Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Beaucoup de papillons ?



  1. #1
    herman

    Beaucoup de papillons ?


    ------

    Bonjour,

    Vers chez moi il y a eu énormément de chenilles et je pense que c'est lié mais autant on ne constate pas forcément au fil des années la masse de chenilles autant on se rend compte facilement d'une augmentation de papillons et je dois dire que ceux-là m'étaient inconnus jusqu'à maintenant (d'ailleurs on dirait que ce sont ni des papillons de nuit ni des papillons classiques).

    Je désire donc savoir ce qui conduit à une aussi grosse masse de papillons (des dizaines sur un mur de quelques mètres carrés).

    Petite question annexe : toutes les chenilles donnent-elles des papillons ? Car certaines chenilles sont très grosses et si il y a un rapport de proportionnalité avec le papillon qu'elles donnent alors il doit y avoir de très gros papillons ^^.


    Merci d'avance pour vos réponses, ci-joint les papillons qui sont présent en masse . (il y a encore d'autres variantes).

    -----
    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    thuydiep

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Bonsoir,

    C'est un papillon de la famille des arctiidae, lithosia quadra
    celui qui a des points noirs, c'est la femelle.
    Tu peux trouver beaucoup de photos sur le web.

    Il serait bien de dire dans quelle region tu resides, c'est plus facile pour les recherches. Celui-la est courant en Angleterre, plus rare dans le sud de la Belgique, mais c'est aussi un migrateur, alors....

    T.

  4. #3
    herman

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Je réside dans l'Allier (Auvergne, France)

    Merci beaucoup de ton éclairage .

  5. #4
    alcyon1

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Depuis deux saisons, ce papillon subit des explosions démographiques incroyables dans beaucoup de régions de France (Centre, Bourgogne, Franche-Comté en plaine...). Des milliers sur les spots des supermarché, en juin et en septembre, près de chez moi : ils y grillent et le matin, les oiseaux ne les mangent même pas (papillons toxiques). Les femelles fécondées sur place pondent des amas d'oeufs sur les murs (les larves sont perdues, à moins qu'elles trouvent du lichen mural, pour leur nourriture).

    Il y a à mon avis un mélange d'autochtones et de migrateurs; ce papillon est habituellement peu commun. De plus, il est connu dans la littérature que ce papillon ne présentait qu'UNE seule génération par an ; or nous sommes passé à DEUX générations bien marquées. Certainement une des conséquences des perturbations climatiques sur l'entomofaune...

    Par contre, je n'ai pas vu ses chenilles (sauf sur quelques murs).

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Elendilmir

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Bonjour,

    Ma grand mère le trouve aussi par pelles devant sa porte depuis cette année, elle habite à coté des Deux Alpes en Isère...

    Elle me dit qu'elle ne le voyait pas avant...
    Il se balade, le petit animal
    Qui s'assied au fond d'un puits pour contempler le ciel le trouvera petit.

  8. #6
    kinette

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Bonjour,
    L'espèce se nourrissant essentiellement de lichen (dont je doute qu'il y ait augmentation/pullulation), on peut supposer que c'est le climat qui a joué.

    Voir:
    http://pays-de-la-loire.sante.gouv.f...sia_quadra.pdf
    Apparemment quelques explosions de population ont été répertoriées:
    http://pays-de-la-loire.sante.gouv.fr/envir/sech44.html

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    alcyon1

    Re : Beaucoup de papillons ?

    Il y a quand même quelque chose de bizarre, outre ces pullulations.

    Les femelles fécondées, attirées par la lumière la nuit, pondent directement sur les murs. J'ai constaté également que d'autres espèces pondaient sur les murs, les plafonds (chez moi, j'allume des lampes pour faire un petit inventaire des papillons nocturnes).

    Il s'avère que l'instinct des femelles, qui consiste à retrouver la plante-hôte pour sa chenille, semble complètement perturbé et inefficace. Les oeufs pondus en amas donnent des petites chenilles qui sont perdues, puisqu'elles seront incapables de trouver leur nourriture spécifique.

    J'ai également observé en 2007 une femelle de "tabac d'Espagne", papillon qui a également fait preuve d'abondances inhabituelles en 2005 et 2006 tenter de pondre sur des tas de bois empilés. Or, habituellement, ce papillon pond bien sur les troncs, à la base des arbres, mais la chenille descend et se développe ensuite sur les violettes sauvages. Encore une fois, dans ce cas, la survie aurait été impossible.

    J'en suis venu à me poser la question devant ces "abandons de postérité" à répétition s'il n'y avait pas un nouveau facteur dans l'environnement qui "déboussolait" les femelles, les faisait pondre n'importe où, et conduisait à terme à la disparition de l'espèce. Facteur chimique, thermique, électro-magnétique ?

    Pure impression ou réalité, mais curieux tout de même, et certainement inquiétant (faire plus ou moins de rapprochement avec la disparition des abeilles).

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Protéger des papillons (machaons)
    Par sepp dans le forum Biologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 03/08/2007, 00h51
  2. [PM113] Des papillons
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/06/2007, 08h38
  3. Papillons
    Par Quetzalcoatl. dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/06/2006, 12h27
  4. Papillons
    Par bgervais2004 dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/03/2006, 09h32
  5. [Zoologie] Papillons de nuit
    Par Mat' dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2004, 18h47
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.