Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 126

Terraformer Venus

  1. #31
    Defractator
    Invité
    Salut chui nouveau, j'ai découvert FS ya 10 jours, et je décroche pas
    Terraformer venus ? oO je préfère de loin m'attaquer à Mars, mais avec 1000 ans de recherches et 4x10 puissance 9999 de $$$ de moyens on peut:
    Pour le C02, suffit d'envoyer là bas par des sondes une forme de vie adaptée aux conditons de Vénus, qui fait de la photosynthèse, idée répandue, et même dans les films (planète rouge), envoyer de l'ozone là-bas, quasiment impossible de nos jours, déjà que sur Terre, il nous en manque... Il faudrait la mettre au niveau de l'orbite Terrestre, un travail inconcevable ! Il faudrait inventer une bombe plus puissante que la bombe nucléaire, qui puisse dérouter Vénus de son orbite, mais bonjour les problèmes pour ne pas détruire Vénus et par la même occasion ne pas envoyer ses morceaux sur notre belle Terre... c'est complètement irréaliste de nos jours... sans compter que son orbite serait pas très cool: elle serait pas toujours à la même distance du Soleil... bonjour aussi pour ajuster son orbite avant qu'elle joue aux comètes... Rappellons que sur Vénus, y'a des pluies d'acides (j'aodre chanter dessous...)
    Donc terraformer Vénus: non
    Terraformer Mars: peut-être d'ici 150 ans.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    Defractator
    Invité
    J'allai oublier quelque chose de fondamental: on va sur Vénus: on fini en crêpe, les sondes qui vont sur cet enfer ne tiennent jamais plus de vingt minutes et sont faites avec les matériaux les plus résistants

  4. #33
    Coincoin
    Et comment comptes-tu donc faire pour que Mars garde son atmosphère?

  5. #34
    Defractator
    Invité
    Augmenter sa vitesse de rotation, ce qui est totalement impossible, mais c'est déjà plus possible que terraformer Vénus...

  6. #35
    Coincoin
    En quoi augmenter la vitesse de rotation est une solution? Désolé, mais je vois pas là...
    Pour ce qui est de Vénus, si tu oublies les conditions actuelles qu'elle présente, elle a quand même l'avantage d'être très similaire à la Terre.

  7. #36
    Defractator
    Invité
    Euh, dsl, je voulais dire: augmenter la masse, plus une planète est massive, plus la gravité est élevée, ce qui permettrait de retenir une atmosphère, non?

  8. #37
    invite78632345678
    Il faudrait inventer une bombe plus puissante que la bombe nucléaire, qui puisse dérouter Vénus de son orbite, mais bonjour les problèmes pour ne pas détruire Vénus et par la même occasion ne pas envoyer ses morceaux sur notre belle Terre...
    OH On se calme qu'est-ce qui te prends? Tu iimagine les conséquences? Tu en as cité quelques unes mais il y en a bien d'autres.
    Je crois que tu es vraiment trop dans la science fiction! Alors même si c'est bon de s'évader dans ses rêves, après il faut revenir sur Terre!
    Tu veut quand même pas massacrer notre système solaire pour un truc impossible à faire!
    J'espère que tu n'es pas en train de fabriquer une bombe pareille dans ton garage!

    Rappellons que sur Vénus, y'a des pluies d'acides (j'aodre chanter dessous...)
    Mois aussi, mais ça brule un peu!

    Terraformer Mars: peut-être d'ici 150 ans.
    Et voilà qu'on se replonge dans la science fiction : Si dans 150 ans on est allé sur Mars, ça sera déjà beau, alors comptes quelques siècles de plus pour la Terraformation, ou mets ton "peut-être" en majuscule, et en rouge!

