Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 16 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 463

toxicité des vaccins

  1. fabinoo

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    112

    Re : toxicité des vaccins

    Je crois Narduccio qu'effectivement il y a malentendu.
    Je ne parle pas des chercheurs qui rejoignent le secteur public à la sortie de leurs études, préférant l'indépendance à la richesse. Ceux-là ont toute ma sympathie, et je déplore leurs difficultés et leur manque de moyens.

    Je parle de ceux qui constituent la majorité des conseils scientifiques des institutions que j'ai citées, et dont les revenus proviennent majoritairement du secteur privé.
    C'est à dire des personnes qui travaillent dans le privé, mais qui siègent (en général c'est quelques heures par mois) dans ces institutions, et sont donc à la fois juges et partie.
    Je peux évidemment me tromper, je suis peut-être paranoïaque, mais il me semble difficile d'être 29 jours par mois salarié d'une industrie et de donner le 30è jour du mois un avis objectif sur les risques des produits fabriqués par cette industrie dans une institution publique.

    Tu t'interroges sur mes motivations, et je te remercie une fois de plus de me mettre en garde contre moi-même. Je trouve ça très sympathique de ta part de m'aider à lutter contre mon côté obscur. Merci, vraiment.
    J'ai simplement des motivations de citoyen qui s'intéresse à la façon dont est élaborée et transmise l'information en matière de santé. Je ne doute pas que cela soit une sombre motivation, mais je suis comme ça, je crois au contrôle démocratique des institutions.

    -----

     


    • Publicité



  2. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    oui, petits, complexes, et évoluants !!

    Compte tenu du taux de mutation des bactéries pathogènes (ya pas que les virus qui changent, me semble-t-il), et des multiples variants des toxines bactériennes, est-ce que les vaccins anti-bactériens d'autrefois ont suivi ces évolutions antigéniques ? (autrement dit, les vaccinations d'aujourd'hui sont-elles efficaces si leur formule n'est pas strictement adaptée à l'antigène, puisqu'on parle d'immunité spécifique ?

    J'ai une seconde question qui me taraude, concernant les vaccinations pour les nouveaux-nés ou les nourrissons.
    (que l'on a longtemps pratiqué et que l'on pratique encore)::

    Sachant que la mère transmet à son foetus et à son enfant (allaitement) des anticorps IgG et IgA, qui jouent donc un rôle de défense immunitaire, à ma connaissance, à quoi peuvent donc servir les vaccinations, puisque les antigènes vaccinaux vont être immédiatement neutralisés par les anticorps que la mère avait fabriqué contre ses mêmes antigènes (mémorisation).
    (un peu comme l'antibiothérapie anti-D pour les mères rhésus négatif qui choppent de suite les antigènes rhésus).

    J'ai donc un sérieux doute sur l'efficacité immunitaire de ces vaccinations.
    Meci pour vos explications.
     

  3. DaoLoNg WoNg

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    447

    Re : toxicité des vaccins

    Salut.

    Pour ta deuxième question, il est plus intéressant d'apprendre au corps à se défendre que de lui donner les armes. Surtout à long terme.

    Pour la première question, en général il y a plusieurs AC spécifiques à un pathogène, donc même si celui-ci mute, tous les AC n'en seront pas devenus inutiles.

    C'est un début de réponse en attendant que quelqu'un de plus doué passe par là .

    Bonne continuation.
     

  4. DaoLoNg WoNg

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    447

    Re : toxicité des vaccins

    Je viens de me rendre compte que j'avais mal compris ta deuxième question, tu voulais dire que le vaccin n'a pas le temps de faire effet puisqu'il va être attaqué directement par les AC déja présent...
     

  5. DaoLoNg WoNg

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    447

    Re : toxicité des vaccins

    re, problème de connexion...

    Plutôt que surdoser, ce qui pourrait se réveler dangereux, on peut vacciner en plusieurs fois si nécessaire.

    Bonne soirée.
     


    • Publicité



  6. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Talking Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par spillou Voir le message
    Bonjour a tous,
    ....
    Bon je ne voulais pas faire de commentaire, mais la je ne peux pas m'en empecher...
    Qu'est ce que c'est que cette afirmation ??? Je serais bien curieux de savoir ou ils ont trouves cela...
    Moi qui croyais betement que l'on ne connaissait pas les causes de la maladie d'alzheimer...
    ...
    Salut,
    Là :
    "(1) Dr Chapper et Coll. Aluminium neurofibrillary degeneration and alzheimer's disease, (Brain ir 99).
    (2) « An experimental Animal Model of Aluminium Overload » Neurodegeneration vol.3 1994
    (3) Pr Lapresle et Coll. Encéphalopathie avec présence de dépôts d'aluminium, (Société de biologie).
    "
    .
    -BISHOP N. J. and al. : « Aluminium neurotoxicity in preterm infants receiving intraveinous-feeding solutions »,
    in The New England Journal of Medicine, t.336 (22), p.1557-1561 ; 1997).
    -CRAPPER MC et col. « Intramuscular dysferrioxamine in patients with Alzheimer disease » Lancet 1991-337-1304 , 1308
    -HARRINGTON CR et col. « Alzheimer’s disease-like changes.. » Lancet 1994-343-993, 7
    -GARRUTO et BROWN « Tau protein, aluminium and Alzheimer’s disease, » Lancet 1994-343-989

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  7. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Hello,
    Bof, c'est dans la même veine que les sites qui tentent de te prouver par A+B que le VIH n'existe pas ou que toutes les maladies sont psychologiques (d'ailleurs le site regroupe plein de trucs de ce genre).
    Perso j'appelle ce genre de site des sites poubelle.
    Et il me semble qu'il n'est pas nécessaire de multiplier les liens vers de tels sites, car faire de la pub à des sites de désinformation, même si c'est pour ensuite expliquer combien ils colportent des conneries, c'est toujours augmenter leur audience.

