Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

[psychophysiologie] l'amour



  1. #1
    blueflag

    Question [psychophysiologie] l'amour

    Bonjour,
    est-il normal de ressentir une chaleur au niveau du coeur quand on est amoureux ?
    est-il normal de ressentir une légère douleur au niveau du coeur quand l'amour semble impossible ?
    est-il normal de déduire qu'une femme vous aime a la couleur légèrement rouge de ses yeux comme au contact des yeux avec de l'eau de javel de la piscine ou est-ce une hallucination ?
    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mimita20

    Re : l'amour

    c'est fou et c'est faux !!! (enfin c'est mon avis), mais ne te casse pas la tete avec ces trucs,l'amour c'est l'amour et y'a rien de mistére ...
    Dernière modification par mimita20 ; 01/07/2007 à 16h13.

  4. #3
    arkose

    Re : l'amour

    Ce n'est pas tout a fait faux comme en cas de stress (bouffée de chaleur,...)
    l'amour peu donner chaud, augmenter le rythme cardiaque,...et tout cela peu aussi se traduire visuellement (joue rouge, respiration changeante,...)
    Et tout cela a cause des hormones, eh oui ces petites molecules nous trahissent parfois !!

  5. #4
    wolfgangouille

    Re : l'amour

    Le sentiment amoureux n'est qu'une illusion, comme le reste. Dis-toi bien que tu n'es même pas maitre de tes actions et de ce que tu ressens. L'amour est un caractère comme les autres qui s'est répandu grâce à la seléction naturelle, car le sentiment amoureux dans un couple permettait de garder une bonne cohésion et donc d'assurer une meilleur protection à la descendance potentielle. Je dirais que l'amour n'est d'ailleurs pas fait pour durer, mais vous pouvez vous en rendre compte pas vous même.
    Pourtant c'est la recherche et le partage de ce sentiment qui nous maintient en vie, c'est marrant (c'est souvent par manque d'amour que les gens mettent fin à leur jours). C'est donc que l'amour a pris une dimension supérieure pour l'être humain.

    Au final l'amour est trompeur, n'est qu'une illusion, mais pourtant quand il nous tombe dessus, aucun cours d'hormonologie ne peut faire le poids.
    Renaud

  6. #5
    blueflag

    Cool Re : l'amour

    vous répondez un peu bizarrement à mes questions.
    Ce que je souhaite savoir si ce que je dis est vrai ou faux c'est tout.
    merci.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    blueflag

    Re : l'amour

    mimita peux -tu t'expliquer un peu plus quand tu dis c'est fou!
    Ce la signifie-t-il que je pose des questions un peu bizarre ?

  9. Publicité
  10. #7
    _Mayou_

    Re : l'amour

    Il n'y a pas de vrai ou faux.
    Chacun ressent ce qu'il ressent, et personne ne peut lui dire "non c'est pas vrai tu ressens pas ça.".

    D'ailleurs à la question "est-il normal", on répond oui ou non, pas vrai ou faux.
    Et je ne vois vraiment pas ce que tu attends comme réponse.

  11. #8
    blueflag

    Re : l'amour

    ok laissez tomber; excusez moi de vous avoir déranger avec mes questions.

  12. #9
    mimita20

    Re : l'amour

    c'est ton droit de poser des questions,mais comme le genre de ta question est un peu bizarre, tu nous rend incapable de répondre, mais je partage l'avis des autres que c'est personel et que je peu pas m'intervenir directement ...
    (en tout cas qd j'ai repondu j'ai dit c'est juste un avis)

  13. #10
    Cyrille999

    Talking Re : l'amour

    Citation Envoyé par blueflag Voir le message
    Bonjour,
    est-il normal de ressentir une chaleur au niveau du coeur quand on est amoureux ?
    est-il normal de ressentir une légère douleur au niveau du coeur quand l'amour semble impossible ?
    est-il normal de déduire qu'une femme vous aime a la couleur légèrement rouge de ses yeux comme au contact des yeux avec de l'eau de javel de la piscine ou est-ce une hallucination ?
    Merci.
    Qu'entends tu par "normal" ?

    Normal définit...la norme, c'est à dire....à - 1 écart type jusqu'à 1 écart type de la population (soit 68 % environ)...

    Ceci n'est pas connu (je n'ai pas vu de recherches scientifiques sur les questions que tu poses).