  9. #38
    invite78632345678
    J'allai oublier quelque chose de fondamental: on va sur Vénus: on fini en crêpe, les sondes qui vont sur cet enfer ne tiennent jamais plus de vingt minutes et sont faites avec les matériaux les plus résistants
    Non, pas du tout, ça c'était le cas de Vénéra 7 qui avait tenue 23minutes (et c'était en 1970), mais Vénéra 13, qui fut lancée en 1981 (donc elle n'était pas construite avec les matériaux de pointe que l'on possèdent actuellement) fonctionna quand mème pendant 2h sur le sol vénusien!

    Donc si tu avais écrit ton message dans les années 70, je te pardonnerais, mais là, il fallait que je te corrige.

  10. #39
    Jeremy
    D'accord, on fera des colonies qui dureront plus de 2h ca rassurera les investisseurs

  11. #40
    Coincoin
    En conclusion, la planète la plus facile à terraformer reste... la Terre!!! (mais y a du boulot )

  12. #41
    Defractator
    Invité
    Clémenton, j'ai dis dans 150 ans, mais ça peut très bien être dans 2000 ans ou 50 ans, regarde, depuis que Volta a trouvé l'existence de l'électricité, ces deux derniers siècles ont étés extraordinaire en avancée technologique ! si on trouvé quelque chose aussi important que l'élecrticité ou même plus important, on pourra faire un bond technologique ! rien n'est impossible !

  13. #42
    Sharp
    Salut,
    je ne pense pas que les gouvernement deront prêts de sitôt à investir dans une telle entreprise... :?
    Quant à l'idée d'aller carrément s'installer sur des planètes extrasolaires, ça implique de créer des "vaisseaux-colonies", et je connais peu de gens prêts à passer toute leur vie là-dedans...
    P.S.onPanic, tu varies tes pseudos d'un forum à l'autre... Sharp=Fixio...
    "Mets du feu dans l'âtre, maman, Grendel vient nous voir ce soir."
    D. Simmons, Hypérion.

  14. #43
    DonPanic
    Slu
    J'avais bien aimé une histoire dans Spirou hebdo une histoire SF
    où un astéroïde
    avait été transformé en vaisseau spatial de "déviants" partant sans espoir de retour.

  15. #44
    Hugo
    A priori, pour Vénus qui n'a pas de champ magnétique (j'aimerai bien qu'on me le confirme car j'ai des doute sur ce que j'ai lu), le vent solaire n'a pas l'air de déranger son épaisse atmosphère !

  16. #45
    Jeremy
    J'ai lu que pour Mars c'était le cas par exemple ..

    Tiens je viens trouver ca :
    Venus is sometimes characterized as Earth's 'twin' because of its close proximity in solar system location (~ 0.72 AU heliocentric distance compared to 1.0 AU) and its similar size (~ 6053 km radius compared to - 6371 km radius), but other close resemblances are few. Besides the more obvious atmospheric composition and pressure differences, and the related extreme temperatures at the surface described elsewhere in this volume, events in the history and evolution of the interior of Venus have left that planet with practically no intrinsic magnetic field. The consequences for the space environment and atmosphere are numerous, ranging from the presence of an 'induced' magnetotail in the wake, to an ionosphere and upper atmosphere that are constantly being scavenged by the passing solar wind.
    http://www-ssc.igpp.ucla.edu/personn...ers/venus_mag/

    (google)

  17. #46
    Partage
    Voila un sujet qu'il est intéressant !!
    Avant de térraformer Venus il faudrat déjà y envoyer des sondes statiques ou mobiles à sa surface pour mieux la connaitre. Malheureuseument le défi technologique que ça represente ne semble pas intérresser les scientifiques pour le moment. C'est tellement mieux d'envoyer des sondes buggées sur Mars pour faire des photos !

