Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

L'alcool et les asiatiques




  1. #1
    CalamityJane

    Question L'alcool et les asiatiques

    Bonsoir à tous!
    Nous ne sommes pas tous égaux quant à l'alcool.
    J'aimerais savoir si quelqu'un sait pourquoi par exemple les asiatiques réagissent différemment à l'alcool, j'ai déjà entendu parlé de mutation génétique qui fait que l'organisme des asiat' n'assimile pas l'alcool.
    Je ne me rappelle pas si c'était exactement ces termes, et je suis intéressée d'en savoir plus.
    Merci!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    rowing91

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Il est vrai que toutes les populations provenant des populations d'amérique (inuit, indien, ....) ont des problèmes de métabolisme de l'alcool. Quel enzyme est touché par cette mutation et quel voie métabolique?
    Boinc..Boinc..Boinc..de petits bons pour de grands sauts!

  4. #3
    orthank

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Citation Envoyé par rowing91 Voir le message
    Quel enzyme est touché par cette mutation et quel voie métabolique?
    Il s'agit de l'alcool déshydrogénase et de l'aldéhyde déshydrogénase. Après une petite recherche google j'ai trouvé un dossier de Futura sur le sujet.
    Bonne lecture


  5. #4
    fifikz

    Re : l'alcool et les asiatiques

    bonsoir,

    L'alcool deshydrogénase est l'enzyme en question si mes souvenirs sont exacts.

    A+
    Fifikz
    Dernière modification par fifikz ; 20/02/2008 à 21h11. Motif: reponse croisée avec celle d'Orthank
    ne pas avoir de règles c'est déjà en avoir une

  6. #5
    Mikka

    Re : l'alcool et les asiatiques

    C'est bizard, j'ai beaucoup d'amis asiatique (Lahossiens) depuis tout petits, certains boivent comme des trous, et j'ai jamais rien observé de différents avec les européens!

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    youplabboum

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Ce n'est à mon avis pas une question de quantité d'alcool. C'est une question de "resistance". J'ai lu il y a un certain temps que la fréquence d'un gêne de resistance à l'alcool (surement lié à cette déshydrogénase, donc) était supérieure chez les Européens (peut-être 80%) que chez les asiatiques (peut-être 10%). Mais ça n'empêche pas de boire comme un trou, car ce gêne n'est pas lié à l'intelligence de la personne. Ce sont les conséquences qui changent.

  9. #7
    rowing91

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Il doit quand même joué pour éviter le comas éthylique. l'alcool fut une magnifique arme dans certain cas.
    Boinc..Boinc..Boinc..de petits bons pour de grands sauts!

  10. Publicité
  11. #8
    youplabboum

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Je voulais dire que le lien avec le comportement est assez lâche. Subir des effets dévastateurs n'empêche pas certaines personne de boire à outrance.
    En fait, l'étude que j'ai lu portait plus exactement sur l'alcoolisme et sa relation avec ce fameux gène. Or si mon souvenir est bon, l'absence de ce gène n'empêchait pas (ou peu) l'alcoolisme.

  12. #9
    CalamityJane

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Merci pour vos reponses rapides vous êtes très efficaces!

    Youplaboum, je confirme, ce gène défaillant n'empêche en rien l'alcoolisme: petit exemple personnel de mon frere qui est asiatique et qui, jusqu'à ce qu'il rencontre la mere de ses enfants, s'infligeait de lourdes cuites (avec peu de verres vraiment) et se rendait malade tous les WE, juste pour se tenir au meme niveau que les collegues. pour ne pas etre en dehors du coup quoi. il dormait avec sa bassine et c'etait pas contraignant pour lui...
    sont betes ces jeunes qd meme...

  13. #10
    Apus apus

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Bonjour,


    D'après l'article "l'alcoolisme dans les gènes" du Pour la science de juillet 2007, c'est l'aldéhyde déshydrogénase qui serait responsable d'un moindre risque de devenir alcoolique chez les Asiatiques (on est remonté au gène ALDH1).
    Et pour alcool déshydrogénase (ADH), des résultats auraient montré chez une population américaine d'ascendance européenne, que certains variants de l'ADH4 (il n'y a pas qu'une seule ADH, c'est une famille d'enzyme) augmenteraient le risque de développer une dépendance alcoolique.
    Pour plus de détails, lisez l'article, il est plutôt intéressant!



    Citation Envoyé par CalamityJane
    [...]je confirme, ce gène défaillant[...]
    Pourquoi parler d'un gène "défaillant"? Il s'agit seulement d'un variant génique avec une moindre vitesse enzymatique par rapport à d'autres variants. On pourrait considérer à l'inverse que ce sont les autres versions enzymatiques qui métabolisent "excessivement" vite et qui sont "défaillants"... puisqu'ils prédisposent à l'alcoolisme...
    En définitive, il me semble que la gratuité du qualificatif "défaillant" n'a pas beaucoup de sens puisque selon la quantité d'alcool ingérée et la fréquence de la prise, les différents variants géniques peuvent s'avérer être relativement avantageux ou désavantageux...


