Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

hardware embarqué dans sonde ou propulseur




  1. #1
    eaglestorm

    Question hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    bonjour à tous,

    profitant de l'actualité concernant la sonde Cassini-Huygens, j'aurais voulu savoir qu'elle type de matérielle informatique embarqué la sonde, j'entend par là quel génération de composant (hardware). en effet un ami m'a dit que dans ce domaine il n'exploitait que des solution éprouvé pour minimiser les taux de défaillance, ce qui parait tout à fait logique. donc quel équipement informatique pouvait bien etre assez éprouvé et "performant" correspondant au besoin de la mission Cassini-Huygens qui date d'une dizaine d'années maintenant. si quelqu'un à une idée, ça pourrait peut etre faire réver pour les mission suivante, qui ne sont meme pas au stade de projet, parce que vu à quelle vitesse les composant informatique se développe notemment grace à la demande du loisir numérique on peut esperer de belle chose dans les années avenir.

    et aussi un autre point, les langage de prog, plus ou moins éprouvé, quel est le langage qui faisait fonctionner l'equipement informatique de la sonde ? un truc super basique ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    uinet_propane

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par eaglestorm
    bonjour à tous,

    profitant de l'actualité concernant la sonde Cassini-Huygens, j'aurais voulu savoir qu'elle type de matérielle informatique embarqué la sonde, j'entend par là quel génération de composant (hardware).
    En se qui concerne Cassini-Huygens, je sais pas. Par contre, le HST lui fonctionne avec un super puissant et eprouvé ............... 486. Et oui, ils en sont encore au 66 Mhz, quant nous on etait au 200Mhz. Ceci dit, les 486 ont été testé en environnement spatiaux, alors que nos pentium pas encore. Donc je pense que Cassini, ayant été lancée en 96-97, doit avoir ou un 486, ou un pentium 1. Mais pas plus haut que le P1 (parce que les teste n'ont pas encore été fait, a l'epoque. Et les PII date de 96-98)

    Citation Envoyé par eaglestorm
    et aussi un autre point, les langage de prog, plus ou moins éprouvé, quel est le langage qui faisait fonctionner l'equipement informatique de la sonde ? un truc super basique ?
    Dans le cas du HST, ca doit etre un language qui tourne sur un x86, donc on a le choix entre a peu pret tout les languages. On peut deja savoir une chose, c'est pas du vb, ni du c++, voir meme pas du c# parce que ces language c'est microsoft, et je vois mal le HST fonctionné avec win3.1 ou win95 (les ecran bleu ils se repare pas encore tout seul). Donc c'est des language qui doivent etre de bas niveau, genre C ou Pascal, pour qu'on puisse se passé d'OS commerciale (pt etre que la NASA a son propre OS propriétaire, mais j'en sais rien). En se qui concerne la robustesse d'un language, c'est pas le language qui doit etre robuste en fait, mais le programmeur (on peut faire la meme chose en VB, en C et en Pascal, mais avec un code source différent).

    Si tu veux une idée de se qui se fait dans ce domaine, regard comment fonctionnent les robots qui participe aux competition type E=M6. On y trouve des machines du commerce (type Palm ou WinCE, avec les language correspondant), certain pondent leur propre composant (je parle de l'electronique, et donc le language devient presque propriétaire), mais la majorité passe par des PIC. C'est des microcontroleur (un mini pc dans une puce) qui sont programmable facilement avec divers languages (en fait, les PIC on en general le code assembleur du x86, donc il faut un language de bas niveau compilé pour x86, et j'en ai meme vu avec du VB, qui n'est pas vraiment du bas niveau). Je pense qu'on peut raisonnablement comparer les satellite et les robots, dans le domaine du hardware et de l'informatique. Sachant que dans les 2 cas, on parle d'informatique embarquée.
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  4. #3
    QuiGon

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Salut,
    il est vrai que les composants spatiaux sont généralement assez vieux, mais je ne pense pas qu'on verra un jour un pentium en orbite. ils ne sont pas assez résistant aux radiations solaires et cosmiques.

