Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Que faire à 23 ans ?

  1. Louis120

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    24
    Messages
    4

    Que faire à 23 ans ?

    Salut à tous,

    La question est simple : aller voir un conseiller d'orientation (ou un psy / coach), est-ce utile (dans mon cas) ?

    Et s'il y en a un qui passe par là, même amateur, ou toute autre personne voulant réagir, voici ma situation :

    Bac s -> prépa ecs -> école de commerce (une parisienne si ça peut vous aider, pour les curieux c'est celle située à Paris) -> quelques stages effectués dans le cadre de ma scolarité -> aucune idée de la suite

    Malheureusement les débouchés usuels des esc ne m'intéressent pas -> je dois me réorienter une fois mon école finie
    Malheureusement^2 les débouchés des non-esc ne m'intéressent pas beaucoup plus : rien ne m'intéresse.

    J'ai quand même quelques pistes, notamment les concours de la fonction publique, notamment ceux qui amènent aux métiers de la Diplomatie... mais ça ne me tente pas plus que ça.
    Sinon passer l'agreg d'histoire / de lettres (en retournant préalablement en l3, évidemment)... sauf que l'enseignement n'est pas vraiment ma vocation.
    Ou encore faire une école de cinéma pour m'essayer à la réalisation... si ce n'est que - dans les domaines artistiques - je n'ai d'égards que pour les génies, or je sais très bien que je n'en suis pas un.

    En somme, quand on n'a pas trouvé sa vocation à 23 ans, comment faire pour y remédier ?

    (un grand merci à ceux qui ont pris le temps de lire, un merci plus grand encore à ceux qui vont prendre le temps de répondre)

    -----

     


    • Publicité



  2. mr green genes

    Date d'inscription
    mai 2006
    Âge
    30
    Messages
    286

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Bonjour, bonjour.

    Pour commencer, as-tu validé ta dernière année d'école de commerce ?
     

  3. Louis120

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    24
    Messages
    4

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Salut,

    Mince j'ai oublié de préciser que je viens de commencer ma dernière année... que je vais faire normalement.

    Je compte obtenir mon diplôme avant mon éventuelle réorientation en 2018
     

  4. penthode

    Date d'inscription
    juin 2017
    Âge
    47
    Messages
    684

    Re : Que faire à 23 ans ?

    tu fais comme certains jeunes loups déçus ....

    charcuterie , boulangerie, plomberie... il y sont trés heureux !

    http://www.lemonde.fr/campus/article...9_4401467.html
    "il faut être économe de son mépris, vu le nombre de nécessiteux"
     

  5. vep

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    6 905

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Difficile de répondre à votre place ...
    Beaucoup de personnes sont un peu dans votre cas, dans le flou à 20 ans.
    Les premières expériences pro peuvent aider à affiner son projet, à mieux cerner ce qu'on aime, ce qu'on ne souhaite pas / plus faire, à définir ses valeurs professionnelles, à murir ses aspirations.
    Essayez de réfléchir à comment / avec qui vous voudriez travailler, à ce qui est important pour vous, à ce que vous voudriez trouver dans un emploi ...
    N'oubliez pas qu'un même métier peut être exercé dans mille conditions différentes et peut renvoyer à des situations professionnelles très diverses.
    Et oui, aller rencontrer un conseiller pourrait vous être utile .
     


    • Publicité



  6. myos

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    495

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Ton Ecole doit te permettre de faire un diplôme à l'étranger post 4e année, voire un stage en 4e année suivi d'une année optionnelle d'études. Saisis cette opportunité dans une école qui permet de suivre d'autres cours que management/finance/éco - dans certaines universités on t'autorisera à étudier de l'histoire, de la musique, enfin ce que tu veux, donc regarde quelles écoles en échange ou partenariat avec la tienne offrent cette possibilité. De plus, certains cursus étrangers sont très interdisciplinaires. Au minimum cela te permettra de découvrir d'autres perspectives, de t'impliquer dans d'autres activités, d'explorer d'autres disciplines, et poser des questions à leur "career center".
    Tu peux aussi voir si ton école a un partenariat avec Sciences Po.
    Si aucun de tes stages ne t'a plu, tente d'autres voies liées à ton Ecole - vas voir leurs services d'orientation/carrière pour savoir quelles sont les carrières possibles. Regarde aussi par rapport au lieu de stage - travailler pour Disney ce n'est pas pareil que travailler pour GS qui n'est pas pareil que travailler pour Veolia, Carrefour, ou Cargill, même si le "titre" est le même.
     

