Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Etre ou ne pas être ?




  1. #1
    KarmaStuff

    Question Etre ou ne pas être ?

    Salut

    Les questions qui torturent mon esprit sont diverses,
    et l'une en particulier concerne l'apparition de la vie, voire de l'intelligence...

    L'assimiliation des particules nécessaires à l'étincelle vitale est nécessairement inéluctable. Je pense que si les conditions sine qua non sont rassemblées, quel que soit l'endroit dans l'Univers (température adéquate, source d'énergie, milieu adapté...), la vie trouve toujours un chemin pour se développer.

    Mais si l'on changeait le moindre petit mécanisme dans l'horloge cosmique, l'Homme apparaîtrait-il sur Terre ?

    Les conditions relatives à son évolution sont quasi-infinies :


    La parfaite distance Terre-Soleil, procurant une température tempérée

    La Lune, qui a permis de réguler la rotation terrestre autour de son axe

    L'eau en abondance permettant à un endroit et un moment donnés de produire l'unification des molécules basiques de la vie

    La gravité, donc le volume du globe terrestre, qui a façonné les animaux ancêtres de l'Homme et a permis de garder une atmosphère assez dense, sans qu'elle s'échappe dans l'espace

    Jupiter, planète géante, qui a servi plus d'une fois de bouclier contre les astéroïdes dangereux, qui auraient pu "piper" les dés de l'évolution telle qu'elle s'est déroulée jusqu'à nous

    5 grandes extinctions massives, dont certaines ont effacé de la planète 95 % des êtres vivants (et nous ne sommes que les descendants d'êtres résistants ou chanceux, lesquels sont également les descendants d'animaux qui ont survécu à ces catastrophes)

    Le magnétisme terrestre servant de protection contre les rayons solaires nocifs aux êtres vivants

    La disparition des dinosaures, permettant le développement des mammifères...

    Etc.. etc...etc...

    Maintenant, enlevons une seule, oui, une seule de ces conditions, aussi nombreuses qu'elles soient, par exemple la distance Terre-Soleil. Imaginons que la Terre ne se situe pas à 150 millions de kms de moyenne du Soleil, mais à 149,5 millions de kms de moyenne (ou même 1000 kms plus proche, un détail à l'échelle de l'unité astronomique)... Une infime différence et pourtant...

    La température serait sûrement à peine modifiée, mais l'astre qui a percuté la Terre à ses débuts (théorie quasi-officielle proposée pour la création de la Lune) et a éjecté une grande partie de matière pour former l'astre de nuit, aurait à peine frôlé notre planète, donc pas de Lune !

    Les astéroïdes qui ont éteint 5 fois la quasi-totalité des êtres vivants, seraient également passés à côté de notre globe, donc pas d'instinction, l'évolution aurait pris une autre route. D'autres astéroïdes auraient pu percuter la planète, mais là aussi, cela aurait changé toute la donne !

    Où je veux en venir ? Si l'on replantait la graine de l'évolution, l'arbre aurait-il les mêmes branches, les mêmes feuilles, la même forme ?

    L'Homme ne devrait même pas être là ! Et pourtant il y est...

    C'est comme trouver un seul chiffre, un seul numéro gagnant d'un loto à 1000 milliards de nombres !

    Certes, nous ne sommes pas une fin en soi ; nous ne sommes pas le but de l'Univers ou du destin s'il existe.

    Mais en respectant le fait que la vie prend forme quand les conditions sont réunies, encore faut-il qu'elles le soient, et en admettant également le fait qu'il existe dans le Cosmos "connu" des centaines de milliards de galaxies contenant des centaines de milliards d'étoiles, dont un pourcentage est susceptible de rassembler les conditions adéquates à l'étincelle de la vie, l'intelligence provient-elle de probabilités suffisantes pour apparaître dans l'Univers ? Est-ce une "obligation" dans le temps ?

    ...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Guillmot

    Re : Etre ou ne pas être ?

    Hello

    Je te conseille le dossier "La vie extra-terrestre" de Sciences & Vie Junior, qui commence à dater (je l'avais acheté il y a bien 10 ans...) et qui répond à tes questions.

    Une idée dans ce numéro était de "tester" l'hominidé dans un monde aux conditions légèrement différentes:

    - Le monde de glace: d("terre"-soleil) plus grande.
    - Le monde "caniculaire": d("terre"-soleil) plus courte.
    - Le monde sans eau (eh oui !)
    - Le monde à gravité + forte, à gravité moins forte...

    Mais aussi les voies non suivies par l'évolution: le monde des insectes, des reptiles, des oiseaux...

