Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 72 sur 88 PremièrePremière 72 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 066 à 1 080 sur 1309

Chaudière gaz AUER pulsatoire

  1. Xavier.78

    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    4

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour Tild57,

    dans mon cas, je ne suis pas sûr d'avoir ce levier car j'ai 3 circuits (radiateurs, plancher, E.C.S) dont un qui débite en permanence (le plancher). Du coup je ne dois pas avoir ce levier d'asservissement, non?
    Pas grave, semaine prochaine, je devrais pouvoir démonter ces clapets anti-retour et traiter le problème!
    Affaire à suivre...
    Pour info, je vais rapidement le savoir car je vais directement récupérer les conso ECS et chauffage via les compteurs numériques. Accessoirement, ça permet aussi de vérifier que le compteur de gaz est bien étalonné.
    Je ne sais pas si vous savez faire, au sein de cette "communauté pulsatoire" mais si ça vous intéresse, à votre dispo!




     


    • Publicité



  2. gougougou

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    206

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour Xavier 78,

    Je serais intéressé de connaître ta méthode d'étalonnage de ton compteur Gaz. Si tu voulais bien la présenter, j'en serais heureux.

    Cordialement
     

  3. Xavier.78

    Date d'inscription
    février 2013
    Messages
    4

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour,

    Comment mesurer la conso via les compteurs internes de la chaudière?

    Etape 1 : récupérer les compteurs chauffage et ECS
    petite manip simple :
    il y a en principe 5 boutons de commande sur la chaudière AUER Pulsatoire.
    De gauche à droite :
    a. Horloge / Prog
    b. (-) / Réglage
    c. Rearm-Vacances / Validation
    d. (+) / Réglage
    e. Mode Chauffage / Sortie Programme

    1- appuyez un coup long sur (d) jusqu'à entendre un "bip"
    => vous accédez à la config de la chaudière et à la lecture des paramètres.

    2- appuyez simultanément sur (a.) et (d) jusqu'à voir apparaître un chiffre et sur la ligne du dessous le numéro "01"
    Rq: si vous n'accédez pas à ce chiffre, c'est que vous n'avez pas appuyé simultanément. Sortir en appuyant sur (e.) et recommencez.
    Ce premier compteur correspond à l'utilisation de la chaudière en mode chauffage.

    3- appuyer une fois sur (d.) pour accéder au compteur suivant.
    Vous voyez apparaître un chiffre et sur la ligne du dessous "02"
    Ce second compteur correspond à l'utilisation de la chaudière en mode E.C.S

    En comparant l'incrémentation de ces 2 compteurs, vous avez directement le ratio d'usage de votre chaudière entre chauffage et E.C.S

    Comment ensuite comparer ces valeurs à la consommation par votre compteur GRDF ?

    Il faut se livrer à un petit exercice de calcul et ramener ces 2 grandeurs dans une même unité (kWh)

    4. Pour le compteur, easy...

    Conso(kWh) = Conso(m3) x coef conversion (kWh/m3)
    => j'ai retenu la valeur moyenne usuelle de 11,5 kWh/m3

    5. Pour la chaudière

    Chaque incrémentation de compteur correspond à 240s de cycle

    le débit s'exprime selon la formule suivante
    Q(m3) = P(kW)x0,106x(temps en h)
    avec P, la puissance de la chaudière.

    je passe en kWh :
    Conso (kwh) = P(kW) x 0,106 x (temps en h) x 11,5

    reste à traduire les cycles de secondes en heures :
    Conso (kwh) = P(kW) x 0,106 x 240/3600 x (nb de cycles) x 11,5

    il faut éventuellement corriger la puissance nominale de la chaudière fonction de la pression effective de l'alimentation en gaz (la puissance étant donnée pour une valeur nominale de 10mb):
    Puissance réelle (kW) = Puiss nominale (kW) x Racine carrée [P° gaz réelle (mb) / P° nominale (mb)]

    Dans mon cas :
    Puiss nominale (kW) = 21 kW (c'est la valeur réelle de la Pulsatoire "20kW")
    P° gaz réelle = 9 mb
    (cette info n'est accessible qu'en faisant une mesure de pression à l'entrée chaudière...en première approximation, ne pas corriger la puissance par la pression)
    durée cycle chauffe = 240 s
    P° gaz nominale = 10 mb

    Est-ce que ça marche ??