    Franchement y en a marre des sites à la con de ce genre, qui sont toujours basés sur l"affreux complot mondial de l'argent, des firmes pharmaceutiques, et des méchants zaméricains.
    Sites bourrés de "remèdes miracles", de prétendues explications scientifiques (ou comment inventer des énergies qui n'existent pas ou faire de la "biologie quantique").

    En plus sur ce site, ces connards contribuent à la disparition déjà bien avancée des requins en prétendant que leur cartilage est un remède miracle... super.
    (hypocrites en plus: on peut lire en petit sur leur site: "Cette population de requins est particulierement saine et abondante et n'est nullement menacée par la pêche en profondeur dont elle n'est qu'un sous-produit"... évidemment ils ne parlent pas de quelle population.
    ).

    ----> direct poubelle!

    K.lonk!
    Salut,
    Jugement d'autorité qui n'a aucune valeur scientifique.
    D'autant que la comparaison est plus ou moins floue "Franchement y en a marre des sites à la con de ce genre, qui sont toujours basés sur l"affreux complot mondial de l'argent, des firmes pharmaceutiques, et des méchants zaméricains."
    Ils citent leur réferences quant c'est possible, il suffit d'aller lire.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  8. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    Là :
    "(1) Dr Chapper et Coll. Aluminium neurofibrillary degeneration and alzheimer's disease, (Brain ir 99).
    (2) « An experimental Animal Model of Aluminium Overload » Neurodegeneration vol.3 1994
    (3) Pr Lapresle et Coll. Encéphalopathie avec présence de dépôts d'aluminium, (Société de biologie).
    "
    .
    -BISHOP N. J. and al. : « Aluminium neurotoxicity in preterm infants receiving intraveinous-feeding solutions »,
    in The New England Journal of Medicine, t.336 (22), p.1557-1561 ; 1997).
    -CRAPPER MC et col. « Intramuscular dysferrioxamine in patients with Alzheimer disease » Lancet 1991-337-1304 , 1308
    -HARRINGTON CR et col. « Alzheimer’s disease-like changes.. » Lancet 1994-343-993, 7
    -GARRUTO et BROWN « Tau protein, aluminium and Alzheimer’s disease, » Lancet 1994-343-989

    @+
    Bonjour,
    Sincèrement je trouve que c'est l'hôpital qui se fout de la charité là!!!
    D'un côté tu critiques le fait d'affirmer que certains sites ne sont pas sérieux (et je me demande quelles preuves il te faut pour ça, tellement ça saute aux yeux... mais bon, quand on est capable de croire aux "mini-crânes miraculeux"... on a peut-être plus de facilités à croire à ce genre de choses), et de l'autre tu te permets d'affirmer qu'on connaît les causes de la maladie d'Alzheimer...
    Y a pas un problème de cohérence ici?

    Des articles montrant des corrélations entre un facteur et un autre, y en a plein, mais ça ne signifie pas toujours qu'il y a rapport de cause à effet, et je pense qu'il n'est pas inutile de rappeler que beaucoup de maladies n'ont pas UNE cause, mais bien plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte.
    Cf. http://www.cchst.ca/reponsessst/diseases/alzheime.html

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  9. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    ...Des articles montrant des corrélations entre un facteur et un autre, y en a plein, mais ça ne signifie pas toujours qu'il y a rapport de cause à effet, et je pense qu'il n'est pas inutile de rappeler que beaucoup de maladies n'ont pas UNE cause, mais bien plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte.
    Cf. http://www.cchst.ca/reponsessst/diseases/alzheime.html

    K.
    Salut,
    Je n'ai jamais dit le contraire.
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  10. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Salut,
    Par contre, je trouve ça sur pubmed :
    "Aluminium in Alzheimer's disease: are we still at a crossroad?Gupta VB, Anitha S, Hegde ML, Zecca L, Garruto RM, Ravid R, Shankar SK, Stein R, Shanmugavelu P, Jagannatha Rao KS.
    Department of Biochemistry and Nutrition, Central Food Technological Research Institute, Mysore, 570020, India. kjr4n@yahoo.com

    Aluminium, an environmentally abundant non-redox trivalent cation has long been implicated in the pathogenesis of Alzheimer's disease (AD). However, the definite mechanism of aluminium toxicity in AD is not known. Evidence suggests that trace metal homeostasis plays a crucial role in the normal functioning of the brain, and any disturbance in it can exacerbate events associated with AD. The present paper reviews the scientific literature linking aluminium with AD. The focus is on aluminium levels in brain, region-specific and subcellular distribution, its relation to neurofibrillary tangles, amyloid beta, and other metals. A detailed mechanism of the role of aluminium in oxidative stress and cell death is highlighted. The importance of complex speciation chemistry of aluminium in relation to biology has been emphasized. The debatable role of aluminium in AD and the cross-talk between aluminium and genetic susceptibility are also discussed. Finally, it is concluded based on extensive literature that the neurotoxic effects of aluminium are beyond any doubt, and aluminium as a factor in AD cannot be discarded. However, whether aluminium is a sole factor in AD and whether it is a factor in all AD cases still needs to be understood.

    PMID: 15666086 [PubMed - indexed for MEDLINE]
    "
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  11. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    Bonjour,

    J'espère trouver ici réponse à certains points sur l'immunité qui me paraissent pour le moins obscurs, mais je devrais pê ouvrir un fil là-dessus en me focalisant plutôt sur le sujet de ce topic, la toxicité des vaccins.

