Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 22 sur 22

Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

  1. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 769

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par plumele Voir le message
    En essence on peut considérer le papillon comme un frein, c'est exact, mais ce frein est nécessaire au fonctionnement du moteur à essence.

    Le but est de faire rentrer dans la chambre de combustion une certaine masse d'air dépendante du couple moteur désiré, une quantité d'essence sera injecté en rapport afin de rendre le mélange inflammable.
    Pour diminuer la puissance du moteur il faut donc "freiner" l'entrée d'air.
    pour réduire la puissance du moteur, il suffit....d'injecter moins d'essence
    lorsqu'on est en panne sèche par exemple, la réduction de la puissance du moteur est très efficace...


    freiner l'entrée d'air dans les cylindres, ce n'est pas une cause recherchée (réduction de la puissance) mais une conséquence (mélange stoechiométrique, si on réduit la quantité d'essence, il faut aussi réduire la quantité d'oxygène, donc d'air frais)

    -----

     


    • Publicité



  2. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 769

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Là aussi avec cette vanne EGR qui revient à la charge avec des gaz d'échappement dans l'admission ♪♫

    Piloter le retard de l'arbre à cames d'échappement rend le moteur bien plus complexe.
    Cet NOx à cause de l'oxygène en trop, un autre carburant que l'essence ou une essence modifiée (une utopie) ne pourrait-elle pas annuler ce NOx ?
    Mazda pilote la soupape d'échappement sur ses moteurs skyactiv, en faisant réaspirer le gaz de combustion par les cylindres. Cela permet de chauffer le moteur plus rapidement, de mieux faire évaporer l'essence au démarrage, d'atteindre une température plus élevée en fin de compression pour le moteur diesel lorsqu'il est froid (ps: taux de compression 14:1 seulement). Et pour les 2 moteurs, ça rempli la fonction de recyclage des gaz d'échappement
    PSA le fait aussi pour ses moteurs 3 cylindres
    https://www.guillaumedarding.fr/pres...o-9480891.html

    Piloter l'avance ou le retard de la soupape d'échappement, ce n'est pas très complexe, pas plus complexe que la soupape d'admission. Cela coute juste un peu plus cher...

    Pour le NOx, c'est l'excès d'air, température élevée et forte pression. Changer de carburant n'y changera rien.


    Plutôt que d'étouffer le moteur avec ce clapet (papillon) dans l'admission, le mieux serait de réduire la pression et le débit du turbo afin de réduire la masse d'air, mais je me doute que l'inertie du turbo est trop importante et donc pas assez réactif pour réduire le débit d'air.
    On réduit la quantité de carburant injecté, et en même temps, en fonction de la pression du turbo, on varie la valve ERG pour augmenter le volume de gaz brulé afin d'obtenir une proportion stoechiométrique. Pendant quelques tours, il y aura un excès d'air, éventuellement un peu de NOx.Puis peu à peu, l'asservissement finira par trouver les bonnes proportions. Mais comme le moteur tourne à 1500, 3000rpm, alors la moyenne des NOx restera faible avec ces quelques pics




    Là, j'en apprends une
    wizz :
    l'alternateur (qui est devenu "intelligent" de nos jours, fonctionnant au max lors des décélérations, se coupe pendant l'accélération, etc...)
    ça existe depuis plus de 10 ans

    http://www.moteurnature.com/1420-un-...igent-chez-bmw

    L'idée de BMW a alors été de concevoir un alternateur déconnectable, pour qu'il ne tourne que lorsqu'on a besoin de lui, et ne prenant aucune puissance le reste du temps, pour tout laisser à la disposition du conducteur qui peut ainsi accélérer plus fort.

    BMW explique qu'avec son système, si le conducteur allume les phares, ils sont alimentés par la batterie, et ce n'est que lorsque son niveau de charge devient insuffisant pour assurer un redémarrage que l'alternateur se remet à fonctionner. En circulation courante, il est possible de limiter le fonctionnement de l'alternateur aux seules phases de décélération, et c'est ainsi que le système est le plus efficient.
     

  3. plumele

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    238

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    wizz, avant de mettre en doute ce que j'écris, il faudrait d'abord apprendre comment un moteur á combustion interne.

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    pour réduire la puissance du moteur, il suffit....d'injecter moins d'essence
    Non il ne suffit pas.


    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    freiner l'entrée d'air dans les cylindres, ce n'est pas une cause recherchée (réduction de la puissance) mais une conséquence (mélange stoechiométrique, si on réduit la quantité d'essence, il faut aussi réduire la quantité d'oxygène, donc d'air frais)
    Non c'est l'inverse, on admet une masse d'air dans les chambres de combustion.
    Un débitmètre massique est prévu pour celà ou un capteur de pression d'ai pour les véhicules plus bas de gamme.
    Le débit d'air est contrôlé par le papillon des gaz lui même piloté par l'électronique.
    On injecte alors une quantité d'essence en conséquence.
    À ceci se rajoute le calcul du point d'allumage selon des calculs complexes qui nécessitent des mois et mois de formations pour un ingénieur déjà formé à l'automobile.
    et encore, il ne saura pas tout en détails.
     