    Après 1,5 ans je cumule un écart inférieur à 1% entre compteur gaz et conso calculée via les compteurs de la chaudière.

    Conclusion :
    Cette méthode permet facilement d'identifier un fort dysfonctionnement du compteur.
    C'est d'ailleurs comme celà qu'un francilien a pu démontrer à GrDf que son compteur n'était pas étalonné.

    Et voilà!
    En espérant que cette info vous soit utile !
     

  4. gougougou

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    206

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonsoir Xavier.78,

    Merci pour tes indications. Le raisonnement que tu développes sur la vérification du compteur gaz me semble toutefois sujet à objections.

    Je pensais que tu allais indiquer une méthode utilisant les indications techniques d'Auer sur les débits. Ainsi pour les réglages de pression nominaux, 10mbar sur opercule de 4mm ou 16 mbar sur opercule de 3,5 mm pour du G20, Auer indique un débit de 2,18m3/heure pour une 20i (3,54m3/heure pour une 32i). En relevant d'un côté les durées de fonctionnement de la chaudière sur les compteurs 1 et 2 et de l'autre le compteur de gaz on peut vérifier que ce débit horaire est bien respecté. C'est ce que j'ai fait dans mon cas et les valeurs correspondent à 0,3% près. Tout semble cohérent, presque trop !

    La méthode que tu proposes me semblent risquée. En effet elle utilise une données nominale de puissance fournie par Auer en considérant que celle-ci reste valable même si le réglage de pression est non nominal et si la capacité calorifique du gaz est différente de celle prise par Auer pour déterminer cette puissance nominale. J'explicite:
    - le réglage gaz est chez toi de 9 mbars alors que le nominal est de 10 mbars (cela change sensiblement le débit!)
    - la capacité calorifique que tu prends est de 11,5 kWh/m3, alors que les données nominales de Auer sont calculées sur la base de 10,5 kWh/m3.
    Il se peut que ces deux dérogations aux valeurs nominales se compensent exactement pour la puissance de ta chaudière, mais c'est tout de même un coup de chance de reproductibilité incertaine sur d'autres installations.

    Pour corser le menu, la capacité calorifique du gaz qui figure sur les factures et qui est prétendue résulter de mesures réelles est en fait une valeur purement financière qui ne représente pas les variations de la composition du gaz ou de sa capacité chauffante. Il s'agit d'une valeur négociée pour opérer des ajustements financiers. C'est ce qui explique son évolution d'ensemble à la hausse. Politiquement cela évite de dire qu'on augmente le prix du gaz. En tout cas, ce n'est pas du tout un paramètre fiable pour faire des calculs précis de volume.

    Cordialement
    Gougougou
    Dernière modification par gougougou ; 21/02/2013 à 01h49.
     

  5. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour à toutes et à tous

    Je viens vers vous pour poser une question au sujet du fonctionnement de ma 32i

    Je suis depuis le 23 février dans ma nouvelle demeure et j'apprends à maîtriser la pulsatoire.

    En premier lieu mon père et moi-même qui avons posé la pulsatoire en 2008 nous sommes trompé dans le branchement initial du circuit hydro HP3

    J'ai un circuit radiateur en attente d'un éventuel aménagement du sous-sol + un circuit plancher chauffant + ECS

    Comme nous n'avons pas branché le circuit radiateur nous avons assigné la Zone 1 au plancher chauffant....

    Ne voyant jamais ma vanne 3 voies fonctionner je pensais celle-ci en panne et j'ai compris que le plancher se met toujours Zone 2.

