguë à la France,
    La Belgique est contigüe à la France".
    Ici non plus ce n'est pas un syllogisme...
    De plus la dernière phrase n'est pas présentée comme conclusion,
    des 2 premières assertions...
     

  7. Ouk A Passi

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    2 897

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Bojour à tous,

    Je ne vois pos vraiment de syllogisme dans les illustrations exprimées précédemment.

    Serait-ce dû une confusion avec le mot sophisme:
    Argument, raisonnement qui, partant de prémisses vraies, ou considérées comme telles, et obéissant aux règles de la logique, aboutit à une conclusion inadmissible.
     

  8. chimio-TermS

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    274

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Bojour à tous,

    Je ne vois pos vraiment de syllogisme dans les illustrations exprimées précédemment.

    Serait-ce dû une confusion avec le mot sophisme:
    Argument, raisonnement qui, partant de prémisses vraies, ou considérées comme telles, et obéissant aux règles de la logique, aboutit à une conclusion inadmissible.
    Exactement.
     

  9. Ouk A Passi

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    2 897

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Re

    Un exemple classique de sophisme, d'une "logique" implacable:

    Les livres bon marché sont rares,
    or, ce qui est rare est cher.

    Donc les livres bon marché sont chers
     

  10. chimio-TermS

    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    274

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Re

    Un exemple classique de sophisme, d'une "logique" implacable:

    Les livres bon marché sont rares,
    or, ce qui est rare est cher.

    Donc les livres bon marché sont chers
     

  11. Marine86

    Date d'inscription
    mars 2009
    Âge
    28
    Messages
    3

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Korzibsk Voir le message
    Ici non plus ce n'est pas un syllogisme...
    De plus la dernière phrase n'est pas présentée comme conclusion,
    des 2 premières assertions...
    J’ai fait une erreur, je souhaitais écrire :
    "La Belgique est contigüe à l’Allemagne,
    Or l’Allemagne est contiguë à la France,
    Donc la Belgique est contigüe à la France"

    … bref…

    Effectivement, les exemples précédemment cités ne sont pas des syllogismes. Je n’ai d’ailleurs pas employé ce terme ! Je cherchais seulement à donner un exemple de raisonnement faux où cependant les prémisses et la conclusion sont exactes.
     

  12. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    64
    Messages
    11 583

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Ouk A Passi Voir le message
    Je ne vois pos vraiment de syllogisme dans les illustrations exprimées précédemment.
    Peux-tu expliciter en quoi mes deux exemples ne sont pas des syllogismes valides ?
    De même que le syllogisme du livre rare et cher est bien un syllogisme valide, avec au moins une prémisse (majeure ou mineure) de fausse.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  13. Pio2001

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Lyon
    Âge
    39
    Messages
    2 965

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Le paradoxe des corbeaux de Hempel me semble répondre parfaitement au sujet de la discussion.
    Si l'on veut vérifier que tous les corbeaux sont noirs, on peut examiner chaque corbeau. A chaque fois que l'on voit un corbeau noir, l'affirmation "tous les corbeaux sont noirs" est un peu plus confirmée, jusqu'à ce qu'on ait examiné tous les corbeaux.
    Or, l'affirmation "tous les corbeaux sont noirs" est équivalente à l'affirmation "tous les non-noirs sont des non-corbeaux" (=un objet qui n'est pas noir n'est jamais un corbeau).
    Par conséquent, à chaque fois que l'on voit un objet non-noir et que ce n'est pas un corbeau, cela confirme un peu plus l'affirmation "tous les corbeaux sont noirs", puisque cela confirme sont équivalent "tous les non-noirs sont des non-corbeaux".

    Par conséquent, voir une pomme verte confirme que tous les corbeaux sont noirs !

    Il s'agit là d'un raisonnement juste à 100 %, mais empiriquement absurde, car le degré de confirmation qu'apporte une pomme verte est infinitésimal par rapport à l'observation d'un corbeau noir, en raison du fait que la plupart des objets ne sont pas des corbeaux.

    Si quasiment tous les objets de l'univers étaient des corbeaux, et que l'on pouvait observer tous les objets non-noirs, leur inventaire nous confirmerait rapidement que tous les corbeaux sont noirs.
    Or c'est vrai aussi dans notre univers, où pratiquement aucun objet n'est un corbeau à part quelques uns, mais c'est beauuuuuucoup plus long !
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.
     

  14. Pio2001

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    Lyon
    Âge
    39
    Messages
    2 965

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Ah flûte ! Je n'en ai pas fait un sillogisme. Alors, disons...

    Dire que tous les corbeaux sont noirs, c'est dire que tous les non-noirs sont des non-corbeaux.
    Or, un objet qui n'est pas noir n'est jamais un corbeau.
    Donc tous les corbeaux sont noirs !

    Vrai... et empiriquement absurde. On ne peut pas vérifier que les corbeaux sont noirs en n'observant aucun corbeau.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.
     

  15. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    64
    Messages
    11 583

    Re : Un exemple d'un syllogisme vrai mais empiriquement absurde ?

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Ah flûte ! Je n'en ai pas fait un sillogisme. Alors, disons...

    Dire que tous les corbeaux sont noirs, c'est dire que tous les non-noirs sont des non-corbeaux.
    Or, un objet qui n'est pas noir n'est jamais un corbeau.
    Donc tous les corbeaux sont noirs !

    Vrai... et empiriquement absurde. On ne peut pas vérifier que les corbeaux sont noirs en n'observant aucun corbeau.
    Bonjour,
    Je ne reconnais aucune forme de syllogisme connu, et tu as démontré dans le message précédent que ce raisonnement était empiriquement vrai :
    Si quasiment tous les objets de l'univers étaient des corbeaux, et que l'on pouvait observer tous les objets non-noirs, leur inventaire nous confirmerait rapidement que tous les corbeaux sont noirs.
    Or c'est vrai aussi dans notre univers, où pratiquement aucun objet n'est un corbeau à part quelques uns, mais c'est beauuuuuucoup plus long !
    Que ce soit long n'invalide pas un raisonnement. Par contre on peut dire que c'est pratiquement absurde.

    Le "paradoxe a déjà été discuté :
    Les paradoxes.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     


    • Publicité





 

Discussions similaires

  1. Exemple de machinerie d'un ascenseur
    Par caren10 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/01/2009, 14h45
  2. Vagues tueuses et "quanta": vrai exemple ?
    Par soliris dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/10/2008, 22h00
  3. incroyable mais vrai...
    Par sarah16 dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 41
    Dernier message: 29/08/2007, 15h36
  4. Je ne pense pas que ce soit vrai, mais sait-on jamais...
    Par carb000n dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/06/2007, 23h16
  5. vrai ou faux ? démo ou c-exemple ?
    Par shokin dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/04/2004, 21h23