Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques




  1. #1
    florian581

    Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    bonjour, je suis étudiant en communication visuelle. Je développe un projet de communication visuelle sur l'archéologie, avec la problématique suivante : comment intégrer le public dans un archéologie en action, en train de se faire?
    je voudrais avoir un avis sur un de mes projets. Le principe de mon projet est d'initier les néophytes qui voudraient faire des fouilles bénévoles l'été. En effet, je pense qu'il serait intéressant de développer une aide pédagogique pour ceux qui veulent se lancer dans l'aventure mais qui n'y connaissent pas grand chose en archéologie. Je pensais pour cela faire un guide de l'archéologue qui serait spécifique au travail propre du terrain. J'ai recherché s'il n'existait pas déjà de guides, j'en ai trouvé mais ce n'était que du texte, et pas vraiment adapter à l'archéologie sur le terrain. Souvent dans ces ouvrages, on nous parle de prospection aérienne, de toutes les méthodes pour détecter un site. Le travail en amont de la fouille. Mais ce que je regrette, c'est que pour les bénévoles qui font des fouilles l'été, il ne feront certainement pas de prospection aérienne. Donc ce que je voudrais faire, c'est une petite édition où seront indiquer des éléments basiques pour que le néophyte ne soit pas perdu sur le chantier. Par exemple, on pourrait imaginer que cette édition nous apprenne à utiliser un niveau optique, qu'est ce qu'on fait lorsqu'on trouve un objet, comment on l'enregistre, comment on va le conserver. Aussi je voudrais adapter des guides à des périodes différentes, on ne trouve pas les mêmes objets à la préhistoire et au moyen âge. Des choses de base qui permettront au nouveau adepte d'avoir des repères avant de commencer la fouille.
    Je voulais savoir ce que vous en pensez. Est ce que vous avez eu du mal à trouver des repères la première fois que vous avez fais des fouilles?
    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Fylgja

    Re : projet de communication visuelle

    Intéressant ton projet. Mais il existe un problème: chaque site est unique, chaque directeur de chantier a ses propres méthodes en particulier au niveau des enregistrements. D'un autre coté, ton ouvrage pourrait permettre d'aider à mettre en place des types d'enregistrements de bases et de tous les regrouper dans un même ouvrage.

    Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à me contacter, je suis en archéo médiévale.



    Sur mon premier chantier, je m'y suis assez rapidement retrouvée, il faut dire que ma directrice de chantier était très pédagogue et prenait son boulot d'enseignante au sérieux

  4. #3
    florian581

    Re : projet de communication visuelle

    oui par exemple, tu dis que chaque site est unique. Je suis ok. Mais je sais pas, j'ai fouillé pour ma part un oppidum gaulois, corent à coté de Gergovie, les structures des habitations ne sont aussi visible puiqu'en bois (sablière), alors qu'un site romain comporte des murs en pierre, donc on recherche pas les mêmes choses. Aussi pour la conservation du mobilier, je trouvais intéressant d'avoir des astuces pour bien les conserver, je prend l'exemple d'un mobilier en bronze, où il faut éviter que le sachet fasse de la condensation pour ne pas accélerer sa détérioration.

    Est ce que tu peux me dire ce que tu trouves généralement sur un site médiéval?
    Aussi est ce qu'il manque de la main d'œuvre pour faire des fouilles?


  5. #4
    Fylgja

    Re : projet de communication visuelle

    Sur le site où je vais fouiller depuis 2ans, on commence à manquer de fouilleurs stagiaires/bénévoles on espère que c'était juste un effet de la grève anti-CPE.


    Sur un site du Moyen Age, on trouve principalement de la céramique, des ossements, ensuite des métaux (fer, alliage cuivreux (le terme de bronze est faux tant que tu n'as pas fait d'analyse métallographique ), alliage plombifère/étain), du verre quelques fois, des tuiles,du plâtre et si le contexte s'y prête des fragments de cuir, de tissus, du torchis. En ce qui concerne les structures, on a un peu de tout et cela dépend aussi des périodes. Au Haut Moyen Age, tu n'auras quasiment que des trous de poteaux. Pour le Bas Moyen Age, cela dépend du type de site et du lieu de son implantion, ça peut aller du trous de poteau au château en élévation. Lorsque l'on a de l'architecture de pierres, on est souvent confronté aux marques des tailleurs de pierres. Au niveau du funéraire médiévale, au Haut Moyen Age, tu as des tombes riches en mobilier et au Bas Moyen Age quasiment que des tombes avec le squelette seul (parfois quelques épingles de linceuil associées).