    Désormais j'ai branché le correcteur d'ambiance sur la Zone 2; activé la vanne 3V et l'auto adaptabilité de la Zone 2 pour avoir la sonde extérieure qui fonctionne. J'ai demandé à la Zone 1 d'être en Hors gel.

    Je pensais avoir fait la bonne manip mais malgré une demande de 18°C pour l'interieur j'ai plus de 23...

    J'en ai tout d'abord conclu que ma sonde ext étant face nord elle envoie du chaud si la température ext est basse bien que coté sud le soleil chauffe la baie vitrée; et que le correcteur d'ambiance ne sait pas la température exacte de la pièce puisqu'il n'est pas équipé de thermostat.

    J'ai donc naturellement continué à baisser la température de consigne de ma chaudière mais même en baissant de plusieurs degré il fait toujours aussi chaud.

    Je pense donc asservir en plus du correcteur d'ambiance, mon circulateur d''eau plancher chauffant à un thermostat classique afin que lorsqu'il fait chaud dans la pièce celui-ci ne continue pas de tourner. En espérant que l'inertie du plancher ne rende pas impossible le travail du thermostat.

    Malgré cela, j'ai mis ma chaudière "en observation" car je ne crois pas à la magie et je n'arrivait pas à comprendre pourquoi il fait toujours chaud alors que j'ai demandé une consigne basse.

    Je me suis rendu compte d'un phénomène qui à mon avis est complêtement anormal et est sans doute causé par la défaillance d'un clapet anti retour; mais lequel? et mon diagnostic est-il juste?

    A chaque fois que je tire de l'eau chaude au robinet, la chaudière se met en route et demande une sortie d'eau à 65° (Je demande une temp ECS de 50°)

    Le problème c'est que quand elle produit l'eau chaude sanitaire, la température envoyée dans mon circuit plancher Zone 2 augmente d'autant.

    Deux consequences facheuses à cela :- si je tire un peu d'eau chaude pour me laver les mains, la chaudière se met en route mais comme elle rechauffe autant mon circuit Zone 2 que mon circuit ECS... elle fonctionne très longtemps avant d'avoir atteind la température ECS demandée...
    - De plus, puisqu'à chaque fois qu'on ouvre un robinet d'eau chaude cela à pour conséquence d'envoyer de l'eau chaude dans mon plancher... je comprends pourquoi on a toujours chaud!!!

    Du coup j'aurais apprécié de savoir si vous partagez mon analyse et avoir votre avis sur la ou les solutions à apporter.

    Merci à toutes et à tous et bonne journée

    Bruno
    Dernière modification par brunoguzzi ; 09/03/2013 à 13h21.
     

  6. gougougou

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    206

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour brunoguzzi,

    Je ne comprends pas tout dans ta description, mais je pense toutefois souligner quelques points utiles.

    Je n'exclus pas que le clapet anti-retour du circuit de chauffage soit un peu fatigué et provoque le phénomène que tu relèves. mais il y a aussi une autre cause possible de la surchauffe.

    La sonde d'ambiance permet à la chaudière de connaître la température intérieure (contrairement au thermostat qui lui n'indique que si oui ou non la consigne est atteinte)

    Lorsque la T° intérieure est inférieure à la consigne TAZ2 la chaudière se met en "demande" chauffage et fait évoluer la température départ chaudière entre TSMx et (TSMx + DSMx) - je dis bien la somme TSMx et de DSMx. De son côté la vanne trois voies régule pour maintenir la température à l'entrée du plancher au voisinage de TSMx.

    Lorsque la T° intérieure est supérieure à la consigne TAZ2, et bien que la température souhaitée soit atteinte, la chaudière continue à chauffer en régime dit de "maintien". La température départ chaudière évolue alors entre (TSMx - DSMx) et TSMx, et la vanne 3 voies s'ouvre à 100% pour laisser passer ce flux dans le plancher. Bien entendu ce flux chauffe l'habitation... bien que la température dépasse la consigne! Il peut alors y avoir surchauffe mais la sonde d'ambiance ne peut pas contrôler cette situation car le fonctionnement de la chaudière est alors uniquement déterminé par la loi d'eau et plus par cette sonde.

