Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

moteurs des navettes spatiales



  1. #1
    jacquet
    Lors du décollage des navettes spatiales les moteurs de la navette ne sont pas allumés;sont ils simplement utilisés lors des déplacements dans l'espace?
    merci de vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo
    Bonsoir
    comme tu pourras le voir sur les images suivantes, les moteurs de la navette sont bien allumés au decollage.

    Yoyo
    <a href="http://www.astrosurf.com/lombry/Images/sts-atlantis.jpg" target="_blank">
    Cliquez ici pour agrandir l'image</a>

    ou encore
    <a href="http://www.futura-sciences.com/images/navette_decollage_columbia.jpg " target="_blank">
    Cliquez ici pour agrandir l'image</a>

    et enfin
    <a href="http://jcboulay.free.fr/astro/sommaire/astronautique/navette_spatiale/navette_decollage2.jpg" target="_blank">
    Cliquez ici pour agrandir l'image</a>

  4. #3
    Yoyo
    Une petite precision:

    Les deux premieres images representent Columbia, la troisieme represente Atlantis.

    Voila
    Yoyo

  5. #4
    darkmicka
    C'est d'ailleurs le gros réservoir orange (External Tank) qui allimente les moteurs de la navette leur du décollage.

  6. #5
    christian
    Il me semble me rappeler que la mise à feu des moteurs de la navette se fait en deux temps:
    1) mise à feu des boosters, lorqui'ils arrivent à une poussée donnée
    2) allumage des moteurs SSME
    Lorsque la poussée totale est suffisante, décollage de la navette.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Raider
    Ce sont plutot les 3 SME qui sont allumés en premier quelques secondes avant la fin du compte à rebours.
    Ils doivent normalement atteindre une certaine puissance au moment du lancement pour que les ordinateurs de la navette ordonnent la mise à des SRB ce qui provoque le décollage proprement dit.

  9. Publicité
  10. #7
    Raider
    Ah je me suis souvenu du site où j'avais trouvé les infos citées plus haut.
    Comme ça tu sauras tout sur la Nasa du début à nos jours: http://capcomespace.net/dossiers/index.htm

  11. #8
    ciryll
    d'ailleurs, ariane 5 fonctionne exactement de la meme facon. (moteur cryo puis petard a poudre...)

  12. #9
    DonPanic
    Slu
    Lors du décollage des navettes spatiales les moteurs de la navette ne sont pas allumés;
    Mais si, c'est juste que la combustion hydrogène-oxygène te fait une petite flamme bleue peu visible,
    à côté des jets des boosters mais ça pousse dufeudedieu

  13. #10
    Kytrix
    Citation Envoyé par DonPanic
    Slu
    Mais si, c'est juste que la combustion hydrogène-oxygène te fait une petite flamme bleue peu visible,
    à côté des jets des boosters mais ça pousse dufeudedieu
    merci de le préciser car je pensait que c'était juste une ptite veileilleuse comme pour les cauffeaux

  14. #11
    Réminoch

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Est'ce que c'est vrai que la nasa et en train de mettre sur pied des moteurs qui marche au nucléaire ??

    J'en ai entendu parler sur science et vie juniors.
    Qui sommes nous pour nous juger nous même ?

  15. #12
    Réminoch

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Merci de me répondre rapidement car j'aimerais savoir la vrai vérité !!
    Qui sommes nous pour nous juger nous même ?

  16. Publicité
  17. #13
    GottferDamnt

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Pour que l'on se tape une belle petite explosion nucléaire beyond the sky? Ce serait pas vraiment malin de leur part...

  18. #14
    OKO

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Citation Envoyé par DonPanic
    Slu

    Mais si, c'est juste que la combustion hydrogène-oxygène te fait une petite flamme bleue peu visible,
    à côté des jets des boosters mais ça pousse dufeudedieu
    Près de 90% de la poussée de decollage est fournie par les boosters a poudre, pendant les 125 premières secondes.
    Les SSME ne donnent qu'une poussée d'appoint lors du decollage, et ne servent vraiment qu'une fois la navette a vraiment pris son envol, et jusqu'a la satellisation.

  19. #15
    molpo2901

    Re : moteurs des navettes spatiales

    pour les moteurs nucléaires, le nasa a eut ce projet un moment mais sa a été refusé, donc les moteurs nucléaires ne devrait donc pas existé.

