Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Interférences et gravitation



  1. #1
    erectous

    Interférences et gravitation


    ------

    A quoi pourrait ressembler une interférence spatiale ?
    En posant que les ronds dans l'eau sont le résultat à deux dimensions d'oscillations sinusoïdales qu'en serait-il dans l'espace si les émissions se trouvaient réparties en des points particuliers (à définir : soit sur une sphère extérieure soit en une répartition aléatoire comme les étoiles et les galaxies) ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    physastro

    Re : Interférences et gravitation

    Quand tu dis émission réparties en des points particuliers tu parles de sources d'émissions j'imagine ? Et répartit de façon isotrope ?

    Et bien, la propagation des ondes étant une propagation d'énergie, la géométrie de l'espace-temps localement s'en trouverait pertubée, courbée.
    Quant à l'interférence d'onde gravitationnelle la similitude avec les ondes électromagnétiques ne me semble pas inapropriée, le phénomène doit-être équivalent...
    "Nous sommes juchés sur des épaules de géants..."

  4. #3
    erectous

    Re : Interférences et gravitation

    Précisément je me demandais si les noeuds vibratoires résultant de l'interférence des ondes gravitationnelles ne pourraient pas en quelque sorte créer des champs gravitationnels, ou courbure de l'espace-temps, en attente dans le vide. Comme les tailles des astres émetteurs sont différentes la répartition des noeuds seraient tout aussi aléatoire. Mais pour formaliser une équation, en première approximation, il serait intéressant de voir ce rayonnement réparti de façon uniforme. Peut-être qu'a grande échelle les différences s'estompent.

  5. #4
    erectous

    Re : Interférences et gravitation

    Pourrait-on soutenir l'idée que l'effondrement gravitationnel des nuages interstellaires serait provoqué par des flux convergents d'ondes gravitationnelles ?

  6. #5
    erectous

    Re : Interférences et gravitation

    Comment comprendre la cohésion de la matière autrement que comme un équilibre de forces ?
    Comment l'énergie nucléaire libérée lors de la fission atomique se tient-elle confinée en elle-même s'il n'y a rien qui la retient ?
    Ce qui maintient la matière d'un objet soudée en elle-même n'est-il pas comme une pression globale aussi intangible que le vide ?

    Si nous prenons une bille d'acier placée sur un plan horizontal, l'effort pour la déplacer est insignifiant comparé à son poids. Le champ gravitationnel pris dans ce sens transversal n'offre aucune résistance, de même les ondes extérieures qui pressent la matière sur elle-même sont tout aussi transparentes au déplacement.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    DomiM

    Re : Interférences et gravitation

    interférence en 3D
    Cela peut stocker énormément d'information sur le passé de l'univers puisque l'on sait que sur une surface 2D on peut stocker l'image 3D d'un objets grace au interférence de pluseiurs source de lumière en olographie.

    Il y a même un philosophe des sciences qui pense qu'un champ qu'il nomme le champs subquantique, en référence au vide animé de fluctuations quantique, serait le support de la mémoire de toutes les particules qui l'ont traversé.
    Il va plus loint en disant que notre cerveau pourait décoder cette mémoire ce qui expliquerait toute les visions extrasensorielles que nous pouvons avoir.
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  9. Publicité
  10. #7
    Gwyddon

    Re : Interférences et gravitation


    Message pour erectous
    Euh ? Mais encore ?

    Avez-vous suffisamment de connaissances en astrophysique et en relativité générale pour pouvoir discuter du modèle standard en toute connaissance de cause ?

    Pour rappel :

    Citation Envoyé par La charte
    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions.
    Votre dernier message ne rentre pas réellement dans le cadre de cet extrait de la charte...
    Dernière modification par Yoyo ; 10/03/2007 à 21h56.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #8
    erectous

    Re : Interférences et gravitation

    J'ai sur le sujet du modèle standard autant de connaissance que chacun. La presse scientifique s'en fait largement l'écho. Il y a aussi des objections à sa validité. Pour moi son plus grave défaut est d'extrapoler sur une durée considérable le phénomène de l'expansion à tel point que pour sauver cette théorie il faut imaginer qu'il y eut un temps d'inflation ou d'expansion plus accélérée que ce qui est maintenant observable. Et par ailleurs que je sache nous ne serions que dans un univers limité ce qui n'est pas conforme au sentiment que j'ai de l'immensité. Souvenez-vous que même Einstein croyait que l'univers était infini et éternel.
    Nieriez-vous que notre univers se trouve englobé dans un ensemble plus vaste encore ? Je ne crois pas non plus à la théorie des cordes. Trouvez-vous qu'elle n'a pas droit de citer non plus ? Dans le message que vous avez supprimé il n'était pas question de phénomènes paranormaux. Je parlais de la conscience que nous avons comme parachèvement de l'univers, une lunette par laquelle nous pourrons tout comprendre.

