Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

ADN, proteines et mutations



  1. #1
    mytikjuve

    ADN, proteines et mutations


    ------

    Voila j'expose mon probleme:
    Un brin d'ADN code pour une protéine. Les brins d'ADN mutent parfois, changeant la sequence d'ADN. Ces mutations peuvent donc entrainer de simples changements d'acides aminés voir etre des mutations muettes lorsqu'il ne s'agit que de simples substitutions de nucleotide. Jusque là pas de probleme. Mais il existe d'autre forme de mutations; les deletions ou les additions.
    Ces mutation peuvent entrainer l'apparition de codon stop dans une sequence d'ADN ayant pour conséquence d'arreter la transcription, et donc ecourtant la proteine. Si elle n'a fais pas apparaitre de codon stop et qu'elle augmente la taille de la proteine, se peut il que cette mutation qui a la base ne touchais qu'un proteine puisse toucher plusieurs autres sequences codant des proteines?
    Dans le meme etat d'esprit, une molecule écourtée par une de ces mutations va "crée" une sequence d'ADN qui ne codera pas de proteine, jusqu'au premier codon initiateur. Dans le cas où il s'agit du codon pour la proteine suivante "normale" cela ne pose pas de probleme. Mais dans le cas où ce codon se trouverait avant la protéine suivante et que ce codon se trouverai décalé par rapport a cette meme protéine, celle ci n'existerai plus et serait remplacée par une autre protéine n'ayant pas la meme fonction.
    Voilà donc ce qui me pose probleme. Est il possible qu'une deletion par exemple modifie completement le transcription de l'ADN sur plusieurs sequences codant des protéines??

    En esperant avoir été clair, il faut dire que j'ai moi meme du mal a me l'expliquer donc j'ai fais de mon mieux.

    Merci de m'éclairer sur cela.

    -----
    "Et si on etait tous là pour s'améliorer, on tuerait l'ignorance pour cesser de s'ignorer" Trijas

  2. Publicité
  3. #2
    Yoyo

    Re : ADN, proteines et mutations

    Bonjour,

    Citation Envoyé par mytikjuve
    Mais il existe d'autre forme de mutations; les deletions ou les additions.
    Ces mutation peuvent entrainer l'apparition de codon stop dans une sequence d'ADN ayant pour conséquence d'arreter la transcription,
    Tout d'abord des mutations ponctuelles peuvent aussi faire apparaitre un codon stop (expl AAA -> UAA).
    ensuite le stop n'arrete pas la transcription mais la traduction. Ensuite les deletions et insertions ont pour effet de changer le cadre de lecture du ribosome durant la traduction. Ce changement de cadre de lecture aboutit in fine a l'apparition d'un codon stop precoce (avant le codon stop naturel).
    et donc ecourtant la proteine. Si elle n'a fais pas apparaitre de codon stop et qu'elle augmente la taille de la proteine, se peut il que cette mutation qui a la base ne touchais qu'un proteine puisse toucher plusieurs autres sequences codant des proteines?
    Chez les eucaryotes la majorité des ARNm ne codent que pour une seule protéine (je rentre pas dans le detail), donc tout ce que tu obtiendras est une proteine rallongée (ce qui peu avoir des consequences importantes).
    Chez les procaryotes de nombreux genes sont en operons (plusieurs genes sur un ARNm) si deux de ces genes n'étaient séparés que par un codon stop qui a disparu, il y a possibilite d'avoir la synthese d'une proteine de fusion (correspondante a la somme des deux proetines).
    Dans le meme etat d'esprit, une molecule écourtée par une de ces mutations va "crée" une sequence d'ADN qui ne codera pas de proteine, jusqu'au premier codon initiateur.
    La tu sembles melanger les differents termes...la molecule ecourtee (proteine) ne creera pas une sequence d'ADN non codante.
    Dans le cas où il s'agit du codon pour la proteine suivante "normale" cela ne pose pas de probleme. Mais dans le cas où ce codon se trouverait avant la protéine suivante et que ce codon se trouverai décalé par rapport a cette meme protéine, celle ci n'existerai plus et serait remplacée par une autre protéine n'ayant pas la meme fonction.
    La aussi beaucoup de melange mais je crois deviner ce que tu veux dire. SI tu changes ton cadre de elcture la plus part du temps tu trouves un codon stop dans les autres phases donc tu ne cree pas un nouvelle proteine.
    Voilà donc ce qui me pose probleme. Est il possible qu'une deletion par exemple modifie completement le transcription de l'ADN sur plusieurs sequences codant des protéines??
    Oui chez les procaryotes, si tu touches a la region promotrice de la transcription d'un operon, tu modifieras la transcription de tous les genes de l'operon.