  6. #5
    florian581

    Re : projet de communication visuelle

    Mais pourquoi pas rassembler un peu toutes les choses de la période médiévial, et dire si vous fouiller un site médiéval vous pouvez être amené à trouver telle ou telle choses. Est ce que c'est plausible?
    Autre chose,
    Avez vous des attentes vous en tant qu'archéologue, qui soliciteraient l'intervention d'un graphiste toujours dans l'optique d'aller vers un public et de l'initier, de l'intégrer.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Mahata

    Re : projet de communication visuelle

    Bonjour,

    sans vouloir faire l'oiseau de mauvaise augure, je voudrais juste faire remarquer quelques difficultés à prendre en considération :

    1) les différents milieux de conservation : un exemple pour la zone où je travaille - milieu acide : aucun ossement, une céramique bien plus fragile qu'à l'ordinaire...etc

    2) on ne peut pas, à mon avis, faire de bouquin trop général car cela nie complétement les faciès régionaux et la dynamique de peuplement d'une région à l'autre. Cela peut paraître un peu abusif comme remarque mais ce qui sera dit sur la fouille d'un habitat protohistorique par exemple ne sera pas forcément valable partout. Ex : pour une même période, l'habitat dans le sud méditerranéen est en pierre alors que dans le sud-ouest il est quasi-inconnu.

    Le projet en lui même est intéressant mais si tu veux faire quelque chose de concret, c'est une véritable collection qu'il faut faire ! De prime abord, je trouve ce projet très difficile à mettre en oeuvre mais c'est peut-être aussi pour ça qu'un tel ouvrage n'a jamais été réalisé.

    cordialement

  9. #7
    Fylgja

    Re : projet de communication visuelle

    Les dessins de reconstitutions! Ca plaît au public et ça leur parle plus qu'un tas de caillou.

    Il y a aussi la réalisation de panneaux présentant les sites comme tu en as à Saint-Denis et pur certains chantiers INRAP comme Nice, la réalisation de sites internet pour un chantier précis.



    Ca pourrait être possible.

  10. Publicité
  11. #8
    Mahata

    Re : projet de communication visuelle

    Sinon, déjà, ce serait bien de montrer au public qu'un chantier archéologique, ça n'est pas que du pinceau... Je rêve d'un reportage montrant une fouille archéologique du début à la fin, notamment en préventif : minipelle etc. C'est dur de se faire traiter de feignants d'archéologues quand on travaille au bord de la route...
    Qui sait, peut-être pour Icronos l'année prochaine...

  12. #9
    florian581

    Re : projet de communication visuelle

    c'est quoi icronos?
    je suis intéressé dans mon approche globale par l'archéologie préventive.
    J'avais l'intention de faire quelques chose pour cette partie de l'archéologie. Je voudrais savoir qu'est ce qu'on pourrait faire concrétement. Je suis la pour ça même si ce n'est qu'un projet d'étudiant, je souhaite pas m'arrêter au simple cadre du diplome, je souhaite si les projets sont intéressants les menés jusqu'au bout.
    Qu'est il possible de faire?
    Quelle serait le message?


    Aussi
    pour en revenir au guide, que peut on essayer de faire pour attirer des bénévoles et les accompagner pour qu'ils aient une mini formation du terrain, avant de passer à l'acte irréversible de destruction.

  13. #10
    Fylgja

    Re : projet de communication visuelle

    Pour l'archéo préventive, le mieux est que tu contactes le service communication de l'INRAP, ils font pas mal de communication autour de l'archéo préventive en ce moment et sur leur site web tu auras un aperçu ( www.inrap.fr )

    Pour le mini-guide, dans le désordre, il faut montrer la véritable image de l'archéo, montrer que l'archéologie ce n'est pas que du pinceau comme l'a dit Mahata ni Indiana Jones, on utilise aussi les pioches, les pelles, et on porte les seaux remplis de terre et on pousse les brouettes, on travaille aussi bien sous le soleil brûlant que sous la pluie. Cela éviterait d'avoir des bénévoles qui arrivant sur le chantier pensent que c'est comme une collo. Ensuite, montrer les différents outils et leur utilisation et pourquoi pas raconter des anecdotes sur certains comme les outils de dentistes pour fouiller les squelettes. Expliquer la manière de fouiller couche par couche, expliquer pourqui on fait des fiches, des plans, etc systématiquement, expliquer pourquoi on ne lave pas tel objet retrouvé, l'importance de bien noter sur les sacs de mobilier les numéros d'US; etc.