    NOTA: j'appelle TSMx et DSMx les valeurs lues sur les courbes des lois d'eau TSMA/TSMI et DSMA/DSMI pour la température extérieure Tx

    Pour éviter le phénomène de surchauffe il faut donner à TSMx une valeur assez faible et à DSMx une valeur suffisamment forte pour que le régime de maintien ne soit pas trop chauffant à toute température extérieure Tx.

    Cordialement

    Gougougou
     

  7. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous

    Gougougou, merci à toi pour cette réponse et pour le temps que tu passes à essayer de solutionner nos problèmes respectifs.

    J'ai eu du nouveau hier soir en fin de soirée et je dois avouer que je n'ai pas eu le courage de prendre ma plume pour faire part au forum des avancées en temps réel.

    Donc en regardant les caractéristiques de mon phénomène j'ai été obligé de mettre hors de cause le clapet anti-retour car si celui-ci empèche le reflux il autorise la passage des flux de la chaudière vers le plancher. Et comme moi j''avais un souci d'eau trop chaude qui allait dans le plancher mais celle-ci circulait dans le bon sens.

    Comme nous nous étions à l'installation mélangé les pinceaux avec mon père, je me suis dis que le bloc hydraulique était peux être censé éteindre les circulateurs chauffage pendant la chauffe de l'eau quand l'ECS est en demande.

    J'ai donc fait ce que nous aurions du faire au début. Prendre la notice de montage et bien la lire avant de commencer. Nous l'avons lu mais préssé par le temps... lu en travers et des détails important nous ont échappé.

    Bref; j'ai tout débranché et rebranché exactement comme cela devait être et j'ai remis en route en croisant les doigts.
    Malheureusement j'ai été dépité de voir que même lors de la demande ECS mon circulateur de chauffage Z2 continuait inlassablement à tourner... et continuais à m'envoyer de l'eau à 45 - 48° dans le plancher chauffant.

    Je me suis ensuite dit que mon idée du circulateur d'eau qui s'éteind n'étant pas la bonne je devais m'orienter vers autre chose.

    Je me suis alors penché sur la vanne 3 voies puisqu'au final j'ai passé la journée d'hier à la fermer manuellement dès que quelqu'un ouvrait un robinet d'eau chaude.
    Je me suis donc dis que le problème venait de la vanne 3 voies qui est peut être censée faire automatiquement ce que j'ai fait manuellement tout hier; en quelque sorte faire ce pour quoi elle est prévue... faire passer l'eau chaude dont le circuit plancher à besoin et pas plus, alors que dans mon cas elle restait grande ouverte en permanence (et je ne sais pas comment j'ai fais pour ne pas me le dire plus tôt tellement c'est logique)

    Pour rappel ma vanne 3 voies n'avait pas fonctionnée pendant 4 ans et demi du fait de l'inversion de la Z1 et de la Z2.

    J'ai donc décidé de tester son fonctionnement demandant 12° en consigne chauffage et en me disant qu'elle devrait se refermer : Mais elle est désepéremment restée ouverte. Puis j'ai par curiosité de voir ce qu'il pouvait se passer, demandé 30° de consigne chauffage. Et là la vanne 3 voies a de suite commencé à se fermer...

    EUREKA m'écriais-je dans mon sous-sol!!!! Tout ce tracas pour une V3V qui fonctionne à l'envers.
    Forcémment dans ces conditions tout s'est éclairé puisqu'en fait tout ce temps ou la V3V restait à tord grande ouverte.... c'est parce que pour la régulation, elle était fermée.

    J'ai donc inversé les deux phases, remis la température de consigne normale de ma chaudière et constaté que la V3V à fermé le circuit...... et je suis parti au lit soulagé!!!