    Mais en respectant le fait que la vie prend forme quand les conditions sont réunies, encore faut-il qu'elles le soient, et en admettant également le fait qu'il existe dans le Cosmos "connu" des centaines de milliards de galaxies contenant des centaines de milliards d'étoiles, dont un pourcentage est susceptible de rassembler les conditions adéquates à l'étincelle de la vie, l'intelligence provient-elle de probabilités suffisantes pour apparaître dans l'Univers ? Est-ce une "obligation" dans le temps ?
    Je te répondrai par ce que j'avais sorti à ce sujet, un midi avec des amis en physique, sous forme de petite boutade:
    Déjà, nombre de planètes de l'Univers: certainement l'infini ! (le premier qui me sort une estimation il faut qu'il m'explique le calcul !).
    Probabilité d'avoir sur une planète une civilisation extra-terrestre "intelligente" très développée: 1/infini ? (Est-ce probabilisable ? Je reste sceptique !)
    Résultat du calcul: infini / infini est indéfini...
    Donc, finallement, qui sait, qui sait...

    Guil'
    Compte à supprimer

  4. #3
    Tarc

    Re : Etre ou ne pas être ?

    Citation Envoyé par KarmaStuff
    C'est comme trouver un seul chiffre, un seul numéro gagnant d'un loto à 1000 milliards de nombres !

    Certes, nous ne sommes pas une fin en soi ; nous ne sommes pas le but de l'Univers ou du destin s'il existe.

    Mais en respectant le fait que la vie prend forme quand les conditions sont réunies, encore faut-il qu'elles le soient, et en admettant également le fait qu'il existe dans le Cosmos "connu" des centaines de milliards de galaxies contenant des centaines de milliards d'étoiles, dont un pourcentage est susceptible de rassembler les conditions adéquates à l'étincelle de la vie, l'intelligence provient-elle de probabilités suffisantes pour apparaître dans l'Univers ? Est-ce une "obligation" dans le temps ?
    Il est absolument impossible de le dire : pour estimer la probabilité que la vie apparaisse, il faudrait déjà savoir comment elle est apparue. Or, on ne le sait pas. De la même façon, il était sûrement très improbable que l'évolution finisse par donner l'homme à partir des premières bactéries, mais à quel point ? Et quelle était la probabilité qu'une espèce intelligente et consciente (pas forcément humaine) apparaisse ? Enfin, combien de fois la vie est-elle apparue dans l'Univers ? Autant de questions sans réponse.


  5. #4
    Yoyo

    Re : Etre ou ne pas être ?

    Bonsoir

    J'aimerai aussi rappeler que faire des probabilite a posteriori est un non sens complet. Il y a plusieurs fils sur le forum ou cela est tres bien explique.

    Je rajouterais que comme l'aurais bien dit Lapalice, "si la vie est apparue c'est qu'elle avait une probabilite non nulle d'apparaitre"

    Yoyo

  6. #5
    Guillmot

    Re : Etre ou ne pas être ?

    J'aimerai aussi rappeler que faire des probabilite a posteriori est un non sens complet. Il y a plusieurs fils sur le forum ou cela est tres bien explique.
    Voui; ma "proba" n'était qu'une boutade sur le sujet, je pense que tu l'avais perçue comme ça mais je préfère le re-préciser, ton post me laissait un doûte
    Compte à supprimer

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    vanos

    Re : Etre ou ne pas être ?

    Quel vaste sujet philosophique !
    J'ai ma théorie qui n'engage que moi car elle "pousse le bouchon un peu loin". L'entropie (loi de la thermodynamique) régit l'organisation de l'énergie et la matière,
    pour être bref : énergie pure-->particule-->atome-->molécule......vie-->intelligence, moyennant une "dépréciation" de l'énergie globale. Ce processus est inéluctable et irreversible. Ce qui voudrait dire que si les toutes conditions sont réunies, l'intelligence ne peut qu'arriver avec le temps. J'ai dit l'intelligence, pas nécessairement l'Homme. Sur les centaines de milliards d'étoiles dans les centaines de milliards de galaxies cela a dû se passer quelques fois, non ?
    Bonsoir à tous.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Peut-on être en cité U sans être boursier ?
    Par Temtem71 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/12/2006, 12h23
  2. être ou ne pas être.
    Par baby2539 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/09/2006, 22h05
  3. Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ???
    Par maxdangers dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 159
    Dernier message: 06/10/2005, 17h22
  4. Le bien-être du groupe avant le bien-être d'une personne.
    Par shokin dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 18/02/2005, 10h21