    Mais je pense que à tes questions
    1) Non. Peut être que 10 % ou 15 % ressentent ceci
    2) Non. Encore moins.
    3) Ta question est bizarre ? Qu'entends tu par déduire ? Qu'elle est ta question ?
    As tu observé des yeux rouges ? As tu des yeux rouges, toi même quand tu es amoureux.
    Je dirais Non. Peu de personnes ont les yeux rouges quand ils sont amoureux.


    Cyrille

  14. #11
    Cyrille999

    Talking Re : l'amour

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Le sentiment amoureux n'est qu'une illusion, comme le reste. Dis-toi bien que tu n'es même pas maitre de tes actions et de ce que tu ressens. L'amour est un caractère comme les autres qui s'est répandu grâce à la seléction naturelle, car le sentiment amoureux dans un couple permettait de garder une bonne cohésion et donc d'assurer une meilleur protection à la descendance potentielle. Je dirais que l'amour n'est d'ailleurs pas fait pour durer, mais vous pouvez vous en rendre compte pas vous même.
    Pourtant c'est la recherche et le partage de ce sentiment qui nous maintient en vie, c'est marrant (c'est souvent par manque d'amour que les gens mettent fin à leur jours). C'est donc que l'amour a pris une dimension supérieure pour l'être humain.

    Au final l'amour est trompeur, n'est qu'une illusion, mais pourtant quand il nous tombe dessus, aucun cours d'hormonologie ne peut faire le poids.
    Non, le sentiment amoureux n'est pas une illusion. C'est une hérésie de dire ceci, à l'heure des sciences...

    Il y a pleins de marqueurs biologiques (ou psychologiques) d'une phénoménologie amoureuse...

    Quant à "ta sélection naturelle", elle me fait rire...

    Cyrille

  15. #12
    invite431

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par blueflag Voir le message
    Bonjour,
    est-il normal de ressentir une chaleur au niveau du coeur quand on est amoureux ?
    est-il normal de ressentir une légère douleur au niveau du coeur quand l'amour semble impossible ?
    est-il normal de déduire qu'une femme vous aime a la couleur légèrement rouge de ses yeux comme au contact des yeux avec de l'eau de javel de la piscine ou est-ce une hallucination ?
    Merci.
    Eh bien moi, je vais m'essayer à l'exercice.

    Je postule que tu es jeune et que par conséquent les questions puissent-être quelque peu "naïves" et pas nécessairement scientifiques.

    Pour la 1) Oui. L'erreur est de dire au niveau du coeur, c'est plus diffus. A partir du moment ou tu ressens une émotion, y'a pas mal de chose qui s'accélèrent, et notamment ton rythme cardiaque, ta pression sanguine, l'effet de "bouffée de chaleur" est concommitant.

    Pour la 2) Oui. C'est la sensation d'angoisse, de désespoir qui provoque une constriction au niveau oesophagien (la boule qui noue la gorge). La sensation est bien là, la localisation cardiaque est sans importance .... mais quand on aime, fatalement on pense au coeur.

    Pour la 3) ...; C'est plus délicat. Ce que tu sembles vouloir traduire, c'est une émotion chez l'autre (sans avoir des yeux de lapin albinos bien sûr). Ben oui, sinon c'est oublier toute la communication non verbale, c'est à dire gestuelle. Souvent "l'autre" t'en dit beaucoup plus au travers de ses attitudes et de ses mimiques, de ses comportements, que par ses paroles (qui peuvent parfois même dire le contraire, alors ne te fie pas aux paroles).

    Alors à tes trois questions, même si elles semblent maladroites ou naïves (et elles ne les sont pas), je réponds oui.

    Fie-toi à ce que tu ressens.

    A mon âge, on se souvient avec nostalgie d'avoir eu un peu mal au coeur, d'avoir eu "chaud" au coeur et d'avoir vu une fille avec les yeux rouges d'émotion.

    Amicalement

  16. Publicité
  17. #13
    aquilegia

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Le sentiment amoureux n'est qu'une illusion, comme le reste. Dis-toi bien que tu n'es même pas maitre de tes actions et de ce que tu ressens.
    Bonjour,
    je trouve assez amusant ce genre de propos.
    Ce n'est pas parce que qu'une sensation est générée par le cerveau que c'est un illusion, que l'on parle de sentiment ou d'autre chose.

    La saveur sucrée d'un gâteau n'est que l'interprêtation que fait ton cerveau de la réception d'un signal transmis par un recepteur sensible à un type de molécule.
    Cela ne siginifie que c'est illusion.
    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    L'amour est un caractère comme les autres qui s'est répandu grâce à la seléction naturelle, car le sentiment amoureux dans un couple permettait de garder une bonne cohésion et donc d'assurer une meilleur protection à la descendance potentielle.
    La capacité à ressentir comme "sucré" les molécules de saccharose etc est d'ailleurs vraisemblablement aussi quelque chose qui a été sélectionné par sélection naturelle : les individus capables d'apprécier les molécules énergétiques et inoffensives comme le sucre ont probablement eu plus de facilité à choisir leur nourriture que les autres.