    Démosthène nous apporte des publis (assez anciens) montrant une corrélation entre l'alu (des casseroles, de l'eau, des vaccins? au moins dans ce cas, on n'a pas la barrière intestinale, c'est direct plasma). Mais d'un autre coté on dit que corrélation n'est pas causalité, et l'alu sort blanchi (on a déjà entendu ce discours dans des domaines pas joli-joli, commela réfutation des liens entre tabac et cnacers dans les années 60 et des liens entre amiante et mésotheliomes et autres dans les années 80-90). Je veux bien admettre qu'il y a (qu'il peut y avoir)pluricausalité, mais par exemple a-t-cherché à établir s'il y avait une relation statistique entre le nombre d'injections vaccinales (avec alu et/ou mercure) et des troubles neurologiques graves ? Et autrement dit si c'est pas ça, c'est quoi, la cause (les) ??

    Voir par exemple

    http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=534

    PS Je ne souscris pas au cartilage de requin, mais je n'apprécie pas les commentaires d'un modo, plus haut, sur les "conneries " de sites sur le VIH. Appréciation de pure autorité. Je n'ai pas d'avis là-dessus, mais je trouve que si des sites se basent sur les appuis scientifiques pour mettre en doute certaines croyances, il y a peut-être du vrai. A moins qu'il y ait aussi un site qui prétende que la terre est plate comme un disque, alors là, je dirais : "oK il y a des sites scientifiques crétins sur le web". c'était un apparté.
     

  12. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863

    Re : toxicité des vaccins

    PS Je ne souscris pas au cartilage de requin, mais je n'apprécie pas les commentaires d'un modo, plus haut, sur les "conneries " de sites sur le VIH. Appréciation de pure autorité.
    Oui mais ce modo s'y connait il est donc interessant d'avoir son avis... tu m'excusera mais les sites prétendants que le VIH est une maladie psychosomatique meriteraient d'etre fermés immédiatement pour mise en perile de la vie d'autrui! ce sont des gens irresponsables ou plutot de vrais arnaqueurs!

    Yoyo
     

  13. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    Ca m'étonnerait qu'ils disent ça, mais de toutes façons, je ne vois pas le problème : on peut bien vivre quinze,vingt ans séropositif et sans trithérapie. Je ne me suis pas penché sur cette histoire, donc j'ai pas d'avis tranché, mais j'ai bien l'impression que tout n'est pas si simple dans cette affaire.

    D'ailleurs, si c'était le cas, il y a longtemps qu'on aurait commercialisé un vaccin contre le VIH. Et si personne ne s'y risque, c'est bien qu'il y a un blème, plus complexe que la variation du VIH (et un virus qui varie, comme celui de la grippe, là, on n'a pas de soucis, on se risque bien à commercialiser un vaccin tous les ans).

    Désolé de pinailler, mais c'est l'esprit critique qui fait avancer.
     

  14. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    41
    Messages
    7 852

    Re : toxicité des vaccins

    l'esprit critique raisonnable!
    Toi tu ferais bien de former ta culture en biologie avant de t'engager dans la voie de la critique.

    Tu fais froid dans le dos!
     

  15. mantOs

    Date d'inscription
    mai 2006
    Localisation
    London
    Âge
    33
    Messages
    910

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par alcyon1 Voir le message
    Ca m'étonnerait qu'ils disent ça, mais de toutes façons, je ne vois pas le problème : on peut bien vivre quinze,vingt ans séropositif et sans trithérapie. Je ne me suis pas penché sur cette histoire, donc j'ai pas d'avis tranché, mais j'ai bien l'impression que tout n'est pas si simple dans cette affaire.

    D'ailleurs, si c'était le cas, il y a longtemps qu'on aurait commercialisé un vaccin contre le VIH. Et si personne ne s'y risque, c'est bien qu'il y a un blème, plus complexe que la variation du VIH (et un virus qui varie, comme celui de la grippe, là, on n'a pas de soucis, on se risque bien à commercialiser un vaccin tous les ans).

    Désolé de pinailler, mais c'est l'esprit critique qui fait avancer.

    Effectivement ce n'est pas si simple.
    Je pense qu'il faudrait que vous vous renseigniez sur le VIH , sur le principe de la vaccination et des cellules qui y sont impliquées et dans la réponse immunitaire anti virale . Vous comprendrez j'espere pourquoi la vaccination contre le VIH n'est pas si simple.
    Si jamais vous ne voyez pas je vous explique sans problème.
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.
     

  16. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par mantOs Voir le message
    Effectivement ce n'est pas si simple.
    Je pense qu'il faudrait que vous vous renseigniez sur le VIH , sur le principe de la vaccination et des cellules qui y sont impliquées et dans la réponse immunitaire anti virale . Vous comprendrez j'espere pourquoi la vaccination contre le VIH n'est pas si simple.
    Si jamais vous ne voyez pas je vous explique sans problème.
    Ce n'est pas un souci, j'ai toujours prétendu qu'il n'y aurait jamais de vaccin commercialisé contre le VIH et depuis ces années, cela me conforte. Mais ce n'est pas le sujet de ce topic, pas plus que le vaccin contre la grippe, qui lui est un virus quoique variable à conséquences beaucoup moins lourde, des fois que le vaccin ne marcherait pas...