  4. plumele

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    238

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    Piloter l'avance ou le retard de la soupape d'échappement, ce n'est pas très complexe, pas plus complexe que la soupape d'admission. Cela coute juste un peu plus cher...
    yaka faukon
    il y a derrière celà peut-être 3, 4 ou 5 ans d'étude et de développement avec des dizaines d'ingénieurs sur le coup pour la programmation, les tests sur différents moteurs, l'utilisation des mois durant de bancs moteur, les tests sur les véhicules dans les pays chauds et dans les pays froids, etc etc

    mais non effectivement ça ne coûte rien

    Pour en avoir une idée: une modification de un seul bit dans une fonction d'un programme nécessite presque deux jours de travail quand on inclue la modification elle même plus l'intégration de la fonction dans un programme, plus les tests en labo et selon le cas sur le véhicule.A ceci se rajoutent les procédures de qualité qui imposent de tout documenter.
     

  5. plumele

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Messages
    238

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    freiner l'entrée d'air dans les cylindres, ce n'est pas une cause recherchée (réduction de la puissance) mais une conséquence (mélange stoechiométrique, si on réduit la quantité d'essence, il faut aussi réduire la quantité d'oxygène, donc d'air frais)
    et pour terminer avec mes commentaires...

    j'ai utilisé le mot "freiner" pour rester simple et que tout le monde comprenne.

    En fait le moteur essence en mode homogène (voir message #14) utilise l'effet Venturi qui crée une perte de charge par l'intermédiaire du boitier papillon.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Venturi
     


    • Publicité



  6. wizz

    Date d'inscription
    mars 2005
    Messages
    12 769

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par plumele Voir le message
    yaka faukon
    il y a derrière celà peut-être 3, 4 ou 5 ans d'étude et de développement avec des dizaines d'ingénieurs sur le coup pour la programmation, les tests sur différents moteurs, l'utilisation des mois durant de bancs moteur, les tests sur les véhicules dans les pays chauds et dans les pays froids, etc etc

    mais non effectivement ça ne coûte rien

    Pour en avoir une idée: une modification de un seul bit dans une fonction d'un programme nécessite presque deux jours de travail quand on inclue la modification elle même plus l'intégration de la fonction dans un programme, plus les tests en labo et selon le cas sur le véhicule.A ceci se rajoutent les procédures de qualité qui imposent de tout documenter.
    évidemment
    ils ne vont pas quand même faire une présentation à la presse "euh oui, on a mis un système d'échappement variable, mais on ne sait pas comment s'en servir. Personne chez nous ne s'y est mis...."



    mais TECHNIQUMENT, MECANIQUEMENT, le mécanisme permettant de faire avancer ou de retarder l'arbre à came d'admission est le même que pour l'arbre à came d'échappement
    le moteur en lui même n'est pas plus complexe (lorsqu'il y a déjà l'admission variable)
     

  7. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    64
    Messages
    11 525

    Re : Moteur à essence à injection directe, pollution et autres ?

    Citation Envoyé par wizz Voir le message
    évidemment
    ils ne vont pas quand même faire une présentation à la presse "euh oui, on a mis un système d'échappement variable, mais on ne sait pas comment s'en servir. Personne chez nous ne s'y est mis...."



    mais TECHNIQUMENT, MECANIQUEMENT, le mécanisme permettant de faire avancer ou de retarder l'arbre à came d'admission est le même que pour l'arbre à came d'échappement
    le moteur en lui même n'est pas plus complexe (lorsqu'il y a déjà l'admission variable)
    Bonjour à tous,

    J'ai vu la vidéo pour ce moteur 3 cylindres pouvant fonctionner sur 2 cylindres, afin de baisser la consommation de carburant et d'être bon pour passer la dernière norme anti-pollution.
    https://www.guillaumedarding.fr/ford...s-2981737.html
    Je n'ai pas trop confiance à ce système de cliquet commandé par la pression d'huile plus électrique, ce moteur sera mis en service cette année avec un filtre à particules.
    L'avenir nous dira si c'est vraiment efficace d'aller aussi loin pour gagner quelque mg de pollution et de carburant par kilomètre.

    Bonne journée à tous
    Dernière modification par trebor ; 09/01/2018 à 08h46.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Moteur essence à injection
    Par boisvert dans le forum Technologies
    Réponses: 14
    Dernier message: 24/03/2010, 22h04
  2. pollution Moteur à essence et moteur à diesel
    Par boisvert dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/03/2010, 23h18
  3. Réponses: 27
    Dernier message: 13/01/2009, 20h59
  4. TIPE : Moteur Diesel à injection directe
    Par Florian MAILLARBAUX dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2008, 20h35
  5. Carburation : injection directe d'essence
    Par manimal dans le forum Technologies
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/05/2007, 21h55