    Pour autant, ça ne justifie pas non plus que le goût "sucré" soit considéré comme une "illusion".

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Je dirais que l'amour n'est d'ailleurs pas fait pour durer, mais vous pouvez vous en rendre compte pas vous même.
    Ceci m'a tout l'air d'une belle idée reçue.
    "Fait pour?" Tu veux dire d'un point de vue évolutif? As-tu des arguments? des sources?

    Je me garderai pour ma part bien de défendre cette idée (comme son contraire) car les généralités n'ont pas grand sens en ce domaine, tant il est facile de trouver des contre-exemples.

    D'ailleurs, quand on étudie la formation et le maintien éventuel des couples chez d'autres espèces, on trouve parfois des schémas globaux, différents selon les espèces, mais également souvent des statégies diverses en fonction des individus à l'intérieur d'une même espèce. Pourquoi n'en serait-il pas de même chez les humains?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  18. #14
    wolfgangouille

    Re : l'amour

    C'est justement parce que le sentiment amoureux n'est dû qu'à des hormones que je le considère comme une illusion. Cyrille ce n'est pas MA selection naturelle, mais je suis heureux qu'elle te fasse rire, toi qui parles de l'heure des sciences. Car c'est fort problable que cette théorie soit véridique.
    Aquilegia, l'amour en tant que caractère évolutif n'est effectivement pas fait pour durer : en effet il doit tenir le mâle protecteur auprès de la femelle et de l'enfant pour leur assurer une meilleur chance de survie et donc une meilleur chance pour lui de répandre son patrimoine génétique. Maintenant une fois que le petit est assez grand, l'homme a tout interet à aller voir ailleurs, s'il veut répandre ses gènes. Bien sur de nos jours, ça n'a plus vraiment cours ainsi, mais sur le plan évolutif, nous ne sommes toujours que des hommes préhistoriques rattrapés par la technologie.
    En aucun cas je n'ai tenté de discréditer l'amour, mais je trouve interessant de voir que l'amour, chose qui peut parraître totalement transcendantal vis à vis de la condition humaine, n'est qu'une cascade de réactions chimiques indépendante de notre volonté.
    @+
    Renaud

  19. #15
    aquilegia

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Aquilegia, l'amour en tant que caractère évolutif n'est effectivement pas fait pour durer : en effet il doit tenir le mâle protecteur auprès de la femelle et de l'enfant pour leur assurer une meilleur chance de survie et donc une meilleur chance pour lui de répandre son patrimoine génétique. Maintenant une fois que le petit est assez grand, l'homme a tout interet à aller voir ailleurs, s'il veut répandre ses gènes. Bien sur de nos jours, ça n'a plus vraiment cours ainsi, mais sur le plan évolutif, nous ne sommes toujours que des hommes préhistoriques rattrapés par la technologie.
    Eh bien, tu devrais peut-être lire un ou deux bouquins sur la sélection sexuelle avant de répandre ce genre d'idée reçue à deux balles.

    Tout d'abord, je me permets de te faire remarquer pour que "le petit soit grand", chez l'homme, ça prend facilement quinze ou vingt ans.
    C'est à dire que selon ta théorie, une femme étant menopausée vers 45 ans, le couple devrait être stable jusqu'à au moins 65 ans (si les deux ont le même age).
    Or, les gens, dnas le passé, atteignaient très rarement l'âge vénérable de 65 ans... Donc, il n'y a aucune raison pour qu'un comportement volage ait été sélectionné chez l'homme après cet âge. Ta théorie est donc en fait celle de la monogamie stricte...

    Ensuite, les grands parents peuvent jouer un rôle très important en aidant les parents à prendre soin de leur progéniture. Ce faisant, ils participent encore à la dissémination de leurs propres gènes. As-tu pris ce genre d'argument en compte?

    Maintenant, c'est sûr que tu peux aussi voir des avantages, et pour chaque sexe, à changer souvent de partenaire (que les jeunes aient ou pas été élevés), ou à avoir un "partenaire social" et un ou plusieurs "partenaires sexuels", comme chez les hirondelles.
    Mais ce type de comportement, si il présente des avantages, présente aussi des risques (en terme de fitness). Un risque parmi d'autres : le mâle d'hirondelle s'occupe ainsi souvent de petits qui ne sont pas les siens, ce qui est désavantageux pour ses gènes. Chez d'autres oiseaux, il a été montré que le mâle, soupçonnant une tromperie de la femelle, s'investit moins dans sa progéniture, ce qui est désavantageux pour les gènes de la femelle.