  7. Fred_D

    Date d'inscription
    mai 2015
    Messages
    715

    Re : Que faire à 23 ans ?

    A 23 ans, je ne savais bien évidement pas ce que je voulais faire précisément pendant les 3 décennies années qui allaient suivre. Compte tenu de mes appétences scolaires, Je savais simplement que c'était en lien avec les sciences et la technique.
    En travaillant l'été, j'ai compris qu'il y avait des jobs alimentaires, avec des patrons/collégues parfois aussi pourri que ces jobs. Ca m'a également motivé pour ne pas faire le nanar payé au lance pierre pendant toute ma vie.
    En faisant des stages, j'ai découvert différentes facettes de la chimie. Ben, c'était pas si pire et j'ai donc continué dans cette branche tout en allant voir à coté régulièrement.

    En résumé, essaie, tu verras bien si cela te plait ou non. "Mieux vaut avoir des remords plutôt que des regrets".
     

  8. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 365

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Citation Envoyé par Louis120 Voir le message
    Salut à tous,

    La question est simple : aller voir un conseiller d'orientation (ou un psy / coach), est-ce utile (dans mon cas) ?

    Et s'il y en a un qui passe par là, même amateur, ou toute autre personne voulant réagir, voici ma situation :

    Bac s -> prépa ecs -> école de commerce (une parisienne si ça peut vous aider, pour les curieux c'est celle située à Paris) -> quelques stages effectués dans le cadre de ma scolarité -> aucune idée de la suite

    Malheureusement les débouchés usuels des esc ne m'intéressent pas -> je dois me réorienter une fois mon école finie
    Malheureusement^2 les débouchés des non-esc ne m'intéressent pas beaucoup plus : rien ne m'intéresse.

    J'ai quand même quelques pistes, notamment les concours de la fonction publique, notamment ceux qui amènent aux métiers de la Diplomatie... mais ça ne me tente pas plus que ça.
    Sinon passer l'agreg d'histoire / de lettres (en retournant préalablement en l3, évidemment)... sauf que l'enseignement n'est pas vraiment ma vocation.
    Ou encore faire une école de cinéma pour m'essayer à la réalisation... si ce n'est que - dans les domaines artistiques - je n'ai d'égards que pour les génies, or je sais très bien que je n'en suis pas un.

    En somme, quand on n'a pas trouvé sa vocation à 23 ans, comment faire pour y remédier ?

    (un grand merci à ceux qui ont pris le temps de lire, un merci plus grand encore à ceux qui vont prendre le temps de répondre)
    Tu peux regarder les choses sous un autre angle.

    Il y a ceux pour qui le boulot est une finalité
    Il y a ceux pour qui le boulot est simplement un moyen pour gagner de l'argent, puis de pouvoir vivre la vie qu'on a souhaité rendue possible avec cet argent.

    Idéalement, ça serait de pouvoir faire des études qui te plaisent, dans une université qui te plait, avec des étudiants sympas qui te plaisent, puis de travailler pour une boite qui te plaise dans le domaine qui te plait, avec des collègues sympas qui te plaisent, avec un salaire confortable (pour pouvoir faire plein de choses qui te plaisent), et habiter dans un cadre de vie qui te plait....
    Si le cursus scolaire et les débouchés de l'ESC te permettent ceci, alors tant mieux


    Si tout ceci n'est pas possible, alors essaie de faire le moins pire
    -une boite qui paie bien (pour que tu puisses faire des choses qui te plaisent en dehors du boulot)
    -un cadre de vie pas trop pourri (genre habiter dans un quartier chaud, ou devoir habiter très loin et faire beaucoup de km)
    -des collègues pas forcement sympas, mais juste corrects et courtois, professionnels...
    Si les débouchés de l'ESC te permettent au moins ça, alors c'est quand même pas mal

    (si les débouchés de l'ESC sont le genre "chef de vente au rayon sous-vetements" chez Kiabi payé au smic, alors il serait judicieux de changer d'étude dès maintenant...)
     

