Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 25 sur 25

Les cause de l'Alzheimer

  1. MS-proj

    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    10

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Eh bien.

    Donc, en résumé, c'est à moi, personne lambda et pas du métier, qui se trimballe quelque chose comme 5 grammes nominal de cette merde, d'aborder et d'apporter ici les preuves de ce que j'avance, et de produire un rapport de synthèse (si possible préalablement accepté par le comité de Nature) pour que vous soyez -enfin- satisfait de la démarche ?

    On est sur Futura-Sciences ou à l'académie Nobel ?
    Honnêtement, au vu des fils croisés ça et là, je ne vois pas beaucoup d'autres utilisateurs aller recopier les bibliographies et user de la translation d'articles en langue anglaise.

    Je trouve vos réponses très ...déroutantes.

    Donc l'amalgame perdrait effectivement du mercure, mais on ne connaît pas la nocivité des doses reçues ni la dynamique de perte de masse en mercure, auquel il faut ajouter le régime alimentaire et l'éventuelle malocclusion et les problèmes de stress éventuels (bruxisme).

    Vous vous esclaffez devant mes dires : "Et le sang finit bien par alimenter le cerveau et de passer de la mère à l'enfant. ", vous me répondez :
    Et donc le bébé transporte le mercure de plusieurs générations.
    Vos propos sont tellement simplifiés que c'en est n'importe quoi.
    Je requiers juste votre bonne foi, inhérente à toute démarche scientifique. Vous me faites dire ce que je n'ai jamais dit, de manière implicite ou explicite.

    Je n'allègue aucunement une transmission du mercure sur plusieurs générations, mais quand on voit l'allure des enfants de Minamata nés aux alentours de 1960, la mère a très clairement transmis son poison : ça passe dans le lait et la barrière placentaire, et surtout le mercure étant aussi un poison des fuseaux, comment voulez-vous ne pas avoir en prime une altération de l'embryogénèse, avec monstruosités et débilité liés ?

    La surface d'échange des poumons, c'est un piège immense : si le polluant ne passe pas de suite dans le sang, il peut se dégrader et prendre son temps pour y passer tôt ou tard. Les fumeurs savent bien de quoi il en retourne.

    Je n'ai pas trouvé de littérature anglaise portant sur la taille des particules de mercure gazeux. Mais j'ai trouvé autre chose d'intéressant. Et je suis là pour apprendre.

    Pourquoi Chisso l'a utilisé comme catalyseur, l'oxyde de mercure ?
    C'est bien pratique, il se fractionne tout seul. Et en plus, c'est par voie liquide. Et il attaque pas le fer.
    C'est pas le cas du nickel, qu'il faut bidouiller pour avoir du nickel de Raney, et qui a d'autres contraintes d'usage.

    Par contre, la nature même du processus digestif conduit à ce que le mercure ingéré "ne fera que passer", de plus, la trituration des aliments et leur nature (fibres par exemple) va limiter les conséquences en termes d'échanges.

    Pour ce qui est des poumons, "le sac de l'aspirateur" ne se changera pas. Et quelqu'un qui respire les émanations de ses propres dents "soignées", eh bien il est condamné à avoir ses vapeurs intégrées dans le corps avec une déperdition "minimale" (l'air expiré).

    Vous qui aimez tant les bibliographies, permettez-moi d'en citer une qui tombe fort-à-propos :
    "In 2002, Maths Berlin, Professor Emeritus of Environmental Medicine and chair of the 1991 World Health Organization Task Group on Environmental Health Criteria for Inorganic Mercury, published an overview and assessment of the scientific literature published between November 1997 and 2002 as part of a special investigation for the Swedish Government on amalgam related health issues. The report concluded: "With reference to the fact that mercury is a multipotent toxin with effects on several levels of the biochemical dynamics of the cell, amalgam must be considered to be an unsuitable material for dental restoration.""

    Je crois que tout est dit sur la dangerosité des amalgames au mercure.

    Concernant la taille nanométrique des émissions gazeuse de mercure, je ne me suis pas trompé, je pense.

