Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

la disparition des especes.



  1. #1
    Yoyo
    Bonjour,

    la disparition d'un grand nombre d'especes vegetales et animales est une preocupation majeure. Mais on est aussi en droit de se demander si vouloir les sauver a tout prix n'est pas aller justement contre le cours des choses.
    En effet de tout temps (et meme bien avant l'apparition de l'Homme sur terre) des especes ont disparu laissant la place a de nouvelles. Les activités Humaines par la population et le remodelage de l'environnement a probablement accelerer la disparition de certaines especes, mais est-ce systematiquement une mauvaise chose ?
    Biensur il est possible que de telles disparitions entraine des ruptures de la chaine alimentaire... mais je me dis aussi que parfois la disparition de 99% des individus d'une population est le meilleur moyen pour sauver cette population.
    Qu'en pensez-vous?

    Merci d'avance pour votre reponse.

    Yoyo

    -----

  2. #2
    Michel Griffon
    Bonjour,

    Disparition souhaitable de proportions importantes de populations.

    Constatant que lors des extinctions successives des espèces lors des ères géologiques, que la vie finit par reprendre, vous vous demandez « si la disparition de 99% des individus d‚une population est le meilleur moyen pour la sauver ».

    Tout d‚abord, votre raisonnement est très curieux. Pourquoi vouloir faire subir un traumatisme à une population pour la sauver ? Pourquoi s‚obliger à prendre des risques extrêmes pour arriver à une solution?

    Pourquoi, au contraire ne pas essayer de gérer au mieux les populations pour conserver leur biodiversité, c‚est à dire en préservant des effectifs de sauvetage en cas de malheur (réserves) et en laissant évoluer numériquement l‚espèce (sauf à ce qu‚elle devienne gênante et qu‚il faille la contrôler, ce qui est par exemple la cas des éléphants en Afrique australe dont le grand nombre gêne des populations agricoles).

    Il n‚y a par ailleurs aucune éventuelle vertu régénératrice au plan génétique à réduire une population au minimum pour qu‚elle se redéploie. Au contraire, il aurait des risques en réduisant drastiquement des populations à faire périr et donc à perdre des sous populations disposant de gènes capables de faire face à des nécessités d‚adaptations nouvelles au cas où leur milieu de vie viendrait à changer. Il faut donc tout au contraire conserver de nombreux foyers très divers de populations d‚une même espèce afin de cultiver leur diversité génétique et donc leur capacités d‚évolution face à des évènements extérieurs (par exemple, dans une même espèce, certaines populations disposent de résistances naturelles à des maladies, d‚autres pas). C‚est précisément parce qu‚il existait une grande diversité génétique que, lors des extinctions successives de la vie sur la planète, des espèces et des sous populations d‚espèces « ont eu la chance » car elles en étaient capables grâce à leur équipement génétique particulier, de faire face à un monde radicalement nouveau.

    Michel Griffon

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Disparition des continents
    Par luckyone dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/11/2005, 16h54
  2. Grande disparition des espèces
    Par felix8 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/12/2004, 01h08
  3. la disparition des especes (bis)
    Par Yoyo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 21/11/2003, 18h35