  9. agitateur

    Date d'inscription
    mars 2010
    Âge
    41
    Messages
    2 520

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Si c'est l'ESCP, tu as quand même la chance d'avoir bientôt un sésame qui ouvrira beaucoup de portes ( bon, parce que des ESC à Paris, y'a pas que celle là, hein, mais y'a des miteuses aussi ).

    Avec un début de carrière s'annonçant un peu chaotique, à près sans doute des stages qui le seront aussi ( sans fil conducteur ), tu ne démarrera pas en trombe dans un super méga poste, mais celà ne semble pas une contrainte pour toi.

    Multiplies les horizons ( stages, lieux et cultures de sociétés différentes ), y'a bien un truc qui finira par accrocher.
    Mais pour celà, il faudra avoir le courage de sortir des stages "normées" ou vont tous les stagiaires des belles ESC ( les multinationales qui les attirent tous, genre le marketing chez L'Oréal, la finance en banque d'affaires et l'Audit en big 4 )
     

  10. Louis120

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    24
    Messages
    4

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Merci bcp pour vos retours,

    Il s'agit bien de l'école que tu mentionnes agitateur, j'ai fait mes stages dans le "secteur financier" (ts big four, et ecm en boutique), apparemment (d'après des camarades de promo) l'ambiance start-up est vite lassante aussi.

    wizz, tu soulèves le point central de mon raisonnement actuel. Je voulais (et veux toujours ?) que le boulot soit une """""finalité""""" (ie : je voulais m'investir pleinement dans mon travail), ce qui est fâcheux c'est que je ne trouve pas de voie qui m'intéresse réellement.
    Je pourrais me rabattre sur l'option : trouver un taff pépère et bien payé, vivre ma vie à côté. J'ai quand même peur qu'à 40 ans je ne me sente pas accompli.
    Ce qui me sera permis après mon esc : emploi "bien" payé mais en vomissant des slides / du excel 60h par semaine.... définitivement pas pour moi (je ne vais néanmoins pas changer d'études dès maintenant, mon côté enfant sage me pousse à faire plaisir à mes parents ).

    Fred, merci de m'avoir fait part de ton expérience, j'espère que je n'aurai pas des remords ET des regrets.

    myos, merci pour tes conseils, mais avant de m'éparpiller je voudrais trouver une profession / plan de carrière puis voir ce que je dois faire pour y accéder. J'ai fait l'inverse jusqu'à présent (études en fonction de ce qui me plait plus ou moins, on verra plus tard pour le taff)... ça ne m'a pas trop réussi.

    vep, je pense que je vais m'y résoudre (rencontrer un conseiller). Et merci pour toutes tes pistes de réflexion.


    pendthode, et pourquoi pas ? Enfin une boulangerie en ville : non merci. Mais voir du pays... la France rurale, et me mettre à l'artisanat... à réfléchir... 'fin je sais que je n'aurai jamais le "courage" de le faire.

    Comme l'a dit Rimbaud, je trouve que les métiers sont horribles, mais les alternatives sont encore pires, "J'ai horreurs de tous les métiers. Maîtres et ouvriers, tous paysans, ignobles. La main à plume vaut la main à charrue. - Quel siècle à mains ! - Je n'aurai jamais ma main. Après, la domesticité mène trop loin. L'honnêteté de la mendicité me navre. Les criminels dégoûtent comme des châtrés".