    Moi ce qui me fait froid dans le dos, ce n'est pas le SIDA (il me semble que l'on parle parfois de préservatifs) mais la toxicité des vaccins, sujet de ce topic, surtout si on n'est pas informé de tous leurs constituants et qu'on pourrait théoriquement vous obliger à vacciner vos enfants avec ce cocktail...Là est le problème : l'information et le choix. Tout le reste n'est que billevesées.
     

  17. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    41
    Messages
    7 852

    Re : toxicité des vaccins

    Mouais c'est sur que la grippe c'est anodin. On en parlera aux milliers de personnes qui en meurent chaque année rien qu'en france..... On en parlera aussi aux millions de personnes mortes de la grippe espagnole

    Vous comparez un virus tel que celui de la grippe au VIH. La façon dont ils mutent n'ont rien à voir.
    Pour le virus de la grippe c'est une nouvelle souche qui se développe (voyez ce qui est ecrit sur la grippe aviaire, c'est exactement cela.). Une fois que la souche se répend elle reste stable.
    Pour le virus du VIH, il mute tout le temps au sain même du malade. C'est ce qui induit les echappements aux différents traitements.
     

  18. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    La grippe actuelle est bénigne chez la plupart des personnes ; mon beau-père a eu la grippe la seule année où il s'est fait vacciner (vers 70 ans). Il n'a pas intenté de procès au labo, et c'est normal, vu les désagréments supportables.
    Maintenant, supposez qu'un vaccin contre le VIH soit commercialisé. Supposez, et c'est logique, qu'on puisse se passer de préservatif (parce que vaccin + préservatif, c'est un gag). Une personne contracte une séropositivité au VIH, malgré sa vaccination. Vu son sort, je vous parie qu'elle ne va pas tarder à faire un procès, et elle risque de ne pas être la seule. Vous comprenez pourquoi aucun labo ne se risquera à commercialiser un vaccin (forcément approximatif) dans le cas d'une pathologie lourde ?
    (quand on voit qu'un dédomagement pour cancer dû au distilbène atteint 360 000 euros, vous imaginez leur frayeur !).


    BOn, ce forum est sur la toxicité des vaccins. je m'y recentre :

    Les vaccins, tel que vu précédemment, sont composés d'antigènes viraux ou de bactéries atténuées. Par exemple, celui pour la coqueluche provenait à l'origine (vaccin cellulaire), du mucus de la gorge d'enfants atteints et celui de la typhoïde, de matière fécale décomposée de patients malades. On retrouve aussi dans les vaccins différents produits chimiques, des antibiotiques, des stabilisateurs et des agents de conservation. D'autres additifs: de la gélatine hydrolysée è titre d'agent stabilisant, du phosphate d'aluminium, du phénol, du sorbitol, du formalin et du thimerosal. Tous des ingrédients toxiques, cancérigènes et allergènes.

    Le thimerosal, un dérivé mercuriel est utilisé comme préservateur. (En 2001, on retrouve du mercure dans les vaccins contre la méningite, l'hépatite B et la grippe ). S'élimine difficilement de l'organisme. Dans un étude publiée en 1979, dans le British Medical Journal, 26 patients reçurent un sérum d'immunoglobulines contenant du thimerosal. 19 d'entre eux (soit 73%) virent leur taux de mercure augmenter, fait prouvé par des analyses d'urines. (Le mercure, un métal toxique, s'accumule dans le cerveau et peut causer des dommages importants au système nerveux. Il traverse le placenta pour atteindre le cerveau du foetus et contamine les nourrissons par le lait maternel).

    L'aluminium se retrouve dans la majorité des vaccins.

    Le formalin (solution contenant 37% de formaldéhyde) inactive le virus dans les vaccins antipoliomyélitique, de la fièvre jaune et de la grippe. Il se retrouve aussi dans ceux de la diphtérie, du tétanos et du DCT (diphtérie, coqueluche, tétanos)

    La toxicité du formaldéhyde, du thimerosal et de l'aluminium est reconnue et dûment prouvée par nombre d'études scientifiques.

    Les fabricants de vaccins argumenteront que ces produits chimiques se retrouvent en petites quantités dans les vaccins et que leur innocuité fut testée sur des animaux de laboratoire, ce qui n'est pas pour nous rassurer. Leurs effets toxiques, cumulatifs, leurs interactions entre eux et les virus ou microbes forment un imprévisible cocktail pour un bébé de petite taille ou même pour un adulte.
     

  19. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Salut,
    Il me semble me rappeler qu'un laboratoire avait envisagé de remplacer l'hydroxyde d'Al par du phosphate de calcium mais que les recherches en ce sens avaient été abandonnées lors de la fusion du dit labo avec l'institut Pasteur.... Pourtant c'était une piste non négligeable vers moins de toxicité...

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  20. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863

    Re : toxicité des vaccins

    Salut
    Une personne contracte une séropositivité au VIH,
    Une personne vaccinée sera forcément séropositive au VIH! c'est une lapalissade ce que tu racontes!... décidément tu ne maitrises ni les bases ni le language...

    Pour le reste:
    Heureusement que ces adjuvant sont allergènes c'est exactement leur but!!!! sinon ils ne serviraient a rien! Puisque leur but est de produire une inflammation, donc un recrutement important de lymphocytes au point d'injection afin de potentialiser la réponse immunitaire...ces adjuvant restent au niveau local et ne se retrouvent pas dans le circulation alors tes grandes interrogations...
     