    yoyo

  4. #3
    mytikjuve

    Re : ADN, proteines et mutations

    Je pense avoir un peu mieu compris mais c'etai pas vraiment ma question ou alors c'est que j'ai pas compris du tout.
    Tout d'abord je disais pas crée dans le sens premier du terme, mais plutot sous le sens de laisser un espace qui ne serai pas transcrit.
    Je suis également désolé de me trompé dans les termes techniques, surtout entre traductions et transcription.
    En fait, ce que je voulais savoir c'est si une mutation, plutot du type deletion (car elle crée un décalage), pouvait entrainé la creation d'une proteines differente en faisant apparaitre un codon initiateur décaler par rapport a celui qui devait normalement coder le debut de la traduction. Et est ce que ce décalage pour une protéine peut avoir comme conséquence un décalage sur tout un chromosome, Ou bien il existe une parade de l'organisme a cela?
    "Et si on etait tous là pour s'améliorer, on tuerait l'ignorance pour cesser de s'ignorer" Trijas

  5. #4
    Yoyo

    Re : ADN, proteines et mutations

    Salut,

    je voulais savoir c'est si une mutation, plutot du type deletion (car elle crée un décalage), pouvait entrainé la creation d'une proteines differente en faisant apparaitre un codon initiateur décaler par rapport a celui qui devait normalement coder le debut de la traduction.
    En theorie oui, en pratique non, car ce codon initiateur permettra d'initier la traduction dans une phase de lecture ou de nombreux codons stops devraient etre rencontrés.

    Et est ce que ce décalage pour une protéine peut avoir comme conséquence un décalage sur tout un chromosome, Ou bien il existe une parade de l'organisme a cela?
    Non car les genes sont de petits blocs sur le chromosome, chacun etant indépendant les uns des autres. Donc ca n'affectera pas tous les genes des chromosome.
    Imagine que dans un chromosome humain seul 3% de l'ADN code un ARN.

    ca devrait repondre a ta question cette fois
    yoyo

  6. #5
    ciss_ou

    Re : ADN, proteines et mutations

    Bonjour


    Peut être que je me trompe, mais il me semble qu'il est très peu probable d'obtenir une protéine plus longue que la normale après une mutation entrainant un décalage du cadre de lecture.
    En effet, lorsqu'un tel décalage se produit, les chances de voir apparaitre un codon stop sont importantes, et l'ARN messager obtenus sera traduit en une protéine plus courte.
    Je pense donc que cela n'est possible que si la mutation est très proche de la fin de la séquence codante, et que de toute façon cet allongement ne sera pas de taille importante...

    De toute façon, comme l'a expliqué Yoyo, les gènes sont des blocs régulés de manière (plus ou moins ) indépendante, et une mutation changeant le nombre de nucléotides n'aura pas d'incidence sur les gènes adjascents.
    Dernière modification par ciss_ou ; 13/10/2004 à 18h20.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Yoyo

    Re : ADN, proteines et mutations

    Peut être que je me trompe, mais il me semble qu'il est très peu probable d'obtenir une protéine plus longue que la normale après une mutation entrainant un décalage du cadre de lecture.
    Oui ca rejoins ce que j'ai dit mais des fois ca existe, je rajouterait meme que parfois ce décalage est "programmé" par l'ARN, mais ce n'est plus une mutation donc un autre histoire

    Yoyo

  9. Publicité
  10. #7
    mytikjuve

    Re : ADN, proteines et mutations

    Ok, je vous remercie pour vos reponses.
    Mais je me demandais, a quoi peut bien servir l'ADN qui ne code pas d'ARN. Est-ce que l'ADN sert aussi a autre chose que la creation des proteines (ce qui est déja pas mal)? Et pourquoi il y a si peut d'ADN codant?
    "Et si on etait tous là pour s'améliorer, on tuerait l'ignorance pour cesser de s'ignorer" Trijas

  11. #8
    Yoyo

    Re : ADN, proteines et mutations

    Bonsoir

    bonne question personne ne pourra te donner de reponse car on ne sait pas.
    Deux possibilites (entre d'autres). Ce sont des vestiges de l'evolution, ou ce sont des reservoirs pour une evolution future...

    sinon il est aussi probable que certaines régions participent a 'architecture du noyau (l'Adn n'est pas en vrac dans le noyau), il semble au contraire qu'il y ait une grande organisation. Sinon certaines regions jouent un role dans la replication de l'ADN (origine de replication, telomeres), d'autres permettent l'accrochage des chromosomes au fuseau mitotique etc...

    Yoyo
    Dernière modification par Yoyo ; 14/10/2004 à 22h01.

  12. #9
    Steph

    Re : ADN, proteines et mutations

    Salut,

    Juste une petite remarque: s'il n'en pas possible, comme l'a signalé notre illustrissime biologiste Yoyo, que 2 gènes soient fusionnés par la simple disparition d'un codon stop dans notre honorable espèce savante, une délétion peut bien entendu fusionner 2 gènes! Ce n'est pas si rare que ca et les conséquences sont souvent...moches.