    Pour la température à la surface de Venus il y a plusieurs chiffres compris entre 300 et 600°.
    Ces valeurs s'appliquent t'elle d'ailleurs à tout le globe ? Il régnerait donc une température uniforme ?
    Qu'en est il de la températue au pôles ? De la température de la surface ensoleilée ? De cette qui se trouve dans l'ombre ?
    Et en rapport avec c'est 3 premieres questions, qu'elle est la durée d'exposition au soleil d'un point donné ?
    Est-ce que ce n'est d'ailleurs pas venus qui expose toujours la même face au soleil ? (je crois que je mélange avec Uranus, et la lune par rapport à la terre)

    En cherchant des infos concernant Venus sur le net, j'ai pas trouvé grand chose, je suis tombé sur un site farfelue émettant l'hypotése d'une vie intélligente et communicant avec la terre... Bon, c'est un truc d'illuminé.
    Cependant il apporte beaucoup de critiques, fondé ou pas c'est a vérifier, sur les connaissances actuelles concernant notre soeur jumelle.
    Particulierement au sujet des températures.
    Il y est par exemple souligné que les sonde on envoyé des donné trés imprécises et même contradictoire jusqu'a présent. Voir même que la haute atmostphère de Venus fausserais le sondage de la surface même.
    L'atmosphere en contact direct avec la surface n'est d'ailleur pas opaque comme s'y attendait les scientifiques.

    Il y a aussi les phénomene météorologique qui sont mal connus, de moi en tout cas. Il y aurait des vents qui ffontle tour du globe en moins de 4 jours (terrestre évidement).
    Encore une fois, est-ce en haute, moyenne ou basse altitude ?
    La surface même de cette planête n'est peu être pas aussi chaotique, il suffit de trouver le bon endroit.

    A voir. To be continued, j'ai du taf là.

    P.S : je tiens a préciser que je ne suis pas un illuminé qui communique avec les Venusiens lors des mes décoporations !

  18. #47
    Iguane123

    Re : Terraformer Venus

    Comtpe tenu de la taille de Venus, elle semble plus appropriée pour la terraformation que Mars : gravité identique à la Terre, présence de champ magnétique, proximité du Soleil (potentiel energétique important).
    Pour l'atmosphère moi je dis mieux vaut trop (Venus) que pas assez (Mars)

    Pour régler le probleme de température on pourrait installer des "paravents" en orbites et des mirroirs pour eclairer la partie qui reste dans l'ombre trop longtemps (et ainsi compenser la durée faible d'exposition d'une partie de la planète).
    En équilibrant tout ça cela mettrait d'ailleurs peut etre fin aux vents incessants de 400km/h dans l'atmosphère de Venus, présents probablement à cause des journées trop longues et de la différence de chaleur entre un côté et l'autre.

    Pour le probleme de pression la seule solution c'est de solidifier le CO2 de l'atmosphere (ce qui a été fait en des milliards d'années sur terre avec la formation du calcaire, l'atmosphère de la terre était aussi riche en CO2 que celle de Venus actuellement, lors de la formation de la Terre, la vie a également solidifié le carbone : pétrole, charbon ...)

    Une fois la température régulée et abaissée des végétaux génétiquement modifié pour résister à de forte pressions pourrait pousser sur la surface de Venus.
    On pourrait aussi fabriquer d'immenses usines automatisées pour accélerer la solidification de certains composants de l'atmospère (réutilisable pour fabriquer d'autres usines au sol).

    Alors que sur Mars on a un tas de problèmes, sur Venus il n'ya que celu ide la pression (grosso modo)

  19. #48
    Iguane123

    Re : Terraformer Venus

    http://en.wikipedia.org/wiki/Venusian_terraforming

    D'ailleurs voila un lien intéressant

  20. #49
    Iguane123

    Re : Terraformer Venus

    Oops petit problème pas d'eau ou presque sur Venus, tout l'hydrogène semble parti dans l'espace, pas cool ...

  21. #50
    Europa73

    Re : Terraformer Venus

    Bonjour.

