Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Orbite eclipticale



  1. #1
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Orbite eclipticale


    ------

    Salut a tous,

    Je suppose que beaucoup d'entre vous on vu cette nouvelle image de la "ruche terrestre".



    La chose qui m'intrigue est la presence, a distance geostationnaire, de satellites situes en positions non-equatoriales, avec une concentration plus importante au niveau de l'ecliptique et entre l'ecliptique et l'equateur.

    Quel peut bien etre l'interet d'envoyer un satellite a 36000km si c'est pour le mettre dans le plan de l'ecliptique. J'ai un peu reflechi a la question, j'avoue que je ne vois pas ce qui peut rendre cette orbite particulierement attractive.

    Merci d'eclairer ma lanterne,

    T-K

    -----
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    SK69202

    Re : Orbite eclipticale

    Bonjour,

    J'ai déjà lu quelques part que les satellites géostationnaires passe sur une orbite inclinée, quand le carburant commence à manquer pour le maintien dans leur position orbitale prévue.
    Les satellites en fin de vie qui sont dégagés de l'orbite géostationnaire doivent aussi dériver vers ces orbites.
    Il faudrait voir aussi ce que deviennent les moteurs qui servent à "arrondir" l'orbite du satellite quand il atteint l'orbite géostationnaire et si par hasard ce ne sont pas eux qui sont sur ces orbites
    Cela demande quand même vérification.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #3
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Orbite eclipticale

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    J'ai déjà lu quelques part que les satellites géostationnaires passe sur une orbite inclinée, quand le carburant commence à manquer pour le maintien dans leur position orbitale prévue.
    Les satellites en fin de vie qui sont dégagés de l'orbite géostationnaire doivent aussi dériver vers ces orbites.
    Je sais en effet que les geostationnaires sont envoyes hors de leur position "stationnaire" en fin de vie...mais pourquoi une telle concentration sur l'ecliptique alors; peut etre est-ce en effet une position de stabilite apres un certain temps (pourquoi comment, ca j'en sais rien) ou alors c'est une bien une orbite cimetiere ou les constructeurs envoient specifiquement leurs satellites perimes (mais 37000km ou quelques degres d'inclinaisons suffirait. Pourquoi donc 23*27' ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Il faudrait voir aussi ce que deviennent les moteurs qui servent à "arrondir" l'orbite du satellite quand il atteint l'orbite géostationnaire et si par hasard ce ne sont pas eux qui sont sur ces orbites
    Pour les moteurs, en fait, sur l'image ci-dessus, lorsqu'on l'observe en pleine resolution "ici" par exemple, il y a differents types d'icones : satellites, residus de lanceur/moteurs, gros debris, petits debris. Mais la concentration sur l'ecliptique est uniquement faite d'icones "satellites"


    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  6. #4
    Vador59

    Re : Orbite eclipticale

    Salut à tous!

    Au risque de dire une bêtise...une fois sur leur orbite cimetière, les satellites ex-géostationnaires ne subissent plus que la pression des photons du Soleil (à une telle altitude, les effets de l'atmosphère terrestres sont négligeables...). Ne peut-on pas imaginer qu'en fonction de l'inclinaison des panneaux solaires (souvent de grande taille), la pression photonique exerce une poussée, certes faible, mais réelle, qui modifie les paramètres orbitaux. Dans ce cas, cela expliquerait que les "débris" suivent la course apparente du Soleil le long de l'écliptique...

    Je ne sais pas si je me suis clairement exprimé, ni si cette explication est valable, mais c'est la première chose qui m'est venue à l'esprit en voyant cette image...

    Bonne soirée à tous!
    Dernière modification par Vador59 ; 15/02/2009 à 18h01.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    SK69202

    Re : Orbite eclipticale

    Bonsoir,

    Je crois que c'est beaucoup plus compliqué.

    Que pensez-vous du paragraphe VI 2° de ce document pour expliquer ces orbites eclpticales dans le cas de satellites tirés par les américains ? (23°-27° pour leurs pas de tirs)

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  9. #6
    Vador59

    Re : Orbite eclipticale

    Bonsoir à tous!

    SK69202, tu m'as mis sur la voie avec ton idée de super GTO; toutefois, et contrairement à ce qui est annoncé dans le site, ce type de mission n'est pas si utilisé que cela, car il nécessite des performances de lanceurs supérieures à celles d'un GTO classique. Pour suivre tous les lancements d'Ariane5, je n'ai jamais entendu parler que de lancements GTO.

    Cependant, je me suis replongé dans le Sourbès-Verger, L'espace, nouvelle frontière; p27 il est dit
    les forces perturbatrices qui peuvent modifier la position du satellite sont les forces gravitationnelles, le frottement atmosphérique, l'attraction luni-solaire et la pression photonique. Le maintien à poste nécessite donc la stabilisation de l'axe des panneaux solaires perpendiculaire au plan de l'orbite
    .

    Sauf erreur de ma part donc, la dérive observée doit être due, soit à l'attraction luni-solaire, soit à la pression photonique ou alors à la résultante des deux!

    A creuser, l'enquête continue!!