    Sans rentrer parfaitement dans des considérations philosophiques / éthiques / ou autres principes : vous pensez qu'on peut se sentir réalisé si on a un taf pour gagner son pain et qu'on occupe le reste de son temps par ce que l'on aime (lecture, sport, musique, théâtre etc) ? Ou, pour ainsi dire, est-ce que vous pensez qu'une vie "simple" peut être satisfaisante ?
     

  11. agitateur

    Date d'inscription
    mars 2010
    Âge
    41
    Messages
    2 520

    Re : Que faire à 23 ans ?

    La start up différente de la multinationale, c'est un peu une illusion. Les collègues sont les mêmes, à part qu'ils ont une barbe de hipster et des sneakers au lieu de fréquenter Gilette et Lobb. Ha oui, et tout le monde est senior passé 25 ans

    Changer d'environnement, c'est aussi quitter la Défense pour des villes de Province, des PME entre l'ogre coté en bourse et la start up, etc.....

    Si tu te laisses entrainer vers la voie naturelle, finance en audit / banque, ce sera plus de 60 h / semaine, du pognon jeune certes, mais pas le temps de réfléchir et de t'épanouir en dehors du boulot si l'échappatoire t'es nécessaire. Ca risque de pas durer longtemps....

    En sortie de diplôme, ton profil restera encore un peu "vierge" pour changer un peu chemin ( quoi que marqué par les stages déjà réalisés - bien sûr ). Après une première expé, même de 2 ans, la reconversion sera plus délicate. On peut prendre l'exemple de l'audit, par exemple, grand pourvoyeur d'emploi pour les ESC. Ca recrute énormément....parce que beaucoup en partent au bout de qq années. Et ensuite, c'est pas forcément évident de changer, et d'ailleurs les salaires moyens sont alors peut être plus faible qu'en sortie d'école.

    Il y a 10 ans et plus, long et court à la fois, une ESC menait à beaucoup de postes que la génération Y a fini par oublier pour se concentrer sur ce que j'ai cité plus haut (l'appétence pour les haut salaires faut croire, histoire aussi de justifier un retour sur invest avec des frais de scolarité à inflation à 2 chiffres ). Il y aussi le management en industrie, des fonctions finances dans autre chose que des boites dont c'est à la fois l'outil et la finalité, etc....

    Sortant d'ESCP, tu dois avoir accès à un paquet de masteres de notoriété appréciables, capables de t'aider dans ta reconversion. Un an de plus à ce stade, ça doit se tenter.
     

  12. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 365

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Citation Envoyé par Louis120 Voir le message
    wizz, tu soulèves le point central de mon raisonnement actuel. Je voulais (et veux toujours ?) que le boulot soit une """""finalité""""" (ie : je voulais m'investir pleinement dans mon travail), ce qui est fâcheux c'est que je ne trouve pas de voie qui m'intéresse réellement.
    vouloir, pouvoir
    idéal, réalisme

    de toute façon, que le boulot te plaise ou pas, tu devras t'y investir à 100%, et même à 200% selon certains métiers
    si tu traines les pieds, cela se verra sur le résultat (par rapport aux autres qui ne trainent pas, et par des chefs qui ont déjà vu ce qu'une "performance normale" par rapport à une sous perf)
    la seule chose qui changera, c'est que tu y travailleras avec plaisir ou pas
    et s'il faudra faire des heures, tu les feras avec plaisir (ex. les geeks programmeurs...) ou les feras avec une tronche de cadavre (ex. les grands chefs qui n'ont pas grandi avec les outils informatiques et qui doivent faire un powerpoint tard dans la soirée pour le lendemain....)


