Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

physiologie du coeur



  1. #1
    GabrielleSJ

    physiologie du coeur


    ------

    Bonjour, j'ai quelques questions au sujet du coeur:

    est-ce que la contraction des oreillettes joue un rôle important dans le remplissage ventriculaire, ou c'est essentiellement la pression qui fait le travail?

    est-ce que la conduction électrique entre les oreillettes et les ventricules se fait uniquement par le noeud auriculo-ventriculaire?

    durant la phase de contraction isovolumétrique, quelles valves sont ouvertes/ fermées?

    est-ce que l'augmentation de la précharge ventriculaire augmente le débit cardiaque?

    Merci!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Ecthelion22

    Re : physiologie du coeur

    Bon je vais répondre en espérant qe ce ne sont pas les questions d'un exo (j'aime pas tellement donner les réponses toutes cuites) :
    La contraction atriale (ou auriculaire mais maintenant on dit atrium et plus oreillette) permet en effet de compléter le remplissage des ventricules. Néanmoins, on ne constate pas de gros soucis cardiaques niveau remplissage en cas de fibrillation atriale, donc l'intérêt de ce complément n'est pas tellement grand.

    Le noeud atrio-ventriculaire est en effet le seul lien électrique entre ces deux parties car les anneaux entourant les valves atrio-ventriculaires sont isolants. L'intérêt est multiple :
    - en cas de fibrillation atrial, de disfonctionnement du noeud sinusal, ce noeud permet quand même la production d'ondes électriques qui prennent le relais pour permettre la contraction des ventricules (et on constate que la non contraction atriale ne pose pas de problèmes justement)
    - il s'agit d'un filtre qui permet de ne pas envoyer d'ondes électriques trop proches, ce qui permet le relâchement ventriculaire (entre autre)
    - c'est un lien unique qui permet à l'onde d'atteindre l'apex et dont à la contraction musculaire de remonter de l'apex à la base du coeur afin d'avoir une meilleure vidange (c'est un peu finaliste mais on le constate).

    Pendant la contraction isovolumétrique, toutes les valves sont fermées.(Enfin il me semble, j'ai soudain un gros doute...)

    Le débit cardiaque, c'est le produit du volume d'éjection systolique (VES) par la fréquence. Le VES varie notamment en fonction du remplissage ventriculaire.

    En espérant t'avoir aidé.
    Cordialement,
    Ecthelion

  4. #3
    jess88

    Re : physiologie du coeur

    Bonjour,

    La contraction atriale (ou auriculaire mais maintenant on dit atrium et plus oreillette) permet en effet de compléter le remplissage des ventricules. Néanmoins, on ne constate pas de gros soucis cardiaques niveau remplissage en cas de fibrillation atriale, donc l'intérêt de ce complément n'est pas tellement grand.
    Il y a donc contraction atriale, dans mon cour le prof (ou plutôt le polycope ) n'en fait pas allusion, on a juste parlé de la gravité et de la depression intrathoracique inspiratoire, ce qui va faire augmenter ostensiblement la pression atriale et qui va devenir superieure a la ventriculaire entrainant l'ouverture de la valve mitrale et donc le remplissage du ventricule, ci tout .

    Le noeud atrio-ventriculaire est en effet le seul lien électrique entre ces deux parties car les anneaux entourant les valves atrio-ventriculaires sont isolants
    Si je me trompe pas ce noeud appelé également le noeud Tawara (ça m'a marqué vu que ça m'a couté un point a mon examen ) excite a son tour le faisceau de Hiss, qui lui même excite le réseau de Purkinje, ainsi tout le coeur va se contracter.

    Pendant la contraction isovolumétrique, toutes les valves sont fermées.(Enfin il me semble, j'ai soudain un gros doute...)
    Oui je confirme, les valves sont fermés, c'est la phase qui précede l'ouverture de la sigmoïde et durant laquelle la pression intraventriculaire va augmenter afin de devenir superieure a celle de l'aorte. On parle d'un ventricule isolé si j'ai bonne mémoire.

    Moi et la circulation, on n'a jamais formé un bon ménage, mais je la regrette déjà .