    Un article consultable ici : http://www.aseanenvironment.info/Abstract/41017289.pdf
    Démontre que l'usage de sélénium nanométrique déstabilisé (mais avec quoi ?) est l'absorbant le plus efficace pour les vapeurs de mercure issue d'une lampe fluo-compacte brisée (CFL en anglais).
    Tiens donc.

    Madame Michu n'est pas prête de décontaminer son appartement avec du sélénium ultra-divisé. Je passe sur les hauts niveaux de pollution persistante au mercure mesuré dans l'air après la casse de l'ampoule, cité dans l'article. Ca fait froid dans le dos.
    Je sais pas pourquoi, mais les ampoules à basse consommation coûtent sacrément cher en dépollution. Autant passer en LEDs, en plus ça ne craint pas les chocs et c'est plus efficace et durable encore.

    Extrait (page 5/7) : "The most effective sorbent is unstabilized nano-Se,
    which can capture the contents of a CFL with amounts less
    than 10 mg. This capacity corresponds to about five monolayer
    equivalents indicating significant subsurface penetration
    of mercury into selenium nanoparticles (unlike the other
    sorbents)
    . The capacity is still only about 7% of the bulk
    stoichiometric conversion to HgSe, however, indicating the
    potential for further capacity improvement by sorbent
    optimization; (...)


    Par ailleurs, le même article fait état de choses désagréables à lire.
    En première page, en cas de bris d'une fluo-compacte :
    "Carpet vacuuming can release Hg vapor when large gas volumes are
    forced across the Hg-containing dust cake in the vacuum
    cleaner internal filter. If not removed, spilled Hg liquid will
    continue to release vapor over time and can spread to other
    sites through foot traffic.
    Most consumer information on
    CFLs claim there is no significant health risk from small
    numbers of broken lamps, and indeed, since the 1960s,
    examples of Hg poisoning from all sources have become
    rare (6). There is one report of Hg poisoning (acrodynia) in
    a child exposed to broken tube-type fluorescents in a detailed
    case study presented by Tunnessen et al. (6).
    Overall, there
    is significant motivation to improve our management of Hg
    exposures caused by accidental breakage of fluorescent
    lamps.


    2. Release of Hg to the environment at end of lamp life. The
    main route of human exposure to mercury is through
    environmental release followed by bacterial methylation,
    bioaccumulation in aquatic food webs, and fish consumption
    (7). Methyl-Hg is listed by the International Program of
    Chemical Safety as one of the most dangerous chemicals in
    the environment (8, 9), and one in twelve women of
    childbearing age are reported to have blood mercury levels
    above the EPA reference dose (10). Methyl-Hg not only crosses
    the human placenta but also accumulates at higher concentrations
    on the fetal side than on the maternal and crosses
    the blood-brain barrier, where it is retained (9, 11).


    "Where it is retained" : dans le cerveau, je tiens à préciser.

    Et la méthylation du mercure peut se faire de bien des façons, en extra-corporel ou en intra.
    Donc je persiste à croire que des amalgames qui échappent un brouillard de mercure ultra-divisé, ça craint question santé. Et je suis légitimement inquiet à propos de ce qu'on m'a foutu dans la tronche, en 5 exemplaires.

    Votre dernier raisonnement me fait penser à l'argumentaire des pro-nucléaires qui nous disent : "Une centrale nucléaire c'est dangereux et ça peut tuer. Oh oui. Un marteau aussi. Alors, faut t'il interdire les marteaux ?"

    L'eau et l'oxygène, c'est vital pour les organismes vivants. Je doute qu'il en soit de même pour le mercure, vous m'excuserez.

    Au plaisir de vous lire.

    -----

     


    • Publicité



  2. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 260

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Juste une question ; nous sommes sur un fil qui traite de l'aLZHEIMER, n'est-ce pas?
    Alors moi je voudrais savoir ; existe-t-il des études apportant des preuves solides ( selon ces exigences de niveau de preuve en médecine : http://acces.inrp.fr/acces/ressource.../niveau_preuve ) comme quoi les amalgames au mercure ont un effet sur l'apparition de cette maladie?
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  3. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 988

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Citation Envoyé par MS-proj Voir le message
    Eh bien.