    N'étant pas un spécialiste en terraforming, je me
    permet tout de même de vous rappeller ceçi :

    Vénus

    La température qui règne à la surface complètement desséchée de Vénus est celle du plomb fondu. L’atmosphère, 90 fois plus épaisse que celle de la Terre, est à peu près exclusivement constituée de dioxyde de carbone, un gaz à effet de serre qui a provoqué l’accumulation de la chaleur. Et ces épais nuages qui nous masquent la surface alors ? Eux aussi sont des pièges à chaleur, et ils sont gorgés d’acide sulfurique. Les sondes spatiales envoyées à destination de Vénus sont parvenues à s’y poser, mais elles n’ont pas fait long feu. L’atterrisseur Vénera 13, envoyé par les Russes au début des années 80, a survécu 127 minutes, établissant ainsi le record absolu, avant de succomber sous l’action de l’acide, de la chaleur et de la monstrueuse pression de l’atmosphère.
    Autant dire qu'il s'agit là d'un défi bien plus grand que celui rencontrer sur terre qui elle est pourtant habitable.

    Terraforming sur le soleil pendant qu'on y est !
    En tout cas, je ne critique pas votre démarche mais je la trouve très ambitieuse, peut être trop.

    Cordialement,
    Europa.

  22. #51
    arogno

    Re : Terraformer Venus

    Pour en revenir à la connaissance de Vénus, entre l'espace et la température de surface (400°C), il devrait exister une altitude où la température est un raisonnable 20°C.
    Quelles seraient les autres caractéristiques à cette altitude (pression, composition chimique) ?
    Pourquoi pas un ballon pour observer ?

  23. #52
    bobcachelot-

    Re : Terraformer Venus

    euh je ne veux briser votre entrains mais juste dans les projets d'aller sur mars , il faut trouver un bouclier pour se protéger du soleil alors pour venus on se rapproche du soleil alors ... et pour l'idee de cacher la lumiere du soleil... comment aller vous vous s'y prendre? une toile géante?

    ce serait dommage que passe un petit débrit passe par la et paf des milliars de dollars gaspillées

    c'est bien beau avoir un plan de rechange pour arranger la terre mais je croit que si se serait avec des idees comme celles que l'on lit sur cette discution la terre serait entrin de fondre
    + de savoir -$ +de travail+$

  24. #53
    Ironpulse

    Re : Terraformer Venus

    Salut a tous

    On a déjà du mal a controler les micro variations de l'atmosphère terrestre, et y en qui pensent déjà a terraformer d'autres planètes.
    Je penses qu'il faut redescendre de son nuage et remettre les pieds ... sur Terre (huhuhu)

  25. #54
    cancerman

    Re : Terraformer Venus

    Bonjour j'ai lu toutes ces idées absurdes pour bloquer la lumière du soleil alors pourquoi ne pas disperser dans l'atmosphère de vénus de grandes quantités de particules de sulfate ? c'est une solution envisagée à très bas coût pour refroidir la Terre ( abandonnée car cela abîmerait la couche d'ozone entre 36 et 70% ) la couche d'ozone de vénus c'est secondaire ...limite on s'en cogne.

    Evidemment pas par des fusées sa coûterait trop cher mais des usines automatiques pourraient y contribuer depuis la surface.

  26. #55
    LordLuka

    Re : Terraformer Venus

    Bonjour,

    Pour tous ceux qui ont parlés de la terraformation de Mars en affirmant que c'est infaisable à cause de son atmosphère, sa masse... etc... Laisser moi simplement vous faire lire un commentaire que j'ai posté sur la discution "terraformation" dans le forum "A la conquête de Mars". J'espère qu'il va en faire réfléchir plus d'un.
    Bonjour à tou(te)s,

    Je suis un passionné de l'espace et disons que Mars est particulièrement mon domaine. Et en lisant ces pages certains commentaires m'ont légèrement irrités .

