Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Maîtrise statistiques des procédés (Qualité & Statistiques )

  1. seb6051

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    393

    Maîtrise statistiques des procédés (Qualité & Statistiques )

    Bonsoir,

    j'ai cette exercice en projet et franchement j'arrive pas trop a voir ou veut en venir le prof

    j'ai besoin de faire les question sur la maitrise de la qualité si quelqu'un peut m'aider ou me donner des cours un peu plus appronfondit

    merci stat des proc.jpg

    stat des proc 2.jpg


    merci pour votre aide

    -----

     


    • Publicité



  2. Touche-à-tout

    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    77 / 37
    Messages
    589

    Re : Maîtrise statistiques des procédés (Qualité & Statistiques )

    Bonjour,
    On devrait interdire aux enseignants d'utiliser des exemples industriels quand ils n'y connaissent rien.
    Quand je travaillais dans la qualité, je faisais partie de ceux qui n'utilisaient pas le SPC et ne voulaient pas en entendre parler. On ne maîtrise absolument rien avec des statistiques !
    Non seulement je n'ai pas le niveau nécessaire pour m'en servir, j'ai séché le cours, mais je n'ai jamais travaillé sur des séries telles que le contrôle systématique ne fut pas préférable. Les statistiques ne sont que ça, des statistiques, des probabilités. Du baratin de matheux pour ne pas faire les contrôles, voilà ce que c'est (la question étude 1 le prouve). Et quand un client vous appelle pour un produit défectueux, vous avez l'air malin avec vos stats...
    Et je ne parle pas des quantités en jeu dans cet exercice, bien trop faibles pour être représentatives de quoi que ce soit. De nos jours, on utilise un contrôle en continu, et on ne s'emmerde pas à dérouler les bobines pour faire le contrôle, on le fait avant l'enroulement, comme ça on sait que ce qui part est bon, ce qui parvient au client est bon... La philosophie de la qualité c'est de satisfaire le client, pas de seulement s'en donner l'impression avec des chiffres rassurants. En toute logique, si un (bon) opérateur détecte un écart, il corrige longtemps avant que le SPC ait fini ses calculs.

    Ah, et la partie réception du camion est délicieuse aussi ! Quand vous trouverez des réceptionnaires capables d'appliquer le SPC au point de contrôler un camion chargé (sans sortir la marchandise) pour déclarer conforme ou pas, je serai enchanté de faire leur connaissance.
    Je sais bien que ce n'est qu'un exercice, mais comme d'habitude ça prend une forme grotesque, c'en est vraiment pénible car ce n'est pas représentatif de la réalité du terrain. Finalement, je trouve particulièrement choquant que la question des données observables/mesurables ne se pose qu'au contrôle à réception (et 34 palettes sur deux hauteurs avec 24 bobines par palettes, ça nous fait une belle jambe pour le contrôle qualité !). Tout au plus les réceptionnaires peuvent s'assurer qu'il n' a pas eu de dommages lors du transport, pas besoin du SPC pour ça.

    Tout ça pour dire, désolé, je ne peux pas vous aider, essayez voir aux maths, c'est plus leur créneau, ça... en tout cas, ça na pas l'air d'inspirer grand monde ici.
    Et si j'étais le patron, vous diriez au prof qu'il est viré !

    Cordialement,
    Nicolas.
     

  3. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    70
    Messages
    6 982

    Re : Maîtrise statistiques des procédés (Qualité & Statistiques )

    Bonjour Touche à tout

    Tu ne vas pas t'énerver à ton âge et vu ton expérience.

    Effectivement le fait de vouloir contrôler tout un camion à partir d'une ou plusieurs bobines ne dira rien sur la qualité de chaque bobine.
    D'où le concept de traçabilité et contrôle qualité en amont que tu décris très bien.
    Ceci dit le reste de l'exo n'est pas absurde d'un point de vue méthodologique sur des échantillons de début de bobines sur quelques bobines accessibles. Mais là, les stats non aucun sens sur la totalité du camion.
    D'autant que de temps en temps sur 20 palettes tu en as fréquemment une qui est foireuse (je dis ça pour le PVC en bobine par exemple et même pour de la tôle fine en rouleau).

    Bref ne te met pas la rate au court-bouillon l'étudiant n'est pas revenu et il a du rendre son exo depuis longtemps en s'étant renseigner sur fesse de bouc.