    Au plaisir de vous relire
    Jess
    Dernière modification par jess88 ; 29/01/2007 à 13h33.
    "Je ne suis un fragment d'Okazaki" Ma prof de génétique :s

  5. #4
    Ecthelion22

    Re : physiologie du coeur

    "Il y a donc contraction atriale, dans mon cour le prof (ou plutôt le polycope ) n'en fait pas allusion, on a juste parlé de la gravité et de la depression intrathoracique inspiratoire, ce qui va faire augmenter ostensiblement la pression atriale et qui va devenir superieure a la ventriculaire entrainant l'ouverture de la valve mitrale et donc le remplissage du ventricule, ci tout."


    Alors je confirme, il y a bien contraction atriale en fin de diastole. Cependant attention aux erreurs : la dépression intrathoracique permet d'améliorer le retour veineux. Mais compte-tenu du fait de l'action du vide sur la paroi des atriums, je ne suis pas certain que la pression atriale augmente. Par contre, ça augmente le volume télédiastolique. A voir aussi que chez certains animaux, l'inspiration est couplée à une augmentation de la fréquence cardiaque, et c'est alors ce point qui augmente le débit et pas le volume d'éjection systolique.

    Enfin une toute petite remarque le noeud de Aschoff Tawara et sur le faisceau de His : je ne dirais pas dans une copie qu'ils excitent la structure suivante mais conduisent (donc sans idée d'interruption) l'onde électrique. Avec "excitenté ça me donne l'impression que l'onde est reçue, s'arrête et qu'une autre est créée pour exciter la structure suivante, ce n'est pas le cas.

    Cordialement,
    Ecthelion

  6. #5
    GabrielleSJ

    Re : physiologie du coeur

    Merci beaucoup pour ces clarifications!

    Juste un petit commentaire, vous dites: "La contraction atriale (ou auriculaire mais maintenant on dit atrium et plus oreillette) permet en effet de compléter le remplissage des ventricules."
    À l'université de Montréal ca s'appelle encore une oreillette

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    GabrielleSJ

    Re : physiologie du coeur

    Est-ce qu'il y a augmentation de la fréquence cardiaque lors d'une hémorragie?

  9. Publicité
  10. #7
    etoile64

    Re : physiologie du coeur

    est-ce que la contraction des oreillettes joue un rôle important dans le remplissage ventriculaire, ou c'est essentiellement la pression qui fait le travail?
    C'est quelque chose que l'on voit très bien en écho-doppler, ou le remplissage du à la pression et celui du à la contraction auriculaire sont représentés par les ondes E (rempliassage du à la pression) et A (remplissage du à la contraction auriculaire) : chez les jeunes, le remplissage ventriculaire se fait en immense majorité par la différence de pression la contraction auriculaire n'étant utile qu'en cas d'augmentation de la fréquence cardiaque... En echo-döppler, cela est representé par une onde E bien plus importante que l'onde A.
    Chez les plus vieux, physiologiquement, ce rapport s'inverse, la contraction auriculaire jouant un plus grand rôle dans le remplissage ventriculaire.


    durant la phase de contraction isovolumétrique, quelles valves sont ouvertes/ fermées?
    Je dirais comme Ecthelion22, toutes les valves sont fermées (létape suivante étant l'ouverture des valves aortiques et pulmonaires)

    est-ce que l'augmentation de la précharge ventriculaire augmente le débit cardiaque?
    Je compléteris la réponse d'Ecthelion22 en rajoutant que la précharge augmente le débit cardiaque jusqu'à un certain point.
    En effet, c'est un phénomène compensateur, mais qui devient délétère à long terme : plus la fibre cardiaque est étirée, mieux elle se contracte, mais cela n'est valable que jusqu'à un certain point, car ensuite l'inotropisme chute (c'est un peu la même image qu'un élastique : plus tu l'étires, plus il va se contracter, sauf jusqu'à un certain point ou soit il cassera, soit il ne reprendra pas sa forme initiale...)

    Est-ce qu'il y a augmentation de la fréquence cardiaque lors d'une hémorragie?
    En général oui : si l'hémorragie est importante, cela entraîne une hypovolémie et donc une tachycardie...

