Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 22

vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

  1. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 319

    vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Bonjour
    Je retransmets ici une question soulevée par ansset à propos des vagues de chaleur (voir ici)
    on peut observer ( à confirmer ) outre l'évolution en intensité et en fréquence, une augmentation de la vitesse des chgt de température.
    celle ci étant très certainement liée à la fréquence.
    en terme de "stress" physiologique, ce point me semble au moins aussi important que les deux autres précédemment cités.
    des bascules fréquentes de 10° ou plus en moins de 24 h font très certainement de gros dégâts , en tout cas bien plus qu'une élévation plus progressive ( sur une semaine par exemple ) permettant une meilleure adaptation physiologique.
    ma question est donc d'avantage de l'ordre du "médical", à supposer bien sur que le point que je cite ( ressenti personnel sur l'élévation de la vitesse des bascules) soit avéré.

    -----

    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     


    • Publicité



  2. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 134

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    ...des bascules fréquentes de 10° ou plus en moins de 24 h font très certainement de gros dégâts , en tout cas bien plus qu'une élévation plus progressive ( sur une semaine par exemple ) permettant une meilleure adaptation physiologique.
    C'est sur, de plus, il n'est pas évident d'adapter les conduites nécessaires en temps voulu.

    Mais ou habite t'il pour passer du vin chaud au pastis-glaçons d'un matin à l'autre ?
    Myorphalopyrogénètopter.
     

  3. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    23 581

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Mais ou habite t'il pour passer du vin chaud au pastis-glaçons d'un matin à l'autre ?
    merci, tu m'habilles pour l'année , avec le bonnet de JP Dusse et le string léopard de Jérôme ( Clavier ).
    la classe non ?
    ben non in finé ( sauf pour la gay pride ) mais la question reste.
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  4. myoper

    Date d'inscription
    décembre 2007
    Messages
    28 134

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    ... mais la question reste.
    Une dizaine de degrés, c'est sur que ça reste un stress physiologique, même avec les conduites adaptés et pour certains, ça peut donner des températures à risque (par exemple, trop froid - risque cardio - ou trop chaud - risque cardio et rénal).
    Myorphalopyrogénètopter.
     

  5. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 424

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    en terme de "stress" physiologique, ce point me semble au moins aussi important que les deux autres précédemment cités.
    des bascules fréquentes de 10° ou plus en moins de 24 h font très certainement de gros dégâts
    Ca existe depuis longtemps sous certains climats, ça ; les climats désertiques, les climats polaires...
    j'ai trouvé cet article ; https://academic.oup.com/mbe/article...in-TBX15-WARS2
    En français ; http://www.rcinet.ca/regard-sur-arct...e-de-denisova/
    Dernière modification par mh34 ; 11/07/2017 à 08h39.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     


    • Publicité



  6. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    23 581

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Merci Marie-Hélène:
    dans tes liens, on y évoque surtout l'adaptation au froid et peut être que cela inclus indirectement ( je dois relire ) la rapidité d'adaptation.
    je cherchais surtout des infos sur le phénomène inverse au départ, ma question ayant été posée au départ dans un fil sur le réchauffement climatique.

    En étant plus précis, ma réflexion est la suivante; on peut lire ici ou là:
    - l'impact d'un épisode caniculaire ( dès qcq jours d'affilé au dessus d'une certaine temp )
    - qu'il existe par ailleurs un seuil "létal" de temp extérieure ou l'adaptation deviendrait impossible.

    Je me demande si le facteur de rapidité d'une hausse (*) ( en sus des deux points précédents ) n'a pas une implication non négligeable, mais sur laquelle je ne trouve pas d'info.
    (*) une hausse brutale étant peut être plus "stressante" physiologiquement qu'une baisse ?
    Cordialement.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  7. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 424

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Si j'ai bien compris tu cherches à savoir dans quelles circonstances les mécanismes de thermorégulation sont dépassés?
    D'un point de vue physiologique, c’est pas tant la chaleur que l'humidité qui est redoutable, puisqu'au-delà d'un certain degré d'hygrométrie les mécanismes de refroidissement de l'organisme sont inefficaces.
    j'ai trouvé ce pdf sur le sujet ; http://pcem2amiens.free.fr/Cours/Phy...E9gulation.pdf
    Mais je ne sais pas s'il répond à ta question...
    Et oui bien sûr qu'il y a un seuil au-delà duquel les mécanismes d'adaptation à la température sont dépassés...
    une hausse brutale étant peut être plus "stressante" physiologiquement qu'une baisse ?
    Je ne sais pas s'il y a une réponse globale à cette question ; en tout cas les contre-indications aux saunas sont essentiellement cardio-vasculaires "instables" ou récentes, la prise de certains médicaments, cancers, infections aiguës...
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  8. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 319