  21. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Salut,
    Un petit dossier qui sera certainement qualifié de "contre" mais qui présente l'avantage de remettre certaines choses à leur place ! :

    http://biogassendi.ifrance.com/vaccinations2.htm

    Et on nous dit "sans risques ou risques négligeables"

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  22. Thatslife

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Belgique
    Âge
    51
    Messages
    37

    Re : toxicité des vaccins

    ces adjuvant restent au niveau local et ne se retrouvent pas dans le circulation alors tes grandes interrogations...
    Ah ?
    Pourquoi et comment restent-ils uniquement au niveau local ? Qu'est-ce qui les empêche de se disperser ailleurs ?

    C'est pas comme le nuage de Tchernobyl, j'espère
     

  23. aquilegia

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    3 098

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par alcyon1 Voir le message
    Vu son sort, je vous parie qu'elle ne va pas tarder à faire un procès, et elle risque de ne pas être la seule. Vous comprenez pourquoi aucun labo ne se risquera à commercialiser un vaccin (forcément approximatif) dans le cas d'une pathologie lourde ?
    Euh... la variole, la rage, la poliomyélite, le tétanos, j'en passe et des meilleures, ce ne sont pas des pathologies lourdes, peut-être?
    On en apprend tous les jours...
     

  24. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    41
    Messages
    7 852

    Re : toxicité des vaccins

    Bon les questions se précisent et je pense qu'avec un cadre clairement défini et avec les rappels qui ont été fait ici ou là nous allons pouvoir tous discuter dans un esprit cordial et en bonne intelligence.
    Je mets ici le lien vers la page de l'OMS consacrée à ces questions:
    http://www.who.int/vaccine_safety/to.../fr/index.html

    Cette question est assez troublante et peut être aussi un peu piégeuse. J'explique ce que j'en comprends, on peut discuter ensuite.

    Il a été rapporté un syndrome de fatigue et de douleur musculaire. Afin de l'étudier des biopsies musculaires ont été effectuées. En france elles se font au niveau du deltoïde. Ce faisant on constate des lésions du muscle. On constate encore la présence de macrophages inflammatoires au niveau de la biopsie Ces macrophages sont chargés en aluminium.
    Le deltoide etant aussi le lieu d'injection des vaccins il est soupsonné que l'aluminium soit la cause du syndrome.

    Là les choses doivent êtres prises avec précaution:
    1. L'origine vaccinale de l'aluminium dans les macrophages n'est guère remise en question.
    2. La corrélation entre la présence de ces macrophages et l'apparition du syndrome n'est pas clairement établie.
    a. Une étude a montrée que la fatigue était plus présente en cas de présence d'aluminium. Celle ci régresse rapidement et n'est pas le sujet d'inquiétude face au syndrome.
    b. La douleur musculaire et articulaire n'est pas corrélée à la présence de la présence d'aluminium.

    En l'état la présence d'aluminium persistant après la vaccination ne peut pas être associé au syndrome. Elle ne serait que la marque d'une vaccination.

    J'espère avoir répondu avec le niveau d'exigence que vous attendiez.

    Cordialement,
    piwi
     

  25. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Salut,
    C'est quant même un peu space comme étude :
    http://agmed.sante.gouv.fr/htm/10/myofasci/protocol.pdf
    (voir pg.12 en particulier)
    Les "conclusions" s'appuient, entre autre, sur le fait qu'il n'y avait pas de "témoins" pour invalider la possibilité que ce soit l'Al en cause...

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  26. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    41
    Messages
    7 852

    Re : toxicité des vaccins

    Vous faites preuve d'une mauvaise foi patente!
    Voyez page 17 du même document:
    Une étude de cohorte qui comparerait des personnes vaccinées et non vaccinées se heurterait à la rareté probable
    du syndrome clinique, au risque d’un phénomène de notoriété induisant un biais de sélection et à l’impossibilité
    de réaliser la biopsie musculaire, examen invasif, chez les patients dont la situation clinique ne le justifie pas. De
    plus, en l’absence de définition préalable très précise du syndrome clinique associé à la MFM, une telle étude
    n’est pas envisageable.
    Franchement, avant de monter sur vos grands chevaux sur des principes méthodologiques lisez tout le document, posez vous aussi la question de savoir si vous avez l'experience pour critiquer le protocole de façon pertinente.
    Je veux bien chercher pour vous tous les documents les plus honnetes qui soient mais si c'est pour discuter de choses telles que celles ci ca n'est pas la peine, j'ai d'autres choses à faire.

    Pour vous Demostene, je tiens quand même à vous faire remarquer que ca plus le lien que vous avez indiquez hier ne plaide vraiment pas en la faveur de votre discernement sur ce type de questions.

    Cordialement,
    piwi
     

  27. Démostène

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Bruxelles, une fois ! (:o)))
    Âge
    60
    Messages
    3 470

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    ...Pour vous Demostene, je tiens quand même à vous faire remarquer que ca plus le lien que vous avez indiquez hier ne plaide vraiment pas en la faveur de votre discernement sur ce type de questions.

    Cordialement,
    piwi

    Salut,
    Sory, c'est vrai, j'ai oublié de dire que cette étude avait été faite en collaboration avec Avensis-Pasteur, qui comme chacun sait est aussi fabriquant de vaccins ! Document de qualité en effet !

    Quant on lit tout le protocole, il est peu douteux que cette étude ne démontre rien...

    Alors, pour quelle raisons emploie-t-on encore de l'Al alors que la possibilité existe d'employer le phosphate de Ca ? ( Cité dans l'étude))
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.
     

  28. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    Euh... la variole, la rage, la poliomyélite, le tétanos, j'en passe et des meilleures, ce ne sont pas des pathologies lourdes, peut-être?
    On en apprend tous les jours...
    Facile, facile...

    La peste, le choléra, sont aussi des pathologies lourdes, et ont disparu d'Europe (au moins) sans aucune vaccination.