    Donc, en résumé, c'est à moi, personne lambda et pas du métier, qui se trimballe quelque chose comme 5 grammes nominal de cette merde, d'aborder et d'apporter ici les preuves de ce que j'avance, et de produire un rapport de synthèse (si possible préalablement accepté par le comité de Nature) pour que vous soyez -enfin- satisfait de la démarche ?
    C'est a celui qui fait une affirmation de la prouver, surtout si elle va à l'encontre de ce qui est scientifiquement reconnu.
    Que vous trimbaliez 5 grammes ou 5 tonnes ne rendra pas vos propos vrai pour autant (au contraire, même, selon vos affirmations).


    On est sur Futura-Sciences ou à l'académie Nobel ?
    Honnêtement, au vu des fils croisés ça et là, je ne vois pas beaucoup d'autres utilisateurs aller recopier les bibliographies et user de la translation d'articles en langue anglaise.

    Je trouve vos réponses très ...déroutantes.
    Il suffit pourtant de copier / coller un lien vers des références scientifiquement reconnues.
    Rien de déroutant à ce qu'un forum scientifique limite les affirmations sans fondement.

    Je requiers juste votre bonne foi, inhérente à toute démarche scientifique. Vous me faites dire ce que je n'ai jamais dit, de manière implicite ou explicite.
    J'ai juste utilisé votre raisonnement : le mercure se stocke et passe de la mère à l'enfant donc forcément, l'enfant reçoit celui de sa mère et les filles vont transmettre au bébé, en plus du mercure qu'elles auraient pu ingérer.
    C'est pour ça que je dis qu'a force de simplification, vos propos n'ont plus rien à voir avec la réalité et si vous voulez parler des mécanismes physiologiques en jeu, il va falloir faire un effort pour les comprendre avant de pouvoir démontrer quoique ce soit.
    Je n'allègue aucunement une transmission du mercure sur plusieurs générations, mais quand on voit l'allure des enfants de Minamata nés aux alentours de 1960, la mère a très clairement transmis son poison : ça passe dans le lait et la barrière placentaire, et surtout le mercure étant aussi un poison des fuseaux, comment voulez-vous ne pas avoir en prime une altération de l'embryogénèse, avec monstruosités et débilité liés ?
    Alors d'une part, cette transmission découle directement de votre raisonnement : la transmission (via les filles qui deviendront mère qui auront des filles) ne va pas s’arrêter par magie : il y a transmission, ou pas.

    D'autre part, ce n'est pas "très clairement" une relation de cause à effet : même si une transmission est parfaitement et largement connue depuis longtemps et certaine dans ce cas, rien ne prouve que ce soit cette transmission plutôt que la longue durée d'exposition au mercure de l'environnement qui soit la cause de cette intoxication, même si on peut supputer qu'a ces doses et ces conditions qui n'ont strictement rien a voir avec des amalgames dentaires, les deux causes soient intriquées.

    Et enfin, il s'agit de quantités qui n'ont strictement aucun rapport avec celles qu'on pourrait trouver dans les amalgames dentaires.

    Donc cet argument montre que le mercure est dangereux et ça fait tout un tas de messages qu'on vous dit qu'on le sait depuis très longtemps mais ça n'a strictement rien à voir avec les amalgames dentaires : cet argument est hors sujet et inutile.


    La surface d'échange des poumons, c'est un piège immense : si le polluant ne passe pas de suite dans le sang, il peut se dégrader et prendre son temps pour y passer tôt ou tard. Les fumeurs savent bien de quoi il en retourne.
    Encore un amalgame : l'oxygène est toxique (référence que je vous ai donné) donc avec ce piège immense, on sera d'autant plus intoxiqué.
    Conseil : arrêtez de respirer.
    On a beau vous citer plusieurs fois les mêmes arguments qui invalident vos raisonnements, vous ne cessez de les affirmer ad nauséam en faisant des liens anatomiques et physiologiques sans comprendre de quoi vous parlez ou sans logique.