    Tout ça, ce sont les conflits sexuels. D'un point de vue évolutif, tu peux trouver des avantages et des inconvénients à chaque stratégie, et il ne faut pas croire qu'une ou l'autre est dépourvue de coût (en terme de fitness). En fait, ces conflits se règlent par l'adoption de compromis, variable selon les espèces et leurs traits d'histoire de vie, mais également variable à l'intérieur d'une même espèce.

    Chez l'espèce humaine, il n'y a pas besoin d'être un expert pour se rendre compte qu'il existe plusieurs stratégies, chacune étant de plus influée par les facteurs culturels et environnementaux propre à chaque indivdu, dont il ne faut pas non plus sous-estimer la force. Même sans parler de fidélité (parce qu'alors là on est partis pour un bouquin), on a des cultures qui favorisent la monogamie sociale, et d'autres qui favorisent la polygamie (polygynie ou polyandrie) par exemple...

    Eh oui, chez l'homme comme chez les autres espèces, les gènes déterminent un cadre (y compris pour les comportements), mais ne font pas tout, loin de là.
    Alors si tu superpose une variablilité génétique à une variabilité due à la plasticité phénotypique (culturelle), ça te donne un aperçu des possibilités, bien plus larges que ta petite théorie....
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  20. #16
    wolfgangouille

    Re : l'amour

    Bon déjà ce n'est pas MA théorie. En regardant l'article "amour" de wikipédia, je suis d'ailleurs tombé sur ça :
    Les zoologues se sont en outre intéressés à l'avantage concurrentiel, du point de vue de l'espèce, que donne l'amour tel qu'il se manifeste chez l'homme. Il apparaîtrait comme nécessaire à la sécurisation du couple durant la période d'extrême vulnérabilité des jeunes, elle-même suivie de la phase de développement de l'intelligence d'un adulte, moments qui, rapportés à leurs équivalents chez les espèces proches, sont extrêmement longs.
    Donc si le père à un rôle fondamental à jouer, c'est pendant la grossesse et l'enfance (phase qui était bien plus courte chez nos ancêtres) de sa progéniture. L'amour n'a pas besoin d'être permanent, même s'il peut l'être, pour assurer son rôle de protection.
    La seule chose qui me gène c'est qu'on parle des hommes et pas des femmes. Même si l'homme peut plus facilement avoir beaucoups de partenaires, la femme aussi connait l'amour. Mais dans cet optique du rôle protecteur de l'amour, je ne vois pas trop le rapport avec la femme, si ce n'est que l'amour d'une femme pour un homme peut renre lui même l'homme amoureux.
    Renaud

  21. #17
    aquilegia

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par wolfgangouille-wikipedia Voir le message
    Les zoologues se sont en outre intéressés à l'avantage concurrentiel, du point de vue de l'espèce, que donne l'amour tel qu'il se manifeste chez l'homme. Il apparaîtrait comme nécessaire à la sécurisation du couple durant la période d'extrême vulnérabilité des jeunes, elle-même suivie de la phase de développement de l'intelligence d'un adulte, moments qui, rapportés à leurs équivalents chez les espèces proches, sont extrêmement longs.
    Dans cet extrait, je ne vois rien, absolument rien, qui laisse supposer que la liaison du couple ne puisse pas durer toute la vie.
    Il est écrit que le couple a besoin d'être stable pendant le développement des jeunes, jusqu'à ce qu'ils soient adultes. Un couple ayant potentiellement plusieurs enfants, cette relation peut donc durer sans problème pendant des dizaines d'années, contrairement à ton hypothèse du "c'est pas fait pour durer".

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Donc si le père à un rôle fondamental à jouer, c'est pendant la grossesse et l'enfance (phase qui était bien plus courte chez nos ancêtres) de sa progéniture.
    je te recite l'article : "le couple a besoin d'être stable pendant le développement des jeunes, jusqu'à ce qu'ils soient adultes."
    Si tu penses le contraire, tu n'aurais pas dû citer cet extrait.

    Ensuite cet extrait est une vue très simplifiée, qui ne prend pas en compte les variations individuelles, culturelles etc, et ne rend certainement pas compte de toute la variété des comportements humains en ce domaine.