    Toutes les maladies infectieuses (lourdes) avaient régressé AVANT la généralisation des vaccinations. Il en est d'ailleurs de même en ce moment pour le cancer du col de l'utérus : selon l'INVS,
    L’incidence du cancer du col de l’utérus n’a cessé de diminuer entre 1980 et 2000 avec un taux annuel moyen de décroissance de 2,9 %. Dans le même temps, la mortalité a diminué en moyenne de 4,4 % par an. Actuellement l’incidence du cancer du col de l’utérus est stable. La médiane de survenue du cancer du col de l'utérus est de 51 ans.


    (quand à une visée philantropique et humaniste envers le tiers-monde, vu le prix des doses, même pas la peine d'en parler).

    Pour répondre à Démostène, ben, d'après moi, c'est encore une question de PRIX, de coût de fabrication (qu nous a donné par le passé les scandales du sang contaminé et de la vache folle). Ne perdez jamais de vue la notion de "bénéfice" et vous comprendrez tout.
     

  29. alcyon1

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    53
    Messages
    186

    Re : toxicité des vaccins

    Désolé, il y a comme souvent plusieurs discussions en parallèle. Juste un point sur le vaccin contre le VIH (à moins d'ouvrir un topic là-dessus,parce que des arguements, il y en a). Justement, comment faire la distinction entre quelqu'un qui a été vacciné et quelqu'un qui aurait été contaminé par le VIH ? C'est bien là le problème. Et si le vacciné est contaminé, il ne le saura que s'il arrive au stade IV, V (SIDA déclaré). Ouais, ça laisse de la marge pour l'éventuel procès. N'empêche.

    Le gros problème à propos des vaccins, c'est finalement leur toxicité, ces foutus adjuvants. D'ailleurs, sans antigène, le point d'injection auarit attiré les cellules immunitaires (j'ai un très mauvais souvenir de mes vacinations quand j'étais môme ou ado : douleur persistante à l'épaule et paf allergie subite au pollen à 12 ans, sans aucun antécédant familial).

    Voici la liste des effets secondaires au vaccin contre le tétanos (ou DTP)

    Effets secondaires du vaccin antitétanique (Tétanos):
    Ils ne sont pas rares, contrairement aux idées reçues et sont recensés dans une banque de données (Belgian university System). Ils sont cités par le Pr R. Mendelsohn (USA), dans sa revue "People's doctor" de novembre 1984, ainsi que dans "The truth about immunizations" d'avril 1978.

    I) Réactions neurologiques:

    43% des cas présentent les premiers symptômes dans les 72 heures. Les localisations sont fréquemment les membres ou les nerfs crâniens.
    Névrite péribrachiale, pouvant conduire à une paralysie du bras: apparition d'une faiblesse dans le membre, dans un délai de 6 à 21 jours après l'injection de l'anatoxine (4 cas).
    Neuropathie périphérique. [Reinstein L, and al, "Peripheal neuropathy after multiple tetanus toxoïd injections", Arch.Phys. MedRehabil., vol.63, n7, p.332, 10/1982].
    Névrite périphérique. ["Unusual reactions to tetanus toxoïd" JAMA, vol 199, p. 125, 1967]
    Paralysie motrice [Semaine des Hôpitaux de Paris, vol 53, n36, p. 1965, octobre 1978]
    Paralysie du nerf laryngé récurent [Eicher W.and al, "Paralysis of the récurrent laryngeal nerve foffowing a booster injection of tetanus toxoïd", Munch. Meti Wochenstr., vol. 111, n°34, p. 1692, 12/1992].
    Syndrome de Landry: développement rapide de paralysies extensives bilatérales et symétriques selon un mode ascendant débutant aux membres inférieurs et frappant ensuite l'ensemble de la musculature striée.
    Syndrome de Guillain et Barré: polyradiculonévrite aigüe, c'est à dire, atteinte ascendate, étendue et habituellement symétrique, du système nerveux périphérique rachidien (racines et nerfs), s'accompagnant fréquemment d'une atteinte des nerfs crâniens. [New.S.MecLJ (Nouvelle-Zélande) vol 94, n°695, p.359, 11/11/1981.] [Dev. Biol. Stand. (Suisse), vol 43, p.25, 1979].
    Paralysie faciale a frigore apparue, deux jours après la vaccination, et du côté de l'injection de l'anatoxine. [Concours Médical, vol. 104, n29, 1982].
    Paralysies. (Harrer-G and al., "Paralysis following tetanus toxoïd booster inoculation",Wien. Med Wochenschr, vol. 121, n°l5, p.296, 8/1971)
    Encéphalite
    Hémiplégie
    Sclérose latérale amyotrophique, apparue après séro-vaccination antitétanique. [Pr Mande, Concours Médical, 3/12 1977].
    Sclérose en plaques. Cas personnel: Mr C. fait une première poussée de Sclérose en Plaques (SEP) en 1989. Le patient retrouve son état neurologique normal en septembre 89. En mai 1993, le patient reçoit un rappel antitétanique. En juin 93, soit dans le mois qui a suivi l'injection, deuxième poussée de SEP, alors qu'il était en rémission depuis 3 ans 3/4. Cette nouvelle poussée a été plus sévère, et moins régressive que la précédente, puisqu'en mai 94, le patient en garde toujours des séquelles.
    Tensions intracrâniennes (USA). [Am.JDix.Child., vol. 133, n°2, p.217, 2/1979.]
    Autres références bibliographiques:

    [Tsairis P. and al, "Natural history of brachial plexus neuropathy: report on 99 patients", Arch.Neurol., vol.27, p. 109, 1972. "Adverse events associated with childhood vaccines: evidence bearing on causality", Institute of medicine, Washington D. C. National Academy Press, 1994, références citées dans JAM4, vol. 276, n°23, p. 1869, 1996].