    Les fumeurs savent bien que 5 cigarettes uniques dans leur vie n'auraient eu strictement aucun impact sur leur santé et pourtant elles auraient été fumées entièrement, contrairement à vos amalgames.

    Et je suis là pour apprendre.
    Visiblement non : vous répétez les mêmes choses et ignorez les critiques donc soit vous ne les comprenez pas, soit elles ne vous intéressent pas.


    Pourquoi Chisso l'a utilisé comme catalyseur, l'oxyde de mercure ?
    C'est bien pratique, il se fractionne tout seul. Et en plus, c'est par voie liquide. Et il attaque pas le fer.
    C'est pas le cas du nickel, qu'il faut bidouiller pour avoir du nickel de Raney, et qui a d'autres contraintes d'usage.
    Strictement aucun rapport ni avec le corps humain, ni avec les amalgames dentaires (qui sont en oxyde de mercure maintenant ?).
    Ou alors vous voulez parler de réactions enzymatiques catalysées par le mercure et indispensables à la vie ?
    Par contre, la nature même du processus digestif conduit à ce que le mercure ingéré "ne fera que passer", de plus, la trituration des aliments et leur nature (fibres par exemple) va limiter les conséquences en termes d'échanges.
    B.A. BA de physiologie digestive mais ça reste toujours très court.

    Pour ce qui est des poumons, "le sac de l'aspirateur" ne se changera pas. Et quelqu'un qui respire les émanations de ses propres dents "soignées", eh bien il est condamné à avoir ses vapeurs intégrées dans le corps avec une déperdition "minimale" (l'air expiré).
    Le sac de l'aspirateur n'est pas inerte, il existe des systèmes épurateurs (immunitaires et mécaniques) et si une absorption a bien été mise en évidence à ce niveau rien ne dit qu'elle soit suffisante pour provoquer le moindre problème.
    Ni qu'un amalgame puisse apporter du mercure à ce niveau.
    Ensuite il faudrait que celui-ci soit sous forme absorbable : quel que soit la taille de 'échangeur.



    Vous qui aimez tant les bibliographies, permettez-moi d'en citer une qui tombe fort-à-propos :
    "In 2002, Maths Berlin, Professor [...] amalgam must be considered to be an unsuitable material for dental restoration."[/B]"

    Je crois que tout est dit sur la dangerosité des amalgames au mercure.
    Encore un raisonnement illogique et fallacieux : il est constaté que le mercure est un polluant dangereux et comme les amalgames en contiennent, il est supprimé par précaution et c'est tout car strictement aucun lien de cause à effet n'a été fait.

    Autant je suis d'accord pour prendre cette précaution et interdire les amalgames, autant il ne faut pas raconter n'importe quoi et affirmer que le mercure des amalgames se dégage en quantité suffisante pour provoquer un problème surtout que ça n'a jamais été constaté.
    Vous qui êtes la pour apprendre, vous pouvez vous demander par quel miracle (encore), les porteurs d'amalgames ne sont pas plus malades que les non porteurs (mis à part le problème qui a causé la carie et la carie elle-même).


    Concernant la taille nanométrique des émissions gazeuse de mercure, je ne me suis pas trompé, je pense.

    Un article consultable ici : http://www.aseanenvironment.info/Abstract/41017289.pdf
    Démontre que l'usage de sélénium nanométrique déstabilisé (mais avec quoi ?) est l'absorbant le plus efficace pour les vapeurs de mercure issue d'une lampe fluo-compacte brisée (CFL en anglais).
    Tiens donc.
    J'attends de pouvoir lire l'article car acrobat plante en l'ouvrant mais je vous lit je ne vois pas le rapport entre les lampes fluo-compactes et les amalgames dentaires à moins que ce soit des lampes que vous ayez dans la bouche ?
    Je ne vois pas non plus de rapport de cause à effet avec quoique ce soit et encore moins les amalgames dentaires et la MA.


