Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Archéologie aérienne



  1. #1
    malynx

    Archéologie aérienne


    ------

    Bonjour,

    Voici un site regroupant les différentes découvertes de vestiges archéologiques sur les photographies aériennes ou satellites (Géoportail, Google Earth, Bing Map...). Le site dispose d'albums photo des différentes formes de vestiges, n'hésitez pas à les consulter, poser des questions et leurs proposer vos photos de découvertes.

    archeologie-vue-du-ciel.weebly.com/

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Archéologie aérienne

    Bonjour,
    Cela peut être une bonne initiative puisque les lieux sont tenus secret.
    Tant mieux si l'association de feu A Agache a donné une autorisation favorable.
    Pour notre part dans notre région nous avons découvert 1200 sites aériens avec l'accord subventionné de la Drac, donc notre autorisation est un préalable avec demande et objectifs détaillés.

  4. #3
    malynx

    Re : Archéologie aérienne

    Bonjour Gunthiern,

    Sans localisation, la démarche ne peut être directement lié à la recherche. l'objectif est avant tout informatif et patrimonial.

    - Créer des albums des différentes typologies pour informer les gens sur leurs trouvailles.
    - Créer une petite communauté pour petit à petit dépouiller l'ensemble des couvertures aériennes du territoire.
    - Renseigner la Carte Archéologique nationale afin de l'aider à répondre aux demandes de diagnostiques pour les aménagements. Les SRA ne peuvent protéger un site dont ils ignorent l'existence.
    - Ce n'est que dans un second temps que ces découvertes pourront servir à la recherche pour les professionnels qui eux auront les localisations des vestiges. Cela peut servir aux études de peuplements, de l'occupation du terrain et selon les thématiques étudiées, les archéologues pourront faire des demandes de sondage aux propriétaires des parcelles.

    Plus grande sera la participation des internautes et, ce serait fabuleux, des professionnels, plus les typologies des formes seront abouties et affinées et plus les inégalités régionales face à la connaissances archéologiques pourront peu à peu s'estomper. En appliquant la méthode décrite sur le site, 297 indices de sites, dont 222 inédits, ont été découverts sur le petit territoire d'un pays rural. Le potentiel de découverte sur tout le territoire national est énorme.

  5. #4
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Archéologie aérienne

    Bonjour Malynx,

    La grande majorité des sites que vous proposés est certainement dans les inventaires SRA, les mottes féodales, oppidum, enclos funéraires....etc..

    Nous travaillons sur un demi département depuis 50 ans . Résultat 4 sites au km2.

    Tout ce qui répérable sur Google Earth est déjà dans l'inventaire depuis des années
    De 1992 à 2004 après 120 heures de prospection aérienne subventionnée Drac nous avons épluché les labours afin de saisir les légères anomalies phytologiques (couleur végétation) qui pouvaient définir des enclos orthogonaux ou curvilignes. Certains ont livré des choses intéressantes lors de la visite au sol, d'autres se devaient être de simples enclos agricoles d'âge indéterminé.
    Le personnel SRA de son côté scrute ces donnes aériennes et il devient très difficile de faire de nouvelles découvertes.

    Les documents publics édités sont:
    la carte des Gaules ( réactualisée de temps à autres) qui ne comporte que les sites très connus essentiellement gaulois, gallo-romains)
    l'Atlas des patrimoine ( pas très fiable car volontairement faussé pour éviter des pillages)

    et bien des monographies locales ou autres ouvrages généralistes.

    sinon la carte détenue par les Sra qui reste confidentielle et seulement à la disposition de communes qui le demandent

    Nous avons suspendu nos recherches aériennes car les découvertes se faisaient très rares ( cela dépend des régions)

    Le système laser Lidar est très prometteur pour les sous bois mais onéreux et lui seul peut apporter de nouveaux éléments.

    Pour info sur notre département nous avons demandé un devis à la Nasa ( photos satellites visionnant les surfaces couvertes de forêts) , coût 800 000 euros et cela fait trop cher.
    Seuls ces dernières investigations peuvent apporter de nouveaux éléments réellement intéressants.
    voilà en ce qui concerne la majorité des départements du territoire.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    malynx

    Re : Archéologie aérienne

    "Tout ce qui répérable sur Google Earth est déjà dans l'inventaire depuis des années". Détrompez vous, toutes les régions de France n'ont pas bénéficié de la même intensité en prospection aérienne. De plus Google Earth ne bénéficie que de quelques couvertures aériennes par zones, il y en a bien plus sur Géoportail et elles sont surement rares à avoir été dépouillées minutieusement. Je travaille en collaboration avec le SRA dans une région qui est considérée comme une région archéologiquement bien renseignée au niveau national, pourtant sur les 287 traces de vestiges découvertes, seulement 59 (20%) étaient déjà connues des services. Il s'agit bien évidemment principalement des sites encore en élévation (oppidum, mottes...) mais une des mottes castrales proposée sur le site est inédite, tout comme 75% des enclos circulaire et 100% des nécropoles.

    La Prospection aérienne est délicate et la réussite dépend de nombreux facteur, il faut vraiment passer au bon endroit au bon moment. Les couvertures verticales permettent d'avoir directement accès à une quinzaines de clichés d'un même lieu (année, saison et heure de prise de vue différentes) sur lesquelles on peut zoomer à volonté. Il est bien plus facile d'être vigilant à la moindre trace suspecte derrière son ordinateur que depuis un avion. Il n'est pas rare qu'un site découvert par prospection aérienne ne soit apparu qu'une seule fois grâce à des conditions exceptionnelles. Il serait vraiment dommage de se priver des couvertures aériennes ou satellitaires géoréférencées qu'on peut étudier tranquillement. Il n'y a, bien sur, pas que des avantages, la photographie verticale n'est évidement pas le moyen le plus évident de noter des anomalies de reliefs et la résolution ne permet pas de détecter les structures trop petites (trou de poteaux...).

    Pour ces raisons, je pense qu'un épluchage minutieux de toutes les couvertures verticales (associé par la suite à une étude documentaire des cartes et cadastres, de la prospection avec ramassage de surface et analyse céramologique) permettrait d'obtenir un nombre de découverte non négligeable, voir très élevé à l'échelle de la France.

  8. #6
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Archéologie aérienne

    Bonjour,
    Un de nos ouvrages pour infos

    http://www.sahpl.asso.fr/SITE_SAHPL/...occidental.htm

    tiré à 60 exemplaires (limité volontairement et réservé aux municipalités) édition épuisée.


  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Pour les spécialistes d’archéologie aérienne
    Par hibou76 dans le forum Archéologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 08/07/2011, 21h55
  2. Vis aerienne
    Par aurore16 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/05/2009, 15h49
  3. [Formation] Archéologie aérienne
    Par DSP dans le forum Archéologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/09/2007, 18h56