    JNeur.Sci., vol.37, n°1/2, p. 113, 6/1978.
    Munch.Med Wochenschr., vol. 107, n°45, p.2258, 5/11/1965.
    Pediatriia (Russe)., vol.47, n°l1, p. 19, 11/1968.
    Brit.Med.J., vol.4, n°575, p.320, 11/11/1967.
    Psychiatr.Neur.MecLPsychoi. (Leipzig), vol.26, n°1l, p.685, 1974.
    Arch.Dis.Child., vol.48, n°10, p.829, 10/1973.
    JNeurol., vol.222, n°2, p. 131, 1979.
    Med Well, vol. 29, n°44, p. 131, 3/11/1978.
    II) Réactions allergiques et d'hypersensivité:
    Hypersensitivité à la toxine tétanique, Journal of Allergy and Clinical Immunology, 1973.
    Réactions cliniques à la toxine tétanique, Compte rendu du 2ème congrès international sur la tétanos, de Hans Huber, Beme, Suisse, 1967.
    Allergie induite par l'immunisation à la toxine tétanique, JAMA, 1940.
    Allergie à l'anatoxine tétanique: la survenue de réactions indésirables plus fréquentes encore après des rappels, a été rapportée très officiellement par de nombreux auteurs. [Annales de l'Institut Pasteur, vol. 120, p. 791, 1991, avec des articles de Bizini, Turpin, Raynaud (Ref de JAUA, Néw England, J of Med., British Med J.)].
    Anaphylaxie suivant l'administration de la toxine tétanique, British Médical Journal, 1940.
    Chocs anaphylactiques: nombreuses publications dans la littérature médicale.
    Quelques exemples:

    3 semaines après sa primovaccination, une femme est atteinte d'une rigidité brutale, suivie d'une urticaire sévère avec irritation intense de l'épiderme. Malgré ces symptômes, un rappel fut fait 6 semaines plus tard. La patiente s'est écroulée 5 minutes après l'injection. [CunninghaM "Anaphylaxis after injection of tetanus toxoïd", Brit. Med J., p. 522, 1940].
    Garçon de 14 ans égratigné en jouant avec un chien; le propriétaire de l'animal exigea que l'enfant soit vacciné: celui-ci en mourut 5 minutes après [Pr W. Spann, Médical Tribune, n°l9, p - 10, 1986].
    Un patient allemand fait un choc anaphylactique 8 heures après sa 2ème injection; la 3 ème injection faite 6 mois plus tard entrainera sa mort par choc anaphylactique, 2 heures après l'injection.
    Un médecin allemand de 44 ans, est mort 30 minutes après un rappel antitétanique.
    Une femme de 24 ans est morte 30 minutes après son rappel antitétanique.
    Un homme de 34 ans fut victime d'un choc très grave, accompagné d'un syndrome de Lyell (la peau se décolle par lambeaux), et de courbatures.

    [Ces 4 derniers cas ont été publiés par le Dr Kris Gaublomme, the International Vaccination IVewsletter, p. 10, sept 1996].
    [Zaloga G. and al, "Life threatening anaphylactic reaction to tetanus toxoïd", Ann.Allergy, voi.49, n°2, p. 107, 8/1982].
    [Ehrengut W. and al, "Anaphylactic reaction following injection of tetanus toxdid", Dtsch.Med Wochenschr., vol.98, n10, p.517, 3/1973].
    [Staak M; and al, "Choc anaphylactique après anatoxine", Dtsch.Med.Wochenschr., vol.98, n°3, p. 110, 1/1973; et vol.98, n°13, p.682, 3/1973].
    ["Choc anaphylactique suivi d'un arrêt de l'ovulation", Med.Trial tech., vol. 13, n°2, p.87, 12/1987].

    Autres manifestations allergiques:

    Urticaire accompagné de vertiges, de difficultés respiratoires, survenus dans les 2 heures après la vaccination ["Unusual réactions to tetanus toxoïd" JAMA, vol 199, p. 125, 1967].
    Oedème des lèvres, des paupières, asthme, maladie sérique, [Dr Kris Gaublomme, the International Vaccination Newsletter, p. 10, sept 1996].
    III) Réactions dermatologiques:

    De nombreuses manifestations dermatologiques s'installent sur le long terme: exanthème, dermatite, prurit généralisé, ... et représentent une handicap souvent permanent. D'autres sont passagères: réactions locales avec oedème, inflammation, abcès au site d'injection, phlegmon à streptocoques, granulome, hémorragie, ... [Dr Kris Gaublomme, The International Vaccination Newsletter, p. 10, sept 1996].
    Granulome. [RockyMoutainMedJ., (USA), vol.63, nl, p.48, 1/1966].
    L'article suivant a été publié suite à un effet adverse de la vaccination, et l'auteur mentionne également tous les types de réactions de sensibilité généralement observés après vaccination antitétanique:
    "Un patient précédemment vacciné au cours de son service militaire, a reçu une injection de rappel d'anatoxine tétanique, qui a provoqué un érythème douloureux des membres supérieurs, accompagné fièvre, et d'athénie pendant plusieurs jours.

    Commentaire:

    En général, les réactions indésirables secondaires à l'administration d'anatoxine tétanique, dépendant du nombre de doses précédemment reçues, de la dose d'anatoxine, de la voie et de la méthode d'administration, ainsi que de la présence d'adjuvants et/ou d'antigènes (tels que l'anatoxine diphtérique) dans la préparation vaccinale choisie.