    En ce qui concerne le langage, la NASA utilise en général l'ADA, un langage développé pour le DoD américain.
    Il existe quand meme des différences entre un robot et un satellite. Un satellite doit pouvoir être tolérant à une panne. L'architecture informatique doit donc être pensé pour que si n'importe quel controleur grille, il fonctionne toujours. Pour un robot, ce n'est pas la même approche, on veut juste un truc qui fonctionne. En plus, il existe des protocoles de communication entre les différents éléments du satellites, on ne put donc pas faire n'importe quoi. (bon ok je chipote )


  5. #4
    uinet_propane

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par QuiGon
    Salut,
    il est vrai que les composants spatiaux sont généralement assez vieux, mais je ne pense pas qu'on verra un jour un pentium en orbite. ils ne sont pas assez résistant aux radiations solaires et cosmiques.
    Ca m'etonne meme pas. Deja que les premier pentium fesait des erreur de calcul bete (division par zero avec certain vieux programme compiler pour les 386 ou les 486), alors en plus si ils tienne pas les radiations.

    Citation Envoyé par QuiGon
    En ce qui concerne le langage, la NASA utilise en général l'ADA, un langage développé pour le DoD américain.
    A ben alors en fait, il utilise un language "grand public", accessible a tout fraccassé de l'info (parce que l'ADA, c'est quant meme pas une tasse de thé). Cool, faut que je me mette a l'ADA, et après je flash les satellites (parce que je suis sur qu'ils peuvent le faire) et j'ai mon réseau de communication, gratuitement. Bon, d'accord, faut que j'arrete de fumé.

    Citation Envoyé par QuiGon
    Il existe quand meme des différences entre un robot et un satellite. (...) (bon ok je chipote )
    La seule différence que je vois, c'est ce qu'on attend d'eux. Mais imagine dans 10ans, les voitures autonome devront avoir les meme capacité de tolerance de panne que les satellites. Et ces voitures seront assimilable a des robots (parce que doté d'une IA). En fait, un satellite, c'est un robot en orbite qui tolere les pannes, c'est tout. Mais je suis d'accord qu'a l'heure actuelle, y a une différence. Je chipote aussi .
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  6. #5
    eaglestorm

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    on peut donc espérer que les nouvelles machines envoyer dans l'espace vont être capable de vraiment beaucoup plus de choses étant donné l'évolution spéctaculaire et exponnentiel des composants electronique. ça peut laisser réveur

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    uinet_propane

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par eaglestorm
    on peut donc espérer que les nouvelles machines envoyer dans l'espace vont être capable de vraiment beaucoup plus de choses étant donné l'évolution spéctaculaire et exponnentiel des composants electronique. ça peut laisser réveur
    Si tu veux une idée de se qu'on arrive a faire, prend le cas de la sonde Deep Space One (il me semble que c'est celle la, mais avec le nombre de sondes en activité, je peux mélangé les noms). cette sonde était une sonde de démonstration technologique (principalement). Ils ont reussi l'exploit de passé a quelques kilometre d'un asteroide en mode automatique. La prouesse viens du fait que la sonde ne pouvais pas etre piloté a distance, a cause du decalage entre l'emission et la reception. La rencontre etait sous le controle d'un programme de navigation plus proche de l'IA que de l'automate. Et la sonde a reussi sa rencontre. On peut donc effectivement esperer que les prochaine sondes soit plus proche des IA que des robots basique. Et qui dit IA dit grande capacité d'analyse et de prise de decision.
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  9. #7
    smeys

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    en 1996 je travaillait chez matra espace sur du test et recette d'équipement de vol, bcp d'unité d'interface d'ariane 4 et de la plateforme satellite.