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Même si l'homme peut plus facilement avoir beaucoups de partenaires
    ???
    Tu as des chiffres? Je pense que si tu en avais, tu serais étonné...

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Mais dans cet optique du rôle protecteur de l'amour, je ne vois pas trop le rapport avec la femme, si ce n'est que l'amour d'une femme pour un homme peut renre lui même l'homme amoureux.
    Peut-être devrais-tu te renseigner sur les avantages théoriques du "mate guarding" pour chaque sexe... mais ce n'est pas à prendre au sens strict, ni à généraliser, que ce soit du côté homme comme du côté femme. Vois plutôt ça comme un facteur pouvant expliquer des tendances comportementales variables selon les individus.

    Tu devrais je pense élargir un peu ton champ de vision des sentiments et relations humains. Il y a beaucoup de facteurs et d'interactions en jeu. Même si il est évidents les bases comportementales ont été à un moment ou à un autre soumises à la sélection naturelle (pas seulement pour les relations amoureuses, mais pour tous les types de relations), et ont des bases génétiques, tu ne peux pas généraliser à partir de là un schéma général du comportement humain (du style "les relations amoureuses durent tant de temps, point barre"). C'est aussi valable pour l'étude de n'importe quelle autre espèce.

    En gros, tu ne peux pas prendre la théorie et t'en servir pour prédire de façon fiable le comportement de tel individu de l'espèce. Au mieux, tu auras peut-être une palette de possibilités, plus ou moins étendue, avec des probabilités pour chaque.

    Il te faut prendre en compte le fait que ces comportements ne sont souvent que des compromis pour résoudre des conflits, et pour lesquels il existe en réalités plusieurs solutions, modulables selon les circonstances (plasticité phénotypique)

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    C'est justement parce que le sentiment amoureux n'est dû qu'à des hormones que je le considère comme une illusion.
    Une illusion, c'est quelque chose qui n'est pas réel, qui n'existe pas.

    Tous les sentiments sont les produits de substances délivrées par notre cerveau. Mais aucun les sentiments, l'amour, la colère, le dépit, la peur, n'est illusion, ils sont bien réels pour chacun, tant physiologiquement que psychologiquement... Même si ils ne sont pas nécessairement "éternels", et ont pu évoluer grâce à la sélection naturelle.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  22. #18
    argusazure

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par blueflag Voir le message
    est-il normal de déduire qu'une femme vous aime a la couleur légèrement rouge de ses yeux comme au contact des yeux avec de l'eau de javel de la piscine ou est-ce une hallucination ?
    Merci.
    Mmm et si c'était une conjonctivite plutôt ?

  23. Publicité
  24. #19
    wolfgangouille

    Re : l'amour

    Aquilegia je prends tes remarques en considération.

    En fait je crois que tu m'as mal compris. Je ne disais pas que l'amour ne devait pas durer, mais qu'il pouvait ne pas durer et j'essayais d'en trouver l'origine.
    Ensuite je sais très bien que les parents ont un rôle à jouer pendant très longtemps après la naissance également, je remercie d'ailleurs les miens! Si j'ai cité l'article, c'est parce qu'il parlait de l'avantage évolutif de l'amour.
    Pour l'homme je parle de partenaires avec lesquelles il peut avoir des enfants. Théoriquement c'est pas lui qu'est obligé d'attendre 9 mois avant de passé au suivant. T'es pas d'accord? Après c'est lui qui voit il est pas obligé d'aller voir ailleurs mais si quelqu'un doit bouger c'est plutot lui. Les chiffres je pense pas qu'ils existent à moins que quelqu'un ait déjà observé des australopithèques en liberté. Pour terminer je disais que l'amour était une illusion parce que certains ont l'impression qu'il vient de l'âme ou je ne sais quoi alors que justement l'origine du sentiment amoureux vient du corps.

    Bon je m'arretes là.
    En amour je suis croyant....c'est tout.
    Renaud

  25. #20
    aquilegia

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    En fait je crois que tu m'as mal compris. Je ne disais pas que l'amour ne devait pas durer, mais qu'il pouvait ne pas durer et j'essayais d'en trouver l'origine.
    Ok. Mais dans ce cas, la formulation "n'est pas fait pour durer" était inappropriée.