  14. #11
    florian581

    Re : projet de communication visuelle

    ok. bah je suis tout à fait d'accord avec ce programme. maintenant est ce que ce serait possible qu'on puisse travailler ensemble sur ce projet, pour le contenu de ces partis. Je suis graphiste et je ne pourrais pas tout faire seul.
    je pensais aussi à une campagne sur internet pour attirer des jeunes motivés (ciblé les sites les plus pertinents,par exemple futura science!!), genre une pop up qui nous dit en gros "venez faire des fouilles" (je suis caricatural), on pourrait imaginer que cette pop up renverrait au site du ministère de la culture où sont recensé tous les sites de fouilles qui se déroule l'été. Sur ce site on pourrait alors montrer ce qu'est réellement le métier de l'archéologie sur le terrain. Après si les futurs bénévoles veulent s'inscrire, ils auront pris connaissance de ce qu'est l'archéologie au quotidien.

  15. #12
    Yahir

    Re : projet de communication visuelle

    La communication et la médiation à l'attention des publics est surtout l'affaire des services de collectivité qui s'adressent régulièrement aux écoles, colléges et lycées. Cela fait partie de leurs missions depuis très longtemps pour certains. Archéopole le fait aussi. Des outils pédagogiques et explicatifs sur le métier d'archéologue existent déjà. A ta place, à la manière d'un authentique travail universitaire, je rassemblerais toute la documentation sur le sujet et ferais la synthèse des supports existants et de leur efficacité (un genre d'étude de marché, quoi!) en commençant par les services archéologiques de collectivité qui ont adopté cette compétence. Le site de l'ANACT peut t'aider mais pour ne pas l'avoir consulté depuis longtemps, il est probable qu'il connaisse en ce moment ou prochainement de grands bouleversements.

  16. #13
    thun

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Je crois que le bénévolat doit être en priorité réservé et officialisé, aux étudiants en Archéo et ensuite en Histoire, puis, s'il reste des places, à tout étudiant (ou autre) intéressé.
    Ça me semble de la logique pure mais ce n'est généralement pas vraiment appliqué, même si c'est annoncé dans le descriptif rédigé par le responsable.
    Il y a trop d'étudiants en archéo qui ne trouvent pas de stage sur des chantiers qui les intéressent parce que des places sont prises, et d'une année sur l'autre, par les enfants des copains, d'un notable...etc, donc par des étudiants qui seront prof d'anglais, comptable, commercial...etc . Ceci est anormal.
    Dans les autres cursus universitaires les stages sont strictement réservés aux étudiants concernés, je ne vois pas pourquoi l'archéologie ferait exception.

    Ce qui précède me semble un principe de base.

    A partir de là, ton projet "...comment intégrer le public dans un archéologie en action, en train de se faire? ...Le principe de mon projet est d'initier les néophytes qui voudraient faire des fouilles bénévoles l'été... " ne tient que s'il explicite que l'archéologie est un vrai métier, et que les fouilles bénévoles sont a priori réservées aux étudiants qui s'y préparent.

    Tu dis "...Avez vous des attentes vous en tant qu'archéologue, qui soliciteraient l'intervention d'un graphiste toujours dans l'optique d'aller vers un public et de l'initier, de l'intégrer..."

    Je crois que tu confonds deux choses : l'intérêt du public pour l'archéologie, et vouloir faire du public des archéologues... , d'ailleurs renforcé par ta volonté apparente de l'y amener aux fouilles bénévoles.

    Laissons l'archéologie aux archéologues, ceux qui s'y intéressent mais ne s'y destinent pas, ont toute la littérature du monde à leur disposition, Internet, et peuvent même aller regarder une fouille en cours ou participer aux visites organisées, mais arrêtons de faire croire ou de croire que l'archéologie de terrain est la chose de tout le monde, ou peut le devenir.
    .

  17. #14
    florian581

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    ANACT, ça existe encore, parce que leur site a pas l'air d'être actualisé souvent?