    @+!
    Dernière modification par Vador59 ; 15/02/2009 à 20h51. Motif: corrections orthographiques
    Zeiss Telementor, AS 100/1000, Zeiss Asalumen E 110/1300 (1907), Zeiss E 130/1950 (1923)

  10. Publicité
  11. #7
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Orbite eclipticale

    http://www.techno-science.net/?ongle...efinition=6578

    Orbite géosynchrone
    L'orbite géosynchrone (L'orbite géosynchrone, abrégée GSO (geosynchronous orbit), est une orbite géocentrique sur laquelle un satellite se déplace dans le même sens que la terre (La Terre, foyer de l'humanité, est surnommée la planète bleue et dont la période orbitale (En astronomie, la période orbitale désigne la durée mise par un astre est égale à la période de rotation de la Terre (soit 23h56min). Cette orbite est située à environ 35800 km d'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base.).

    Cette orbite peut être inclinée ou non par rapport au plan équatorial:

    * Si elle est inclinée, la période orbitale correspond toujours à la durée de la révolution de la Terre mais l’orbite s’écarte également au nord qu’au sud de l’équateur. L'objet décrit un analemme dans le ciel lorsqu'il est observé depuis un point fixe de la surface de la Terre.
    * Si elle est située au dessus de l'équateur, le satellite apparaît comme un point fixe dans le ciel. On l'appelle orbite géostationnaire (L'orbite géostationnaire, abrégée GEO (geostationary orbit), parfois appelée orbite de Clarke, est une orbite située à...). L'orbite géostationnaire est donc une orbite géosynchrone qui a une inclinaison et une excentricité nulle.



    A cette lecture je suggère ceci : l'orbite géostationnaire est stratégique (et encombrée), donc doit coûter cher et être réservée aux satellites télécom qui doivent être pointé par un dispositif au sol (typiquement les paraboles TV).

    Quand on veut un satellite non défilant mais qui n'a pas à être pointé, typiquement un satellite météo, le géosynchrone doit suffire.

    A vérifier bien sûr.

    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 16/02/2009 à 14h13.
    Parcours Etranges

  12. #8
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Orbite eclipticale

    Purée c'est quoi ce copier/coller qui balance toutes les notes

    Je le refais :


    L'orbite géosynchrone, abrégée GSO (geosynchronous orbit), est une orbite géocentrique sur laquelle un satellite se déplace dans le même sens que la terre et dont la période orbitale est égale à la période de rotation de la Terre. Cette orbite est située à environ 35800 km d'altitude.

    Cette orbite peut être inclinée ou non par rapport au plan équatorial:

    * Si elle est inclinée, la période orbitale correspond toujours à la durée de la révolution de la Terre mais l’orbite s’écarte également au nord qu’au sud de l’équateur. L'objet décrit un analemme dans le ciel lorsqu'il est observé depuis un point fixe de la surface de la Terre.

    * Si elle est située au dessus de l'équateur, le satellite apparaît comme un point fixe dans le ciel. On l'appelle orbite géostationnaire, abrégée GEO (geostationary orbit), parfois appelée orbite de Clarke.
    L'orbite géostationnaire est donc une orbite géosynchrone qui a une inclinaison et une excentricité nulle.
    Parcours Etranges

  13. #9
    Carcharodon

    Re : Orbite eclipticale

    Salut a tous,

    passionant sujet de TK
    étant donné le cout en propergol que coute un changement de Rinc, personnellement, j'exclurais cette éventualité dans le cas d'une mise en orbite "cimetière" de cette façon, il serait notoirement plus économique de les faire un peu descendre pour désencombrer, que de les déplacer d'autant qu'on le voit ici.

    Il est même quasiment a exclure qu'aucun satellite (sauf militaire d'observation rapprochée, a faible altitude et faible durée de vie ... pour cette raison de coco -uniquement chez les américains d'ailleurs-) puisse modifier son inclinaison de plus de 5°une fois lancé, c'est beaucoup trop cher en coco.

    En lisant ce fil, je me grattait la tête jusqu'à l'explication de mr G.
    Pour moi c'est la plus plausible, effectivement.

    avec une concentration plus importante au niveau de l'ecliptique et entre l'ecliptique et l'equateur.
    Si on observe ton image HR, on voit qu'il y en a plus en dessous de la GSO sur le devant de l'image, et au contraire plus au dessus a l'arrière de l'image.

    L'anneau ainsi formé voit la GSO s'inscrire a l'intérieur avec l'angle d'inclinaison de la terre, ce qui n'a rien d'illogique, si je ne m'abuse...

    On peut même dire que la GSO oscille au court du temps entre la partie haute et la partie basse des orbites géosynchrones exploitées, selon l'instant ou est pris la "photo" si on prend un référentiel héliocentré.
    Dernière modification par Carcharodon ; 18/02/2009 à 00h43. Motif: orthographe
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

Discussions similaires

  1. orbite martienne
    Par quetzal dans le forum Planètes et Exobiologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/06/2007, 11h04
  2. orbite du soleil
    Par fragua dans le forum Archives
    Réponses: 6
    Dernier message: 04/10/2006, 10h07
  3. orbite
    Par destroy dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/01/2006, 10h28
  4. orbite
    Par destroy dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2006, 16h33
  5. Orbite elliptique
    Par Polaris dans le forum Astronautique
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/11/2003, 10h43