Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

9 Dec 2013 nouveaux résultats de curiosité sur les radiations sur Mars



  1. #1
    cancerman

    9 Dec 2013 nouveaux résultats de curiosité sur les radiations sur Mars


    ------

    http://authors.library.caltech.edu/4...ov13_FINAL.pdf

    L'étude semble montrer que des humains pourraient supporter les radiations sur Mars car les estimations précédentes tenaient compte ( si j'ai bien compris ) d'enregistrement en orbite basse terrestre, la réajustation des paramètres pour Mars font qu'il serait possible d'y supporter les radiations.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Geb

    Re : 9 Dec 2013 nouveaux résultats de curiosité sur les radiations sur Mars

    Bonjour,

    Citation Envoyé par cancerman Voir le message
    L'étude semble montrer que des humains pourraient supporter les radiations sur Mars car les estimations précédentes tenaient compte ( si j'ai bien compris ) d'enregistrement en orbite basse terrestre, la réajustation des paramètres pour Mars font qu'il serait possible d'y supporter les radiations.
    Je n'ai pourtant lu aucune déclaration d'optimisme ou de révision à la baisse par rapport aux estimations précédentes dans la publication que tu cites... Peut-être que la dose de ~1 Sv estimée dans le papier représente effectivement une baisse, mais à ma connaissance ce ne sont pas les auteurs dudit papier qui le disent. Où as-tu lu ça ?

    Ma traduction personnelle (et donc approximative) du résumé de l’article :

    Le détecteur d’évaluation du rayonnement (RAD) sur le rover Curiosity du Mars Science Laboratory a commencé à effectuer des mesures précises de l’environnement radiatif en rayons cosmiques et en particules énergétiques sur la surface de Mars le 7 août 2012. Nous rapportons et examinons les mesures de la dose absorbée et de la dose équivalente des rayons cosmiques galactiques et des particules énergétiques solaires à la surface martienne pour ~300 jours d’observations durant le maximum solaire actuel. Ces mesures donnent une idée du risque radiatif associé à une mission humaine à la surface de Mars, et fournissent un point d’ancrage pour modéliser l’environnement radiatif souterrain, avec des retombées sur les temps de survie microbiens de toute vie possible existante ou passée, ainsi que pour la préservation de biosignatures organiques potentielles de l’ancien environnement martien.
    L’article précise qu’il s’agit du cycle solaire 24 et que les 298 jours solaires analysés correspondent à la période allant du 7 août 2012 au 1er juin 2013.

    Les références 10 à 17, qui correspondent aux estimations et modélisations précédentes de l’environnement radiatif à la surface de Mars, sont les suivantes :

    [10] Mars Surface Radiation Exposure for Solar Maximum Conditions and 1989 Solar Proton Events (Simonsen et al., 1993).

    [11] Model Predictions and Visualization of the Particle Flux on the Surface of Mars (Cucinotta et al., 2002)

    [12] A new Mars Radiation environment model with Visualization (DeAngelis et al., 2004)

    [13] Radiation Climate Map for Analyzing Risks to Astronauts on the Mars Surface from Galactic Cosmic Rays (Saganti et al., 2004).

    [14] Description of light ion production cross sections and fluxes on the Mars surface using the QMSFRG model (Cucinotta et al., 2007).

    [15] Using high-energy proton fluence to improve risk prediction for consequences of solar particle events (Kim et al., 2009).

    [16] Coupled Neutron Transport for HZETRN (Slaba et al., 2010).

    [17] Updates to astronaut radiation limits: radiation risks for never-smokers (Cucinotta & Chappell, 2011).

    Il est précisé dans l’introduction (au début de la page 4) que les mesures présentées dans cette publication prennent en compte celles effectuées pendant le transit interplanétaire :

    Les mesures de RAD rapportées ici couvrent les observations des rayons cosmiques galactiques (GCRs) ainsi que les occurrences de particules énergétiques solaires (SEP) dures et molles observées depuis la surface martienne. Ensemble avec les résultats de l’environnement radiatif de RAD à l’intérieur de la sonde spatiale Mars Science Laboratory (MSL) durant sa croisière vers Mars (22), ces mesures correspondent aux trois phases (séjour interplanétaire à l’aller, séjour à la surface de Mars, et séjour de retour) d’une mission humaine sur Mars à ce moment durant le cycle solaire, et donc sont directement applicables afin de planifier de futures missions humaines.
    La référence 22 est la suivante :

    [22] Measurements of Energetic Particle Radiation in Transit to Mars on the Mars Science Laboratory (Zeitlin et al., 2013).