  11. #8
    Ecthelion22

    Re : physiologie du coeur

    Juste une petite remarque sur le cas de l'hémorragie : il n'y a pas tellement besoin qu'elle soit importante car la diminition de la pression artérielle est en partie compensée par une tachycardie. Si l'hémorragie devient importante, en effet, l'hypovolémie accentue cette réponse par tachycardie.

    Quant à notre petite histoire de vocabulaire, c'est pas très grave. Je ne sais pas tellement de quand date ce changement et à quoi il sert. En prépa on me parlait d'oreillette et cette année d'atrium sous prétexte que maintenant ça s'appelle comme ça. Maintenant on ne dit plus omoplate mais scapula ! A mon avis c'est pour les gens n'y comprennent plus rien et que les médecins aient l'air plus intelligents devant eux !
    Pourtant, c'est bizarre, une de nos prof venue du Québec dit "atrium" j'en suis presque sûr. Mais bon, ça revient au même sauf que c'est plus court à écrire et taper...

    Si quelqu'un connaît la raison de ce changement de vocabulaire, je serais curieux de savoir.

    Cordialement,
    Ecthelion

  12. #9
    GabrielleSJ

    Question Re : physiologie du coeur

    Une autre question!

    qu'est-ce qui peut provoquer le passage de liquide du milieu interstitiel au milieu vasculaire et vice versa?

    Par exemple, est-ce que l'augmentation de la pression artérielle, du volume sanguin ou de la fréquence cardiaque font réabsorber du liquide à ce niveau ou est-ce exclusivement au niveau du rein?
    Est-ce que l'augmentation du taux de protéines plasmatique peut créer un gradient de concentration attirant du liquide dans le capillaire?
    Et qu'en est-il lors d'une obstruction veineuse?

    Merci encore!

  13. #10
    Ecthelion22

    Re : physiologie du coeur

    Alors les échanges régulés n'ont lieu qu'au niveau capillaires. Dans le sens capilaire->milieu extracellulaire, la pression artérielle joue via la pression hydrastatique. Dans le sens milieu extracellulaire-> capillaire, c'est essentiellement la pression osmotique dans les capillaires qui jouent. Ces deux pressions sont en opposition ce qui fait que le sens de la sortie est privilégié au pôle artériel (pression hydroastatique mmportante), et l'entrée privilégiée au pôle veineux (la pression hydrostatique diminue alors que la pression osmotique ne varie pas car l'albumine est trop grosse pour sortir).

    Maintenant les problèmes possibles :
    - pas assez d'albumine : pas de réabsorption suffisant d'où un oeudème
    - obstruction dans les veines : forte augmentation de la pression hydrostatique en amont : grosse sortie et pas de réentrée : oeudème
    - obstruction en amont des capillaires : baisse de pression dans les capillaires donc pas de sortie des métabolites.

    Donc normalement le taux de protéines ne varie presque pas dans les capillaires. C'est la baisse ou l'augmentation de la pression hydrostatique par rapport à la pression osmotique qui détermine le sens des échanges.

    Cordialement,
    Ecthelion

  14. #11
    pitchoune1857

    Re : physiologie du coeur

    bonjours, à tous, je suis étudiante et j'aimerai savoir si la mise en place d'une valve aortique mécanique et du a un bloc auriculo ventriculaire? merci d'avance

  15. #12
    rafale_b1

    Re : physiologie du coeur

    je pencherais plutôt pour une insuffisance aortique soit lors de la systole soit lors de la diastole.

  16. Publicité
  17. #13
    holamaha

    Question une petite question

    est ce que quelqu'un pourrait bien m'éclaircir la différence entre pression de remplissage du VG et pression télédiastoloque?
    merci d'avance

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Physiologie] Physiologie cardiaque
    Par Tarta dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/12/2007, 13h03
  2. un joueur,physiologie
    Par saladin82 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/06/2007, 11h32
  3. tp de physiologie
    Par alone dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2007, 18h27
  4. Physiologie
    Par brunop dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/09/2004, 15h42
  5. Physiologie
    Par brunop dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/09/2004, 09h52