Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Monnaie Epad et datation



  1. #1
    Fab63

    Question Monnaie Epad et datation


    ------

    Bonsoir,

    Pour ne pas polluer plus le sujet sur Corent, je pose ma question ici :

    Les monnaies Epad (Epasnactos/Epadnactos) sont utilisées pour les datations, en combinaison souvent avec d'autres éléments. Pour beaucoup, les Epad on un terminus post quem de troisième quart du 1er siècle avant J.C. mais pour d'autres ce terminus post quesm est fixé à -51 voire -50 et pour d'autres encore à - 52.

    Voilà ce qu'en dit l'Arafa :
    En revanche,la circulation, au Ier s. av. J.-C., des deniers d’argent et des bronzes portant des noms de chefs, commence à être mieux connue grâce aux fouilles récentes. Les premiers à apparaîtresont ceux à légende EPOS (LT 3952),MOTVIDIACA (LT 3994), puis les ADCANAVNOS(LT 3868) et, durant la guerre des Gaules, les monnaies d’Epadnactos au cavalier, CICEDV.BRI/EPAD (LT 3899). Ce chef arverne, conforté par César, après la conquête, frappe alors une nouvelle émission très romanisée, les EPAD au guerrier.
    César, le seul je crois, nous parle bien de cet Epasnactos :

    Citation Envoyé par DBG-VIII, 44
    Vers le même temps, Luctérios, qui, comme on l'a vu, s'était échappé du combat, était tombé au pouvoir de l'Arverne Epasnactos ; obligé de changer fréquemment de retraite, et sentant qu'il ne pouvait longtemps demeurer dans le même lieu sans danger, il avait dû se confier à beaucoup de gens ; sa conscience lui disait combien il avait mérité l'inimitié de César. L'Arverne Epasnactos, fidèle au peuple Romain, n'hésita pas à le livrer enchaîné à César.
    mais on peut seulement conclure de ce texte qu'il était contemporain de la guerre des Gaules, qu'il était encore vivant en -51 quand il livra Lucterios aux Romains et l'on sait par leurs présences qu'il y a de fortes chances que ce soit lui qui aie frappé des monnaies durant sa vie.

    Donc ma question : quels sont les sources ou les éléments archéologiques qui ont amené à une datation aussi précise et accessoirement, si doute il y avait, quelle est selon vous la bonne ?

    J'attends bien-sûr l'intervention de FLX le fin numismate sur ce coup mais pas seulement.

    Merci à vous.

    -----
    A trop cercar un chaval sans tara, val mai marchar a pé

  2. Publicité
  3. #2
    FLXCRBR

    Re : Monnaie Epad et datation

    Bonjour,

    Avant l'intervention de César en Gaule, il existe d'un point de vue monétaire deux grandes zones économiques :
    La zone statère (or) et la zone denier (argent).

    Grosso modo on admet que le ralliement au système du denier en argent correspond à une alliance d'ordre économique avec Rome (exemple les Eduens).

    Les arvernes conservent le système statère jusqu'à la bataille de Gergovie. Les très rares statères de Vercingetorix sont considérés à ce titre comme les dernières monnaies émises en or dans la région (du moins jusqu'à l'Antiquité Tardive).
    Les deniers à la légende EPAD (plusieurs types connus) sont relativement fréquents. Ils proviennent en majorité de la région de Clermont-Fd.
    Pour cette raison, on estime qu'ils sont liés à la soumission arverne à Rome, et donc postérieurs à l'épisode de Gergovie. Leur émission a donc probablement commencé dès la défaite d'Alésia. La date de fin d'émission n'est pas connue, peut-être 20 ou 30 ans plus tard. Le fait de connaitre plusieurs types (guerrier à pied ou à cheval) suggère toutefois une émission étalée sur plusieurs années.

  4. #3
    Geocroiseur63

    Re : Monnaie Epad et datation

    Bonjour Fab63,

    Pour ce qui est du monnayage gaulois ,et plus particulièrement des monnaies du centre de la Gaule le grand spécialiste était Fernand Malacher,décédé l'an dernier aprés une longue maladie.
    Spécialiste des monnaies trouvées à Corent notamment de la monnaie au Renard émise sur ce site ,il travaillait depuis longtemps à un gros ouvrage de thése sur les monnaies gauloises du centre de la Gaule...
    Je ne sais s'il a pu terminer son travail d'éminent érudit qu'il était,avant sa trop rapide disparition.....
    Peut-être que vous trouverez à la Direction des Antiquités d'Auvergne ,ses écrits qui pourront répondre à votre question....
    Saluons ici sa mémoire.

    Bonne lecture et bonnes recherches.

  5. #4
    parker64

    Re : Monnaie Epad et datation

    En ce qui me concerne je ne tournerai pas autour du pot , même si la synthèse qui doit ( devrait ) mettre en parallèle étude scientifique et archéologie tarde à venir .

    En clair , l’analyse scientifique de la monnaie EPAD au guerrier dit : datation vers - 30.

    Et l’archéologie dit aussi : datation vers -30 .

    Maintenant on peut choisir de rester ( confortablement ) dans la chronologie initiée par J.B Colbert de Beaulieu , Si la qualité de ses travaux ne saurait être remise en question , sur beaucoup de points nous restons malgré tout dans l’hypothèse .

    Et il y aura bien un moment où l’archéologie devra dépasser l’hypothèse lorsque le sujet tourne autour de la guerre des Gaules .