    Madame Michu n'est pas prête de décontaminer son appartement avec du sélénium ultra-divisé. Je passe sur les hauts niveaux de pollution persistante au mercure mesuré dans l'air après la casse de l'ampoule, cité dans l'article. Ca fait froid dans le dos.
    Je sais pas pourquoi, mais les ampoules à basse consommation coûtent sacrément cher en dépollution. Autant passer en LEDs, en plus ça ne craint pas les chocs et c'est plus efficace et durable encore.
    Quel rapport entre cette lampe et votre amalgame ?
    Vous voulez qu'on vous implante des LED, demandez à votre dentiste.
    Il y a du mercure dedans, certes, il y en a dans plein d'aliments aussi.
    Quel rapport avec le sélénium ?
    Quel rapport avec le sujet ?


    Extrait (page 5/7) : "[B]The most effective [...]sorbent
    optimization; (...)
    Même réponse.

    Par ailleurs, le même article fait état de choses désagréables à lire.
    En première page, en cas de bris d'une fluo-compacte :
    "[B]Carpet [...] fluorescent
    lamps.
    Décidément, des lampes, des aspirateurs mais strictement aucun rapport avec les amalgames dentaires et encore moins avec la MA !

    ... lamp life. ... where it is retained (9, 11).

    "Where it is retained" : dans le cerveau, je tiens à préciser.
    Idem, aucun rapport avec le sujet.
    Que le mercure, sous certaines formes (éthylmercure et à un moindre titre, méthylmercure) passent la BHE de l'enfant avant 6 mois est connu, ce qui ne signifie pas que du mercure va passer et certainement pas à causes des amalgames du bébé (en effet, on met rarement d'amalgames à cet âge).
    Qu'il puisse passer dans une certaine mesure, pourquoi pas mais ça ne prouve pas que les amalgames dentaires relargent du mercure, que cellui-ci serait disponible, puis qu'il s'accumulerait, puis qu'il aurait un effet nocif ...
    Désagréable a lire.

    Et la méthylation du mercure peut se faire de bien des façons, en extra-corporel ou en intra.
    Ce qui ne veut pas dire qu'elle va se faire ou même qu'elle peut se faire.


    Donc je persiste à croire que des amalgames qui échappent un brouillard de mercure ultra-divisé, ça craint question santé.
    Oui, vous pouvez croire ce que vous voulez et ça reste bien une croyance : moi, je crois aux petits hommes vert, à la magie, à l'astrologie et à la télékinésie.

    Et je suis légitimement inquiet à propos de ce qu'on m'a foutu dans la tronche, en 5 exemplaires.
    Inquiet, oui mais légitimement, non puisque cette inquiétude se base sur une croyance infondée : on ne vous a pas implanté une usine ni des ampoules fluocompactes ni aucun des exemples que vous avez cité.

    Votre dernier raisonnement me fait penser à l'argumentaire des pro-nucléaires qui nous disent : "Une centrale nucléaire c'est dangereux et ça peut tuer. Oh oui. Un marteau aussi. Alors, faut t'il interdire les marteaux ?"
    Oui une centrale peut tuer et des centrales nucléaire aussi : tout peut tuer.
    N'importe qui pourra vous le dire, pro, anti ou raisonné mais non seulement ça n'a rien a voir avec le sujet mais, faute d'argument, vous essayez de m'associer à une certaine catégorie de gens fallacieusement sur un raisonnement qui est par ailleurs, vrai et est directement basé sur le votre.

    L'eau et l'oxygène, c'est vital pour les organismes vivants. Je doute qu'il en soit de même pour le mercure, vous m'excuserez.
    Et alors ?
    Ça ne rend pas vos amalgames, tels qu'ils sont, toxiques, vous m'excuserez mais "indispensable à la vie" ou pas n'a aucun rapport: je parle de risques, pas de bénéfice, comme vous puisque c'est ce qui est cherché a être estimé et comaré (encore une erreur de logique).