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Ensuite je sais très bien que les parents ont un rôle à jouer pendant très longtemps après la naissance également, je remercie d'ailleurs les miens! Si j'ai cité l'article, c'est parce qu'il parlait de l'avantage évolutif de l'amour.
    Pour l'homme je parle de partenaires avec lesquelles il peut avoir des enfants. Théoriquement c'est pas lui qu'est obligé d'attendre 9 mois avant de passé au suivant. T'es pas d'accord? Après c'est lui qui voit il est pas obligé d'aller voir ailleurs mais si quelqu'un doit bouger c'est plutot lui.
    Il y a plusieurs facteurs qui peuvent inciter un mâle ou une femelle (en général, sans parler d'humains) à "bouger" (changer de partenaire), et d'autres qui au contraire peuvent l'inciter à rester en place.

    En vrac, côté mâle:
    pour "bouger" (pas exhaustif):
    - féconder un maximum de femmes possible pour avoir une progéniture la plus abondante possible, et/ou avec une variabilité génétique importante. (théorie soutenant la polygynie)
    - féconder des femelles toujours jeunes, afin de limiter les effets liés à l'âge.

    pour "ne pas bouger" (pas exhaustif non plus):
    - une fois une femelle "intéressante" du point de vue de la théorie des "bons gènes", ou de la "compatibilité génétique" (compatibilité MHC par exemple), rester avec elle pour avoir une progéniture performante.
    - s'investir dans sa progéniture pour qu'elle parvienne à maturité (par exemple chez les mouettes tridactyles, il a été montré que les femelles pouvaient pondre un oeuf de plus si le mâle s'investissait dans leur nourrissage, les refs ne sont pas dures à trouver)
    - rester avec la même femelle, pour éviter de prendre le risque de n'en pas trouver d'autres, ou éviter que d'autres mâles la courtisent et que les jeunes soient à paternité multiple (mate guarding).

    Pour les femelles, exemple de cas où plusieurs mâles sont recquis :
    - féconder ses oeufs avec du sperme de plusieurs origines avec une variabilité génétique importante (théorie soutenant la polygandrie)
    - féconder ses oeufs par un mâle toujours jeune, pour limiter les effets liés à l'âge

    Pour les femelles, exemple de raisons pour ne pas changer de mâle :
    - féconder ses oeufs avec un mâle âgé, qui a "fait ses preuves"
    - rester avec le même mâle, pour éviter de prendre le risque de n'en pas trouver d'autre, ou éviter que d'autres femelles le courtisent et qu'il doive s'investir dans d'autres jeunes que les siens (mate guarding).
    - une fois un mâle "intéressant" du point de vue de la théorie des "bons gènes", ou de la "compatibilité génétique" (compatibilité MHC par exemple), rester avec lui pour avoir une progéniture performante.

    Tout ça pour dire que tous les schémas possibles et imaginables existent dans la nature (y compris des cas où seuls les mâles s'investissent dans les jeunes), et qu'il existe des théories explicatives pour chaque, certaines contradictoires.

    Donc, pour chaque comportement humain (fidélité, absence de fidélité, polygamie, absence d'investissement du père dans l'éducation, j'en passe et des meilleures), il est assez facile de trouver une théorie explicative. Ça ne veut pas dire qu'elle soit juste, ni applicable à tous les humains. Et puis il ne faut pas oublier le rôle des facteurs culturels, car le déterminisme de ces comportements n'est vraisemblablement pas que génétique, loin de là.

    Il ne faut pas oublier que la plupart de ces théories ne sont pour l'instant que des hypothèses, et que les preuves expérimentales arrivent tout doucement.

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Les chiffres je pense pas qu'ils existent à moins que quelqu'un ait déjà observé des australopithèques en liberté.
    Il suffit d'examiner des humains en liberté. Une chance, c'est pas trop rare comme espèce.
    Et avec les tests de paternité, on apprend plein de choses interessantes.

    Citation Envoyé par wolfgangouille Voir le message
    Pour terminer je disais que l'amour était une illusion parce que certains ont l'impression qu'il vient de l'âme ou je ne sais quoi alors que justement l'origine du sentiment amoureux vient du corps.
    Avec une bonne explication c'est plus clair qu'avec une affirmation "gratuite".
    Mais si j'en crois ton explication, ce n'est pas l'amour qui est une illusion, mais l'âme.
    Dernière modification par aquilegia ; 03/07/2007 à 18h58.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  26. #21
    missblanko

    Re : l'amour

    moi je pense plutot que si amoureux mon amis vaut mieux se laisser allés entre les vagues de ce merveilleux sentiment que de se casser la tete avec ses symptomes!!!!!!!!!!!