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    On rejoint cette actu à propos des vagues de chaleur meurtrières. Le stress n'est certainement pas qu'une question de température mais aussi d'humidité. Ca dépend aussi de l'accoutumance bien sûr et à Montpellier, on résiste sans doute bien mieux qu'à Lille mais avec le réchauffement, il faut s'attendre à ce qu'en ville, les températures gagnent jusqu'à 7 ou 8 °C . C'est l'effet d'ilôt de chaleur et ça sera d'autant plus important qu'on aura recours à la climatisation. C'est un cercle vicieux.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  9. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    23 581

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    merci bien mh34
    le lien reprend ( en plus complet ) ce que j'avais déjà cru comprendre sur les principes.
    il n'est cependant pas vraiment explicite sur cette histoire de "vitesse" d'adaptation.
    en revanche, ton commentaire global ( additionnel ) me permet de mieux saisir le phénomène dans son ensemble.
    Cdt
    Dernière modification par ansset ; 11/07/2017 à 10h25.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  10. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    23 581

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    C'est l'effet d'ilôt de chaleur et ça sera d'autant plus important qu'on aura recours à la climatisation. C'est un cercle vicieux.
    Oui, certainement.
    Cela me rappelle les souvenirs de nb voyages pro aux USA ( du sud ) avec des clims à fond dans les Hôtels ou centres de conférence et une temp ext à plus de 40°.
    Les sorties "clopes" étaient bien ressenties au niveau cardio ( et surtout par forte humidité ).
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  11. Cendres

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    42
    Messages
    17 347

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par myoper Voir le message

    Mais ou habite t'il pour passer du vin chaud au pastis-glaçons d'un matin à l'autre ?
    A côté de chez moi, pourquoi ?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)
     

  12. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 424

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    il faut s'attendre à ce qu'en ville, les températures gagnent jusqu'à 7 ou 8 °C . C'est l'effet d'ilôt de chaleur et ça sera d'autant plus important qu'on aura recours à la climatisation. C'est un cercle vicieux.
    C'est exactement ça...la climatisation est une mauvaise réponse à ce problème. IL va falloir rebâtir les villes différemment.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  13. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 319

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Moralité: pour lutter contre le froid, il suffit d'augmenter l'isolation (genre effet de serre)
    pour lutter contre le chaud, il y a un seuil au delà duquel, il n'y a plus rien à faire que subir et attendre que ça se passe
    J'ai souvent lu que la mortalité était plus grande lors des vagues de froid mais est ce bien vrai ?
    Dans le cas de ces alternances , qu'est ce qui risque d'être le plus difficile à supporter, le chaud ou le froid ?
    Ou pour être plus précis,
    en imaginant que la population a les réflexes nécessaires (recommencer à se couvrit=r dès que la température baisse par ex) , quand est ce qu'on a le plus de risque de craquer ?
    Dernière modification par yves25 ; 11/07/2017 à 10h38.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  14. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 319

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Ca existe depuis longtemps sous certains climats, ça ; les climats désertiques, les climats polaires...
    j'ai trouvé cet article ; https://academic.oup.com/mbe/article...in-TBX15-WARS2
    En français ; http://www.rcinet.ca/regard-sur-arct...e-de-denisova/
    Oui mais , pour ces climats, l'humidité relative est faible. C'est d'ailleurs une condition à ces alternances jour - nuit: si il y a beaucoup de vapeur d'eau, alors le rayonnement infrarouge est important et le refroidissement nocturne est beaucoup plus faible. On ne parle donc pas vraiment des mêmes choses.
    Pour avoir une véritable alternance chaud et humide et plus froid, il faut des changements de masse d'air. pour nous les vagues de chaleur se produisent avec une arrivée d'air depuis l'Afrique et l'air est relativement sec ce qui nous préserve des "vagues de chaleur les plus meurtrières" mais ce n'est pas le cas partout
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  15. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    57
    Messages
    23 581

    Re : vagues de chaleur, résistance aux alternances chaud -froid

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    J'ai souvent lu que la mortalité était plus grande lors des vagues de froid mais est ce bien vrai ?
    il me semble que ce n'est pas le froid qui tue directement, mais les virus saisonniers ( grippe par exemple )
    ( les cas d'hypothermie des sans abris sont certainement minoritaires )
    à l'inverse, l'effet "chaleur" est lui direct et non indirect.
    mais il se peut que je simplifie trop!
    Dernière modification par ansset ; 11/07/2017 à 10h54.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actu - Vers plus de vagues de chaleur meurtrières à cause du réchauffement
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 51
    Dernier message: 28/06/2017, 23h12
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 31/03/2015, 14h31
  3. [Blanc] combine fagor froid ventilé FC-67 : frigo chaud , congelo froid
    Par arno974 dans le forum Dépannage
    Réponses: 16
    Dernier message: 02/12/2008, 19h31
  4. Changement climatique : des vagues de chaleur mortelles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 20
    Dernier message: 26/03/2005, 03h54