  18. #15
    florian581

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    je saisis ton point de vue, c'est bien ça fait avancer les choses, ça me permet d'être critique sur ma production. Je comprends ce que tu veux dire. Or quand je parle d'intégrer le public (je n'ai pas été clair), il y a une part de mon projet qui cherche à l'intégrer dans une fouille, car il faut pas négliger les gens qui sont néophytes qui apportent de la main d'œuvre, je veux justement que cette main d'œuvre soit qualifier, je ne parle pas à tout le monde, je cible sur ce projet des gens qui sont intéressé par l'archéologie, par exemple ceux qui voir les forums comme celui ci, et qui voudraient peut être devenir archéologue. C'est une petite de mon projet.

    D'autres part, dans la deuxième partie de mon projet, intégrer le public pour qu'il puisse s'approprier les connaissances. Quand je parle d'intégration, je pense à comment faisons nous pour communiquer aux gens qu'il y a des choses intéressantes qui se passent à coté de chez soi (et pas seulement en Égypte), que les archéologues ne sont pas tous les clichés que l'on peut voir. Certes je favorise la vulgarisation de cette science car justement comme tu le dis il y a un intérêt du public pour l'archéologie, en tout cas pour la découverte de notre passé. Comment donnons les outils pour que ce métier soit reconnu, et qu'on puisse voir le fruit de leur travail.
    Aussi nous avons une vision trop passéiste de l'archéologie, c'est à dire qu'il y a des clichés qui subsistent, tel que la chasse aux trésors. Dans mon projet, je parle justement de l'évolution de l'archéologie, des méthodes etc..., et l'intérêt aussi de mon projet est de montrer ces dernières mutations afin de donner une image plus fidèle de l'archéologie. C'est cette volonté d'aller vers le public pour dire que l'archéologie est quelques chose de sérieux et d'important dans notre société. Montrer la démarche de l'archéologue, créer une rupture avec la découverte de bel objet, de trésor, et montrer que le moindre indice, le plus ténu qu'il soit peut nous en dire plus. Je pense que vous souffrez de ces stéréotypes. C'est en prenant en compte collectivement public et archéologue que nous pourrons faire changer ces choses, en tout cas les faire avancer.

  19. #16
    thun

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    car il faut pas négliger les gens qui sont néophytes qui apportent de la main d'œuvre, je veux justement que cette main d'œuvre soit qualifier, je ne parle pas à tout le monde, je cible sur ce projet des gens qui sont intéressé par l'archéologie, par exemple ceux qui voir les forums comme celui ci, et qui voudraient peut être devenir archéologue.
    Alors nous sommes d'accord.

    je veux justement que cette main d'œuvre soit qualifier
    La "qualification" sur un chantier ne s'acquiert qu'au prix de nombreux chantiers de fouille et d'études , on n'est plus du tout dans le domaine de l'amateurisme (même au sens noble) comme il y a 30 ans. Elle ne peut être que le fait des professionnels de l'archéologie.
    Je me répéte, l'archéologie est un métier.

    Il existe beaucoup d'assoces d'Histoire et(ou) d' "archéologie" où les amateurs pourront s'investir intellectuellement, et parfois physiquement, et en tirer de grandes satisfactions personnelles, mais l'archéo de terrain doit être laissée aux pros et aux étudiants qui s'y destinent, pas au "public".

  20. #17
    florian581

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    il y a toujours malgré tout un premier chantier!
    je pense que pour ce projet ce destine à ceux qui n'en pas encore fait. c'est évident qu'après on s'améliore sur le tas.

    Le projet a évolué depuis que j'ai un retour avec vous, archéologues. Je vous remercie de votre participation. J'adhère à vos point de vue. Ca me permet de cibler un peu mieux ce projet.
    Maintenant je pense que ça doit être destiné uniquement à ceux qui n'ont jamais fais de fouille, et qui se destine à devenir archéologue. ça c pour la cible.
    Maintenant le contenu
    J'ai pu m'apercevoir qu'il était difficile de faire un guide car chaque chantier est différent. C'est pourquoi je m'orienterai plus vers ce que me conseille Fylgja, c'est à dire :
    montrer la véritable image de l'archéo, montrer que l'archéologie ce n'est pas que du pinceau comme l'a dit Mahata ni Indiana Jones, on utilise aussi les pioches, les pelles, et on porte les seaux remplis de terre et on pousse les brouettes, on travaille aussi bien sous le soleil brûlant que sous la pluie. Cela éviterait d'avoir des bénévoles qui arrivant sur le chantier pensent que c'est comme une collo. Ensuite, montrer les différents outils et leur utilisation et pourquoi pas raconter des anecdotes sur certains comme les outils de dentistes pour fouiller les squelettes. Expliquer la manière de fouiller couche par couche, expliquer pourqui on fait des fiches, des plans, etc systématiquement, expliquer pourquoi on ne lave pas tel objet retrouvé, l'importance de bien noter sur les sacs de mobilier les numéros d'US; etc.