    A l'époque les CPU sur les plateformes satellite était du 8 bits et les modèles 16 bits étaient en cours de certifications. Cela donne une iddée du "retard". A l'époque les CPU des ordi tournait en 32/64 et des CPU ou microcontrolleurs temsp réels 32/64 bits étaient parfaitement commun.
    Maintenant une plateforme satellite evolue peu elle sert de support à autre chose et on la fabrique longtemp. C'est la partie que l'on essaie de rendre au maximum standard (cout de fab).
    Ensuite l'évolution se fait par saut. La case à équipement d'une ariane 4 occupait le diamètre complet du lanceur sur env 50cm de haut et était composé d'une bonne douzaine d'équipement. Un équipement étant un boite métallique de bonne taille remplie d'une dizaine de carte électronique l'ensemble reliées par un bon nombre de cable.
    Bref la case a équipement était de taille conséquente, l'équivalent sur ariane 5 c'était juste un équipement unique (une boite seul donc). Un autre monde !

    Maintenant le tt premier rover martien qui lui aussi avait explosé sa durée de vie nominal était fait uniquement avec du matériel de série robuste mais non qualifié espace au sens classique.
    j'ai retrouvé ça:
    http://robotics.jpl.nasa.gov/tasks/s.../homepage.html

    C'était un gros mécano de produit de série (j'ai pas dis grand public non plus). D'ou un côut de revient extraoridianrement "faible" comparé à un équivalent 100% espace.
    Bref une démarche complètement différente.

    Je n'ai rien trouve sur huygens mais j'ai l'impression que l'esa et la nasa non pas encore les même doctrine sur ce point, j'ai la sensation que l'esa reste plus timide sur l'usage de technos de série surtout dans le cadre de sa première grosse mission d'exploration lointaine. Mais cela fait un moment que je ne travaille plus dans le domaine donc c'est surtout une impression !

    En tt état de cause huygens est partis il y a 7 ans et la conception à bien pris 3/4 ans donc le matériel embarqué est vraisemblablement celui certifié espace il y a une bonne dizaine d'année. Un gouffre spécialement en matière d'imagerie numérique.

  10. Publicité
  11. #8
    uinet_propane

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par smeys
    en 1996 je travaillait chez matra espace sur du test et recette d'équipement de vol, bcp d'unité d'interface d'ariane 4 et de la plateforme satellite.

    A l'époque les CPU sur les plateformes satellite était du 8 bits et les modèles 16 bits étaient en cours de certifications. Cela donne une iddée du "retard". A l'époque les CPU des ordi tournait en 32/64 et des CPU ou microcontrolleurs temsp réels 32/64 bits étaient parfaitement commun.
    Maintenant une plateforme satellite evolue peu elle sert de support à autre chose et on la fabrique longtemp. C'est la partie que l'on essaie de rendre au maximum standard (cout de fab).
    Ensuite l'évolution se fait par saut. La case à équipement d'une ariane 4 occupait le diamètre complet du lanceur sur env 50cm de haut et était composé d'une bonne douzaine d'équipement. Un équipement étant un boite métallique de bonne taille remplie d'une dizaine de carte électronique l'ensemble reliées par un bon nombre de cable.
    Bref la case a équipement était de taille conséquente, l'équivalent sur ariane 5 c'était juste un équipement unique (une boite seul donc). Un autre monde !

    Maintenant le tt premier rover martien qui lui aussi avait explosé sa durée de vie nominal était fait uniquement avec du matériel de série robuste mais non qualifié espace au sens classique.
    j'ai retrouvé ça:
    http://robotics.jpl.nasa.gov/tasks/s.../homepage.html

    C'était un gros mécano de produit de série (j'ai pas dis grand public non plus). D'ou un côut de revient extraoridianrement "faible" comparé à un équivalent 100% espace.
    Bref une démarche complètement différente.

    Je n'ai rien trouve sur huygens mais j'ai l'impression que l'esa et la nasa non pas encore les même doctrine sur ce point, j'ai la sensation que l'esa reste plus timide sur l'usage de technos de série surtout dans le cadre de sa première grosse mission d'exploration lointaine. Mais cela fait un moment que je ne travaille plus dans le domaine donc c'est surtout une impression !

