Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

"Dust Devils"



  1. #1
    DonPanic

    "Dust Devils"


    ------


  2. #2
    Pierre de Québec

    Re : "Dust Devils"

    DonPanic, la photo du jour ... change tout les jours

    À part ça, qu'à tu a dire sur les "tourbillons du diable". J'ai vue la courte animation réalisée par la NASA à partir d'une séquence de photos rapprochées. C'est fascinant, ça bouge sur Mars !

    Avec si peu de pression d'air ! Vraiment, la convection, c'est fort.

    J'ai constaté, comme vous tous sans aucun doute, la nature du sol sur lequel roule Opportunity et aussi Spirit. Les traces laissent entrevoir une structure de sol qui ressemble à du sable humide ou encore à une poudre dense et compacte. Est-ce que cette compacité apparente du sol serait le fait des tournades du diable ?

    Bon, je sais que les tournades du diable ont été détectées par Spirit et, sauf erreur, Opportunity n'en a pas encore détectée.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  3. #3
    deep_turtle

    Re : "Dust Devils"

    Je ne résiste pas à l'envie de vous livrer ce petit passage du roman Cryptonomicon de Neal Stephenson (traduction perso, les maladresses sont de moi.. en particulier j'ai traduit "dust devil" par "démons de poussière" mais "tourbillons du diable" c'est surement mieux... on peut trouver le même passage en VO ici , #4). J'ai trouvé ça chouette... (même si je n'adhère pas à toutes ses affirmations, mais c'est du roman !)

    Il n'y avait pas de place pour les démons de poussière dans les lois de la physique, en tout cas dans la forme rigide sous laquelle elles étaient enseignées. Il y a une sorte de complot souterrain dans l'enseignement officiel des sciences : vous avez là votre prof compétent mais blasé, pas si sûr de lui et donc pompeux, s'adressant à une audience divisée entre les étudiants en ingénierie, qui auront la responsabilité de construire des ponts qui ne s'écroulent pas ou des avions qui ne se mettent pas soudainement à plonger à la verticale pour atteindre le sol à 900 km/h, et qui par définition ont les mains moites et deviennent agressifs quand leur prof part tout à coup hors des entiers battus et commence à évoquer des phénomènes bizarres et complètement non intuitifs; et les étudiants de physique, qui tirent une grande part de leur amour-propre du fait qu'ils se savent plus intelligents et moralement plus purs que les étudiants ingénieurs, et qui par définition ne veulent pas entendre ces choses qui n'ont aucun putain de sens.
    C'est ce complot qui fait dire au prof : (quelque chose dans le goût de) la poussière est plus lourde que l'air, donc elle tombe jusqu'à atteindre le sol. C'est tout ce qu'il y a à savoir sur la poussière. Les ingénieurs adorent ça parce qu'ils aiment leurs sujets morts, crucifiés comme des papillons sous verre. Les physiciens adorent ça parce qu'ils veulent penser qu'ils comprennent tout. Personne ne pose de question difficile. Et au dehors, par-delà les fenêtres, les démons de poussière continuent de batifoler à travers le campus.

  4. #4
    Pierre de Québec

    Re : "Dust Devils"

    Les ingénieurs adorent ça parce qu'ils aiment leurs sujets morts, crucifiés comme des papillons sous verre.[/i]
    C'est pas se qu'on m'a enseigner dans ma très, très, très courte formation sur le service à la clientèle, toute récente d'ailleur et payer pas mon employeur.

    Ben, j'avoue qu'elle est un peu hors contexte celle-là
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 23h12
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2007, 13h35