    La "partie" n'est pas gangné pour autant et je laisse ma chaudière sous étroite surveillance des fois que la coquinette ai encore envie de me jouer un tour!!!

    Mais à l'heure où je vous écris, il fait 20.3° dans la maison ce qui me change de mes 23 à 26° et surtout correspond à un chouia près à la température demandé.

    J'ai été étonné de voir que ma V3V était cependant complètement fermée et ne laisse rien passer du tout bien que le thermomètre de mes nourrices indique 17° au départ et que la température de départ demandé par le circuit Z2 est de 30°.

    Mais cette fois je pense que le problême n'en ai pas un et qu'il va être résolu d'ici peu puisque cette fois j'essaie de penser et de rester logique avant de tout démonter!!!

    J'ai donc une température effective de départ de 17° dans mon départ chauffage Zone 2 au niveau de ma nourrice plancher chauffant. Ma chaudière demande 30°C et la V3V reste obsinément fermée... quid?!!!

    et je pensse avoir trouvé la solution.

    Mon installation (qui est en photo dans mon premier post) se compose d'un départ en cuivre depuis le module hydraulique et ce sur environ 3 mètre avant de se transformer en PER à l'entrée de ma dalle béton. Le PER court dans ma Dalle sur environ 8m et arrive à ma nourrice départ principale qui indique 17°C.

    Sur ces 3 mètres de cuivre juste après le bloc hydraulique j'ai à environ 50cm du bloc hydraulique le limiteur de température plancher "Thermador" et 10 cm plus loin la sonde température de la Vanne 3 voies. Et 1m plus loin un thérmomètre qui indique 35°C.

    En ce joli dimanche matin ensoleillé, le lever de la famille s'est effectué vers 8h30 et le festival des douches à commencé en ayant pour effet bienveillant une demande importante de production d'eau chaude sanitaire. Toute cette bonne eau chaude en transitant par le bloc hydraulique a augmenté sa température et par conduction à chauffé tout mes tuyaux de cuivre.

    Pour shématiser, si mon bloc hydraulique a été chauffé à environ 55°C pendant 20mn suite a l'afflux d'eau chaude ECS; le bloc à par conduction thermique réchauffé les tuyaux de cuivre qui sont à sa proximité immédiate. Voilà pourquoi bien que la V3V est fermée j'ai tout de même 35°C à 1,5m du bloc Hydrolique. J'imagine qu'au niveau de la sonde de la V3V il y a 40°C.

    Et si la sonde perçoit 40°C alors qu'on lui en demande 30 : elle ferme la V3V bien qu'en réalité j'ai 17°C au niveau des nourrices...

    Ceci est donc un petit souci passager. Pour l'instant je vais laisser comme cela et profiter de mon Dimanche.

    Dès que j'aurais un moment je vais déplacer mon LTP "Thermador" ainsi que la sonde de la V3V juste avant la fin de mon tuyau de cuivre; c'est à dire à 3m du bloc hydraulique au lieu de 50cm actuellement; ce qui devrait limiter fortement le phénomène.

    Et si l'envie de tirer du cable me prends, je laisserai le limiteur de température plancher "Thermador" à 3M puisque sa température de déclenchement est elevée, mais je vais déplacer la sonde de témpérature de la vanne 3 voies au niveau de la nourrice départ principale. Comme ça, s'il fait 17°C dans le circuit plancher, la V3V saura qu'il fait 17°C et n'ira pas croire qu'il fait 40°C, juste parce que quelqu'un à pris une douche...

    Voilà; je pense que je suis sur la bonne voie et je remercie encore Gougougou pour sa promptitude à rendre service et pour la qualité des explications. Sans être sur place tu avais décelé un souci de réglage de la Vanne 3 voies : Chapeau bas!!!

    Passez toutes et tous un bon dimanche et si vous avez une analyse autre ou complémentaire je suis preneur.

    A bientöt.