  27. #22
    Ecthelion22

    Re : l'amour

    J'avoue avoir lu avec intérêt votre discution et un exemple m'est revenu en mémoire : chez je ne sais plus quelle espèce de singes, le mâle reste tout sa vie avec la même femelle. Et il ne me viendrait pas à l'esprit de dire qu'ils sont amoureux.
    Pour moi, l'amour n'est qu'un concept typiquement humain inventé pour relier différentes manifestations (chimiques essentiellement), pour éviter d'employer les termes d'"exitation sexuelle" qu'on peut utiliser chez les animaux. Et pour faire plus joli, on y a ajouté ce qu'on a appelé des sentiments, i-e tout un système de réflexions personnelles autour du problème. Au delà de l'aspect purement ethologique parfaitement développé par aquilegia, il me semble que l'aspect philosophique doit y être accolé en permanence pour ne pas oublier que nous parlons d'une espèce que nous mettons tous les jours à part : l'Homme.
    D'ailleurs l'aspect culturel et philosophique a pris le pas sur les considérations éthologiques : j'aimerais bien voir la tête d'une femme trompée à laquelle le mari explique qu'il cherche à disséminer ses gènes...

    Par contre, j'avoue être assez étonné devant l'utilisation de l'amour comme ciment du couple pendant la croissance du jeune faite par Wikipédia. Pour le coup, j'aurais eu envie de regrouper l'homme et l'animal en parlant de comportement parental. Là on est sorti de cet ensemble de manifestations (qu'on a appelé amour) pour rentrer dans un domaine assez éloigner du rapprochement sexuel en vue de procréation...

    Soit on cherche à ne rester que sur le modèle de l'Homme soit on sort de l'anthropomorphisme complètement, mais il me semble que mettre de l'anthropomorphisme de temps en temps ne permet pas d'arriver à une pensée assez structurée pour ne pas être mise en défaut trop vite.
    Enfin ce n'est que mon avis, et je suis très très loin d'être un spécialiste en philo ou en éthologie...

    Cordialement,
    Ecthelion
    Dernière modification par Ecthelion22 ; 04/07/2007 à 01h52.

  28. #23
    quetzal

    Re : l'amour

    je vois qu'il y en as qui ne font pas la différence entre sexe et amour.. ne connaitre que la passion des corps est un demi-amour, celui-ci a tendence a s'essoufler au bout de trois ans, c'est ce que l'on remarque avec les statistique du mariage.. l'on dit même qu'il y aurait une périodicité de 3 5 7 ans, de là peu naitre une habitude de vie a deux et puis, il y a l'Amour avec un grand A et qu'il ne fait pas bon connaitre, car tout est cuit et pour très longtemps tant en bien qu'en mal..

    plaisir d'amour de dur qu'un instand, et chagrin d'amour dure toute la vie-ie-e

    quand aux questions

    généralement quand une fille a les yeux rougi c'est qu'elle a pleuré, ou trop fumé, faut voir

    une chaleur au niveau du coeur, ça dépend de l'amour en question, souvant c'est plus bas que cela ce tient, la bouffé de chaleur.. mais cela peut très bien etre le cas si ton mode réactif est putôt sur ce plan..

    quand a l'amour impossible, le pincement au coeur du rève qui s'écroule, c'est surtout le fait de devoir rester digne et de ne pas parraitre coupé en deux.. (on reste amis hein )

  29. #24
    quetzal

    Re : l'amour

    je vois qu'il y en as qui ne font pas la différence entre sexe et amour.. ne connaitre que la passion des corps est un demi-amour, celui-ci a tendence a s'essoufler au bout de trois ans, c'est ce que l'on remarque avec les statistique du mariage.. l'on dit même qu'il y aurait une périodicité de 3 5 7 ans, de là peu naitre une habitude de vie a deux et puis, il y a l'Amour avec un grand A et qu'il ne fait pas bon connaitre, car tout est cuit et pour très longtemps tant en bien qu'en mal..

    plaisir d'amour de dur qu'un instand, et chagrin d'amour dure toute la vie-ie-e

    quand aux questions

    généralement quand une fille a les yeux rougi c'est qu'elle a pleuré, ou trop fumé, faut voir

    une chaleur au niveau du coeur, ça dépend de l'amour en question, souvant c'est plus bas que cela ce tient, la bouffé de chaleur.. mais cela peut très bien etre le cas si ton mode réactif est putôt sur ce plan..

    quand a l'amour impossible, le pincement au coeur du rève qui s'écroule, c'est surtout le fait de devoir rester digne et de ne pas parraitre coupé en deux.. (on reste amis hein )

  30. Publicité
  31. #25
    blueflag

    Smile Re : l'amour

    merci pour vos réponses; au début je me sentais un peu bete avec mes questions mais maintenant ca va mieux; merci à tous.