    C'est basé sur votre raisonnement : le mercure est dangereux, j'en ai dans la bouche donc je vais tomber malade (plus de risques).
    L'oxygène est dangereuse, j'en respire donc je vais tomber malade (d'autant que dans ce cas, je suis certain que l'énorme surface d'échange pulmonaire va servir contrairement à votre amalgame).

    Et enfin, le mercure est bien un oligo élément indispensable à la vie.

    Alors vous allez me reprendre sur les quantités et je vais vous répondre qu'en ces termes, l'eau et l'oxygène sont "consommées" en quantité également plus importante puisque vous n'aurez toujours fait aucun lien entre vos amalgames et une quelconque intoxication et encore moins la MA.

    Donc que le mercure soit "dangereux", c'est certain, qu'une quantité de mercure provenant des amalgames dentaires, c'est probable mais que cette quantité puisse provoquer un quelconque problème, ce n'est pas démontré.
    Pour autant qu'on le sache, cette quantité pourrait tout aussi bien être bénéfique ou totalement négligeable dans le cadre de l'accumulation de différentes sources.
    La prudence conduit à désapprouver ce produit dans les amalgames, ce qui ne signifie pas qu'il y ait le moindre risque démontré avec.
    Et on sait que les porteurs d'amalgames ne sont pas plus atteints de la MA que les autres, ni d'aucune maladie d'ailleurs : c'est difficile à comprendre pour quelqu’un qui veut apprendre ?
     

  4. MS-proj

    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    10

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Eh bien soit.

    Vous m'avez convaincu. Les causes sont donc ailleurs.
    La bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'on devrait finir par savoir quelles sont les causes de la maladie d’Alzheimer, 110 ans après la découverte de cette maladie qui ruine des familles entières.

    Ce que j'espère, c'est qu'un jour on pourra lutter contre la dissémination de cette maladie une fois que l'étiologie aura été cernée; j'espère qu'on ne sera pas impuissants ce jour-là. Le fait qu'elle n'ait jamais été décrite par les anciens (et ils en ont remarqué, des choses) plaide pour un facteur déclenchant "récent".

    En tout cas, ce qui découle de cette intéressante lecture, c'est que le principe de précaution doit s'appliquer et qu'il est préférable de se faire dépolluer, par principe de précaution. Et qu'il est préférable d'arrêter de disséminer du mercure en masse dans notre environnement, par une posture individuelle : l'usage du charbon, la présence de munitions de guerre (fulminate) dans les sols, les phytosanitaires, les agents de conservation des récoltes et les vieux remèdes dangereux (calomel, mercurochrome), ces applications électriques et électroniques qui embarquent des petites quantités très dispersables : tirons les leçons du passé pour préserver l'avenir. Le mercure nous nuit plus qu'il ne nous sert.

    Bien à vous tous.
    Dernière modification par MS-proj ; 29/08/2011 à 11h48.
     

  5. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 988

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Citation Envoyé par MS-proj Voir le message
    Vous m'avez convaincu. Les causes sont donc ailleurs.
    La bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'on devrait finir par savoir quelles sont les causes de la maladie d’Alzheimer, 110 ans après la découverte de cette maladie qui ruine des familles entières.

    Ce que j'espère, c'est qu'un jour on pourra lutter contre la dissémination de cette maladie une fois que l'étiologie aura été cernée; j'espère qu'on ne sera pas impuissants ce jour-là. Le fait qu'elle n'ait jamais été décrite par les anciens (et ils en ont remarqué, des choses) plaide pour un facteur déclenchant "récent".
    Le problème étant qu'il y a pas mal de maladies et la MA en particulier dont aucune cause précise n'est trouvée et il se pourrait bien que la cause soit multifactorielle mais ce qui est certain, c'est qu'elle est liée au vieillissement et outre qu'avant, elle n'était pas décrite car elle n'avait pas de cadre nosologique précis (démence) donc pas descriptible par définition mais aussi que l'espérance de vie plus faible n'en permettait pas le développement.


