Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 59 sur 59

Publications gravures Préhistoire



  1. #31
    tezcatlipoca

    Re : Publications gravures Préhistoire


    ------

    Citation Envoyé par gunthiern Voir le message
    Salut gunt',

    As-tu lu ou pu consulter cet ouvrage ?

    Ou peut-être quelqu'un d'autre en a-t-il eu l'occasion ?

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Citation Envoyé par tezcatlipoca Voir le message
    Salut gunt',

    As-tu lu ou pu consulter cet ouvrage ?

    Ou peut-être quelqu'un d'autre en a-t-il eu l'occasion ?

    non je connais l'auteur de nom , un pro très compétent l'ouvrage est en vente

  4. #33
    tezcatlipoca

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Citation Envoyé par gunthiern Voir le message
    ... l'ouvrage est en vente
    J'y crois pas ! C'est inespéré !

    T'aurais pas 22 euros ?...

  5. #34
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Citation Envoyé par tezcatlipoca Voir le message
    J'y crois pas ! C'est inespéré !

    T'aurais pas 22 euros ?...
    ma biblio associative l'acquerira peut être mais le Romain ne fera pas fortune avec ça , c'est certainement un ouvrage pour spécialistes

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Romain_Pigeaud

  6. #35
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  7. #36
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  8. Publicité
  9. #37
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  10. #38
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  11. #39
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous

    Pas vraiment une publication ... plutôt une réflexion : https://lejournal.cnrs.fr/articles/q...remier-artiste

    Cordialement

  12. #40
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous

    Ajout de 2 conférences :

    Une conférence - 2016 - de Patrick Paillet Maître de conférences au Muséum national d’Histoire naturelle : "Évolution et transformation artistiques à la fin des temps glaciaires" --> https://www.youtube.com/watch?v=CsA9jaHo2E8

    résumé : A partir de la fin du Paléolithique supérieur, il y a environ 12 000 ans, le paysage symbolique des hommes modernes évolue radicalement dans ses modes d’expressions graphiques et plastiques. Ces changements accompagnent les transformations et recompositions environnementales de la fin de la dernière glaciation et du début de l’interglaciaire actuel. Depuis l’Aurignacien, il y a plus de 50 000 ans, l’art préhistorique s’exprime sur différents supports (mobiliers et pariétaux), selon des techniques et des styles très diversifiés. Il offre une large palette thématique qui intègre le vivant (animaux et Humains), le fantastique (êtres hybrides et composites) et le géométrique pur (les signes). Durant les quelques 25 000 ans du Paléolithique supérieur les expressions graphiques et plastiques des premiers artistes de l’Humanité se transforment. Elles évoluent notamment dans leurs styles et leurs sujets. Si le Magdalénien, entre environ 19 000 et 13 000 ans avant le présent, constitue l’apogée de l’art préhistorique, au moins en termes quantitatif, il n’est pas pour autant représentatif de toutes les productions symboliques de la Préhistoire. Ainsi, avec la dissolution progressive du monde magdalénien, provoquée principalement par les bouleversements climatiques qui marquent la fin de la dernière glaciation, le monde des symboles s’enrichit d’images nouvelles et perd peu à peu de sa dimension figurative au profit d’une stylisation de plus en plus marquée, qui confine parfois au schématisme, et d’un art géométrique qui quitte les parois des grottes pour occuper préférentiellement des petits supports lithiques (galets de rivière) et des diaphyse d’os long de grands herbivores.

    une autre conférence (ancienne : 2009) de Romain Pigeaud : "Mammouths et compagnie" --> https://www.youtube.com/watch?v=5YyPNgfn6eA

    Les Mardis de l'Espace des sciences avec Romain Pigeaud, Docteur en préhistoire, spécialiste de l'art des cavernes. L'Ouest de la France est connu pour ses menhirs et dolmens. Pourtant, l'Homme est présent dans la région depuis environ 450 000 ans. Et il s'est arrêté dans une charmante petite vallée, en Mayenne. Nous laissant, dans deux grottes (et peut-être davantage ?) les images des mythes et des symboles qui lui tenaient à cœur. Les histoires qui soudaient son groupe et formaient son identité. Le mammouth, en particulier, voici 25 000 ans, fut transfiguré sur les parois de la grotte Mayenne-Sciences. Nous vous le présenterons, ainsi que ses compagnons (le cheval, le bison, le rhinocéros...).