    L'événement indésirable le plus fréquent après un rappel de vaccination antitétanique (observé chez 50 à 85% des sujets) est une réaction locale caractérisée par une douleur et une sensibilité au point d'injection, moins fréquemment (20 à 30% des cas) suivie d'un oedème et d'un érythème et exceptionnellement (moins de 2% des cas) associée à une tuméfaction importante. Plusieurs études ont établi une corrélation directe entre le taux circulant d'anatoxine tétanique et le degré de la réction locale.

    Quelques rapports ont décrit des réactions locales massives (p.ex. tuméfaction s'étendant du coude à l'épaule) principalement chez des sujets ayant reçu plusieurs injections de rappel d'anatoxine. Généralement, ces réactions débutent dans les 2 à 8 heures suivant l'injection. Les anticorps circulants forment apparemment de complexes avec les dépôts d'anatoxine, induisant ainsi une réponse inflammatoire (réaction d'Arthus, hypersensibilité de type H).


    Dans le but d'améliorer la surveillance du risque et de la nature des événements indésirables graves après vaccination (en particulier la vaccination antitétanique), il est demandé aux médecins de déclarer ces événements.

    ["Réactions indésirables à l'anatoxine tétanique", JANIA, édition française, vol.20, n'319, p.35, 1995].
    Autres publications: ["Réaction locale au Têtavax", Concours Médical, vol. 117, n°23, p. 1825, 1995].
    ["Allergie au vaccin antitétanique", Concours Médical, vol. 115, n°37, p.3315, 1993].
    ["Réaction locale après Têtavax", Concours Médical, vol. 114, n°34, p.3083, 1992].
    [Jacobs RL, and al, "Adverse reactions to tetanus toxoïd" JAMA, vol.247, n°l, p.40, 4/1982].
    [Hansson H., Cutaneous reactions to merthiolate and their relationship to vaccination with tetanus toxoïd", Acta Allergol.,vol.26, n°2, p. 150, 1/1972].
    [Waak AL, "Local reactions following booster injection", Ned. Tydschr Geneeskd, vol. 110, n°7, p.332, 8/1966]. [Edsall.G. and al, "Excessive use of tetanus toxoïd boosters", JA.AM,, vol.202, n'l, p. 111, 11/1967]. [Wegmann A., "Local reactions after repeated tetanus vaccine", Scheiz. Med.Wochenschr., vol. 109, n-3 8, p. 1409, 10/1979].

    Abcès à répétition. [Am. J Des Child, vol 135, n°9, p.826, 9/1981; Pediatrics, 5/1985].
    Ictère (jaunisse) chez le nourrisson: augmentation du nombre de cas chez le nouveau-né, lorsque le vaccin est administré à la mère durant la grossesse [Vox Sang.(Suisse), vol 38, n°l, p22, 1980].
    IV) Réactions diverses:

    Déficit en coagulation, [Dr Kris Gaublomme, The International Vaccination Newsletter, p. 10, sept 1996]
    Hémolyse sévère après Tétracoq (à propos de 3 cas). [Acta Paediatr.Scand., vol.67, n°3, p.345, 5/1978].
    Infarctus du myocarde avec décès quelques heures après vaccination. [Annales of allere, vol.49, p. 107, 1982. Deutsch Med. Wschr., vol 99, p. 850, 1974].
    Douleurs articulaires persistantes, vomissements, diarrhée [Dr Kris Gaublomme, lhe International Vaccination Newsletter, p. 10, sept 1996].
    Variations de la protéinurie. [Vojnosavit. Pregl. (Yougoslavie), vol 29, nl, p. 11, 1/1972].
    Glomérulonéphrite. [Nouv. presse Med., vol 9, N°5, p. 315, 26/l/1980].
    Altération de la fonction des corticosurrénales. [IG Mod (Italie), vol. 59, n°l1, p. 735, 1966].
    Panartérite noueuse (ou Périartérite noueuse). [Revue de Médecine interne, vol 27, suppl 3, p.446, 12/1996; Z. Haut. Geschléchtskr. (Allemagne), vol 45, n°19, p.655, 1/10/1970].



    Avec l'affaire du vaccin hépatite B, on a du grain à moudre, par ailleurs...ET pour le ROR aussi, d'ailleurs...
     

  30. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863

    Re : toxicité des vaccins

    Désolé, il y a comme souvent plusieurs discussions en parallèle. Juste un point sur le vaccin contre le VIH (à moins d'ouvrir un topic là-dessus,parce que des arguements, il y en a). Justement, comment faire la distinction entre quelqu'un qui a été vacciné et quelqu'un qui aurait été contaminé par le VIH ? C'est bien là le problème. Et si le vacciné est contaminé, il ne le saura que s'il arrive au stade IV, V (SIDA déclaré). Ouais, ça laisse de la marge pour l'éventuel procès. N'empêche.
    LA seule solution pour différencier les deux est de rechercher directement la présence du virus, et cela peut etre fait dans les stades precoces de l'infection.

    YOyo
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. toxicité des champignons comestibles...
    Par charlie dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/09/2010, 12h42
  2. [Vaccins] La production de vaccins
    Par atapi dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2006, 20h00
  3. Cancerologie : toxicité des anthracyclines
    Par nic1305 dans le forum Traitement et origine du cancer
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/11/2005, 23h04
  4. toxicité des halogenes
    Par ptitdadou dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/04/2005, 17h02
  5. toxicité des tomates
    Par popdll dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/05/2004, 12h58