Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!



  1. #1
    jecario

    Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!


    ------

    L'ESA installe une zone de lancement pour Soyouz a Kourou. La capacite d'emport de Fregat est comprise entre 4 et 5 t..

    Pourtant, Ariane 4 faisait aussi bien avec une fiabilite eprouvee.

    Pourquoi alors l'avoir abandonnee ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    jecario

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Personne n'a-t-il de réponse ?

  4. #3
    spitfireman

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Bonjour
    Alors je ne suis pas tout a fait sûr de ce que je vais dire mais bon ca te fera au moin une reponse partielle.
    En fait l'arrivée de fusées Soyouz à Kourou correspond plus à un rapprochement de l'ESA et de l'agance spatiale russe (je crois que c'est dans le cadre d'un programme scientifique je ne sait plus lequel) qu'a la récuperation d'un secteur délaissé depuis l'avenment d'ariane V
    Bon ma reponse est un peu sommaire mais bon...
    Sinon pour ce qui est de la remise en route d'ariane IV à la place de Soyouz, je pense que cela n'a pas été envisagé tout simplement parce que les infrastructures correspondantes (construction, lancement, etc) on été démentelées. Et puis la fiabilitée de Soyouz est quand même ahurissante je trouve...

    PS: pour ce qui est de la première info j'avait entendu ca il y a déja plusieurs mois...
    Dernière modification par spitfireman ; 12/08/2007 à 19h08.
    "un fanatique c'est quelqu'un qui ne change jamais d'avis et qui ne change jamai de sujet" Churchill

  5. #4
    jecario

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Bonjour,
    Je ne pense pas que remmetre en route Ariane IV aurait été une bonne idée ; éviter de l'arrêter aurait été mieux...
    En fait, j'ai l'impression que l'ESA sous-traite cette gamme de lanceurs. Avec la fin d'Ariane IV, tout le savoir-faire correspondant à une charge utile moyenne a été perdu au bénéfice des Russes aujourd'hui !
    Par ailleurs, ce secteur ne me semble pas délaissé : on lance des satellites de toutes les masses, et ce d'autant plus légers avec l'avènement des nano-satellites !

    Je trouve dommage d'avoir perdu cette capacité au profit d'un seul lanceur (Ariane V). Heureusement qu'arrive Vega...

  6. #5
    Yantar

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Le problème avec Ariane 4 et 5 c'est qu'il y a 2 lanceurs totalement différents l'un de l'autre. Ce qui implique 2 sites de production, de lancement, équipes chargées du lancement... Et tout celà a un coût. Les années où Arianespace a utilisé Ariane 4 et 5 en parallèle ce sont les années où Arianespace a été dans le rouge. Même si lancer une Ariane rapporte, celà ne rapporte pas assez pour maintenir 2 lanceurs. De plus, Ariane 5ECA a une capacité double à celle d'Ariane 44L (modèle le plus puissant). Au lieu de tirer 2 Ariane 4, on ne tire plus qu'une seule Ariane 5.

    Le tout c'est arriver à monter 2 satellites pour avoir une pleine capacité d'Ariane 5. Ce n'est pas toujours facile. Les satellites de moins de 3 tonnes ne sont pas facilement casables vu leur petite masse. Donc, on utlise Soyuz.

    L'avantage avec Soyouz, c'est que la chaîne de production est russe et non européenne. Les lancements de Soyuz sont réalisés par Starsem (commerciaux) et par le gouvernement russe (vols habités et vols gouvernementaux). Starsem, filiale d'Arianespace, ne fait que vendre le service de lancement. Alors que Arianespace doit produire Ariane 5.

    Parlons coût maintenant:
    Soyuz depuis Kourou lancera 3 tonnes pour 40 millions de dollars
    Ariane 42 P depuis Kourou pouvait lancer 2,9 tonnes pour 80 millions de dollars.

    Le choix Soyuz est du coup très évident...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    hle

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    Parlons coût maintenant:
    Soyuz depuis Kourou lancera 3 tonnes pour 40 millions de dollars
    Ariane 42 P depuis Kourou pouvait lancer 2,9 tonnes pour 80 millions de dollars.