    Corialement

  13. #41
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour,
    Grotte du Roussignol dordogne

    https://www.academia.edu/38082528/Qu...ard=view-paper


  14. #42
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous

    Une vidéo sur l'art pariétal au Zimbabwe : https://lejournal.cnrs.fr/videos/sur...ntres-dafrique

    résumé du CNRS : Avec ses milliers d'abris décorés, le massif des Matopos, dans le Sud-Ouest du Zimbabwe, s'impose comme l'un des lieux emblématiques de l'art pariétal dans le monde. Dans ce reportage diffusé avec LeMonde.fr, partez avec une équipe d'archéologues qui tente de remonter l'histoire de ces peintures très énigmatiques.

    Autre : une synthèse intéressante sur les Vénus préhistorique - https://www.hominides.com/html/art/v...t_mobilier.php

    Cordialement

  15. Publicité
  16. #43
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonsoir à tous

    Une conférence en ligne sur l'art préhistorique de Carole FRITZ (Montpellier 06/02/19). Les trois quarts de la conférence porte sur l'art pariétal du paléolithique supérieur - https://www.youtube.com/watch?v=vs_7upWdOmU
    Petite (toute petite) critique : l'art pictural a pu s'exprimer sur d'autres support que les parois rupestres. L'intérêt pour la matière colorée est plus ancien que cette expression spectaculaire. Voir l'article d'hominidés.com : https://www.hominides.com/html/dossi...rehistoire.php

    Cordialement

  17. #44
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  18. #45
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  19. #46
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  20. #47
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous,

    Une représentation naturaliste gravée à l'azilien il y a 12 000 ans ... (07/06/19) : https://www.hominides.com/html/actua...0-ans-1361.php

    Cordialement

  21. #48
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. Publicité
  23. #49
    Geocroiseur63

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour ,

    Arts rupestres paléolithiques sur ARTE diffusé Samedi 29 Juin 2019 intéressant l'Australie .

    l'émision intitulée : "Australie un peuple aux confins du monde " durée 55 mn , nous apprend que

    l'Australie a été peuplée il y a 55 000 ans .

    Une civilisation paléolithique y a développé un art rupestre sur des parois et voûtes il y a prés de 50 000 ans.

    Gravures et peintures rupestres existent aussi en abondance sur des falaises et blocs rocheux.

    Un art ancien daté de plus de : - 40 000 ans ..! Soit bien avant notre art rupestre paléolithique en Europe...

    et extra ordinaires en figurations...


    émission à voir , revoir ou enregistrer pour comparer avec notre art rupestre paléolithique ...

    Géocroiseur63.

    P.S. émission actuellement en replay sur site d'ARTE.
    Dernière modification par Geocroiseur63 ; 02/07/2019 à 07h22.

  24. #50
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  25. #51
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous,

    Un communiqué du CNRS : "Les neurosciences percent le secret des premières gravures abstraites"
    http://www.cnrs.fr/fr/les-neuroscien...res-abstraites
    http://rsos.royalsocietypublishing.o...98/rsos.190086

    Cordialement

  26. #52
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire

    La génese du rupestre en Espagne cantabrique

    https://www.academia.edu/36227316/ge...ard=view-paper


  27. #53
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  28. #54
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  29. Publicité
  30. #55
    gunthiern
    Modérateur

    Re : Publications gravures Préhistoire


  31. #56
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous

    Une info : Une (nouvelle) grotte ornée de gravures en Espagne

    https://www.hominides.com/html/actua...0-ans-1406.php

    Cordialement

  32. #57
    Geocroiseur63

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour ,

    Annoncé ce jour aux infos radios , la visite sur le net grâce à Google de la célébre grotte orné aux 300 peintures âgées de :

    33 000 ans voire plus...

    Visible sur Google , y compris en réalité virtuelle ...

    Voir Google grotte chauvet.

    Cordialement.

    Géocroiseur63.
    Dernière modification par Geocroiseur63 ; 27/02/2020 à 08h10.

  33. #58
    philippedelimoges

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonjour à tous

    Une info sur la grotte de Rouffignac : https://www.hominides.com/html/actua...ignac-1432.php

    Cordialement

  34. #59
    tezcatlipoca

    Re : Publications gravures Préhistoire

    Bonsoir,

    L'art rupestre `` Chapelle Sixtine des Anciens ''découverte dans une forêt amazonienne isolée."

    https://www.theguardian.com/science/...44101-43644701

    Traduction du lien :

    Dalya Alberge

    Dim 29 nov.2020 10h00 GMT

    Des dizaines de milliers de peintures de la période glaciaire, sur une falaise en Colombie, représentent des personnes et des animaux d'il y a 12 500 ans
    L'une des plus grandes collections d'art rupestre préhistorique au monde a été découverte dans la forêt amazonienne.