    FLX et FAB ont brossé les grandes lignes de l’histoire de cette monnaie , il faut juste préciser que seul le type " au guerrier " est romanisé ; la monnaie précédente EPAD au cavalier est datable , par hypothèse , par analyse , et par l’archéologie vers -60 , là il n’y a pas de débat .

    Pour info , concernant l’analyse et la datation des monnaies concernées , je renvoie sur le CNRS d’Orléans au centre de recherche Ernest-Babelon spécialisé dans les recherches en numismatique .
    Des centaines de monnaies arvernes y ont été étudiées notamment par activation neutronique .
    Et je rappelle que dans la chronique numismatique de B.Fischer , au paragraphe 21, se trouve la mention d’une analyse scientifique issue du centre Ernest-Babelon datant de 2002 , dont la conclusion me paraît essentielle .

    Cette analyse indique que le type " au guerrier " semble datable aux environs de 30 av. J.-C .

    L’analyse est fiable de par la qualité du CNRS d’Orléans mais aussi et surtout car elle obtient confirmation sur le terrain .

    A Gergovie-Merdogne , le type EPAD " au guerrier " se retrouve très majoritairement dans les niveaux augustéens , donc à partir de -25 .
    A Gondole , la chronologie est encore plus assurée , puisque le dernier rapport de fouilles indique que les exemplaires sont " exclusivement attestés dans les contextes les plus récents " , soit au mieux à la période pré-augustéenne .

    Scientifiquement on ne peut pas faire beaucoup plus pour assurer une datation fiable à ces monnaies , Et pourtant ces éléments ne sont repris nulle part , mais je n’expliquerai pas ici pourquoi ,

    D’un strict point de vue scientifique il semble bien que les monnaies EPAD au guerrier soient donc datables autour de 30 av. J.-C.
    On peut choisir d’ignorer les faits pour certaines raisons , mais ce n’est pas comme cela qu’on résoud les problèmes .

    Voici aussi sur le sujet , les extraits ci-après de la thèse de S.Nieto : la place du monnayage arverne dans les monnayages gaulois du centre et du sud de la Gaule aux IIe et. Ier siècles av. J.-C


    Seules, en effet, les monnaies épigraphes datées de la conquête (EPAD «au cavalier», type BnF 3885 et PICTILOS, type BnF 4012 notamment) et celles qui sont assurément postérieures (EPAD «au guerrier», type BnF 3900 offrent une bonne concordance entre les compositions métalliques et la succession chronologique définie:

    Il semble en effet que les exemplaires épigraphes CICIIDV.BRI/IIPAD contemporains
    de la conquête comportent, d’une manière générale,des teneurs en plomb supérieures à celles contenues dans les monnaies EPAD " au guerrier ", émises après 52 av. J.-C., frappées au nom du même chef arverne Epasnactus et qui sont, dans leur grande majorité, composées de bronze au sens strict du terme, c’est-à-dire de cuivre et d’étain .


    Phase V: après la conquête romaine

    Cette phase est principalement caractérisée pour les monnaies d’argent et de bronze par les exemplaires EPAD «au guerrier» (type BnF 3900, 3908) dont la frappe après 52 av. J.-C. est confirmée, d’une part, par Hirtius au livre VIII de la Guerre des Gaules qui mentionne Epasnactus comme «grand ami du peuple romain» (BG VIII, 44) et, d’autre part, par le type
    romanisé, le poids inférieur à 2,00 g pour les monnaies d’argent qui sont désormais alignées sur le quinaire romain et les compositions métalliques.

    3e ensemble: les séries EPAD «au guerrier» (argent et bronze) et VERCA (orichalque).
    Dans l’état actuel des connaissances, ces monnaies ont une circulation dans le sud de la Gaule qui semble intermédiaire entre les deux ensembles précédemment définis. En effet, si l’aire de circulation principale reste le territoire arverne, on observe une diffusion assez importante vers le sud mais néanmoins moins dense que pour les séries du premier ensemble.Par ailleurs, ces monnaies diffusent vers l’ouest et le nord de la Gaule dans des régions qui
    n’avaient pas fourni de monnaies des phases chronologiques précédentes.

    Après il reste à s'intéresser à la datation des monnaies VERCA en orichalque

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Fab63

    Re : Monnaie Epad et datation

    Salut !

    Merci à tous les trois pour ces réponses instructives et ces conseils de lecture.

    Malgré le flou, j'ai bien compris l'explication "prudente" de FLX, le sous-entendu de Parker et je prends note du conseil de Géocroiseur, je vais tenter de trouver les écrits de F. Malacher (R.I.P.) et ceux conseillés par Parker sur les Verca...ssivellaunos (quel nom à coucher dehors par ce froid !). Ca vaut la peine de s'y pencher avant la fin de l'hiver.

    Bonne soirée et encore merci.
    Dernière modification par Fab63 ; 04/02/2011 à 20h43.
    A trop cercar un chaval sans tara, val mai marchar a pé

  8. #6
    saintgermain

    Re : Monnaie Epad et datation

    J'ai sur la question la même positon que Parker. Les moyens scientifiques modernes nous permettent d'avoir des données de plus en plus précises. Reste aussi à les utiliser intelligemment et à corroborer les conclusions avec des statistiques sur le nombre de monnaies retrouvées par type.
    Reste enfin à lutter contre les "détectoristes" qui pillent systématiquement nos sites, notamment de véritables gangs venus de l'Est (Hongrois)

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Datation relative/datation absolue
    Par Nightmarema dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/12/2008, 00h11