    Le choix Soyuz est du coup très évident...
    Hum, l'arrêt d'Ariane 4 a aussi beaucoup à voir avec la nature toxique de son carburant, l'UDMH, produit par la SNPE à côté d'une usine disparue et assez célèbre à Toulouse....

    A+

  9. Publicité
  10. #7
    jecario

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    Le problème avec Ariane 4 et 5 c'est qu'il y a 2 lanceurs totalement différents l'un de l'autre. Ce qui implique 2 sites de production, de lancement, équipes chargées du lancement... Et tout celà a un coût. Les années où Arianespace a utilisé Ariane 4 et 5 en parallèle ce sont les années où Arianespace a été dans le rouge.
    Mais peut etre aussi est ce parce qu'Arianespace etait dans le rouge qu'Ariane IV a ete abandonnee ? On a vu recemment qu'Airbus est dans le rouge, mais ce n'est pas a cause d'avions trop chers a produire, mais simplement a cause de grosses erreurs de gestion !
    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    Même si lancer une Ariane rapporte, celà ne rapporte pas assez pour maintenir 2 lanceurs. De plus, Ariane 5ECA a une capacité double à celle d'Ariane 44L (modèle le plus puissant). Au lieu de tirer 2 Ariane 4, on ne tire plus qu'une seule Ariane 5.
    On ne tire qu'une seule Ariane V, mais les deux satellites (ou plus ?) envoyes ont des trajectoires necessairement dependantes l'une de l'autre ! Par ailleurs, il suffit du retour d'un des deux satellites pour que l'autre en patisse... On perd en flexibilite !
    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    Le tout c'est arriver à monter 2 satellites pour avoir une pleine capacité d'Ariane 5. Ce n'est pas toujours facile. Les satellites de moins de 3 tonnes ne sont pas facilement casables vu leur petite masse. Donc, on utlise Soyuz.
    Il suffit d'un lanceur plus petit et Ariane IV permet de s'affranchir de la technologie russe.

    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    L'avantage avec Soyouz, c'est que la chaîne de production est russe et non européenne. Les lancements de Soyuz sont réalisés par Starsem (commerciaux) et par le gouvernement russe (vols habités et vols gouvernementaux). Starsem, filiale d'Arianespace, ne fait que vendre le service de lancement. Alors que Arianespace doit produire Ariane 5.
    C'est un avantage qui se meut en desavantage quand on considere que le savoir-faire n'est plus detenu que par les Russes... Les debouches dans l'espace ne sont deja pas vraiment realistes du point de vue d'un ingenieur spatial potentiel, alors cette hstoire ne fait qu'aggraver les choses...

    Citation Envoyé par Yantar Voir le message
    Parlons coût maintenant:
    Soyuz depuis Kourou lancera 3 tonnes pour 40 millions de dollars
    Ariane 42 P depuis Kourou pouvait lancer 2,9 tonnes pour 80 millions de dollars.

    Le choix Soyuz est du coup très évident...
    Oui certes, le choix devient largement evident. Mais bon, tu peux citer des sources stp ? Ca me parait bien enorme tout ca...

    Citation Envoyé par hle Voir le message
    Hum, l'arrêt d'Ariane 4 a aussi beaucoup à voir avec la nature toxique de son carburant, l'UDMH, produit par la SNPE à côté d'une usine disparue et assez célèbre à Toulouse....
    L'UDMH n'est pas le seul compose toxique utilise dans l'industrie ou le transport et je doute que les quantites degagees a chaque lancement pesent lourd en regard de la pollution industrielle ou automobile en general. La production d'un carburant dangereux est elle vraiment un argument valable en face d'une capacite technologique ? Le spatial est une vitrine pour la puissance d'une nation...
    Par ailleurs, la SNPE est suffisamment ancienne pour qu'on lui accorde un minimum de credit quant a ses mesures de securite !