    En tout cas, ce qui découle de cette intéressante lecture, c'est que le principe de précaution doit s'appliquer et qu'il est préférable de se faire dépolluer, par principe de précaution.
    Je ne suis pas d'accord avec cette formulation (mais ici, ça n'engage que moi).
    En effet, toute pollution présente un risque et une dépollution s'impose par simple précaution ou même simple bon sens (avec les informations disponibles) et faire intervenir un principe ne permet que de complexifier les choses.

    Et qu'il est préférable d'arrêter de disséminer du mercure en masse dans notre environnement, par une posture individuelle : l'usage du charbon, la présence de munitions de guerre (fulminate) dans les sols, les phytosanitaires, les agents de conservation des récoltes et les vieux remèdes dangereux (calomel, mercurochrome), ces applications électriques et électroniques qui embarquent des petites quantités très dispersables : tirons les leçons du passé pour préserver l'avenir. Le mercure nous nuit plus qu'il ne nous sert.
    Tout à fait d'accord et ces doses cumulées pourraient ou peuvent peut être dans certains cas être plus problématiques que les amalgames portés qu'il faudrait (puisqu'il existerait des alternatives) faire disparaitre, surtout pour éliminer la filière.
    Dernière modification par myoper ; 29/08/2011 à 12h48.
     


    • Publicité



  6. erik

    Date d'inscription
    août 2004
    Messages
    3 604

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Citation Envoyé par MS-proj Voir le message
    Et qu'il est préférable d'arrêter de disséminer du mercure en masse dans notre environnement, par une posture individuelle : l'usage du charbon, la présence de munitions de guerre (fulminate) dans les sols, les phytosanitaires, les agents de conservation des récoltes et les vieux remèdes dangereux (calomel, mercurochrome), ces applications électriques et électroniques qui embarquent des petites quantités très dispersables : tirons les leçons du passé pour préserver l'avenir. Le mercure nous nuit plus qu'il ne nous sert.
    C'est petit à petit ce qui est fait, on ne trouve plus de thermomètre au mercure (source non négligeable de dispersion de mercure auparavant), le mercurochrome est n'est plus commercialisé en France depuis 2006 par exemple.
    Dernière modification par erik ; 29/08/2011 à 13h22.
     

  7. Edelweiss68

    Date d'inscription
    août 2009
    Messages
    7 251

    Re : Les causes de l'Alzheimer

    Citation Envoyé par erik Voir le message
    le mercurochrome est n'est plus commercialisé en France depuis 2006 par exemple.
    Entre 2002 et 2011 pour préciser, quatre spécialités contenant de la merbromine ont été supprimées. Il n'en reste qu'une de commercialisée.
    H u m a n i t y
     

  8. sundam

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Messages
    4

    Smile Re : Les cause de l'Alzheimer

    Bonsoir,
    Voici le lien d'une revue (Coordination chemistry review) qui peut être vous éclairera au sujet du rôle des métaux dans l'étiologie de la maladie d'Alzeihmer... Bonne lecture!
    http://www.sciencedirect.com/science...8545/256/19-20
     

  9. Dyrpytan

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    34

    Re : Les cause de l'Alzheimer

    Bonjour ,

    J'ai essayé une recherche sur google ,pour essayer de savoir si des personnes deja tres inteligentes ou des personnes mentalement deficientes pourrais bénéficier

    des greffes de neurones ,et cela rendrait-il forcément plus intéligent ?

    Aurriez vous un article la dessus .

    Non merci ,je ne souhaite pas en bénéficier .....
     

  10. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    27 988

    Re : Les cause de l'Alzheimer

    Citation Envoyé par Dyrpytan Voir le message
    ... des greffes de neurones
    Pour l'instant, ça ne se fait pas.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 23/01/2009, 10h02
  2. Livre sur l'Alzheimer
    Par cerebro dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2008, 16h42
  3. video sur l'alzheimer
    Par s-24 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2007, 02h38
  4. Réponses: 19
    Dernier message: 26/02/2005, 10h48