    En tt état de cause huygens est partis il y a 7 ans et la conception à bien pris 3/4 ans donc le matériel embarqué est vraisemblablement celui certifié espace il y a une bonne dizaine d'année. Un gouffre spécialement en matière d'imagerie numérique.
    Moi quant je lit ca, je me demande ou se situe le Hightech dans la conquete de l'espace. Parce que ca me fais toujours rire quant je vois des pub pour l'aerospatiale avec comme argument le hightech alors qu'ils sont a peine au 32 bit (et d'après ce que j'ai lu, je suis gentil) quant nous on migre au 64bit. En fait, ce qui coute cher dans l'espace, c'est pas le matos, mais l'intelligence (les ingenieurs).
    underinet, l'information appartient à l'humanité

  12. #9
    eaglestorm

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par uinet_propane
    Moi quant je lit ca, je me demande ou se situe le Hightech dans la conquete de l'espace. Parce que ca me fais toujours rire quant je vois des pub pour l'aerospatiale avec comme argument le hightech alors qu'ils sont a peine au 32 bit (et d'après ce que j'ai lu, je suis gentil) quant nous on migre au 64bit. En fait, ce qui coute cher dans l'espace, c'est pas le matos, mais l'intelligence (les ingenieurs).
    et la fiabilité aussi, il faut éprouver le matériel en condition pour qu'il soit valider pour un fonctionnement spatial, les conditions et les contraintes n'ont rien avoir entre un PC de bureau et un engin qu'on envoie dans les airs.

  13. #10
    eaglestorm

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par smeys
    en 1996 je travaillait chez matra espace sur du test et recette d'équipement de vol, bcp d'unité d'interface d'ariane 4 et de la plateforme satellite.

    A l'époque les CPU sur les plateformes satellite était du 8 bits et les modèles 16 bits étaient en cours de certifications. Cela donne une iddée du "retard". A l'époque les CPU des ordi tournait en 32/64 et des CPU ou microcontrolleurs temsp réels 32/64 bits étaient parfaitement commun.
    Maintenant une plateforme satellite evolue peu elle sert de support à autre chose et on la fabrique longtemp. C'est la partie que l'on essaie de rendre au maximum standard (cout de fab).
    Ensuite l'évolution se fait par saut. La case à équipement d'une ariane 4 occupait le diamètre complet du lanceur sur env 50cm de haut et était composé d'une bonne douzaine d'équipement. Un équipement étant un boite métallique de bonne taille remplie d'une dizaine de carte électronique l'ensemble reliées par un bon nombre de cable.
    Bref la case a équipement était de taille conséquente, l'équivalent sur ariane 5 c'était juste un équipement unique (une boite seul donc). Un autre monde !

    Maintenant le tt premier rover martien qui lui aussi avait explosé sa durée de vie nominal était fait uniquement avec du matériel de série robuste mais non qualifié espace au sens classique.
    j'ai retrouvé ça:
    http://robotics.jpl.nasa.gov/tasks/s.../homepage.html

    C'était un gros mécano de produit de série (j'ai pas dis grand public non plus). D'ou un côut de revient extraoridianrement "faible" comparé à un équivalent 100% espace.
    Bref une démarche complètement différente.

    Je n'ai rien trouve sur huygens mais j'ai l'impression que l'esa et la nasa non pas encore les même doctrine sur ce point, j'ai la sensation que l'esa reste plus timide sur l'usage de technos de série surtout dans le cadre de sa première grosse mission d'exploration lointaine. Mais cela fait un moment que je ne travaille plus dans le domaine donc c'est surtout une impression !

    En tt état de cause huygens est partis il y a 7 ans et la conception à bien pris 3/4 ans donc le matériel embarqué est vraisemblablement celui certifié espace il y a une bonne dizaine d'année. Un gouffre spécialement en matière d'imagerie numérique.
    salut,