    Déjà je vais mettre au clair ce problème de l'atmosphère de notre voisine :
    OUI, elle a perdue son atmosphère qui était dense par le passé à cause du vent solaire, sur plusieurs centaines de millions d'années comme l'a dis dr.Garou.
    MAIS, il ne faut pas oublier que dans sa jeunesse notre Soleil était bien plus éruptif et que le vent solaire était 10 à 100 fois plus fort qu'aujourd'hui.
    Les preuves de son champ magnétique passé sont irréfutables mais ces preuves disent également qu'il était moins puissant que celui de la Terre, surement à cause de sa masse plus faible.
    Aujourd'hui Mars ne perd que quelques grammes par seconde, ce qui n'est rien du tout ! Et si nous "construisions" une atmosphère plus épaisse autant vous dire quelle y restera pendant un bout de temps (théoriquement plus que par son passé).
    Après pour que la vie puisse être implantée sur Mars nul besoin d'une atmosphère aussi dense que la notre car on peut facilement vivre à 3000m avec l'habitude pareil pour de nombreuses espèces. Et on sait qu'il suffirait d'une atmosphère d'environ 0,6 bar pour maintenir la vie terrestre. Soit 90 fois celle d'aujourd'hui sur Mars au lieu des 150 fois pour 1 bar.
    De plus même si une atmosphère plus épaisse retient plus d'énergie, une quantité plus importante de gaz à effet de serre est largement possible.

    Pour ceux qui ont parlés du problème pour augmenter la température il faut ajouter quelques petites choses :
    Je suis TOTALEMENT D'ACCORD pour ne PAS utiliser de bombes atomiques, et pour moi ceux qui ont énoncés ce projet sont des fous . Les retombées radioactives sont trop dangereuses et cela pourrait causer un hiver nucléaire et inverser le processus de terraformation .
    Après des usines fabricant du CO2 ou des hydrocarbures halogénés (SF6/CF4... etc) et pour moi la meilleure solution (cf Nomad Project), car efficace et moins coûteux que les miroirs orbitaux. Surtout qu'il de faut pas oublier le gaz à effet de serre qui est responsable de notre douillette température de 15°C... la vapeur d'eau ! Et avec des océans il y en aura forcément .
    Sinon pour réchauffer Mars faut rappeler que quelques degrés suffisent (4°C à 7°C selon les études je crois) et c'est faisable. Je vous rappelle que la Cop21 veut limiter sur Terre le réchauffement de 2°C pour 2100, et si on ne fait rien on peut s'attendre à 4°C en plus. Tout ça pour dire qu'en voulant réchauffer Mars en moins d'un siècle on peut passer le seuil critique et voir les températures augmenter d'elles même.

    Alors maintenant comme ça a l'air de poser problème à certain... Pourquoi la terraformer ?
    Personnellement je pense à cela pour sauver les espèces sur le bord de l'extinction avant le point de non retour (sachant que des milliers d'espèces disparaissent chaque année selon une règle de trois).
    Et puis ceux qui racontent qu'il faut d'abord s'occuper d’arrêter le réchauffement climatique... Essayez déjà que les 7 MILLIARDS d'êtres humains se mettent d'accord et trouve une solution ! Non mais sérieusement, ce n’est pas un problème technologique de stopper ce réchauffement (pour l'instant du moins car après ça le sera plus) mais un problème politique et social.

    Bon je m'arrête là, et encore j'ai essayé de faire court .