  32. #26
    blueflag

    Re : l'amour

    je remercie spécialement baguette qui semble abonder dans mon sens.

  33. #27
    blueflag

    Re : l'amour

    je remercie aussi etchelion qui m'a fait rire.

  34. #28
    blueflag

    Re : l'amour

    je vais vous expliquer un peu de quoi il en retourne; en fait j'ai une maladie ou l'on délire beaucoup et ou l'on a des hallucinations si on ne prend pas ses médicaments.

    Donc je me méfie de ce que je vois, je me méfie de ce que j'entends et je me méfie de la manière dont je raisonne et donc aussi de ce que je ressens.

    Donc j'essaye de vérifier tout cela auprès de scientifiques.
    J'ai une licence de physique et j'estime beaucoup les scientifiques.

    Mais c'est vrai que dans l'absolu la remarque, "quand on ressent quelque chose qui peut dire que c'est faux" est pas idiote.

  35. #29
    aquilegia

    Re : l'amour

    Citation Envoyé par Ecthelion22 Voir le message
    Pour moi, l'amour n'est qu'un concept typiquement humain inventé pour relier différentes manifestations (chimiques essentiellement), pour éviter d'employer les termes d'"exitation sexuelle" qu'on peut utiliser chez les animaux.
    (...)
    d'une espèce que nous mettons tous les jours à part : l'Homme.
    D'ailleurs l'aspect culturel et philosophique a pris le pas sur les considérations éthologiques : j'aimerais bien voir la tête d'une femme trompée à laquelle le mari explique qu'il cherche à disséminer ses gènes...
    En effet.
    Cela dit, s'il faut éviter l'anthropomorphisme quand on parle des autres espèces animales, il faut aussi éviter de faire l'inverse, c'est à dire refuser de prêter quoi que ce soit qui fasse "humain" aux animaux.
    Donc, je dirais ici la même chose que ce que j'ai dis dans le fil sur la consicence animale : on ne sait RIEN sur les "ressentis" des animaux. On ne peut qu'analyser leur comportement, ce qui ne nous donne que des indices.

    On ne peut par conséquent pas dire si oui ou si non ils ressentent quelque chose d'identique à nos sentiments amoureux.

    Cela dit, certains animaux (notamment les vertébrés grégaires et sociaux) sont capables entre eux de créer des liens si forts (pas forcément entre partenaires sexuels) que si l'un d'eux vient à disparaître, l'autre entre dans une phase qui ressemble fort à une dépression, au niveau des symptômes extérieurs.
    Donc, je me garderais bien d'affirmer qu'au moins chez certaines espèces les individus ne peuvent ressentir ni amour ni amitié.

    Citation Envoyé par Ecthelion22 Voir le message
    Par contre, j'avoue être assez étonné devant l'utilisation de l'amour comme ciment du couple pendant la croissance du jeune faite par Wikipédia. Pour le coup, j'aurais eu envie de regrouper l'homme et l'animal en parlant de comportement parental. Là on est sorti de cet ensemble de manifestations (qu'on a appelé amour) pour rentrer dans un domaine assez éloigner du rapprochement sexuel en vue de procréation...
    Est-ce si éloigné que cela?
    Pour moi, tout est très lié, même si on peut concevoir des enfants sans aucun sentiment amoureux, le sentiment amoureux favorise la conception des enfants.

    Citation Envoyé par blueflag Voir le message
    Mais c'est vrai que dans l'absolu la remarque, "quand on ressent quelque chose qui peut dire que c'est faux" est pas idiote.
    Je comprends ton problème.
    D'ailleurs, qui ne s'est jamais mépris sur les sentiments qu'il croyait éprouvés par une personne ?
    Je pense qu'il ne faut pas hésiter à communiquer (verbalement) avec les gens sur lesquels tu te poses des questions, même si c'est loin d'être facile.

    bon courage à toi en tous cas, car même si un sentiment est toujours réel pour celui qui l'éprouve, la naissance de ce sentiment peut être provoquée par une idée fausse, et ça peut arriver à n'importe qui.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [psychophysiologie] Experience originale "être conscient"
    Par karatekator dans le forum Biologie
    Réponses: 15
    Dernier message: 04/07/2007, 17h55
  2. [psychophysiologie] conscience du soi
    Par zimzum18 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/05/2007, 13h51
  3. Ha l'amour...
    Par Chocolat dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 15
    Dernier message: 31/08/2004, 13h44
  4. l'Amour
    Par nanor76 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/07/2004, 11h58