    par ailleurs je recherche des photos de fouille, car j'ai des photos de la fouille que j'ai fais cette été, mais j'aimerai en récupérer d'autres pour illustrer le projet, (n'hésitez pas à me mettre des photos où il pleut par exemple où l'on voit le vrai quotidien de l'archéologue, des photos de mains sales je sais pas). Ces photos sont uniquement utilisés dans le cadre de mon diplome. Merci de votre compréhension

  21. #18
    preo45

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Citation Envoyé par thun Voir le message
    Je crois que le bénévolat doit être en priorité réservé et officialisé, aux étudiants en Archéo et ensuite en Histoire, puis, s'il reste des places, à tout étudiant (ou autre) intéressé.
    Ça me semble de la logique pure mais ce n'est généralement pas vraiment appliqué, même si c'est annoncé dans le descriptif rédigé par le responsable.
    Il y a trop d'étudiants en archéo qui ne trouvent pas de stage sur des chantiers qui les intéressent parce que des places sont prises, et d'une année sur l'autre, par les enfants des copains, d'un notable...etc, donc par des étudiants qui seront prof d'anglais, comptable, commercial...etc . Ceci est anormal.
    Dans les autres cursus universitaires les stages sont strictement réservés aux étudiants concernés, je ne vois pas pourquoi l'archéologie ferait exception.

    Ce qui précède me semble un principe de base.

    A partir de là, ton projet "...comment intégrer le public dans un archéologie en action, en train de se faire? ...Le principe de mon projet est d'initier les néophytes qui voudraient faire des fouilles bénévoles l'été... " ne tient que s'il explicite que l'archéologie est un vrai métier, et que les fouilles bénévoles sont a priori réservées aux étudiants qui s'y préparent.

    Tu dis "...Avez vous des attentes vous en tant qu'archéologue, qui soliciteraient l'intervention d'un graphiste toujours dans l'optique d'aller vers un public et de l'initier, de l'intégrer..."

    Je crois que tu confonds deux choses : l'intérêt du public pour l'archéologie, et vouloir faire du public des archéologues... , d'ailleurs renforcé par ta volonté apparente de l'y amener aux fouilles bénévoles.

    Laissons l'archéologie aux archéologues, ceux qui s'y intéressent mais ne s'y destinent pas, ont toute la littérature du monde à leur disposition, Internet, et peuvent même aller regarder une fouille en cours ou participer aux visites organisées, mais arrêtons de faire croire ou de croire que l'archéologie de terrain est la chose de tout le monde, ou peut le devenir.
    .

    On croit rêver .... l'intégrisme bête et méchant qui se dégage de tes propos est sidérant et navrant.

    Je suis bénévole, j’ai fouillé, je fouille, j'organise des fouilles et je continuerai à fouiller.
    PS : dans mes fouilles, participent des bénévoles et des étudiants….
    Il faut être convaincu que sans le soutien de la population des très nombreux bénévoles , la prospection de terrain, sous la pluie et par tous les temps n'existerai plus, car les étudiants sont rares dans nos champs...et quand ils sont présents, c'est dans le cadre du bénévolat.
    Quand à n'autoriser l'accès des fouilles qu'aux étudiants archéologues, c'est stupide.Rien de tel pour complètement marginaliser votre profession qui n'en a pas vraiment besoin.
    Si ce que tu propose était mis en place, plus aucune indication ou signalement ne parviendrai aux SRAs, et les fouilles illégales se développeraient et c’est vraiment donner les bons argument aux détectoristes.

    Sans le soutien de la population vous êtes morts, grillés !!! n’oubliez JAMAIS que c’est la population qui vous paye, directement ou indirectement, via leurs élus
    Ne jamais faire confiance à un historien...surtout quand il s'agit de Préhistoire.

  22. #19
    Bibi36

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Totalement d'accord avec Preo45...

    De plus pour avoir participer à un nombre assez important de fouilles bénévoles, ça peut être un réel plaisir de fouiller avec des personnes qui ne sont pas étudiants en archéo.