    Bruno
     

  8. gougougou

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    206

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonsoir brunoguzzi,

    Il serait bien que tu utilises le menu de lecture des valeurs des sondes par la chaudière pour voir la valeur de SV3V (température perçue par la sonde de vanne 3 voies). Ce sont ces valeurs que gère la pulsatoire. Elles peuvent être différentes de la réalité, particulièrement pour la sonde SV3V... mais alors c'est une autre question.

    Lorsque la température de consigne intérieure est basse (tu parles de 12°) il est normal que la vanne 3 voies soit ouverte. Ce que tu signales comme anomalie me semble au contraire conforme au principe de régulation de la vanne.

    En effet la vanne 3 voies n'est pas commandée par la sonde intérieure. Le rôle de cette vanne est de chercher à maintenir la température à l'entrée du plancher à la valeur TSMx (valeur haute de la loi d'eau pour la température EXTERIEURE Tx). Lorsque la température de consigne intérieure est dépassée la chaudière chauffe en mode "maintien". Dans ce mode, la température de départ chaudière est inférieure à TSMx (elle est maintenue entre (TSMx - DSMx) et TSMx), donc la vanne 3 voies ne peut que rester ouverte à 100%, car il n'y a pas de mélange à faire.

    Il serait utile que tu comprennes bien ce système des 2 régimes de la chaudière:
    = régime "demande chauffage" (on voit alors s'afficher à l'écran l'inscription "température demandée", et la vanne régule)
    = régime "maintien" ("température demandée" ne s'affiche pas mais la chaudière poursuit cependant des cycles à plus basses température inférieure à la consigne pour la V3V et la vanne reste à 100%)
    Ce double régime un peu complexe n'est pas documenté par Auer, ce qui est un peu fâcheux pour les utilisateurs, et à te lire je crains que tu ne l'intègres pas complètement dans ta réflexion.

    Cordialement
    Gougougou
     

  9. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour Gougougou et bonjour à tout le monde

    Je te remercie pour ces explications quant aux différents régimes de fonctionnement de la chaudière. Ce n'est pas que je n'avais pas compris mais plutôt que je ne le savais pas du tout et je n'y avais pas prêté attention.

    Je vais de ce pas m'imprégner de ces subtilité et essayer de bien les comprendre car je pense que ma chaudière est dans les choux au niveau réglage.

    En effet je ne pense pas que ma V3V réagisse comme tu dis qu'elle est supposée faire. Mais je vais encore observer le fonctionnement avant de m'avancer plus avant.

    Par contre j'ai une question subsidiaire due à une bétise de ma part... Lorsque j'ai déplacé hier mon LTP et ma sonde T° de V3V, j'ai débranché la sonde mais comme un âne que je peux être parfois : je n'ai pas repéré les fils. Du coup j'ai remis les deux fils comme il me semblait que c'était mais sans certitude... de plus comme ma V3V était branchée à l'envers, je ne suis même pas sûr que la sonde était bien branchée à la base. Du coup je me posait la question du principe de fonctionnement de cette sonde pour savoir si les deux fils pouvaient être inversé sans conséquence facheuse sur le bon fonctionnement. Ceci dit "Google est ton ami" et je ne lui ai pas encore posé la question

    En tout cas je vais aller de ce pas observer le fonctionnement de la chaudière pour voir si cela correspond avec les deux régimes "maintien" ou "demande"

    Merci encore pour ces précieux conseils.

    A bientôt et bonne journée

    Bruno
     

  10. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Re bonjour

    Ce petit message pour dire que Google est bien mon ami et que ma sonde température de la V3V est bien branchée puisqu'une inversion de fils n'a pas d'importance du fait que c'est une valeur Ohmique et qu'il n'y a pas de polarité.

    Voilà... Je retourne à ma chaudière!!!