  20. #16
    bibibo

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Complètement faux car les moteurs nucléaires existent déjà . Le dernier satellite de la NASA en direction de pluton je crois utilise un moteur nucléaire la seule crainte que la Nasa a eu est qu'il explose pendant le décollage. C'est pour cela que la NASA l'a allumé qu'une fois en orbite.
    Dernière modification par bibibo ; 29/04/2006 à 12h16.

  21. #17
    Yantar

    Re : moteurs des navettes spatiales

    New-Horizons n'utilise aucun moteur principal hormis les petits moteurs de correction orbitale qui consomment des carburants liquide.
    S'il y a du nucléaire sur New-Horizons, ce n'est pas pour la propulsion mais pour lui fournir l'énergie électrique dont elle a besoin faut de Soleil assez puissant à cette distance.

    Pour l'heure, la Nasa n'a jamais utilisé de moteur nucléaire dans la propulsion de ses sondes spatiales. Je ne sais pas pour le moment où ça en est dans les projets mais une demande avait été faite pour réactiver le programme, notamment pour les missions habitées vers Mars.

  22. #18
    bibibo

    Re : moteurs des navettes spatiales

    J'ai relu les articles sur la sonde New horizons et on ne parle pas de nucléaire . Je m'excuse, je me rapelle que c'est juste un projet de la NASA pour une sonde nommée JIMO dont la destination est Jupiter.
    Vous etes vous sur que ces derniers mois il n'y a pas eu une sonde dans le mode de propulsion était le nucléaire?

  23. Publicité
  24. #19
    Yantar

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Les sondes spatiales utilisent la propulsion classique ou ionique pour certaines comme SMART (ESA) ou Deep Space 1 (Nasa)

  25. #20
    Bernard de Go Mars

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Il est vrai que les moteurs cryo de la navette ne suffiraient pas à en assurer le décollage (surtout lorsque les réservoir son pleins, à t = 0). C'est d'ailleurs la même chose dans le cas d'Ariane V.
    Mais ce n'est pas pour autant que ces moteurs principaux sont si nuls. Ils poussent beaucoup lorsque les deux cigares se sont séparés de l'ensemble.
    La simple comparaison de l'impulsion spécifique (en secondes) de ces moteurs principaux et de leur temps de fonctionnement nous renseigne assez bien sur leur efficacité : dès que leur temps de fonctionnement dépasse leur impulsion spécifique, il ne peuvent plus assurer l'élévation de leurs propres ergols (H2 et O2, sans même compter le poids des moteurs, des réservoirs, de la structure et de la charge utile).
    Ceci dit, il faut décompter des comparatifs poussées /poids la masse des pétards latéraux, puisque, s'il n'étaient pas là pour aider, ils ne seraient pas là pour peser... le chiffre de 90%, s'il est exact, est donc à amender.
    En réalité, historiquement la navette était conçue comme un deuxième étage, au dessus d'un premier étage également ailé et récupérable.

    Comme l'argent manquait, on a ajouté les pétards...

    Bernard de Go Mars !

  26. #21
    Gilgamesh

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Quand on parle de moteur nucléaire, actuellement, on songe au nucléothermique.

    C'est une technique prometteuse et un bon coup de collier en recherche et développement nous l'offrirait.

    Le principe est de faire passer un courant de gaz (préférentiellement de l'hydrogène) au sein de tube de combustible nucléaire (U ou Pu), ce qui permet d'atteindre des température de sortie de 3000K. L'impulsion spécifique (le rapport entre le débit éjecté en kg/s et la poussée mesurée en kg) atteint 1000 s, contre 250-300 s avec un combustible chimique.

    La difficulté majeure c'est de disposer des matériaux résistant à ces températures.

    a+

  27. #22
    Zefram

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Salut,
    pas le temps de chercher, mais il me semble que ce devrait etre le contraire, l'équation aux dimensions n'est pas bonne.
    kg.s-1 / kg = s-1

  28. #23
    OKO

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Citation Envoyé par Bernard de Go Mars
    Mais ce n'est pas pour autant que ces moteurs principaux sont si nuls. Ils poussent beaucoup lorsque les deux cigares se sont séparés de l'ensemble.
    Mais heuu, j'ai jamais dis qu'ils étaient nuls ! (je pense que c'est pour moi que tu disais ça), j'ai dis qu'ils ne fournissaient que un peu plus de 10% de la poussée totale au decollage.
    Ce qui est vrai !

    en fait ils poussent beaucoup plus longtemps que les boosters, et sont réutilisables ... par definition (mais pas re-allumables)
    De plus, au fur et a mesure du vidage des réservoirs, ils donnent de plus en plus d'acceleration a l'engin, pour finir par avoir la plus importante force d'accélération à la fin du vol, juste avant la coupure, qui intervient apres ~10 minutes.