    Ca permet de partager des expériences différentes d'avoir d'autres points de vue et de sortir du petit monde parfois étouffant de l'archéo.

    Il ny'a aucun problème de place sur les chantiers en archéo. Combien de chantiers fonctionnent mal l'été par manque de gens ? Alors évidemment si les gens se battent pour aller sur LE truc célèbre ou tout le monde veut aller parfois à tort (pour ne citer qu'un exemple l'usine à gaz Tautavel...). C'est un peu comme le délire de vouloir absoluement à l'étranger pour faire de l'archéo.
    Si y'a pas de place sur ta période, et bah tu vas voir ailleurs c'est pas dramatique et ça permet de voir autre chose et tu iras l'année prochaine.

    Le problème des fouilles bénévoles c'est surtout que les fouilleurs ne soient pas payés... au moins un minimum.

    Certains oublient parfois que le fait de connaitre des archéologues et avoir le statut d'étudiant ne fait pas d'eux des gens à part, ni exceptionnels.

  23. #20
    Mahata

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Pour ma part, je suis d'accord avec les dires de Bibi36 et Preo45 ! Pour en revenir au projet, ça pourrait être sympa d'interroger des fouilleurs venus de parcours différents pour connaître leurs motivations, leurs raisons d'avoir choisi de participer à un chantier. Et malgré tout, c'est dramatique à dire, mais j'ai vu des étudiants en archéo participer à un chantier d'été pour valider leur année. J'ai même vu des étudiants en archéo détester le terrain ! Alors quand on voit la motivation d'autres bénévoles, des gens qui viennent fouiller pendant leurs rares semaines de vacances, des retraités qui cherchent à s'intéresser à leur patrimoine et, sans vouloir relancer un débat houleux, des détectoristes qui cherchent à s'informer des méthodes de fouille, je me dis que tous ces gens ont le droit de parler de l'archéo au même titre que les étudiants.

    Et puis n'oublions pas les chefs de chantiers qui n'ont pas fait d'études en archéo et qui mènent des fouilles de grande qualité (n'est-ce-pas Preo45 ? ) Il y a des personnes qui n'ont pas de formation universitaire en archéo et qui lancent des Projets Collectifs de Recherches interdisciplinaires, qui font de la recherche, qui sont reconnus par les SRA etc... c'est gens là aussi sont des archéologues, même s'ils travaillent plutôt dans le milieu rural. Et heureusment qu'ils sont là, sinon, bonjour la destruction de sites dans des zones où personne ne veut travailler.

    Moi, je dis qu'il n'y a pas UNE archéologie mais DES archéologies complémentaires qui méritent toutes notre attention !

    cordialement

  24. #21
    Fylgja

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    En outre les fouilles programmées permettent justement de prendre le temps de former les gens et de leur expliquer de quoi il en retourne, alors que sur de l'archéo préventive, les délais sont tellement courts que là il faut du personnel qualifié et opérationnel de suite et eux comme ils sont professionnels ils sont payés. Sur un chantier de fouilles programmées, tu as peu de professionnel (même les responsable de zone sont rarement payés si ce n'est pas du tout).

    Et puis, il vaut mieux des bénévoles correctement formés que ce soit pour le travail de terrain mais aussi parce qu'ils servent de relais au niveau de la communication entre professionnel de l'archéologie et public. plus il y aura de monde sachant ce qu'est vraiment l'archéologie, plus il existe de chance que l'archéologie ne soit pas rangé dans un placard.

  25. #22
    florian581

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Mahata a raison, car moi qui n'y connaissait rien en archéologie, je me suis vraiment passionné pour le travail de terrain. Lors de la fouille, j'ai vu d'autres personnes justement en arkéo, qui n'ont pas du tout apprécié et sont partis. Le stage pour faire un stage, c'est quand même pas terrible. Mon but est de donner des outils afin que le novice ne soit pas perdu, qu'il soit imprégné du travail du terrain avant de s'inscrire pour qu'il sache ce qu'il fera dans la réalité et pourquoi il le fera.

  26. #23
    choubi

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Bonjour à tous, j'arrive un peu comme un cheveu dans la soupe mais bon...