    Saluée comme «la chapelle Sixtine des anciens», les archéologues ont trouvé des dizaines de milliers de peintures d'animaux et d'humains créés il y a au moins 12 500 ans sur des parois de falaises qui s'étendent sur près de huit kilomètres en Colombie.

    Leur datation est en partie basée sur des représentations d'animaux de la période glaciaire maintenant éteints, tels que le mastodonte, un parent préhistorique de l'éléphant qui n'a pas parcouru l'Amérique du Sud depuis au moins 12 000 ans. Il y a aussi des images du paléolama, un camélidé disparu, ainsi que des paresseux géants et des chevaux de l'ère glaciaire.

    Ces animaux ont tous été vus et peints par certains des tout premiers humains à atteindre l'Amazonie. Leurs images donnent un aperçu d'une ancienne civilisation perdue. Telle est l'ampleur des peintures. Il faudra des générations pour les étudier.

    La découverte a été faite l'année dernière, mais a été gardée secrète jusqu'à présent car elle a été filmée pour une série majeure de Channel 4 qui sera projetée en décembre : Jungle Mystery: Lost Kingdoms of the Amazon.

    Le site se trouve dans la Serranía de la Lindosa où, avec le parc national de Chiribiquete, d' autres œuvres d'art rupestre ont été découvertes. La présentatrice du documentaire, Ella Al-Shamahi, archéologue et exploratrice, a déclaré à l' Observer : "Le nouveau site est tellement récent qu'on ne lui a même pas encore donné de nom."

    Elle a parlé de l'excitation de voir des images «à couper le souffle» créées il y a des milliers d'années.

    La découverte a été faite par une équipe anglo-colombienne, financée par le Conseil européen de la recherche. Son chef est José Iriarte, professeur d'archéologie à l'Université d'Exeter et grand expert de l'histoire amazonienne et précolombienne.
    Il a dit : «Quand vous êtes là, vos émotions s'épanchent… Nous parlons de plusieurs dizaines de milliers de peintures. Il faudra des générations pour les enregistrer… A chaque détour que vous faites, c'est un nouveau mur de peintures.

    "Nous avons commencé à voir des animaux qui sont maintenant éteints. Les images sont si naturelles et si bien réalisées que nous avons peu de doutes sur le fait que nous regardons un cheval, par exemple. Le cheval de l'ère glaciaire avait une tête lourde et sauvage. C'est tellement détaillé, on peut même voir les crins du cheval. C'est fascinant."

    Les images incluent aussi des poissons, des tortues, des lézards et des oiseaux, ainsi que des gens qui dansent et se tiennent la main, entre autres scènes. Une figure porte un masque ressemblant à un oiseau avec un bec.

    Le site est si éloigné qu'après deux heures de route à partir San José del Guaviare, une équipe d'archéologues et de cinéastes a marché à pied pendant environ quatre heures.

    Ils tachaient d'éviter les habitants les plus dangereux de la région. «Les caïmans sont partout, et nous gardions toujours à l'esprit l'extrême danger que représente les serpents», a déclaré Al-Shamahi, en citant particulièrement le "maître de la brousse", le serpent le plus meurtrier des Amériques avec un taux de mortalité de 80%».

    Ils n'avaient pas d'autre choix que de passer souvent à côté, sachant que s'ils étaient attaqués, il y avait peu de chances de rejoindre un hôpital. «Vous êtes au milieu de nulle part», dit-elle. Mais ça valait «100%» des risques pour voir les peintures, a-t-elle ajouté.

    Comme le note le documentaire, la Colombie est une terre déchirée après 50 ans de guerre civile qui a fait rage entre les guérilleros des FARC et le gouvernement colombien, avec actuellement une trêve fragile mise en place. Le territoire où les peintures ont été découvertes était complètement interdit jusqu'à récemment et nécessite encore des négociations délicates pour entrer en toute sécurité.

    A ce jour, l' exploration n'est pas terminée. Les découvertes scientifiques doivent se poursuivre mais il faut atteindre des territoires hostiles.
    Les peintures varient en taille. Il existe de nombreuses empreintes de mains et beaucoup d'images sont à cette échelle, qu'il s'agisse de formes géométriques, d'animaux ou d'humains. D'autres sont beaucoup plus grandes.

