Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

"Chances" d'être percuté par un astéroïde



  1. #1
    cedbont

    "Chances" d'être percuté par un astéroïde


    ------

    Salut,
    voici un lien où on nous annonce que l'on a 1 chance sur 45000 d'être percuté le 13 avril 2036 par l'astéroïde Apophis : http://www.cnn.com/2007/TECH/space/0...eut/index.html
    Mais, au fait comment fait-on pour calculer 1 chance sur 45000 ?
    L'astroïde nous percute ou il ne nous percute pas, non ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    erik

    Re : "Chances" d'être percuté par un astéroïde

    Salut,


    La position dans l'espace d'un astéroide n'est jamais connu avec une précision absolue. On sait juste qu'a tel moment il se trouve à tel endroit plus ou moins x kilomètres.

    Donc quand on calcule sa trajectoire (en tenant compte des incertitudes sur sa position) au lieu d'obtenir une jolie ligne parfaitement définie parcourant l'espace, on obtient plutot quelque chose qui va ressembler à un cylindre.

    Par la suite on regarde quel est la proportion de la section de ce cylindre qui rencontre la terre, et c'est comme cela que l'on va définir une probabilité d'impact.
    (suis je clair ?)

    Evidemment plus longtemps, on observe la trajectoire de l'astéroide, mieux on connait sa position, l'astéroide dont tu parles (Apophis) n'a été découvert qu'en 2004.

  4. #3
    cedbont

    Re : "Chances" d'être percuté par un astéroïde

    OK je ne voyais pas comme ça, merci.

  5. #4
    Europa73

    Re : "Chances" d'être percuté par un astéroïde

    Bonjour.

    Savez vous que l'Esa prépare une mission courant 2007 du nom de "Don Quijote" ?

    Deux sondes spatiales qui seraient lancées sur des trajectoires interplanétaires différentes.
    Une sonde, appelée Hidalgo, irait impacter un astéroïde d'environ 500 m de diamètre à une vitesse relative d'au moins 10 km/s.
    Une autre sonde, appelée Sancho, arriverait plus tôt sur le même astéroïde par un chemin très différent et se mettrait en orbite autour de l'astéroïde durant plusieurs mois, avant et après l'impact.
    Sancho délivrerait aussi un certain nombre de pénétrateurs, au moins quatre, pour former un réseau de séïsmomètres sur l'astéroïde.
    Au moment de l'impact, Sancho Sancho s'éloignerait à distance de sécurité pour observer les évènements. Ensuite, elle retournerait sur une obite proche pour observer les changements dans la structure interne, de forme, d'orbite et de rotation de l'astéroïde.

    http://jmm45.free.fr/sondes/donquijo/donquijo.htm
    A en croire divers travaux de simulation. Détruire ou détourner un astéroïde dépendrait en fait de la composition interne de celui-ci, de ses vides et de ses fractures susceptibles d'amortir le choc, sans oublier son point central M (masse).

    Ce type de mission pourrait s'avérer très révélateur car elle permettra de comparer les simulations déjà effectuées et une mise en pratique (sur le terrain).

    Ce qui nous aidera à mieux comprendre ce que l'on appelle l'efficacité d'impact et nous permettra de mieux appréhender la réponse dynamique de ces objets face à une force extérieur.

    Pour plus de détails :

    http://www.dmmm.uniroma1.it/~izzo/pu...Mitigation.pdf

    Cordialement,
    Europa


    Quand il se présente à la culture scientifique, l'esprit n'est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l'âge de ses préjugés
    [Gaston Bachelard, La formation de l'esprit scientifique, I, 1]

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Un astéroïde a-t-il percuté la Terre il y a 4000 ans ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/01/2007, 01h19
  2. Le danger d'être "rebelle".
    Par kinette dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 18
    Dernier message: 17/06/2004, 08h55