    A plus tard
     

  11. kirililou

    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    1

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour les Pros

    Peut-être vous vous m'aider a trouver un technicien pour s'occuper de notre Auer pulsatoire installé il y 2 ans dans le 76. Le chauffagiste qui a (enfin) réussi a bien régler notre chaudière est dans la Manche - un peu loin.
    Merci d'avance.
     

  12. micka51

    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    21

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour,
    Depuis quelque jours j'ai un petit problème avec ma pulsatoire, en effet de manière aléatoire de l'eau sous pression s'évacue par le tuyau d'évacuation des gaz brûlés et déborde de la durite d'évacuation des condensats. On a l'impression qu'une sorte de by pass se met en oeuvre!!!
    Quelqu'un a t il déjà eu le problème?
    Merci d'avance pour vos réponses.
    Mickael
     

  13. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous.

    Malheureusement aucune idée pour moi concernant ton problème.

    Cela ressemble bien sûr à une fuite mais si elle est aléatoire cela pourrait laisser penser à un clapet anti retour qui est en train de donner des signes de fatigue et qui parfois ne fait plus son office? Mais lequel et est-ce bien cela???....

    Je pense que pour les pros du forum il peut être intéressant de savoir si l'eau qui s'évacue est chaude ou froide. La quantité d'eau à chaque fois? Il semble qu'il y en ai beaucoup qui s'évacue car si ton évacuation des condensats déborde c'est que le flux d'eau doit être un minimum important...

    A tu une perte de pression dans le circuit? Normalement oui... combien d'eau dois tu rajouter dans ton circuit et à quelle fréquence?

    Bonne chance pour la résolution de ton problème

    Bien cordialement
     

  14. micka51

    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    21

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Merci pour ta contribution,

    L'eau qui s'écoule est chaude, ça fait environ une semaine que le problème est apparu et je n'ai rajouté de l'eau dans le circuit une seule fois, le flux d'eau n'est donc pas très important.
     

  15. brunoguzzi

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    17

    Re : Chaudière gaz AUER pulsatoire

    Juste une petite piste qui me vient comme ça...

    Le groupe de sécurité qui au moment de la production d'eau chaude laisse "pisser" quelques gouttes en temps normal. Peut être qu'il peut être défectueux et te laisser passer trop d'eau lors de la production ECS ce qui expliquerai le coté ponctuel de l'afflux d'eau? Malgré tout cela ne vaut que dans le cas où tu aurais un ballon d'eau chaude et de plus il y a peu de chances que cela provienne de ça car il me semble que l'eau qui est rejetée par le groupe est de l'eau froide.

    Par contre si tu es sûr que l'eau provient de la sortie des gaz brulés, directement au "cul" de la chaudière... ce ne peut être le groupe de sécurité, et donc forcément autre chose.

    De plus, si la perte d'eau vient directement de la base de la chaudière et que personne ne te répond, ce qui signifierai sans doute que personne n'a d'idée... Ce qui est pour l'instant une panne intermittente pourrait devenir à terme une panne empêchant le fonctionnement de la pulsatoire. A toi de voir si tu ne veux pas faire voir la "bête par un chauffagiste au cas ou ce soit une pièce importante qui soit en train de lâcher (Bon je sais... conseiller de faire passer un chauffagiste n'est pas le meilleur conseil que tu trouveras sur le forum mais comme je ne suis pas un fin technicien, tous les espoirs sont permis quant à l'arrivée d'autres pistes!!!
    Dernière modification par brunoguzzi ; 24/03/2013 à 18h47.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. la Pulsatoire à gaz fait sa révolution et offre un bon compromis "éconologique"
    Par r17777 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 45
    Dernier message: 05/01/2012, 12h47
  2. [Thermique] Chaudiere pulsatoire AUER
    Par leguabian dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/07/2008, 10h17
  3. chaudière à gaz
    Par pirouette dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/07/2006, 18h39
  4. chaudiére a gaz
    Par didier60 dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/03/2006, 20h57
  5. carte électronique chaudiére gaz Auer
    Par sylvainj2 dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/01/2006, 18h32