    jusqu'à présent l'évolution dans le spatial était intimement lié au progrés fait dans le domaine militaire, en tout cas il me semble, corrige moi si je me trompe. Crois tu que la demande croissante de nouvelle technologie de la part du grand public, qui est d'ailleur de plus en plus exigent peu entrainer une diminution de l'influence du militaire et donc à terme faire que la consomation de produit high-tech pour les loisir du tout un chacun puisse suffir à compenser et donc à remplacer les lien avec le militaire, voir à la dépasser. tu vois, quand je regarde autour de moi et que je vois de plus en plus de gens (surtout des pays riches malheureusement) vouloir à tout pris s'équiper avec des truc numérique dans tous les sens, et donc des processeur dans tous les sens, des conceptions de systeme embarqué, plein de truc qu'on doit retrouver dans des sondes par exemple, je ne peux m'empecher de croire que ce comportement ne peut avoir qu'un effet bénéfique dans la recherche quelle qu'elle soit et surtout spatial. ça encourage la R&D dans les boite et automatique ça se repercute dans tous les domaine, et vu à la vitesse ou ça va ... on peut se dire qu'on a vraiment rien vu. En esperant qu'on se détruise pas avant évidemment

  14. #11
    Nikouille

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Je vais peut-ètre paraitre un peu hors sujet mais pour mes tpe j'aurais besoin de l'information suivante :
    Est ce que quelqu'un saurait quel est le typê de propulsion de cassini (par là j'entend quels sont ses moteurs ( els 2 principaux et els 16 auxiliaires) ?
    Merci d'avance et encore désolé de poster dans ce topic sur le Hardware mais je ne savais pas ou poster pour obtenir ces information

  15. #12
    eaglestorm

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    Citation Envoyé par Nikouille
    Je vais peut-ètre paraitre un peu hors sujet mais pour mes tpe j'aurais besoin de l'information suivante :
    Est ce que quelqu'un saurait quel est le typê de propulsion de cassini (par là j'entend quels sont ses moteurs ( els 2 principaux et els 16 auxiliaires) ?
    Merci d'avance et encore désolé de poster dans ce topic sur le Hardware mais je ne savais pas ou poster pour obtenir ces information
    désolé mais je ne peux pas t'aider, créer un nouveau sujet peut etre, y a surement quelqu'un qui peut te renseigner sur ce forum, mais cherche de ton coté quand meme rien que pour le fun

  16. #13
    QuiGon

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    salut,
    pour les 16 tuyères du controle d'attitude, il s'agit d'hydrazine.
    Pour les 2 principaux c'est du liquide stockable. Je ne connais pas la composition exacte pour Cassini, mais en général c'est du N2O4/UDMH (acide nitrique / unsymmetrical dimethylhydrazine ).

  17. #14
    eaglestorm

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    il suffisait de demander

  18. #15
    EmbeddedTouch

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    L'ordinateur de bord de l'orbiteur Cassini est construit autour de 7 processeurs RAD6000 ASCM (Advanced Spaceborne Computer Module) fabriqués par BAE Systems Information & Electronic Warfare Systems. Le RAD6000 est une version durcie du processeur RISC 32 bits IBM RS6000.

    Pour répondre à la question d'Eaglestorm, voici les principales caractéristiques du RAD6000 :
    – 2.1 MIPS à 33 MHz
    – processor 32-bit RISC durci
    – 8 Ko de cache interne

    Les 7 processeurs de Cassini embarquent le système d'exploitation VxWorks de Wind River.


    Jérôme Bellivier
    Rédacteur pour l'agence d'information du temps réel embarqué.
    http://www.embeddedtouch.com/

  19. #16
    azman

    Re : hardware embarqué dans sonde ou propulseur

    C'est vrai qu'il ne faut pas oublier que des OS tel que Windows ou linux ne sont pas "temps réel" bien que l'on puisse voir "real time" dans les priorités des processus sous windows par exemple.

Discussions similaires

  1. Propulseur Micro fusée
    Par Bj@221 dans le forum Astronautique
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/10/2007, 18h03
  2. sonde temperature dans un four
    Par alainav1 dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/12/2006, 17h00
  3. Intégrer un Linux embarqué dans un FPGA
    Par overmac dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/07/2006, 10h41
  4. Propulseur à effet Hall
    Par MikeyMaverick dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/07/2005, 16h11
  5. Quid de la sonde Cassini dans 4ans
    Par MimasMimas dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/12/2004, 18h45