    A plutarque
    Faim dans le monde. Ne laissez de contributeur "sur leur faim", informez nous
     

  4. Touche-à-tout

    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    77 / 37
    Messages
    589

    Re : Maîtrise statistiques des procédés (Qualité & Statistiques )

    Oh non, je ne m'énerve pas, mais je me régale à descendre en flammes les énoncés tordus.
    Beaucoup de blabla qui n'a absolument rien à voir avec le problème et un cas d'application qui n'est pas valable. Et c'est comme ça qu'on prétend former des ingénieurs ? Ce sont les étudiants qui devraient être scandalisés qu'on leur serve des âneries pareilles.
    La méthodologie pure est peut-être bonne, mais l'exercice, lui, est pervers: des données sont inutiles, d'autres sont manquantes alors que pas difficiles à trouver en temps normal, et surtout, l'outil utilisé n'est pas le bon dans le cas choisi.
    Le sujet aurait concerné des pièces embouties livrées par dizaines de milliers, j'aurais dit peut-être (et encore, pas convaincu), mais je ne connais pas de cas où des manutentionnaires emploient des outils aussi complexe en contrôle à réception.
    Dans la réalité, le client exige un certificat de conformité du fournisseur et se contente de contrôler l'état de la marchandise au déchargement. Au mieux, la marchandise est mise en quarantaine le temps de subir une inspection plus poussée, mais le seul contrôle qui soit vraiment valable, c'est l'utilisation. Je doute que les imprimeries qui consomment de la bobine à longueur d'année perde du temps à ce genre de contrôles. Vient le moment où le client est en droit d'attendre un produit parfaitement maîtrisé par le fabricant qui doit gérer sa fiabilité en interne.

    Et c'est là qu'est l'erreur en la matière: la maîtrise statistique des procédés ce n'est pas le contrôle qualité produit ! C'est l'analyse des paramètres du produit pour agir sur le procédé de fabrication. On peut déterminer qu'à partir de tant de pièces, tel outil est à remplacer, que tel organe de la machine est usé, qu'à partir de telle cadence les états de surface sont moins bons, ou que sais-je. L'outil a son intérêt pour le procédé, mais en aucun cas les stats ne permettent de savoir si le produit est bon, le contrôle physique reste indispensable.
    Malheureusement, beaucoup d'utilisateurs du SPC le détournent de son usage et bien souvent il n'y a personne dans la boîte pour les contredire. Le pire est que les normes ISO9000 qui se sont imposées aux entreprises ont entretenu cette confusion en parlant de cette fameuse maîtrise statistique des procédés, faisant croire que tout pouvait/devait être couvert ainsi. Des auditeurs de certifications ne comprenaient même pas qu'on puisse déclarer les stats inapplicables.

    J'étais responsable qualité d'un fabricant de soupapes de sécurité, j'avais la responsabilité pénale de l'entreprise et j'avais donc imposé le contrôle à 100% de tout ce qui était produit par l'usine. Trois fois j'ai trouvé un huissier dans mon bureau en arrivant le matin, convoqué à des expertises judiciaires, j'ai toujours pu prouver la conformité de mes produits grâce à ma traçabilité totale et mes enregistrements électroniques des tarages. Si j'avais sorti des écarts-types pour me défendre, j'aurai fini dans un caniveau... les expertise, c'est pas tendre, surtout quand il y a des gros sous en jeu et encore plus quand il y a eu blessures corporelles ! On ne peut pas baser la sécurité d'équipements critiques sur du virtuel, les stats ne sont qu'une représentation théorique calculée, et je n'avais pas plus de tolérance en fabrication de matériels pour la pétrochimie, le nucléaire, le pharmaceutique ou le médical. Toujours le contrôle à 100% !

    J'ajouterai pour finir sur une note d'humour que les stats peuvent être sujettes à interprétation quand elles sont mal utilisées. Les recherches médicales en font abondamment usage mais ignorent systématiquement l'infinie variabilité du vivant. Des étudiants américains s'en étaient moqués il y a quelques années, en publiant un article satyrique dans une revue médicale de premier plan se concluant par la question "à quand l'étude statistique qui montrera la relation entre le port de chemises à rayures et le risque d'infarctus ?".

    Voilà c'était juste mon petit coup de gueule pour ceux qui auront le courage de le lire pendant leurs longues soirées d'hiver
    En tout cas, si Seb6051 lit cela, il aura peut-être un nouvel éclairage sur ce qu'on lui met dans le crâne et s'en sortira peut-être mieux que d'autres, je l'espère pour lui.

    Nicolas.
    Dernière modification par Touche-à-tout ; 10/12/2017 à 17h08. Motif: amélioration de présentation
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Statistiques : Echantillons dépendants ou indépendants ?Statistiques
    Par sitingbull dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/04/2015, 16h01
  2. Recherche cours de statistiques appliqué maitrise des procédés
    Par chris111 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/01/2012, 12h50
  3. Statistiques un jour, statistiques toujours...
    Par gemb dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/01/2009, 12h51
  4. [Statistiques] Controle qualite
    Par nostress dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 7
    Dernier message: 27/06/2006, 22h02
  5. Statistiques sur TI 82
    Par firespray dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/01/2006, 21h07