    Le plus étonnant, c'est que ce n'est ni les boosters, ni les SSME, qui vont mettre le shuttle en orbite.
    En effet, lorsqu'ils sont tous deux definitivement éteint, que tout a été largué, la navette n'est pas encore en orbite.
    Ou plutôt, elle est en orbite incomplète =>
    L'apogée est choisie au départ en fonction du type de mission (minimum 180km), mais le périgée, lui reste a un peu plus de 50 km.
    Une fois le tir effectué, les moteurs éteints, les trucs largués, la navette en prograde, il faut alors rejoindre l'apogée afin d'effectuer la circularisation avec les moteurs auxiliaire (dont je ne connais pas le nom ...), nettement moins puissants, et qui pompent sur du carburant embarqué dans le shuttle (comme les RCS).
    Seuls ces moteurs là sont re-allumables

    Alors pourquoi s'en...quiquiner a pas finir correctement le travail et pourquoi ne pas la mettre directement sur son orbite finale avec la poussée initiale des SSME, evidemment considérablement plus puissants que les auxiliaires ? (ce qui permettrait en plus d'economiser le coco embarqué a bord du shuttle).

    Parce que ceci est en fait une procédure de sécurité.
    Si quelque chose s'est mal passé pendant le tir, il n'y a rien a toucher pour que la navette retombe a Cape Canaveral ou Edwards => un peu avant cet endroit, elle repassera dans les couches atmosphériques denses qui vont la freiner et l'obliger a revenir sur Terre.

    En gros, avec cette procédure, les astronautes ne peuvent pas être "lost in space" si ça deconne, il retomberont forcement sur Terre, et même sur le territoire US !
    Mais vu que les SSME ne sont pas re-allumables, la circularisation est confiée aux auxiliaires.

    Citation Envoyé par Bernard de Go Mars
    En réalité, historiquement la navette était conçue comme un deuxième étage, au dessus d'un premier étage également ailé et récupérable.

    Comme l'argent manquait, on a ajouté les pétards...
    et paradoxalement augmenté la facture ! (boosters perdus a chaque tir, et pas vraiment gratos)

  29. #24
    Yantar

    Re : moteurs des navettes spatiales

    Citation Envoyé par OKO
    Alors pourquoi s'en...quiquiner a pas finir correctement le travail et pourquoi ne pas la mettre directement sur son orbite finale avec la poussée initiale des SSME, evidemment considérablement plus puissants que les auxiliaires ? (ce qui permettrait en plus d'economiser le coco embarqué a bord du shuttle).

    Parce que ceci est en fait une procédure de sécurité.
    Si quelque chose s'est mal passé pendant le tir, il n'y a rien a toucher pour que la navette retombe a Cape Canaveral ou Edwards => un peu avant cet endroit, elle repassera dans les couches atmosphériques denses qui vont la freiner et l'obliger a revenir sur Terre.
    L'autre raison pour laquelle la navette n'est pas satellisée après l'extinction des moteurs principaux vient du réservoir eterne. Si la vitesse de satellisation n'est pas atteinte pour la navette, elle ne l'est pas pour le réservoir non plus. Après l'extinction de ses moteurs, le réservoir est largué. Mais comme il n'atteint pas une vitesse suffisante pour rester dans l'espace, il retombe dans l'océan dans une zone bien précise où il se désintègrera. Tout ça, pour éviter que des débris ne retombent sur des zones habitées.

  30. Publicité

Discussions similaires

  1. Navettes spatiales
    Par Spécial K. dans le forum Astronautique
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/10/2006, 22h21
  2. Les traits du remplaçant des navettes spatiales se dessinent
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/09/2006, 15h28
  3. Orion : le remplaçant des navettes américaines
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/08/2006, 07h03
  4. Nano-moteurs et navettes moléculaires pour déplacer des gouttelettes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/09/2005, 13h45
  5. Discovery : la suspension des vols de navettes, est-ce bien sérieux ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/08/2005, 15h53