    évidemment, je suis parfaitement d'accord avec preo45 et les autres, l'archéologie est un métier et fouiller doit s'apprendre mais elle ne doit pas non plus se replier sur elle même, je le répète les fouilles seraient impossible sans fouilleurs bénévoles (étudiants ou non), les places d'ailleurs ne manquent pas sur les chantiers en France (c'est sûr que si tu veux partir en Grèce ou en Egypte c'est beaucoup plus difficile...)

    les fouilleurs les plus compétents que j'ai pu cotoyer n'étaient pas des étudiants en archéo. mais des bénévoles ayant une très grande expérience de certains chantiers! chaque fouille est différente et tout bon étudiant doit s'adapter aux conditions différentes de fouille...

    pour Florian je crois que ce qu'il faut surtout faire passer au public c'est que les fouilles ne sont pas des colonies de vacances! et qu'on ne cherche pas de trésors, que le tamisage n'est pas de l'orpaillage et que c'est aussi une activité rigoureuse qui demande un minimum de connaissances et/ou de minutie mais que tout cela s'apprend facilement sur le terrain quand on est interessé.

    Lors de la fouille, j'ai vu d'autres personnes justement en arkéo, qui n'ont pas du tout apprécié et sont partis
    c'est difficile de juger les gens, surtout que les conditions de (sur)vie sont très souvent spartiates, et qu'il existe beaucoup de chercheurs qui détestent se vautrer dans la boue...

  27. #24
    preo45

    Re : Projet de communication visuelle sur les fouilles archéologiques

    Bonjour Florian,

    voici l'adresse d'un site qui au niveau comm visuelle me semble bien fait et qui concerne directement ton sujet :

    http://www.truelles-pixels.mom.fr/

    Si tu es intéréssé, j'ai des photos de bénévoles en cours de fouille pour chaque action spécifique (prospection, carottages, carroyage,fouille, enregistrement spatial, lavage, marquage, remontage, conditionnement,....que j'ai utilisé pour une expo (joins moi par mail privé)

    Eric
    Ne jamais faire confiance à un historien...surtout quand il s'agit de Préhistoire.

  28. #25
    florian581

    photo de fouilles

    bonjour,
    dans le cadre de mon projet de communication visuelle, je recherche de photo de fouilles, en tout genre, que ce soit pour sur le chantier, ou que ce soit des photos de repas, de la vie en dehors des fouilles. Ces photos ne seront utilisés que dans le cadre de mon diplôme, pas de diffusion sur internet et autres dérives.
    Si vous voulez m'en faire parvenir, contactez moi par message privé, je vous dirais comment faire pour que vous puissiez m'en envoyer.
    merci de votre collaboration

  29. #26
    Bibi36

    Re : photo de fouilles

    des photos de repas ?!! Mais tu veux que les bouteilles sur les tables nous trahissent tous ?

  30. #27
    florian581

    Re : photo de fouilles

    c'est un exemple! c'est sur ke je veux pas de photo de grosse chouille
    si t'as des photos ça serait bien

  31. #28
    Bibi36

    Re : photo de fouilles

    Le plus simple pour avoir des photos de fouilles c'est de contacter des responsables de chantier. Ils pourront sans problème légaux te les filer.
    Sinon il y'a toujours moyen d'en trouver sur internet à mon avis, sur le site internet de l'inrap par exemple il y'a pas mal de photos de terrain.

  32. #29
    florian581

    URGENT! recherche association archéologique

    bonjour,
    dans le cadre de mon projet de communication visuelle, je recherche des associations qui organisent des fouilles accessible aux bénévoles, si possible dans la région bourgogne/auvergne.
    c'est urgent car je voudrais prendre contacte avec eux dans la semaine, afin de peut être les rencontrer pendant mes vacances scolaires. Mon diplôme arrive bientot à son terme, je demande votre aide.
    Merci
    amicalement
    Florian

  33. #30
    Trajean

    Re : photo de fouilles

    Bonjour,
    pour suivre Bibi
    Autre exemple internet avec ce site :
    http://archeoclub.free.fr/index/index.php

    3384 photos en ligne !

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Fouilles] Fouilles archéologiques en Allemagne
    Par Didoufri dans le forum Archéologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/03/2010, 21h32
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 24/05/2008, 13h43
  3. [Fouilles] Fouilles archéologiques avant 18 ans
    Par Redflag dans le forum Archéologie
    Réponses: 20
    Dernier message: 20/03/2007, 17h58
  4. [Fouilles] Chantiers de fouilles archéologiques
    Par nefer dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2004, 14h35