    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  14. #11
    CalamityJane

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Je reviens sur ce sujet que j'ai lancé il y a quelques temps.
    A votre avis, quel est l'intérêt évolutif de cette différence de gènes entre les différentres ethnies?
    J'attends vos idées!
    Merci

  15. #12
    Apus apus

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Bonsoir,


    Ces spécificités vis-à-vis de l'alcool ne sont pas forcément des adaptations. Pour cela, il faudrait que l'alcool ait eu suffisamment de pression sélective sur les êtres humains tout au long de leurs diversifications vers les "populations actuelles". Ca me semble peu probable.
    Il est possible que dans certaines cultures, à un moment donné, l'alcool ait pu éventuellement joué un rôle sélectif sur de petites populations... Mais ce serait étonnant que les différences actuelles dans les "populations" actuelles concernant le métabolisme de l'alcool soient toutes le résultat de pressions sélectives.
    Ces différences métaboliques sont, je pense, globalement dûes aux migrations de populations, à des goulots d'étranglement populationnel, de dérive génétique aléatoire... en fait, tout ce qui fait la diversité de l'humanité. Je ne suis pas sûr que les différences métaboliques de l'alcool soient plus le fruit de sélections que les groupes sanguins...

    Il faut bien se dire que tout caractère actuel n'est pas forcément une adaptation, le fruit d'une sélection naturelle. Une telle conception est ce que que l'on appelle le "programme adaptationniste" déjà dénoncé par Stephen Jay Gould et Richard Lewontin en 1979 dans "The Spandrels of San Marco and the Panglossian Paradigm: A Critique of the Adaptationist Programme".


    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

  16. #13
    Alphreta

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Il faut ajouter que l' ou les enzymes en question n'existent pas QUE pour sortir d'une beuverie totalement sain. Il est plus vraisemblable que la pression génétique (s'il y a eut) s'est effectué sur les autres fonctions de ces enzymes.

    Il y a les mêmes études sur les enzymes dégradant les cathécolamines (COMT 5HTT et cie) vs l'alcoolisme. Il faut faire attention aux conclusions, les gènes où on observe qu'une mutation favorise l'alcoolisme ne constitue pas un critère phénotypique stricte. Ce gène est un gène de vulnérabilité mais ne constitue pas un critère déterminant.

    Maintenant après le tout génétique et le tout environnementale, on associe souvent l'intéraction entre gènes et environnements dans les études. ex : (Alcoolisme in Gene X Maltraitement etc ...). voilà d'après mes souvenirs d'une présentation d'article .

    Pour ma part, je ne tiens pas à l'alcool (une bière et ) mais certains de ma famille sont plutôt résistants (Je suis asiatique).

  17. #14
    jiherve

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Bonsoir
    Je croyais cette mutation spécifique des Japonnais, ils ne tiennent pas du tout, mais boivent tout de même de façon déraisonnable.
    Est ce réellement caractéristique de toutes les population asiatiques ?
    JR
    l'électronique c'est pas du vaudou!

  18. #15
    Apus apus

    Re : l'alcool et les asiatiques

    Bonjour,


    Citation Envoyé par jiherve Voir le message
    Je croyais cette mutation spécifique des Japonnais, ils ne tiennent pas du tout, mais boivent tout de même de façon déraisonnable.
    Est ce réellement caractéristique de toutes les population asiatiques ?
    Le variant ALDH1 n'est pas spécifique aux Japonais (et je ne pense pas qu'ils soient tous intempérants face à l'alcool! ). D'après l'article du numéro "Pour la science" de juillet 2007, 44 pour cent de Japonais présente ce variant. 53 pour cent des Vietnamiens, 27 pour cent des Coréens, 30 pour cent des Chinois (jusqu'à 45 pour cent dans l'ethnie Han) -il n'y a pas de précisions au sujet des autres populations asiatiques.

    Si ce variant est certes plus fréquent chez des populations asiatiques, ça ne signifie pas pour autant qu'il ne peut pas se retrouvé dans d'autres populations (en moindre proportion, en principe). Avec le métissage inter-ethnique, ce serait vraiment étonnant!

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)

Discussions similaires

  1. Grossesse : les méfaits de l'alcool
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/07/2006, 05h48
  2. Etudes sur les langues asiatiques ?
    Par Dierckx dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2006, 14h02
  3. Sondage TPE (les moyens de déceler l'alcool)
    Par Sosolefeu dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2006, 19h53
  4. Sujet De Tpe : Les Effets De L'alcool
    Par minidou31470 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/11/2005, 22h23