    Al-Shamahi a été frappé par la hauteur de nombre d'entre eux: «Je mesure 1,50 mètre et je me cassais le cou en levant les yeux. Comment escaladaient-ils ces parois ?
    Certaines des peintures sont si hautes qu'elles ne peuvent être vues qu'avec des drones.

    Iriarte pense que la réponse réside dans des représentations de tours en bois parmi les peintures, y compris des personnages semblant sauter à l'élastique
    (*).

    Il a ajouté: «Ces peintures ont une couleur terre cuite rougeâtre. Nous avons également trouvé des morceaux d'ocre qu'ils ont grattés pour les dessiner.
    Spéculant si les peintures avaient un but sacré ou autre, il a déclaré: «Il est intéressant de voir que beaucoup de ces grands animaux semblent entourés de petits hommes les bras levés, comme adorant ces animaux.

    Observant que les images comprennent des arbres et des plantes hallucinogènes, il a ajouté: «Pour les peuples amazoniens, les non-humains comme les animaux et les plantes ont une âme, et ils communiquent et s'engagent avec les gens de manière coopérative ou hostile à travers les rituels et les pratiques chamaniques que nous voyons représentés dans l'art rupestre (**).

    Al-Shamahi a ajouté: «L'une des choses les plus fascinantes a été de voir la mégafaune de la période glaciaire parce que c'est un marqueur du temps. Je ne pense pas que les gens se rendent compte que l'Amazonie a changé complètement d'apparence. Cela n'a pas toujours été cette forêt tropicale. Lorsque vous regardez u n cheval ou un mastodonte dans ces peintures, bien sûr, ils n'allaient pas vivre dans une forêt. Ils sont bien trop gros pour cela. Non seulement cela nous donne des indices sur le moment où ils ont été peints ce qui en soi est tout simplement époustouflant, mais cela fourni également des éléments sur ce à quoi cet endroit a pu ressembler, plus comme de la savane.

    Iriarte soupçonne qu'il y a beaucoup plus de peintures à trouver: «Nous ne faisons qu'effleurer la surface.» L'équipe sera de retour dès que Covid-19 le permettra.

    Jungle Mystery : Lost Kingdoms of the Amazon commence à 18h30 sur Channel 4 le 5 décembre. La découverte de l'art rupestre est dans l'épisode 2, le 12


    (*) Le saut du Gol : Au Vanuatu, un archipel au milieu du Pacifique Sud, pour leur rite de passage les jeunes garçons sautent d'une tour d'une cinquantaine de mètres de haut, avec une liane attachée à leurs chevilles, qui les retient de se fracasser au sol. Mais contrairement à un élastique, la liane manque d'élasticité, et la moindre erreur de calcul de longueur pourrait conduire à des fractures ou même à la mort.

    Les garçons commencent d'abord à sauter d'environ une dizaine de mètres. Pour leurs premiers plongeon la tête la première, leur mère tient un élément représentant leur enfance, et après le saut l'objet sera jeté, symbolisant la fin de l'enfance. Comme les garçons grandissent, ils sauteront de tours plus hautes, ce qui démontrera leur virilité aux spectateurs.

    Mais pour s'en tenir à une tradition purement Mésoaméricaire, qui se pratique encore de nos jours :


    Les Voladores sont des indiens Totonaques qui effectuent le rite de ce nom, acte traditionnel de leur civilisation . Cette danse est pratiquée dans des communautés indigènes seulement pendant les festivités patronales et aussi aujourd’hui comme divertissement pour les touristes (par exemple, devant le musée d’anthropologie de Mexico). Il s’agit de 4 hommes qui effectuent des rotations autour d’un poteau grâce à une corde attachée à leur taille et enroulée autour du mât. La corde se déroule au fur et à mesure des rotations donc les voladores descendent peu à peu. (extrait d'un article d'internet)
    (**) Dans ce passage il est fait référence aux Amazoniens que l'ont peut qualifier de "modernes", ceux que les Européens ont rencontré depuis la Conquista jusqu'aux très rares tribus isolées qui encore actuellement vivent loin de notre civilisation.

    Je ne suis pas certain que l'on puisse à partir de peintures rupestres, fussent-elles très réalistes, en déduire les croyances de populations préhistoriques et même si l'interprétation qui est donnée ici paraît assez vraisemblable.

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. [Préhistoire] Où s'arrete la préhistoire ?
    Par meksoft002 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 23/04/2007, 09h52
  2. [Préhistoire] Utilisation des plantes dans la Préhistoire
    Par Steph99 dans le forum Paléontologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/04/2007, 12h51