    Bonne journée ^^
    Et pour ceux qui me demanderaient où trouver l'oxygène, l'azote et l'hydrogène nécessaire lisez d'abord ma réponse à un commentaire du même genre .
    Pour l'oxygène il n'y aucun problème il est déjà sur Mars (sous forme de CO2 et d'oxydes) et grâce aux cyanobactéries, puis aux algues, puis aux lichens, puis aux mousses, puis aux herbacées, puis aux arbres... Le niveau d'oxygène augmentera exponentiellement. On pourra donc implanter des animaux de plus en plus volumineux au fur et à mesure.
    Pour l'azote oui ça va être plus difficile et on ne connait pas les stocks martiens. Même si des plantes fixent l'azote de l'air (les légumineuses surtout) d'autres le prennent directement dans le sol, si le sol poussiéreux de Mars en est pauvre il est tout à fait faisable, pour commencer, d’amener du terreau. De plus certaines bactéries fabriquent de l'azote, c'est la dénitrification, sachant qu'on y a découvert des nitrates. Enfin les animaux ne consomment de l'azote que par l’alimentation. Tout ça pour dire qu'un niveau d'azote bien plus bas au notre peut suffire à la vie.
    Quand à l'hydrogène on peut toujours utiliser l'hydrolyse à partir des grandes quantités d'eau sur Mars.
    Sinon pour parler de la terraformation de Vénus.
    Déjà avant il faudrait installer des stations flottantes dans son atmosphère. A une altitude de 50km car la pression y est d'environ 1 bar et que la température est de "seulement" 70°C.
    Quand à sa terraformation, vous aurez beau tout dire, elle est bien plus difficile à réaliser que la terraformation de Mars. Déjà car c'est plus facile de réchauffer que de refroidir (regarder notre bonne vieille Terre).
    Après construire une immense structure pour stopper une partie des rayons solaires ou encore déplacer Vénus de son orbite... Pour le coup c'est plus que de la SF.
    La seule solution qui serait "faisable" serait d'importer de grandes quantités de dihydrogène présent dans l'atmosphère des géantes gazeuses et le relâcher dans l'atmosphère de Vénus. Par la suite la réaction de Bosch CO2(g) + 2 H2(g) → C(s) + 2 H2O(l) se réalisera automatiquement car sa température de réaction se situe entre 450°C et 600°C et sur Vénus la température moyenne est de 460°C.
    Ainsi les 90 bars de CO2 disparaîtront laissant place à une atmosphère de 3 bars composée principalement de diazote. A noter qu'il faudrait garder une part de CO2 pour le transformer en dioxygène. Ensuite l'eau formera des océans car la température baissera tout au long du processus.
    Le problème principal c'est d'apporter le dihydrogène sur Vénus car ça en fait de la distance. Autant dire que ce n’est pas pour tout de suite et qu'il faut mieux essayer de le faire avec Mars. .
    PS : Si vous voulez les détails en quantités et en masse des différents réactifs et produits je peux vous les envoyer car je les ai tous calculés .

  27. #56
    Tryss2

    Re : Terraformer Venus

    Tiens, à la fin de ton processus, l'épaisseur moyenne d'eau sur venus serrait de combien?

  28. #57
    LordLuka

    Re : Terraformer Venus

    Alors j'obtient 3,766x1020 kg d'eau.
    On considère que la densité des océans terrestres varie de 1020 kg/m3 à 1035 kg/m3.
    Puis on utilise la relation V=m/p et on obtient un volume variant de 364 à 369 millions de km3.
    Par comparaison les océans terrestres ont un volume de 1,37 milliard de km3.
    La superficie de Vénus est de 4,6023x108 km2.
    Comme h=V/S on obtient une épaisseur moyenne de 800 m.
    Ça peut paraître peu mais la surface de Vénus est très plate si bien que l'eau recouvrira une bonne partie de la planète.
    D'ailleurs il y a une application sur laquelle on peut faire varier le niveau des océans de Vénus (c'est Elevation Venus et elle est gratuite sur play store) et lorsque je rentre cette donnée (366,5 millions de km3) cela me donne une superficie des océans de 378,38 millions de km2 soit 82,2% de sa superficie .

  29. #58
    Tryss2

    Re : Terraformer Venus

    Une planète océan !

    Merci en tout cas

    Bon, après si la température baisse, la réaction n'a plus lieu automatiquement

  30. #59
    LordLuka

    Re : Terraformer Venus

    De rien

    Sinon la température ne devrait pas baisser immédiatement car cette réaction créer de l'eau mais sous forme de vapeur, et c'est un gaz à effet de serre. Mais c'est surtout à cause du fait qu'il s'agit d'une réaction exothermique. Donc normalement la température ne baissera que lorsque la réaction sera terminée. Dès ce moment Vénus connaîtra des pluies d'une très grande ampleur, un véritable déluge.