    Sinon, pour la question du DNA non codant, moi je connais la réponse mais je ne la donnerai pas!

    Stéphane

  13. #10
    9herve

    Re : ADN, proteines et mutations

    Citation Envoyé par Steph
    Salut,

    Sinon, pour la question du DNA non codant, moi je connais la réponse mais je ne la donnerai pas!

    Stéphane
    Bin t'as de la chance, je dois faire 4 heures de cours la dessus!

  14. #11
    Steph

    Re : ADN, proteines et mutations

    Oh rien de plus facile: tu regardes les interviews de ministres, c'est le meilleur exemple de gens qui parlent pendant des heures pour dire qu'ils n'ont pas réponses à une question.

    Stéphane

  15. #12
    camaron

    Re : ADN, proteines et mutations

    Citation Envoyé par Yoyo
    Ce sont des vestiges de l'evolution, ou ce sont des reservoirs pour une evolution future...

    C'est une grande question derrière cette petite phrase : un architecte de l'univers ou le hazard... Bon je vais sur un forum adapté à ma question veuillez m'excuser

  16. Publicité
  17. #13
    snowteam

    Re : ADN, proteines et mutations

    Moi y a quand meme un truc que je comprend pas dans tout ca... Si on créé un codon initiateur par mutation ponctuelle ou autre, on créé bien un nouvel ORF, mais pas forcément une nouvelle initiation de transcription, il me semble quand meme qu'il manque toutes les séquences concensus comme les enhancer et autres séquences de régulation...

    En ce qui concerne l'ADN non codant, on entend de plus en plus parler de séquence "poubelle" ou de protection (statistiquement une mutation touche moins souvent une séquence clef de cette manière)

  18. #14
    ninam

    Re : ADN, proteines et mutations

    Est-ce à cause de l'ADN non codant, qu'on dit que :"90% du genome n'est PAS exteriorisé"? et se peut-il que la sequence non codante soit des genes encore non decouverte par l'homme? Ou bien des sequences nucleotidiques ne renfermant pas le codon initiateur et le codon STOP?
    Et YOYO que vouliez vous dire par votre reponse c'est TRES vague........

  19. #15
    Yoyo

    Re : ADN, proteines et mutations

    Bonsoir,

    Moi y a quand meme un truc que je comprend pas dans tout ca... Si on créé un codon initiateur par mutation ponctuelle ou autre, on créé bien un nouvel ORF,
    pas forcément, les ORFs ont une définition bien précise (300nt entre un codon ATG et un codon Stop). Maintenant cette definition souffre des lacunes concernants des gènes qui sont < a 300nt. Donc on arrive au paradoxe que tous les gènes ne sont pas des ORFs. Inversement, certaines ORFs ne codent pour rien!
    mais pas forcément une nouvelle initiation de transcription, il me semble quand meme qu'il manque toutes les séquences concensus comme les enhancer et autres séquences de régulation...
    Je ne vois pas bien ou tu veux en venir. Si tu crées un nouvel ATG hors phase ou avant le codon original, tu changeras quand meme la protéine synthétisée.

    Est-ce à cause de l'ADN non codant, qu'on dit que :"90% du genome n'est PAS exteriorisé"?
    drole d'expression, jamais entendue, mais c'est probable.
    et se peut-il que la sequence non codante soit des genes encore non decouverte par l'homme?
    Oui tout est possible, maintenant le probleme est de le démontrer. D'ailleurs de plus en plus d'ARNs non codants sont découverts dans les régions que l'on pensait inactives.
    Ou bien des sequences nucleotidiques ne renfermant pas le codon initiateur et le codon STOP?
    Non car la probabilité d'apparition de ces deux triplets est tres importante. Donc on les retrouve tres fréquemment meme dans des séquences "aléatoires".

    Yoyo

  20. #16
    snowteam

    Re : ADN, proteines et mutations

    En ce qui concerne l'ADN poubelle, as-tu entendu parlé d'expérience tentant de démontrer cela? serait-il possible chez un système proche de l'humain, ou du moins représentatif, d'imposer de grosses déletions dans ces régions ou d'utiliser des RNAi par exemple?
    Dans ce cas le problème ne serait-il pas un taux de mutations ponctuelles touchant des sequences clef qui serait grandissant, pour des raisons simplement statistique?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Moléculaire] Extraction ADN, ARN et protéines
    Par soukaina830 dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 23/11/2007, 09h58
  2. [Biologie Moléculaire] l'hybridation ADN/ADN "les différent méthodes???"
    Par Hamza2lh dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/11/2007, 09h18
  3. mutations
    Par rilasus3000 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/06/2006, 14h41
  4. Mutations
    Par Spade dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/01/2006, 13h39
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 24/11/2004, 19h22