    Je pourrais me rabattre sur l'option : trouver un taff pépère et bien payé, vivre ma vie à côté. J'ai quand même peur qu'à 40 ans je ne me sente pas accompli.
    Ce qui me sera permis après mon esc : emploi "bien" payé mais en vomissant des slides / du excel 60h par semaine.... définitivement pas pour moi (je ne vais néanmoins pas changer d'études dès maintenant, mon côté enfant sage me pousse à faire plaisir à mes parents ).
    projette toi dans une vingtaine d'années, lorsque tu seras à la place de tes parents maintenant, c'est à dire lorsque tu auras famille, enfants
    Pour le moment, tu n'as jamais eu à te préoccuper de ta vie, de la manière à vivre le quotidien, à boucler les fins du mois, à te demander comment tu vas donner à bouffer à tes enfants, à leur donner une éducation, à assumer leur études sup pour qu'ils aient eux aussi une bonne place. Penses tu que tes parents ont vraiment le boulot dont ils avaient rêvé à 18 ans, ou ont ils mis de l'eau dans leur vin pour avoir la vie qu'ils ont maintenant (ET la vie que tu as maintenant, ainsi que la vie que tu pourras avoir dans le futur, grace à l'argent de tes parents). Dans quelques longues années, tu seras à la place de tes parents, avec des choix à faire, avec des décisions à faire. Imagine toi de devoir dire à un de tes gamins "je ne peux payer les études que pour l'un d'entre vous", ou carrement "papa ne peut pas payer vos études sup. Ce sera CAP et à la vie active...", ou pire, voir ta gamine faire le plus vieux métier du monde pour payer ses études, parce que papa avait préféré un métier accompli.... Pour le moment, célibataire, jeune, tu as une vision de la vie qui sera différente par rapport à plus tard.


    ton idéal (pour le moment), ce n'est rien d'autres qu'une caprice dans le confort et non une réelle volonté
    Si tu étais réellement déterminé à ne pas faire ta vie dans la finance, dans le commerce pour faire autre chose, alors dès 18 ans,tu aurais mis le point sur le i avec tes parents. "je n'aime pas le commerce, la finance. Je veux faire ce machin-truc. Si vous financiez mes études pour devenir machin-truc, alors tant mieux. Sinon, je quitte la famille pour faire ma vie telle que je l'entends...."

    Si tu n'avais pas eu une telle réaction, c'est que finalement, on est quand même bien chez papa maman pour le confort et la sécurité. Le "je le fais pour faire plaisir à papa maman", c'est souvent du pipeau. Quelque part au fond de toi, il y a une petite partie qui fera que tu prendras une décision "raisonnable" (réaliste)



    (ps: je sais. Le langage est "assez cru", mais le réalisme de la vie le nécessite)
     

  13. albanxiii

    Date d'inscription
    novembre 2010
    Localisation
    92
    Âge
    43
    Messages
    9 531

    Re : Que faire à 23 ans ?

    Citation Envoyé par Louis120 Voir le message
    Sans rentrer parfaitement dans des considérations philosophiques / éthiques / ou autres principes : vous pensez qu'on peut se sentir réalisé si on a un taf pour gagner son pain et qu'on occupe le reste de son temps par ce que l'on aime (lecture, sport, musique, théâtre etc) ? Ou, pour ainsi dire, est-ce que vous pensez qu'une vie "simple" peut être satisfaisante ?
    C'est pas pour rien que la France est le premier consommateur d'anti-dépresseurs... C'était la pensée optimiste du matin
    Not only is it not right, it's not even wrong!
     

  14. chimhet

    Date d'inscription
    mars 2010
    Localisation
    France
    Messages
    771

    Re : Que faire à 23 ans ?

    entièrement d'accord avec albanxiii
    C'est un problème de riche.
    Les 3/4 de l'humanité font un boulot pour vivre, voir le plus souvent juste survivre.

    En France, Les boulots chiants, où l’on bosse entouré de connards, sont quand même assez rare.
    L'attrait d'un travail, vient aussi des personnes avec qui on travaille, mais cela vous ne le saurez qu'après avoir démarrer.

    Alors, si vous ne voyez pas de boulot que vous aimerez, prenez en un et apprenez à l'aimer. C'est juste un état d'esprit.
    Et après changez en, si vous en voyez un qui vous plaira vraiment.

    La vie est belle.

    Excuser cette philosophie pourrie.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actu - Sexualité : pour faire l'amour, commençons par faire la guerre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/12/2012, 18h51
  2. Réponses: 12
    Dernier message: 26/05/2011, 16h03
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 21/09/2007, 11h29