  31. #60
    illusionoflogic

    Re : Terraformer Venus

    Bonjour LordLuka, Venus connaît des pluies d'acide (il me semble) sulfurique, qui est un diacide H2SO4. Ce qui me semble pertinent, serait d'envoyer des sondes en aluminium ou/et fer afin de favoriser la réaction suivante : 2 Al + 3 H2SO4 => 3 H2 + Al2(SO4)3 et/ou Fe + H2SO4 => FeSO4 + H2 et même Fe2(SO4)3 + 3 H2 car l'atmosphère est fortement oxydante, si je ne m'abuse.

    L'aluminium serait idéal en raison d'un fort dégazage et plutôt léger, l'acide sulfurique est très présente dans cette atmosphère Venusienne, et donc comme les systèmes électroniques ne tiendraient pas assez longtemps, des mécanismes d'horloger en aluminium pour des sondes capable de donner des nouvelles sans pour autant être durable elles se désagrègeraient assez rapidement mais fournirait des infos et du dihydrogène pour la réaction de Bosch.

    De plus l'acide sulfurique est un révélateur d'acide, il transforme les sels (les anions) en acide du même nom.
    Donc ça pourrait continuer de réagir avec d'autres acides potentiellement présents. (HF ou HCl par exemple)

    Une flopée de sondes minimalistes, en aluminium éviterai un aller retour entre les géantes gazeuses et Vénus (donc des voyages conséquents) pour créer le H2 sur place. On peut également détourner des astéroïdes chondritiques riche en fer (surtout si il n'y a pas assez sur Terre). D'ailleurs cela pourrait enrichir la planète de métaux précieux, indispensables pour nous et qu'on viendrait récolter lors d'un calme climatique genre platine, palladium, iridium etc. ...

    Autre aspect pratique la vaporisation des noyaux de météorites, permettrait de disséminer suffisamment dans les couches nuageuses ou se concentre le souffre. Ce qui est un avantage lors de plusieurs crashs pour bien réagir.

    Il y a 0,015 % d'acide sulfurique sous forme de brouillard. Donc 3,766.1020 kg d'eau à 96 % de CO2. Donc avec un calcul de coin de table, j'ai 7,2.1016 kg d'acide sulfurique sur Vénus, pour faire une réaction totale, il faudrait une masse d'aluminium de 1,3.1016 kg ou une masse de fer de 2,7.1016 kg. Comme l'aluminium est plutôt abondant dans la croûte terrestre, environ 8,2%, devant le fer, et que la masse de la croûte terrestre totale est d'environ 3.1022 kg, on a un réservoir d'aluminium terrestre de 2,46.1021 kg d'Al et donc il faudrait exploiter et envoyer 1/150000 ème de notre stock d'Al terrestre sur Vénus. Sachant que on produirait environ 1,47.1015 kg de H2 et donc 1,32.1016 kg d'eau sur Vénus. Soit 1/29000 ème de l'océan prévu par LordLuka ! On a donc 1,3.1010 km3 d'eau créée sur place !

    Un océan surfacique d'une hauteur de 3 mm C'est déjà ça sur toute la planète ?

    Sachant que la production annuelle mondiale d'aluminium est de : 43,5.109 kg/an, il faudrait environ 300 000 ans pour créer cet océan (Sans compter le stock qu'on à déjà pour nos cannettes de bières )

    ++
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

Page 2 sur 5 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Jeu de miroirs pour terraformer la planète Mars
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 22
    Dernier message: 20/12/2007, 16h14
  2. Venus
    Par bern6691 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/06/2007, 22h36
  3. Venus Express : chronologie de la mise en orbite de la sonde autour de Vénus
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/04/2006, 11h28
  4. Venus Climate Orbiter : quand le Japon veut partir explorer Vénus
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/12/2005, 13h15
  5. Venus Entry Probe : l'après Venus Express
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/07/2005, 08h18