  11. #8
    Yantar

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Les coûts d'Ariane 4 et Soyuz proviennent de différentes sources.

    Selon un document appelé 'Acces to Space - Launch Vehicle" (1997), Ariane 4 (qui existe en 6 versions) coûte entre 70 et 120 millions $. On peut estimer que les 70 millions $ sont pour Ariane 40 (modèle le moins puissant) et les 120 pour la version la plus puissante. En extrapolant, on peut estimer sans trop se tromper que chaque version supérieure est 10 millions $ plus cher que la version inférieure. Ainsi, Ariane 42P, qui est à la version supérieure à Ariane 40 mais inférieure aux 44P, 42L, 44LP et 44L, verrait sont coût avoisiner les 80 millions $. La même source donne 40 millions $ pour Soyuz.

    Le "Quaterly Launch Report" donne le même coût pour Soyuz (http://www.faa.gov/library/reports/c...aunch_reports/). Pour Ariane 4, la fourchette se situe entre 85 et 125 comme info pour le dernier vol de ce lanceur.

    Selon "Astronautica Encyclopedia":
    Ariane 40: 85 millions $
    Ariane 42P: 90 millions $
    Ariane 44P: 100 millions $
    Ariane 42L: 100 millions $
    Ariane 44LP: 110 millions $
    Ariane 44L: 125 millions $
    Soyuz commerciale: 50 millions $

    Il y a une différence d'une source à l'autre certe, mais on peut voir que comparativement, l'Ariane 42P et Soyuz, pour une meme capacité sur l'orbite de transfert géostationnaire, on passe du simple au double question coût.

  12. #9
    gimini

    Re : Soyouz a Kourou : retour en arriere ?!

    Bonjour,

    Je pense aue l'arrêt d'Ariane IV est une erreur de la part de l'ESA. Le marché pour ce type de charges utiles existe (la preuve: Soyouz) mais ils ont preferé focalisé leur energie sur Ariane V. La raison est simple et a déjà été dite: double site de production, d'assemblage, de lancement, etc.

    Il est aussi vrai qu'un tir d'Ariane coute plus cher (bien plus cher!!!) qu'un tir russe mais bon, sans vouloir denigrer le travail de qui que ce soit, on connait les resultats. La derniere mesavantures des russes, que vous devez certainement connaitre est au sujet de METOP. Ils ont quand même reussi à le faire tomber en le plaçant dans la coiffe. Je vous pose la question: est-ce que ca serait arrivé avec une Ariane.

    C'est quand même bizarre que l'Europe ne possede qu'un type de lanceur (exeptionnel, certes, cocoricco!!!) qui ne soit capable que de lancer des charges utiles de plusieurs tonnes. Comme si les satellites se resumaient aux telecoms et aux orbites GTO. Qu'est ce qu'on fait de tous les autres (sciences, observation, positionnement, etc.). Actuellement l'Europe ne peut pas satisfaire ces demandes. Je ne parle pas des microsatellites qui ets pourtant un marché qui s'ouvre. Il est vrai qu'on s'est reveillé (VEGA, PERSEUS, etc.) mais un peu tard je trouve. Pendant ce temps, les chinois, japonais, indiens, etc... ont leur lanceur et nous ferons, sous peu, une concurence rude au niveau des couts de lancement.

    Je vous laisse mediter là dessus... Il ne s'agit que de mon avis perso, rien de plus. Il me semble juste invraissemblable que l'Europe ne possede qu'un lanceur, aussi performant soit-il.

    Cordialement.

Discussions similaires

  1. Retour de soyouz TMA-9
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/04/2007, 20h01
  2. Retard pour le programme Soyouz-ST depuis Kourou
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/02/2007, 11h09
  3. Début des travaux de construction du pas de tir Soyouz à Kourou
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/02/2006, 09h06
  4. Décollage à Kourou
    Par firespray dans le forum Astronautique
    Réponses: 18
    Dernier message: 25/07/2005, 10h22
  5. Prochain Tir Ariane Kourou ?
    Par laperolliere dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/10/2004, 18h06