    Je cite à nouveau mon message et vous l'effacerez si à la lumière de ces explications il vous semble si subversif :

    J'ai essayé de trouver un sens à cette force mystérieuse et invisible qu'est la gravitation. Il me semble que pour expliquer la cohérence de notre univers il faut le rattacher à l'infini. L'hypothèse du big-bang ne me satisfait pas du tout. Ce n'est qu'un point d'énergie qui en se développant aurait donné naissance à notre univers observable. Je crois qu'il est possible de penser que l'espace est infini. Notre propre univers en expansion relative ne peut que s'inscrire dans un ensemble plus vaste : l'infini de l'espace.
    Par ailleurs je pense que la mémoire ne peut avoir de support que la conscience. Cette conscience est un état privilégié de la matière dont nous sommes faits. Cette conscience, parachèvement de l'univers en est le fruit et le prisme par lequel tout peut-être connu.
    Nous ne sommes pas tout seuls flottant dans le vide absolu. Nous sommes reliés au grand espace céleste et concret. Sa présence est mentalement perceptible.

  12. #9
    bigarreau

    Re : Interférences et gravitation

    bonjour,
    j'adore les sujets ayant trait à la cosmologie, c'est pour eux que je suis inscrit ici, le plus souvent je me contente de lire, des fois je pose des questions naives car il me manque beaucoup de connaissances, mathematiques notament.
    là, il va se passer que le sujet va etre clos parce que un illuminé vient demontrer à la force de la langue que toute verite n'est autre que la sienne.
    je veux pas t'empecher de parler erectous, mais de ton cote laisse de la place aux autres...des scientifiques bossent 12heures par jour depuis des sciecles ça doit quand meme etre un peu serieux non?
    merci de ta comprehension, à plus...

  13. #10
    deep_turtle

    Re : Interférences et gravitation

    Bonjour,

    Citation Envoyé par erectus
    Souvenez-vous que même Einstein croyait que l'univers était infini et éternel.
    Pas du tout ! Une des motivations d'Einstein pour introduire la constante cosmologique, c'était justement d'avoir un univers fini, qui lui permettait de prendre en compte le principe de Mach de façon simple ! Comme pour le reste de ton message, ilfaudrait que tu te renseigne un peu sur ce que tu écrit avant de sortir des arguments comme ça.

    Citation Envoyé par erectus
    J'ai sur le sujet du modèle standard autant de connaissance que chacun.
    Que chacun qui ? Il y a ici des gens de tous niveaux, des gens qui ne connaissent pas bien le domaine à des chercheurs professionnels...

    Citation Envoyé par erectus
    Et par ailleurs que je sache nous ne serions que dans un univers limité ce qui n'est pas conforme au sentiment que j'ai de l'immensité.
    Et alors ? Pourquoi les cosmologistes devraient prendre en compte l'idée que j'ai de l'immensité ? C'est ton problème à toi, ça. Moi c'est pareil, j'ai du mal avec l'idée que le ciel soit bleu, j'ai le sentiment qu'un ciel devrait être vert pomme. J'ai beau aller râler sur les forums de météo, la situation ne change pas. C'est honteux, non ?

    Citation Envoyé par erectus
    Je cite à nouveau mon message et vous l'effacerez si à la lumière de ces explications il vous semble si subversif
    Si tu mets autant de mauvaise volonté à comprendre la cosmologie que le fonctionnement de ce forum, c'est pas gagné pour toi... Le problème avec ton message n'est pas qu'il est subversif (c'est assez prétentieux de le penser), c'est qu'il est inintéressant, qu'il viole la charte du forum et qu'il fait perdre du temps à tout le monde.

    Comme pressenti par bigarreau, discussion fermée. Dommage, la question de départ était intéressante !

    Pour la modération.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Interférences électroniques
    Par Blub dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2007, 11h17
  2. interferences et diffraction
    Par boutayeb dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/08/2007, 20h21
  3. interférences
    Par marieh dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/07/2007, 11h26
  4. Intrication et interférences
    Par Attila dans le forum Physique
    Réponses: 63
    Dernier message: 21/06/2006, 22h43
  5. les interférences
    Par Phyne et Marthe Bioaw dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/01/2006, 20h01