    En intégrant les données de la référence 22 et du présent papier, la dose totale d’une mission humaine est estimée à ~1,01 sievert, suivant une modélisation qui comprend l’équivalent d’un transit interplanétaire à l’aller et au retour de 180 jours chacun et d’un séjour de 500 jours à la surface de Mars dans le cadre du cycle solaire actuel. Encore une fois, dans cette partie de l'article intitulée "Implications for Future Human Missions to Mars", il n'y a aucune déclaration d'optimisme ou de baisse notable par rapport aux estimations précédentes.

    En outre, la Mars Society et son président et fondateur Robert Zubrin en particulier, ont toujours défendu l'idée que les taux de radiations ont toujours été estimés comme tout à fait surmontables. Il suggère que l'emphase trop importante sur les taux de radiations durant les transits interplanétaires et la surface est un prétexte fallacieux pour retarder l'envoi d'une mission habitée jusqu'au développement de moyen de propulsion permettant un voyage plus rapide.

    Voir une conférence de Zubrin sur le sujet : The VASIMR Hoax

    Aussi, on peut lire la critique écrite par Zubrin dans Space News le 13 juillet 2011 : The VASIMR Hoax

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 17/12/2013 à 14h47.

  4. #3
    cancerman

    Re : 9 Dec 2013 nouveaux résultats de curiosité sur les radiations sur Mars

    Salut GEB si se sont les auteurs qui le disent lors d'une interview donnée à space.com

    Radiation on Mars 'Manageable' for Manned Mission, Curiosity Rover Reveals
    http://www.space.com/23875-mars-radi...d-mission.html

    "It's certainly a manageable number," said RAD principal investigator Don Hassler of the Southwest Research Institute in Boulder, Colo., lead author of a study that reports the results today (Dec. 9) in the journal Science.

    "NASA is working with the National Academies' Institute of Medicine to evaluate what appropriate limits would be for a deep-space mission, such as a mission to Mars," Hassler told SPACE.com. "So that's an exciting activity.
    Dernière modification par cancerman ; 18/12/2013 à 10h27.

  5. #4
    Geb

    Re : 9 Dec 2013 nouveaux résultats de curiosité sur les radiations sur Mars

    Bonjour cancerman

    Citation Envoyé par cancerman Voir le message
    car les estimations précédentes tenaient compte ( si j'ai bien compris ) d'enregistrement en orbite basse terrestre
    J'imagine que c'est ce passage dans l'article de space.com qui t'a induit en erreur :

    A 1-sievert dose from radiation on Mars would violate NASA's current standards, which cap astronauts' excess-cancer risk at 3 percent. But those guidelines were drawn up with missions to low-Earth orbit in mind, and adjustments to accommodate trips farther afield may be in the offing, Hassler said.
    Ce qui se traduit approximativement par :

    Une dose d'un sievert de rayonnement sur Mars violerait les standards actuels de la NASA, qui limitent les astronautes à 3% d'augmentation du risque de cancer. Mais ces directives ont été rédigées avec les missions en orbite terrestre basse en tête, et des ajustements pour faire de la place pour des voyages plus lointains pourraient être en vue.
    Donc, les règles actuelles de la NASA ne permettraient pas légalement à ses astronautes de faire le voyage, puisqu'une dose d'un sievert dépasse le risque de cancer accru maximum de 3% sur une carrière. Cela dit, la NASA pourrait peut-être revoir cette limite de +3% à la hausse pour les missions martiennes (il s'agit d'un simple "espoir" exprimé par Don Hassler). L'article dit aussi que pour les astronautes de l'ESA, le risque accru maximum sur une carrière est de +5%.

    Cordialement.

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Actu - Voyage vers Mars : les radiations seraient tolérables selon Curiosity
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 29
    Dernier message: 14/06/2013, 12h23
  2. Actu - En 2013, l'Esa promet des résultats astronomiques extraordinaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/01/2013, 10h40
  3. Voyage vers Mars : Une bulle de plasma en guise de bouclier anti-radiations ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 22/07/2006, 00h16
  4. Recyclage du combustible nucléaire : nouveaux résultats
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2006, 13h39